Le Deal du moment :
Manga Spy x Family Tome 13 édition Collector : ...
Voir le deal
14.50 €

Partagez
 

 [Q] - Ẹṣọ Kọọ | Solo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Isiode et Isley
~ Ange ~ Niveau III ~

~ Ange ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 1069
◈ YinYanisé(e) le : 04/01/2016
◈ Activité : Soldats
Isiode et Isley
Mer 15 Juil 2020, 06:47



Partenaire : Solo.
Intrigue/Objectif : Quête pour rattraper la chronologie. Elle me permettra de réagir aux différents événements qui sont survenus, récemment, tout en introduisant certains points de mes intrigues personnelles.


Un certain temps s’était écoulé depuis la prise de la Terre Blanche. Goutte à goutte, ceux qui avaient délaissé Orhmior, pour venir en aide aux rescapés, regagnaient progressivement le territoire afin de poursuivre son expansion, là où elle avait été abandonnée au cours des événements de la prise de la Terre Blanche. Puis, maintenant que le rôle de ces terres avait officiellement été annoncé à l’ensemble du peuple angélique, comme étant le futur berceau du Quartier Général de la Compagnie de Yüerell, nous pouvions, désormais, concentrer tous nos efforts sur la suite de la construction des infrastructures militaires de la milice. Cependant, d’une drôle de manière, j’avais fini par être celui qui superviserais et cogérerais la colonisation avec l’aide du Général Vaughan. En effet, depuis le départ sur Iyora du dignitaire royal, ce dernier avait cru bon de me laisser provisoirement la main sur les opérations de la zone est d’Orhmior, prétextant que j’étais son bras droit depuis la scission de notre groupe d’expédition et que j’étais, du même fait, celui qui connaissait le mieux ce qui se tramait de ce côté-ci de l’île. De l’autre côté de celle-ci, le territoire de l’ouest, principalement occupé par la plage et les plaines verdoyantes du Val du Mistral, était temporairement géré par l’ancien chef de l’Unité de Défense des expéditions, le soldat Steiner Hōss. Ancien, effectivement, puisque les unités d’exploration n’existaient plus, à présent : tout comme les terres d’Iyora avant nous, nous passions maintenant à la phase de la colonisation.

C’est pour cela, dans le feu de l’action, que l’officier supérieur Vaughan et moi-même ne cessions de nous rencontrer. Tous les jours, nous nous arrêtions à l’intersection d’un couloir ou marchions côte à côte pour discuter de l’avancement des constructions; tous les jours, nous planifions notre conférence immédiate durant laquelle nous établissions les prochaines étapes de nos travaux. Je le voyais bien plus que n’importe qui, récemment, au point où je n’avais pu encore rencontrer la fameuse Recrue qui m’avait été demandé d’entraîner pour compléter sa formation militaire. J’avais été mis au courant qu’elle s’était réveillée à la suite de son retour, mais depuis, elle avait exprimé le souhait de prendre du repos, repos qui lui avait été accordé, sans surprise. Comme beaucoup d’autres soldats qui étaient revenus de l’assaut de la Terre Blanche, tout le monde avait besoin de digérer les derniers événements. Ce n’était pas une situation exceptionnelle, malheureusement : plusieurs militaires avaient subi des chocs violents à la suite de cette bataille cauchemardesque, où le sang et les entrailles avaient coulé du ciel.

Je n’avais pas participé à l’effort de guerre, cette fois encore, alors je ne peux que répéter ce qui m’a été transmis, lors du retour de nos troupes au bercail. Et ce que j’y avais appris était troublant. Pendant la bataille, il ne faisait aucun doute, les Lunes Bleue et Noire avaient été aperçues, toutes deux valsant dans une étrange fusion sans que l’une ou l’autre ne semble avoir l’ascendant sur sa consœur. Le phénomène en lui-même était singulier, puisque la Lune Noire n’avait pas englouti sa sœur azurée, signe précurseur d’un Chaos sans pareil qui serait sur le point de survenir. Cependant, en même temps, les deux corps célestes n’avaient guère été séparés l’un de l’autre au cours des événements, excluant tout autant la venue de temps prospères et anodins pour les jours à venir.

Mes frères d’arme avaient eu de la difficulté à me décrire ce qu’ils avaient observé, peignant ce qu’ils avaient aperçu comme une sorte d’étreinte durant laquelle les deux astres se confrontaient et s’alliaient, se rapprochaient et se rejetaient, sans jamais, pourtant, se faire dominer. Malgré tout, la prise de conscience de l’augure ne s’était pas faite attendre, les croyances et certitudes s’étant ancrées à la manière d’un rapace dans l’esprit de toutes les personnes qui se trouvaient sur les lieux de la confrontation. Si la confusion avait emmêlé les idées de certains, celle-ci s’était rapidement effacée plus les secondes s’égrainaient : le phénomène ne présageait aucun enchantement et félicité. Il semblerait que seul le Chaos conclurait l’issue de cet affrontement. Et la suite de la bataille n’avait fait que confirmer ce dernier fait.


695 mots | Post I



It's a little price to pay for salvation
Thème I | Thème II | Thème III | Thème IV | Thème V

[Q] - Ẹṣọ Kọọ | Solo Signat20
Merci Mancy et Shanxi pour les cadeaux ♪:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t34283-isiode-isley-entr
Isiode et Isley
~ Ange ~ Niveau III ~

~ Ange ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 1069
◈ YinYanisé(e) le : 04/01/2016
◈ Activité : Soldats
Isiode et Isley
Mer 15 Juil 2020, 06:56



Le Monarque démoniaque était apparu au milieu de ses sujets, ravageant les forces angéliques par sa prestance et par la lourdeur de l’atmosphère qui enveloppait sa personne, tandis que le reste des Vils s’étaient jetés, crocs et griffes dehors, à la gorge des Chevaliers de l’Ordre d’Hébé. Nos armées n’en menaient pas large, ayant été déployées pour faire diversion avant tout, et elles s’apprêtaient à fuir les Terres Blanches dès que le signal de départ serait lancé. Les soldats étaient parfaitement conscients qu’ils n’étaient pas là pour reconquérir quoi que ce soit, mais à la vue des Diables, des nôtres – rescapés – qui tentaient de fuir les cages de leurs geôliers, une minorité s'était perdue au cours des combats, laissant leurs plus bas instincts prendre le dessus sur le bien-fondé de l’opération. Tuer par vengeance, tuer par Colère, tuer par chagrin et par passion virulente : quelques-uns, cette journée-là, étaient Tombés pendant le combat. Quelques-uns, cette journée-là, avaient aussitôt enclenché leur Descente.

Mais la plus surprenante de toutes ces Chutes avaient été celle de l’ancien Apakan lui-même, Kahel Heylik. Personne ne savait comment il avait pu rejoindre les troupes sur la Terre Blanche, personne ne savait pourquoi il était arrivé dans un tel état de démence et de décrépitude. Fou allié, il s’était confronté au Souverain des Enfers. Le courage et la méthode n’avaient aucunement dicté sa manière d’agir, à ce moment-là : seule l’aliénation semblait avoir guidé chacun de ses gestes, chacun de ses pas. L’aliénation ou la peur; l’aliénation ou l’égarement. Peu importe le trouble qui l’avait secoué durant ce laps de temps, finalement, parce qu’il avait tout de même commis l’irréparable aux yeux de ses hommes et sujets : il avait tranché et tué les siens, sans distinction entre l’ennemi et l’allié.

On m'avait décrit ses actes d’abominables et d’incohérents. Pourquoi avait-il fait cela? Qu’est-ce qui lui avait traversé l’esprit? Qu’est-ce qui l’avait fait autant divaguer pour ne pas reconnaître son peuple des antagonistes qui leur avaient tout enlevé? Certains avaient tenté de l'arrêter dans sa folie, leur effort se concluant par leurs tripes, ouvertes, qui se déversaient au sol ou alors ils avaient été violemment repoussés sur le côté. Le Régent Heylik semblait s'être perdu dans un monde que lui seul parvenait à voir, au milieu des précipitations écarlates dont le ciel se vidait. Vraiment, de la bouche de tout le monde, cet instant avait été effarant et effroyable. Plus personne n’arrivait à coordonner au mieux ses attaques. Les esclaves cherchaient toutes les failles qui pourraient leur permettre de rejoindre les armées angéliques et celles de l’Ordre d’Hébé. Cependant, les affrontements s’intensifiaient, le sang giclait – aussi bien de la voûte céleste que des plaies – et pourtant, le signal promis par le Prince Noir se faisait attendre. Une seconde semblait durer des heures. Les muscles brûlaient sous le poids des armes et des protections; sous le poids des assauts adverses et de la pluie battante de sang. Et lorsqu’ils crurent que les affrontements atteignaient leur paroxysme, brutalement, l’alerte de leurs officiers les stoppèrent sur-le-champ. Des ombres semblaient se rapprocher dans les plaines. Des ombres ailées, chétives. L’unique vision de ces monstres en avait glacé plus d’un avant que l’empressement de la fuite ne les oblige à quitter les lieux et à abandonner, derrière eux, l’ancien Apakan devenu dément.

Est-ce que l’apocalypse, que plusieurs dépeignaient dans le folklore et les légendes, ressemblait à cet instant?

Pour ceux qui avaient vécu cette bataille, elle devait affreusement s’y apparenter.


585 mots | Post II



It's a little price to pay for salvation
Thème I | Thème II | Thème III | Thème IV | Thème V

[Q] - Ẹṣọ Kọọ | Solo Signat20
Merci Mancy et Shanxi pour les cadeaux ♪:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t34283-isiode-isley-entr
Isiode et Isley
~ Ange ~ Niveau III ~

~ Ange ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 1069
◈ YinYanisé(e) le : 04/01/2016
◈ Activité : Soldats
Isiode et Isley
Mer 15 Juil 2020, 07:08



Sur l’Île d’Orhmior.

« Yüerell. »


Une légère secousse se mit à vibrer entre mes deux oreilles. Doucement, je relevais la tête de ma paperasse pour plonger mon regard dans les pupilles d’argent du Général. L’Imperio Navia de la Compagnie me jaugeait depuis son siège, lui-même occupé à zyeuter rapidement les lignes de ses rapports. Cependant, depuis quelques minutes déjà, il me gratifiait d’une œillade en coin, remplie de curiosité.

« Vous êtes encore dans la lune. Je croyais que vous seriez intéressé par ce que vos vigiles ont retrouvé durant leur dernière patrouille. »

Je le dévisageais sans répondre, les premières secondes, avant de détourner le regard sur le côté, pensif.

« Vous étiez présent durant la prise de la Terre Blanche, mon Général. »

Le subit changement de sujet ne semblât pas le surprendre. Il faut dire que si ses yeux étaient en train de lire les papiers qu’il tenait en main, son esprit, quant à lui, pouvait tout aussi bien capter certaines de mes interrogations intérieures.

« Vous vous posez des questions sur Kahel Heylik, n’est-ce pas? Et sur ses étranges… choses qui sont apparues lors de notre replie. »

J’acquiesçais silencieusement, reportant instantanément mon attention sur sa personne. Le brun appuya ses coudes sur la surface de la table que nous avions provisoirement envahi, continuant de m’oppresser sous l’acier de ses mires. Je soutenais son regard au mieux. L’officier avait pris un air plus sérieux.

« Le Régent Heylik se trouvait dans ses quartiers personnels au moment des faits. Comme d’habitude, la Garde Royale surveillait la demeure, mais personne ne se trouvait à ses côtés au moment de sa disparition. »

La Garde Royale… Cette simple mention me fit songer à Père. Une pensée, une interrogation fugace fit chemin jusqu’à mon esprit : comment avait-il avalé la nouvelle?

« Ce n’est qu’au changement de garde qu’ils ont remarqué son absence, lorsque l’un des soldats est entré dans ses appartements, faute d’avoir une réponse du Régent lorsqu’ils requéraient sa présence. »

Un court instant de silence balaya ses derniers mots. Kahel Heylik se serait déplacé jusqu’à la Terre Blanche de son plein gré? Pourquoi ne pas en avoir averti les responsables plus tôt, s’il désirait tant rejoindre les troupes au front? Cela ne concorde pas. Pourquoi avoir fui en douce de la sorte? Pourquoi avoir tué ses semblables? Il n'était plus lui-même. Quelque chose s'est déclenchée en lui.

« Et la dernière chose que l’on sait, c’est qu’il s’est retrouvé sur la Terre Blanche, au milieu des combats, étripant et fauchant absolument tout sur son passage. »

Le Général Vaughan émit une pause, lourde de sens.

« J’ai essayé de pénétrer son esprit lorsque j’ai pris connaissance de sa présence, mais l’intérieur de sa tête était une véritable tempête de rage et de flammes, murmura l'Imperio en posant l'une de ses mains devant son visage, soupirant à ce souvenir : jamais un Ange ne serait possédé par de tels sentiments destructeurs, à moins qu'il soit déjà Tombé. Si j’avais essayé de forcer mon entrée dans sa psyché, il m’aurait sans aucun doute emporté moi aussi. »

Et il pesait chacun de ses mots.

« Il est mort à présent et je crains que nous ne connaîtrons peut-être jamais le fin mot de cette histoire.

- Et quand est-il de ces choses volantes? Ressemblaient-elles à cette apparition? Celle qui a été aperçue avant notre départ pour les explorations? »

Le silence parut encore plus pesant.

« Ces choses n’ont rien à voir avec cette entité, m’assura l’Imperio Navia en braquant son regard dans le mien. Ces choses n’inspiraient aucune confiance, aucune grandeur : elles étaient simplement terrifiantes. Terrifiantes et maudites. »

La sueur froide qui avait subitement glissé dans son dos n’avait été que la transposition physique de sa crainte intérieure.


637 mots | Post III | Réaction sur la mort de Kahel et des Momies.



It's a little price to pay for salvation
Thème I | Thème II | Thème III | Thème IV | Thème V

[Q] - Ẹṣọ Kọọ | Solo Signat20
Merci Mancy et Shanxi pour les cadeaux ♪:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t34283-isiode-isley-entr
Isiode et Isley
~ Ange ~ Niveau III ~

~ Ange ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 1069
◈ YinYanisé(e) le : 04/01/2016
◈ Activité : Soldats
Isiode et Isley
Mer 15 Juil 2020, 07:39



Sur ces derniers propos, le Général s’était de nouveau calé contre le dossier de son siège tout en reprenant sa lecture. Je fis de même après un instant, le trouble envahissant mon cerveau. Toutefois, le rapport de mes patrouilleurs parvint, lentement, à m’extirper de mon agitation alors que je prenais connaissance de leurs dernières observations. Comme d’habitude, rien à signaler pour les patrouilles qui avaient surveillé les aires sud, est et ouest du territoire. En revanche, l’histoire ne s’était pas répétée concernant les éclaireurs qui étaient partis vers le Nord. De courtes lignes me faisaient mention, une fois de plus, de la présence des Thekēra à proximité du terrain qui accueillerait bientôt les dortoirs de la Compagnie.



Une vingtaine d’individus ont été aperçus, longeant la rive de la rivière Osẹja. Ils ne se sont pas montrés particulièrement agressifs à notre endroit, à l’inverse des autres confrontations que le reste de nos équipes ont pu rapporter cette semaine. Ils sont restés tranquilles, mais distants. Comme discuté antérieurement, aucune tentative de rapprochement n’a été réalisée.

Le jeune Mēnoran a été aperçu de nouveau, aux mêmes coordonnées. Il semblait chasser un cerf.


La missive se concluait sur ces dernières lignes. Pensif, mes dents écorchèrent légèrement mes lèvres dans une morsure agitée alors que mon regard se porta jusqu’au visage du Général Vaughan.

« Hum… Les Thekēra risquent peut-être de devenir un problème s’ils continuent de s’avancer, lui partageais-je après un soupir, repliant la lettre avant de la poser sur le dessus de la table. Le mieux serait de les relocaliser avant de commencer les travaux pour les dortoirs de la Caserne. »

Vaguement, je perçus le hochement de tête de mon supérieur depuis l’autre côté de la table.

« Comptez-vous quérir la présence des Corvus Æris pour qu’ils s’en occupent? Nous devrions encore avoir des fonds disponibles pour acheter leurs services. »

J’y avais songé, mais n’avais toujours pas réalisé quoi que ce soit allant dans ce sens. En vérité, j’espérais que notre présence, par elle seule, persuaderait les animaux ailés de s’approcher de nos bâtiments. Si les Saheli évitaient les secteurs où nous étions les plus concentrés – notamment parce que leurs principaux territoires se situaient à bonne distance du cœur de nos zones bâties –, ce n’était pas vraiment le cas pour les Thekēra, qui allaient jusqu’à s’extirper de leurs montagnes, tout récemment, pour rejoindre nos aires en voie de construction. Était-ce par curiosité ou devions-nous prendre cela comme une menace silencieuse, de laquelle nous goûterons bientôt les conséquences? Quoi qu’il en soit, même s’ils se sont montrés agressifs à l’égard de certains de mes hommes, ils n’avaient jamais enclenché d’attaques ou administrés de blessures à qui que ce soit. Ils étaient agressifs, certes, mais avant tout prudents.

« Attendons encore un peu, décidais-je finalement après un moment de réflexion. Les dessins corrigés pour les dortoirs ne sont toujours pas terminés et je ne voudrais pas gaspiller de l’argent pour rien. Peut-être qu’ils partiront tous seuls. Peut-être n’est-ce vraiment que de la curiosité. »

Dans tous les cas, nous avions encore du temps devant nous avant de conclure quoi que ce soit.


521 mots | Post IV

Crédit pour le Mēnoran : Dragon Cat by Lē Yamamura




It's a little price to pay for salvation
Thème I | Thème II | Thème III | Thème IV | Thème V

[Q] - Ẹṣọ Kọọ | Solo Signat20
Merci Mancy et Shanxi pour les cadeaux ♪:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t34283-isiode-isley-entr
Isiode et Isley
~ Ange ~ Niveau III ~

~ Ange ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 1069
◈ YinYanisé(e) le : 04/01/2016
◈ Activité : Soldats
Isiode et Isley
Mer 15 Juil 2020, 07:51



Des jours plus tard. Sur l’Île d’Orhmior.

« Que savez-vous des Élus d’Hel’dra? »

L’officier parut relativement surpris par ma question, plongeant instinctivement ses yeux sur les lignes de mon faciès pour en décortiquer l’expression. Cependant, comme à son habitude, mon visage ne reflétait que peu d’émotions, si ce n’était des lueurs qui se permettaient de danser sur la rétine de mes pupilles. Depuis le début de notre gestion commune, le Général avait appris à ne pas se fier aux traits de mon visage pour connaître le fond de ma pensée : s’il ne recherchait pas directement l’information qu’il désirait obtenir dans ma tête, il lui suffisait d’étudier les divers reflets qui éclataient et altéraient le bleu marin de mes mires. Ainsi, plusieurs de nos échanges se passaient sous silence, le mutisme dans la pièce n’étant pas nécessairement synonyme d’absence totale de communication; plusieurs fois, tout se déroulait simplement entre nos deux esprits, les pouvoirs psychiques du haut-gradé couplé à ma faculté de télépathe facilitant aisément le partage d’informations sans que l’un ou l’autre n’aient à produire le moindre son. Cela étant dit, à quelques reprises, il était bon d’entendre simplement nos voix briser le silence de la salle dans laquelle nous nous tenions et c’est pourquoi, sans que je n’aie ressenti d’intrusion mentale, que le Général finit par abandonner brièvement sa paperasse pour lever les yeux vers le ciel, faisant mine de réfléchir.

« Pas grand-chose, concéda-t-il après un instant de réflexion, à l’exception de ce qui se dit ici et là, un peu partout à travers les terres du Yin et du Yang : qu’il s’agirait de Ceux choisis par un tout nouveau Dieu – l’Æther Hel’dra, sœur ou épouse de Väaramar, selon les versions. »

Je restais silencieux durant plusieurs secondes, le Général enchaînant presque aussitôt :

« Et, dans le futur, un ou des Élus finiront par allier tous les peuples, introduisant ainsi les prémices d’une toute nouvelle ère sous l’étendard de la Déesse. »

Je me passais une main sur la nuque, soupirant.

« Vous semblez déçu. Auriez-vous apprécié que je vous rapporte quelques inédits? »

Honnêtement? J’acquiesçais à son interrogation tout en levant, à mon tour, les yeux vers le plafond. En étant le responsable du peloton d’information de la Compagnie, Ramiel Vaughan avait tout un réseau de communications à sa disposition. Naturellement, j’avais songé qu’à travers certains de ces échanges, peut-être aurait-il eu vent de nouvelles informations concernant ces fameux Miraculés – ou Maudits, sachant que la tête de quelques-uns d’entre eux étaient désormais mises à prix par plusieurs déviants qui ne souhaitaient, en aucun cas, voir ces Élus s’élever sur le trône de cette singulière utopie.

« Vous devez savoir que mon apprentie est l’une de ces Élus, n’est-ce pas?

- Bien sûr, dit-il sans même tenter de feindre l’étonnement. La jeune Laëth Belegad, c’est bien ça? »

C’était une question rhétorique. Pourtant, pendant une poignée de secondes, l’Imperio ne prononça pas un mot, comme perdu dans ses pensées. Dans sa tête, les interrogations sur cette suspicieuse barrière mentale cogitaient encore dans son esprit. Il finit par reporter son attention dans ma direction.

« Avez-vous commencé son entraînement?

- Non, pas encore. Il se passe beaucoup de choses actuellement. Je dois m’occuper de la gestion d’Orhmior, donc je bouge à peine de cet endroit, alors que la présence de Belegad…

- Alors que la sienne est réclamée pour l’Épreuve des Sorciers. »


568 mots | Post V | Réaction sur les Élus d’Hel’dra.



It's a little price to pay for salvation
Thème I | Thème II | Thème III | Thème IV | Thème V

[Q] - Ẹṣọ Kọọ | Solo Signat20
Merci Mancy et Shanxi pour les cadeaux ♪:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t34283-isiode-isley-entr
Isiode et Isley
~ Ange ~ Niveau III ~

~ Ange ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 1069
◈ YinYanisé(e) le : 04/01/2016
◈ Activité : Soldats
Isiode et Isley
Mer 15 Juil 2020, 16:29



Je me tus, relâchant un long soupir qui fut accompagné par la perplexité de Ramiel Vaughan.

« Personnellement, je me demande à quoi ont pensé les Ætheri en la désignant pour cette épreuve. »

Je me le demandais également. Quelques jours avant l’annonce publique de sa participation pour la Coupe des Nations, les Isemlhyä avaient porter la nouvelle chez les responsables angéliques pour qu’ils puissent transmettre le message à la concernée. À l’entente de cette communication, toutefois, mon front s’était naturellement fendu d’une barre. … Je comprenais que la volonté des Dieux pouvait sembler immuable, mais était-elle seulement prête à affronter ce qui se profilait devant elle? Après la Terre Blanche, après que ses compagnons l’aient retrouvé dans un état de choc terrible à la suite des combats, pourquoi les Dieux l’ont-ils choisi? Je m’étais assuré qu’elle puisse prendre du repos avant d’engager une quelconque session d’entraînement, histoire de respecter les souhaits du soldat Namênor et de considérer son état mental quelque peu fragile, selon les dires, et malgré tout, la gamine y était allée. J’avais l’impression que toutes ces précautions n’avaient servies à rien.

« Mon Général, vous avez eu beaucoup plus d’interactions avec elle que moi. »

Le visage du brun, tourné vers le plafond, descendit progressivement jusqu’à ma hauteur.

« À quoi dois-je m’attendre avec cette Recrue? »

Durant plusieurs secondes, le Manipulateur ne prononça pas un mot, comme s’il prenait le temps de classer et d’organiser ses pensées. Puis, dans un mouvement, il s’accouda sur son bureau, son menton s’écrasant à l’intérieur de l’une de ses paumes.

« Je ne pourrais me targuer de connaître votre apprentie, soldat Yüerell, mais sachez bien, m’avertit-il en ancrant bien profondément son regard dans le mien, histoire d’y faire peser tout le poids de ses mots, qu’elle est instable. Elle écrase ses émotions en espérant pouvoir atténuer leurs impacts, mais ce n’est guère concluant, admit-il finalement. Elle est prometteuse, à n’en point douter, et ses compétences en tant que guerrière sont plus qu’acceptables à son niveau. Mais ce ne sont pas ses prouesses et ses aptitudes martiales qui lui font défaut : elle manque cruellement de contrôle. Certainement les gènes réprouvés qui parlent. »

Il n’avait émis aucun rire et aucune note de mépris ourlait l’accent de sa verve et pourtant, il m’avait semblé percevoir une pointe de dédain dans son propos. Me l’étais-je imaginé? Peut-être, parce que le Général reprit aussitôt, comme si de rien n’était :

« Et puis, elle semble cacher plusieurs secrets que même moi, je n’arrive pas à percer. »

Sa voix n’avait été qu’un murmure dans le creux de mon esprit, semblable à une brise légère et timide, mais elle me surprit tellement que mon corps se raidit par instinct, tandis que l’écho des derniers mots se perdaient. Battant des paupières, je penchais ma tête sur le côté et je me mis à le dévisager, intrigué. Cela étant dit, avant même que je ne puisse aligner une quelconque phrase, Ramiel Vaughan se souleva finalement de son siège.

« Je vous propose que nous reprenions notre travail après une pause. Je prendrais ainsi le temps de m’assurer que la chambre du Consul Luthosia soit prête pour son arrivée. »

Mes sourcils se froncèrent. La graine du doute se planta à l’intérieur de ma tête, alors que je l’observais quitter la pièce, le battant de la porte se refermant doucement devant mon visage.


567 mots | Post VI | Réaction à l’Épreuve des Sorciers.



It's a little price to pay for salvation
Thème I | Thème II | Thème III | Thème IV | Thème V

[Q] - Ẹṣọ Kọọ | Solo Signat20
Merci Mancy et Shanxi pour les cadeaux ♪:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t34283-isiode-isley-entr
Isiode et Isley
~ Ange ~ Niveau III ~

~ Ange ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 1069
◈ YinYanisé(e) le : 04/01/2016
◈ Activité : Soldats
Isiode et Isley
Mer 15 Juil 2020, 16:34



Le lendemain. Sur l’Île d’Orhmior.

Je ne lui consacrais que peu d’instants ces derniers temps, mais lorsqu’un moment se présentait, je n’hésitais pas à tendre ma main dans sa direction pour la cueillir et l’installer sur le haut de ma cuisse d’appui. Ensuite, après avoir joué quelques accords afin de réchauffer mes doigts et de m’assurer de son bon diapason, je commençais alors à véritablement gratter les cordes de ma guitare, cette dernière libérant instantanément sa mélodie. Si l’envie de fermer les yeux me berçait à plusieurs reprises, je ne pouvais me permettre de me perdre complètement dans sa mélopée, ajustant mon poignet au manche de l’instrument tout en portant une attention accrue à mon doigté et aux cordes que je faisais vibrer dans la boîte de résonnance. J’avais l’impression de ne pas avoir joué de cet instrument depuis des années et avaient, doucement, commencé à parcourir les cordes de la guitare. Cependant, c’était comme si mon corps se souvenait d’absolument tout : leur rugosité sous la pulpe de mes doigts, l’ergonomie de ma posture et surtout les accords, qui soufflaient doucement à l’intérieur des quatre murs de mon appartement, expirant des notes dont je devais être le seul à entendre. C’était reposant, extrêmement vivifiant, et cela me permettait de faire table rase de tous les aléas qui n’avaient de cesse d’écorcher mon esprit, récemment. Je pouvais simplement respirer et me délester.

Me délester du poids de mes fonctions. Me délester de mes engagements. Me délester, inconsciemment, de la Magie qui entravait les soubresauts de mon cœur.

Mais surtout, me délester de cette pression que je sentais écraser mes épaules de jour en jour, en raison de tout ce que contenait ma tête et que je ne pouvais délibérément laisser jaillir. Parce que j’étais le propriétaire d’innombrables souvenirs, d’un passé que j’avais, certes, vécu, mais qui n’était pas le mien et ces derniers recelaient encore et toujours plus de secrets. Comme celui de la mort de l’ancienne Élue des Cieux, Asriel Heylik. Comme celui de notre malédiction, désormais levée, mais qui demanderait un temps certain avant d’être simplement connue des nôtres. Comme celui des Anges aux Ailes Bleues. Comme celui des Rasväar…

J’avais tout cela au fond de mon esprit, mais je n’avais trouvé aucune façon d’en parler, aucune façon de le partager. Parce qu’à chaque fois que j’essayais d’ouvrir la bouche, c’était comme si quelqu’un m’étranglait, me faisait suffoquer. Je n’étais pas capable de parler alors je me taisais. À contrecœur, mais je n’avais pas le choix. Et à chaque fois que l’Imperio Navia entrait dans ma tête, à chaque fois, il y avait ce petit brin d’Espoir qui germait au plus profond de ma conscience, et se fanait presque aussitôt. Je ne saisissais pas. C’était impossible pour le Général de ne pas avoir conscience de cela et pourtant, il se privait bien de me dire si, oui ou non, il était tombé sur ces informations. À moins qu’il ne puisse pas y accéder? Comme un blocage, comme un verrou dont il ne possédait pas la clé – et moi non plus.

Soudainement, j’arrêtais de gratter les cordes de ma guitare, fixant le plancher sous mes pieds. Cachée sous l’ombre de ma tignasse, devenue plus fournie au fil du temps, une grimace d'insatisfaction défigurait mes traits.


568 mots | Post VII



It's a little price to pay for salvation
Thème I | Thème II | Thème III | Thème IV | Thème V

[Q] - Ẹṣọ Kọọ | Solo Signat20
Merci Mancy et Shanxi pour les cadeaux ♪:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t34283-isiode-isley-entr
Isiode et Isley
~ Ange ~ Niveau III ~

~ Ange ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 1069
◈ YinYanisé(e) le : 04/01/2016
◈ Activité : Soldats
Isiode et Isley
Mer 15 Juil 2020, 16:42



Alors qu’un flot continu d’informations et de renseignements s’acheminaient jusqu’à son esprit, l’Imperio Navia restait immobile dans le confort de son lit, observant d’un œil égaré les planches qui soutenaient le plafond au-dessus de sa tête. Il était intrigué. Ennuyé et intrigué. Des Magies plus fortes que la sienne avaient, plus d’une fois, bloqué son chemin et, désormais, il se demandait ce que pouvait bien cacher ces serrures. Il avait bien pris son temps pour réfléchir sur le cas de mademoiselle Belegad et de son verrou mental. Elle en avait plusieurs, menant tous sur des chemins distincts, mais n’arrivait pas à supposer la destination. En revanche, la méfiance du Général à l’égard de certains personnages de son entourage ne faisait que s’accroître, plus il y songeait. Qui était assez puissant auprès de la Recrue Belegad pour lui implanter un tel sceau, sceau qu’il ne pouvait lui-même briser malgré sa puissance? La réponse à laquelle il concluait ses réflexions, depuis quelques temps, ne lui plaisait pas le moins du monde.

Songeur, Ramiel se retourna dans son lit. S’il nourrissait des soupçons à l’endroit de la jeune femme, il avait été bien plus surpris de remarquer un cadenas presque similaire dans mon esprit. Un cadenas tout aussi imprenable et inviolable, verrouillé par une Magie bien au-delà de la sienne. Dans mon cas, il était particulièrement soucieux par la présence d’une telle serrure, parce qu’il savait de quel bois j’étais fait. Après tout, j’étais le soldat qui avait voulu qu'on le traîne à l’une des réserves de l’Agbara afin d’y subir la lobotomie que l’on réservait à ceux qui se sont Perdus en chemin. Il me savait honnête et connaissait assez bien l’importance que j’accordais à la prospérité de ma patrie et des miens. Alors pourquoi ces secrets? L’Imperio Navia s’interrogeait, mais fut brusquement interrompu par une étrange communication.

Qui s’enchaîna sur une trentaine de nouveaux avis, qui déboulèrent tous en même temps dans le creux de son esprit.

Lentement, il se redressa dans son lit, une main posée sur son front, comme pour endiguer le subit élan d’agitation qui se fracassait dans les quatre coins de son cerveau.

« Une personne à la fois, s’il-vous-plaît. Qu’est-ce qui se passe chez les Réprouvés? »



Le lendemain. Sur l’Île d’Orhmior.

Dès les premières heures du matin, il était possible d’entendre les rumeurs s’affoler au sujet de ce qui se produisait chez les Réprouvés. Les correspondants du Général Vaughan stationnés à Stenfek avaient été les premiers à lancer la nouvelle au sein du réseau des Patrouilleurs de la Compagnie, et à l’aval de l’Imperio – après consultation avec ses supérieurs hiérarchiques – ils avaient reçu l’accord de filtrer l’information.


467 mots | Post VIII



It's a little price to pay for salvation
Thème I | Thème II | Thème III | Thème IV | Thème V

[Q] - Ẹṣọ Kọọ | Solo Signat20
Merci Mancy et Shanxi pour les cadeaux ♪:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t34283-isiode-isley-entr
Isiode et Isley
~ Ange ~ Niveau III ~

~ Ange ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 1069
◈ YinYanisé(e) le : 04/01/2016
◈ Activité : Soldats
Isiode et Isley
Jeu 16 Juil 2020, 04:31



« Hiddleston? » M’exclamais-je en remarquant une silhouette familière à la porte de mon bureau.

À son nom, mon frère d’arme se redressa dans un bond, abandonnant le mur qui lui servait d’appui afin de tracer son chemin jusqu’à ma hauteur. Je le fixais sans bouger, l’expression de son visage m’aiguillant tout de suite sur ce qu’il était sur le point de me demander : les rumeurs avaient déjà commencé à faire le tour de l’Île.

« Bonjour Isiode, m’accueillit-t-il en réalisant, malhabilement, le salut militaire de la Compagnie. Tu dois déjà savoir pourquoi je suis là.

- Tes parents? »

Le Fils de Réprouvé ne répondit pas instantanément, mais il finit néanmoins par opiner d’un signe de tête.

« Je dois m’assurer qu’ils aillent bien. Il se passe des choses à Stenfek et ça m’inquiète ces histoires. »

Tout le monde savait que les Réprouvés étaient foncièrement rancuniers, même à l’égard de leurs propres enfants. Pourtant, même s’ils étaient déçus des choix de leur fils, les parents d’Hiddleston ne l’avaient jamais véritablement rejeté et c’est pourquoi, de temps à autre, lorsque l’envie lui prenait, il retournait à la capitale des Bipolaires pour garder contact avec sa famille. Ça lui faisait toujours du bien de revoir ses géniteurs, du moins, quand ces derniers étaient dans une bonne phase.

« Tu as besoin de combien de jours? Lui posais-je finalement.

- Deux semaines peut-être? Tu penses pouvoir me les accorder? »

J’acquiesçais sans verbaliser mon consentement, lui faisant plutôt un signe du menton pour qu’il file rapidement.

« Est-ce qu’Edmund t’accompagne?

- Oui! Même s’il ne peut plus mettre les pieds à Bouton d’Or, il tient tout de même à savoir ce qui se passe. Matteo – son petit frère, tu t’en souviens? – devrait nous rejoindre également.

- Bien. Tu pourras lui dire que ses congés lui sont aussi accordés. Faîtes attention à vous.

- Merci! Toi aussi! »

Dans un coup de vent, le soldat Locke disparut dans le couloir du bâtiment. Tout en lui prêtant une dernière œillade, j’entrais dans mon bureau, refermant la porte derrière moi. Malgré les rumeurs, j’avais encore du travail qui m’attendait. Surtout qu’il me fallait me préparer à cette fameuse rencontre avec le Consul Luthosia lui-même : il était supposé arriver à Orhmior dans la journée.



Bonjour à vous Seigneurs de la Confrérie,

En tant que responsable de l’Île d’Orhmior sous la recommandation de l’Olori Nathanaël Ivanhnoé, j’aurais une demande à vous faire. Comme vous le savez, les Anges ont conclu leurs explorations et jouissent à présent de nouveaux territoires pour une population de plus en plus grandissante.

Cependant, nous sommes actuellement aux prises avec un groupe nombreux de créatures ailées que nous surnommons, sur ces terres, Thekēra. Il s’agit de quadrupèdes plutôt massifs, à l’épais plumage brunâtre et aux ailes grandes et puissantes. Pour vous donner une idée de son apparence, je vous fais parvenir une illustration qui, je l’espère, vous permettra de mieux l’identifier (ci-joint, une illustration d’un Thekēra prise grâce à l’artéfact magique Kämerha).

Ainsi, j’aimerais engager l’une de vos équipes afin qu’elle puisse s’occuper de relocaliser les créatures. Notre but n’est pas de leur faire du mal : nous voudrions simplement éviter les conflits potentiels qui pourraient survenir en raison d’une cohabitation tendue. Parce que si les Thekēra n’ont toujours attaqué personne – et inversement – je préfère prévenir plutôt que guérir, en espérant que vous puissiez leur trouver un habitat tout aussi satisfaisant pour combler leurs besoins.

Merci d’avance d’avoir considéré ma demande.

Que les Ætheri vous préservent.

Soldat Isiode Yüerell, responsable de l’Île d’Orhmior.


Je pliais la missive, cherchant une enveloppe dans laquelle la sceller. Après avoir surveillé avec attention les déplacements du groupe de Thekēra, nous avions finalement conclu que les bêtes ne quitteraient pas ce versant par eux-mêmes. Pourtant, nous avions besoin de cet espace afin de poursuivre les constructions.


646 mots | Post IX | Réaction à l’Odon Do Dur.

- Kämerha : il s'agit d'un monocle. Il suffit de le toucher et de cligner de l’œil pour qu'une représentation de la scène qui se déroule devant l'utilisateur apparaisse sur le support choisi, qu'il doit tenir dans la main opposée. Kämerha permet donc d'immortaliser les plus beaux instants pour les garder à jamais avec soi et pouvoir les montrer aux autres.




It's a little price to pay for salvation
Thème I | Thème II | Thème III | Thème IV | Thème V

[Q] - Ẹṣọ Kọọ | Solo Signat20
Merci Mancy et Shanxi pour les cadeaux ♪:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t34283-isiode-isley-entr
Isiode et Isley
~ Ange ~ Niveau III ~

~ Ange ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 1069
◈ YinYanisé(e) le : 04/01/2016
◈ Activité : Soldats
Isiode et Isley
Ven 17 Juil 2020, 16:40



Quelques heures plus tard. Sur l'Île d'Orhmior.

« Mauvaise nouvelle. »

J’étais à notre salle de réunion, assis à l’une des extrémités de la table, attendant depuis presque vingt minutes l’arrivée de l’officier, qui déposât une lettre sur la surface du bureau. Visiblement ennuyé, je portais successivement mon regard de son visage jusqu’à la fameuse feuille de papier. Était-ce pour cela qu’il était en retard?

« Qu’est-ce? » Posais-je finalement, brisant ainsi le silence qui s’était installé à la suite de son entrée impromptue.

Le Général s’assit tout en ouvrant ses lèvres, desquelles s’échappèrent un souffle de résignation.

« C’est l’architecte. Il dit qu’il n’arrivera pas à terminer les dessins pour les tours de guet dans le temps imparti. »

À cette mention, mes yeux se plissèrent ne devenant plus que deux fentes minces sur mon visage.

« Désire-t-il une extension pour son échéancier?

- Même avec celle-ci, il craint que cela ralentisse la suite des opérations, sachant que nous attendons toujours les derniers ajustements concernant les esquisses des dortoirs. »

J’acquiesçais d’un lent hochement de tête. Que faisions-nous alors? Nous étions supposés donner les nouveaux plans aux travailleurs, dans les jours à venir, afin qu’ils puissent rassembler les matériaux nécessaires pour la suite des constructions.

« C’est pourquoi il aimerait que nous contactions cet homme. »

Par Magie, Ramiel Vaughan fit léviter la lettre à ma hauteur avant de la faire dégringoler jusqu’à l’ouverture de mes doigts. Rapidement, je pris connaissance de la missive.

« Il s’agit du patron de l’agence du Bureau des Architectes des Jardins de Jhēn, Nejaka Vaughan. »

Une agence?

« Il veut que nous transférons notre demande au Bureau? » Constatais-je.

Le Général opina du chef, me renseignant que l’architecte avait déjà fait part de son problème à Monsieur Vaughan, dans une lettre complémentaire, comme quoi il espérait que le Bureau puisse prendre une partie des engagements de son contrat de manière à pouvoir rejoindre les deux bouts.

« En somme, il voudrait que le Bureau des Architectes s'occupe des dessins pour les tours de guet, pour le moment. Peut-être que le Bureau pourrait prendre d’autres contrats en parallèle, si besoin est.

- D’accord, je comprends. Je contacterais monsieur Vaughan prochainement.

- Parfait. »



À l’attention de Nejaka Vaughan du Bureau des Architectes des Jardins de Jhēn.

Bonjour Monsieur Vaughan,

Permettez-moi une brève présentation : je suis le soldat Isiode Yüerell et suis responsable de l’Île d’Orhmior sous la recommandation de l’Olori Nathanaël Ivanhnoé depuis un certain temps déjà. Comme vous devez le soupçonner, je viens à vous à la suite d’une demande faite par Monsieur Yukiel à propos d’un éventuel transfert de contrat. En raison des difficultés rencontrées par notre architecte quant au respect de ses échéanciers, il nous a aussitôt transmis votre nom et a recommandé votre agence pour travailler sur l’élaboration des dessins de nos tours de guet. Il ne nous a pas fourni de réponse claire vis-à-vis votre propre accord, mais nous serions très intéressés de faire affaire avec vous, à la suite des éloges qu’il vous a fait.
En plusieurs lignes, je lui décrivais les tenants et aboutissants du projet, lui promettant de joindre à cette missive les premiers plans dessinés par Monsieur Yukiel ainsi que la liste des matériaux dans lesquels nous avions songé bâtir nos tours : cette liste n’était en aucun cas exhaustive puisqu’elle pouvait être modifiée selon les besoins des structures.
Si l’idée de prendre ce contrat vous intéresse, vous pouvez communiquer avec moi en envoyant simplement votre lettre à la Caserne de la Compagnie, aux Jardins. Ultérieurement, nous pourrons nous rencontrer afin de discuter plus amplement des clauses du contrat ainsi que du salaire.

Au plaisir de recevoir rapidement de vos nouvelles.

Ije mẹje Ọrun ifa setọju.

Soldat Isiode Yüerell, responsable de l’Île d’Orhmior.

635 mots | Post X



It's a little price to pay for salvation
Thème I | Thème II | Thème III | Thème IV | Thème V

[Q] - Ẹṣọ Kọọ | Solo Signat20
Merci Mancy et Shanxi pour les cadeaux ♪:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t34283-isiode-isley-entr
Isiode et Isley
~ Ange ~ Niveau III ~

~ Ange ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 1069
◈ YinYanisé(e) le : 04/01/2016
◈ Activité : Soldats
Isiode et Isley
Sam 18 Juil 2020, 18:15



Quelques heures après notre rencontre quotidienne, l’Imperio Navia fût averti de l’arrivée du Deuxième Consul de Yüerell, l’Ànjọnú Michkaël Luthosia. C’est pourquoi une fois le message transmis, nous nous rejoignîmes tous les deux au seuil de l’établissement qui, à l’attente de la fin des travaux du bâtiment principal, faisait office de bureaux administratifs, de dortoirs pour les invités ainsi que de quartier général. Vêtus d’uniformes officiels, et à l’approche du dirigeant de la milice, mon supérieur et moi-même penchâmes excessivement nos bustes vers l’avant, en signe de respect à l’endroit de l’un des icônes de la Compagnie.

« Bienvenue sur l’Île d’Orhmior, Consul Luthosia. C’est un plaisir de vous accueillir parmi nous. »

En écho aux paroles de l’officier, je saluais également notre invité de marque, l’échine toujours bien en évidence.

« Bienvenue. Je suis enchanté de vous rencontrer, Consul.

- Moi de même. Cela fait plusieurs fois que je reporte ma visite, et je suis bien content de voir de mes propres yeux l’avancement de vos travaux, répondit-il d’une voix avenante, son regard porté vers les toits des bâtiments qui nous entouraient et des piliers en construction qui pointaient vers le firmament. C'est du bon travail. »

Enfin, le brun détourna ses mires du ciel pour nous observer quelques secondes avant de nous adresser un sourire.

« Dide ke. (Repos!) »

Ce que nous fîmes dans un même mouvement, tombant nez à nez avec le chef de la milice. Ses cheveux d’un noir jais étaient encore plus longs que la dernière fois que je l’avais vu, mais son regard, lui, aussi sombre et nacré que la voie lactée, n’avait pas perdu de son tranchant et de son assurance. Comme à son habitude, il se tenait droit et confiant, l’aura naturel qu’il dégageait nous tenant en respect. Pendant une fraction de seconde, je n’osais bouger le moindre muscle, supposant – à tort – que le Général se chargerait de la communication en raison de son rang. Cependant, lorsque je pris conscience du silence qui s’étirait, je fus soudainement foudroyé par la voix de l’Imperio Navia dans le creux de mon esprit.

« Vous êtes le responsable temporaire de ces terres, soldat Yüerell, et en tant que tel, c’est à vous de diriger notre invité jusqu’à sa chambre. »

Si la surprise se devinait clairement dans ma tête, elle ne se refléta que très brièvement sur les traits de mon faciès, alors que mon visage ne s’était à aucun instant détourné de celui de l’Ànjọnú Luthosia.

« Veuillez me suivre, je vais vous montrer vos appartements, le temps de votre séjour. »



Le reste de la journée n’impliquait qu’une visite guidée afin que le Consul puisse prendre connaissance de l’étendue de notre progression. Nous lui avons fait faire le tour du village qui longeait tout le côté ouest du terrain de construction. À proximité de la bourgade, en plein développement, se trouvaient les infrastructures propres au futur quartier général de la Compagnie : nous lui avions promis de lui faire découvrir, ultérieurement, la partie sauvage et encore vierge de l’île. Naturellement, nous le mîmes au courant des différentes observations et découvertes que réalisaient mes patrouilles ainsi que de l’implication imminente des Corvus Æris dans une prochaine mission. Cela étant dit, s’il y avait beaucoup à parler à propos de l’île, de la zone occidentale de celle-ci et de notre futur contrat avec le Bureau des Architectes de Nejaka Vaughan, inévitablement, nous ne pûmes nous taire bien longtemps au sujet des récentes rumeurs qui courraient sur le compte des Réprouvés.

Le monde continuait d’avancer et il était sur le point de prendre un tournant insoupçonné.


610 mots | Post XI

Dide ke = Redressez-vous/Repos!
Commandement militaire employé par un supérieur pour dire à ses subordonnées de se mettre au repos (en gros, d’abandonner le garde-à-vous ou la révérence pour reprendre une position normale et détendue).




It's a little price to pay for salvation
Thème I | Thème II | Thème III | Thème IV | Thème V

[Q] - Ẹṣọ Kọọ | Solo Signat20
Merci Mancy et Shanxi pour les cadeaux ♪:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t34283-isiode-isley-entr
Isiode et Isley
~ Ange ~ Niveau III ~

~ Ange ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 1069
◈ YinYanisé(e) le : 04/01/2016
◈ Activité : Soldats
Isiode et Isley
Lun 20 Juil 2020, 15:24



Dernière journée de l’Odon Do Dur. Sur l’île d’Orhmior.

Le Consul et l’Imperio Navia étaient tous les deux assis à l’étage, observant d’un œil distrait la toison clairsemée du firmament nocturne depuis l’entrée du balcon. Si la frénésie était à son paroxysme durant la journée, celle-ci s’éteignait doucement en parallèle à la progression de la nuit. C’est pourquoi, à cette heure, que le silence était désormais maître des lieux. Les travailleurs partaient se coucher, en préparation à la prochaine journée de labeur qui les attendait le lendemain, alors que les patrouilles de nuit s’activaient afin de surveiller les rues du village et des infrastructures en construction du quartier général de la Compagnie. Proposant une nouvelle infusion à son supérieur hiérarchique, Ramiel Vaughan initia naturellement la conversation.

« Comment se déroulent les discussions avec l’Olori Galathiel à propos de la fusion de nos deux armées? »

Michkaël Luthosia but une gorgée de sa boisson, une main soutenant sa tête depuis l’accoudoir de son siège.

« Doucement, mais sûrement, répondit-il avec un air visiblement satisfait. Les dissidences du passé nous ont toujours éloignées du corps principal de l’armée, mais cette époque est, depuis longtemps, révolue. Il est temps que nous rejoignons de nouveau nos forces et cela, l’Olori Galathiel en a parfaitement conscience. »

Le Consul déposa sa tasse tout en se redressant sur sa chaise. Durant les siècles obscurs qui ont suivi la Purge Salvatrice de Delix, la Compagnie de Yüerell avait toujours été représentée comme une secte du Chaos, vénérant l’un des pires fléaux que connu l’humanité. Discrète en raison de son idéologie extrême, qui allait à l’encontre des idéaux que l’on prônait; silencieuse dans ses déplacements afin de ne pas attirer l’attention sur elle, la milice avait, pendant des années, poursuivie ses activités dans l’ombre et le plus pur secret. Cependant, profondément, elle espérait ardemment refaire surface aux côtés des siens, sans honte et sans jugement, afin d’être considérée pour ses actions auprès du peuple plutôt qu’en raison de ses croyances. Certes, Delix n’était ni le Bien ni le Mal. Il était comme le Yin et le Yang : une dualité à la fois complémentaire et opposée. Il était bien plus que la simple idée de l’éradication totale du Mal puisqu’il était également un rappel que la ligne était affreusement mince entre être un Ange et devenir un Diable.

Et cette frontière, chaque membre du peuple angélique l’observait attentivement. Parce qu’il n’y avait vraiment qu’un seul pas à franchir.

« À termes, si l’intégration de la milice est acceptée, il nous faudra effectuer un remaniement global de la hiérarchie et dans les pelotons, souleva le Consul à voix haute, comme pour s’armer face à l’éventuelle paperasse administrative qu’il lui faudra remplir.

- Plus d’hommes requerra davantage d’officiers et plus d’officiers permettra d’ouvrir de nouveaux postes, fit savoir Ramiel en souriant. Avec tous les événements qui sont survenus ces derniers mois, nos rangs ne cessent de se gonfler. Chacun a envie de faire sa part et d’aider aux mieux les plus démunis. À ce rythme, à nous seuls – les cinq Capitaines et les Imperio – nous ne pourrons pas gérer tous ces futurs soldats. En plus, l’étendue de nos missions ne fait que s’accroître : l’expansion territoriale, les patrouilles pour récupérer les fils et filles des Réprouvés, maintenant l’aide que nous devons apporter à tous ces réfugiés. Nous avons beaucoup sur les bras et faisons peser tout autant de poids sur les épaules de nos alliés. C’est… Il souffla. Beaucoup », répéta-t-il.

L’Ànjọnú était parfaitement d’accord.

« Progressons par étape, raisonna ce dernier, relâchant un rire détendu. Déjà, l’union de l’armée et de la Compagnie sera un grand pas. »

L’Imperio Navia acquiesça tout en reportant brièvement son regard vers les étoiles. Une pensée le traversa. Encore à cette heure, il n’était toujours pas parvenu à reprendre contact avec quelques-uns de ces hommes. Comme si ces derniers avaient complètement disparu de la surface de la terre. Il commençait à s’inquiéter.


659 mots | Post XII



It's a little price to pay for salvation
Thème I | Thème II | Thème III | Thème IV | Thème V

[Q] - Ẹṣọ Kọọ | Solo Signat20
Merci Mancy et Shanxi pour les cadeaux ♪:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t34283-isiode-isley-entr
Isiode et Isley
~ Ange ~ Niveau III ~

~ Ange ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 1069
◈ YinYanisé(e) le : 04/01/2016
◈ Activité : Soldats
Isiode et Isley
Lun 20 Juil 2020, 15:40



Des jours plus tard. Sur l’Île d’Orhmior.

La frénésie des dernières semaines était sur toutes les bouches. Ce qui s’était produit chez les Réprouvés ne tarissait pas les discussions tandis que les disparus reprenaient conscience. En l’entente de ce qui s’était produit, le Consul Luthosia avait écourté son séjour à Orhmior pour rejoindre rapidement le territoire des Jardins de Jhēn.

« Il semblerait que même le Capitaine Katzuta de la Troupe Boadicēa a été entraîné dans cette histoire. Des Recrues l’ont récupéré en plein cœur du terrain d’entraînement. Il était dans les vapes.

- Au moins il est réveillé à présent. Cinq jours dans le coma… Sa cohorte commençait à s’inquiéter. »

Ramiel se perdit un certain temps dans ses pensées, songeant à la soudaine reconnexion qu’il eût, en quelques minutes à peine, avec tous ses hommes disparus. Si le lien mental s’était de nouveau rétabli à compte-gouttes, un flot aussi brusque que palpitant avait brusquement balayé son esprit. À ce moment-là, il venait tout juste de prendre congé du Consul, se préparant à aller se coucher. Petite surprise : il n’avait pas fermé l’œil de toute la nuit.

« Qu’avez-vous ressorti des témoignages? »

De ce que je savais, il s’agissait de quelques équipes de la Patrouille Dagda qui s’étaient occupées de récupérer les témoignages des disparus afin de mieux comprendre le phénomène qui s’était produit cette journée-là. Le Général répondit tout en se pinçant l’arête du nez, comme si le seul souvenir de cette nuit faisait remonter la migraine entre ses deux oreilles.

« Le choc et l’incompréhension. Sans qu’ils sachent véritablement pourquoi, ils ont subitement été poussé dans un champ de bataille. Il y avait énormément de Réprouvés, mais pas que : des Anges, des Sirènes, des Vampires et même certaines célébrités ont été aperçues… Ils ont combattu des monstres pendant des années, disent-ils, et lorsqu’ils sont tombés au combat, ils se sont éveillés à l’endroit où ils se tenaient avant d’être entraînés dans ce… rêve? »

Je détournais brièvement les yeux. Quelques fois, les Rêves étaient bien plus près de la Réalité que ce que nous pouvions croire. Se soutenant au dossier d’une chaise, Ramiel poursuivait son monologue, portant, cette fois-ci, sa main à son front.

« En plus de cela, il y a ces ailes bicolores qui sont apparus dans leur dos. C’est à ne rien y comprendre. Ils ont été reconnus, mais qu-qui est cette entité au juste? Et po-po-pour quelles rais… »

Les dents du Manipulateur se mirent soudainement à grincer horriblement. Surpris, je me rapprochais prudemment de sa position, tendant l’une de mes mains dans sa direction.

« Mon Général? Est-ce que tout va bien? »

Je lui offris mon aide, mais Ramiel se mit brusquement à grogner, attrapant sa tête avec violence.

« Mon Géné–! »

Le rugissement qui déchira sa gorge m’interrompit sèchement. D’un bond, j’arrivais à sa hauteur, l’aidant à s’appuyer sur mon épaule pour ne pas qu’il flanche.

« Général Vaughan! Qu’est-ce qui vous arrive?!

- La Lune Noire! »

On vint brusquement ouvrir la porte du bureau, alors que je retenais l’Imperio de s’effondrer au sol.

« La Lune Noire est dans le ciel! On la voit absolument partout et… »

Les soldats – un blond et un roux – qui venaient d’entrer dans la pièce se turent, tout aussi horrifiés que moi par la vision de ce Ramiel Vaughan.

« L-L’Imperio aussi est touché…? » Chuchota le roux, dont le visage constellé de taches de rousseur exprimait un profond désarroi.

Mes pupilles s’écarquillèrent tandis que les veines du Général ne faisaient que grossir, encore et toujours plus. J’avais l’impression qu’elles allaient éclater à la surface de sa chair. Sans attendre, j’apposais ma propre main sur sa tête, projetant une quantité suffisante – je l’espérais – de Magie Blanche à la hauteur de ses veines. Si son agitation se calma, les symptômes ne semblaient pas s’apaiser pour autant. Ma mâchoire se contracta.

« Que voulez-vous dire? Les empressais-je d’expliquer, les obligeant à porter leur regard sur mon visage.

- Plusieurs travailleurs… Tout d’un coup… De-Dehors… I-Ils ont le même problème et… »

Il n’arrivait pas à continuer sa phrase, sous le choc. Reprenant plus fermement ma prise sur le corps du Général, je braquais mes yeux dans ceux des militaires, inflexibles. Des cris, à l’extérieur des murs, commençaient à percer la tranquillité de la salle. Ce n’était pas normal. Qu’est-ce qui se passait?

« Soldats, regardez-moi. Je m’adressais d’abord au blond. Nous allons rassembler toutes les personnes qui se tiennent encore debout et qui peuvent user de la Magie Blanche. Nous devons également libérer des lits et trouvez tous les soignants qui sont disponibles et bien portants. »

Je me tournais vers le roux.

« Vous, restez auprès du Général Vaughan. J’irais chercher le médecin en chef de l’établissement. D’ici qu’il vous rejoigne, surveillez le Général et soignez-le : qu’il crie ou qu’il se débat, je m’en moque, n’hésitez pas et visez les tempes. Est-ce clair? »

Il se mit instinctivement au garde-à-vous.

« À vos ordres! »

J’hochais de la tête, reportant mon attention vers le blond.

« Suivez-moi. Nous devons faire vite. »


857 mots | Post XIII | Réaction (oui, encore) à l’Odon Do Dur ainsi qu’au couronnement d’Elias.



It's a little price to pay for salvation
Thème I | Thème II | Thème III | Thème IV | Thème V

[Q] - Ẹṣọ Kọọ | Solo Signat20
Merci Mancy et Shanxi pour les cadeaux ♪:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t34283-isiode-isley-entr
Isiode et Isley
~ Ange ~ Niveau III ~

~ Ange ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 1069
◈ YinYanisé(e) le : 04/01/2016
◈ Activité : Soldats
Isiode et Isley
Lun 20 Juil 2020, 15:50



Des jours plus tard. Sur l’Île d’Orhmior.

« Comment vous sentez-vous? »

L’Imperio Navia se retourna dans ma direction à mon interpellation, esquissant un sourire sur la commissure de ses lèvres.

« Beaucoup mieux, admit-il d’une voix assurée, frôlant vaguement son front. Les travailleurs qui ont aussi été touchés par les Mages Noirs reprennent du poil de la bête. »

Si l’apparition de la Lune Noire ainsi que la propagation virulente de ce mal lancinant, qui avait envoyé certains de nos travailleurs sur un lit d’hôpital, malgré le court laps de temps qu’avait duré le phénomène, prenaient désormais sens en raison du couronnement du nouvel Empereur Noir, un second événement, beaucoup moins explicite, avait également frappé nos rangs. Les festivités sorcières s’étaient conclues il y a un certain temps et, malgré tout, d’étranges et angoissantes manifestations avaient continué de sévir et de troubler la tranquillité d’esprit de nombreux membres du peuple. Des témoignages comme quoi les femmes s’éveillaient avec du sang, ruinant l’intégralité de leurs draps et matelas, avaient été monnaie courante pendant un moment – et s’avéraient être le fruit d’hallucinations – tandis qu’à plusieurs reprises, des gens déclaraient avoir été témoins de l’apparition d’un spectre dans la nuit, d’hémoglobine suintant des carrelages du pavé, de pendus sanglants qui se balançaient aux toits des habitations…

« Nous recevons encore quelques alertes, dis-je avec sérieux, une profonde perplexité ancrée dans le céruléen de mes mires. Nous devons continuer d’appliquer le protocole afin d’assurer au mieux la sécurité des travailleurs. »

Une surveillance militaire plus accrue dans les rues du village et aux alentours des constructions, notamment durant le soir, ainsi qu’une obligation de rester dans ses appartements au cours de la nuit, au risque d’être interrogé. Le brun passa l’une de ses mains dans sa tignasse bouclée tout en soupirant. Lui comme moi cherchions à comprendre ce qui se produisait, théorisant sur la violence, la nature et la portée du phénomène, tout en espérant mettre la main sur le ou les coupables pouvant être capables d’une telle démonstration de puissance, surtout qu’il n’y avait aucun individu sur cette Île capable d’une telle prouesse en solitaire, et sur une telle superficie. Le Soldat Hōss, responsable de l’aire ouest d’Orhmior, nous l’avait également assuré, ravi que l’on joigne nos forces afin de démasquer ces perturbateurs. Était-ce les Sorciers qui étaient encore en faute? Était-ce un groupe sans affiliation royale qui sévissait au cœur d’Orhmior? Ou était-ce la manifestation d’un nouveau grand événement? Nous pensions recevoir des avis pouvant confirmer nos hypothèses, mais les jours s’étiraient sans que de réponses satisfaisantes ne nous soient finalement fournies, à l’exception que le phénomène s’étendait à l’international.

Néanmoins, même si la fréquence des illusions avait fini par se tarir, la vigilance des patrouilles n’avait fait que s’acérer, et si le couvre-feu avait été aboli les jours suivants, nombreuses étaient les personnes qui craignaient encore de faire escale, seule, au courant de la nuit.


485 mots | Post XIV | Réaction au couronnement de Léto.



It's a little price to pay for salvation
Thème I | Thème II | Thème III | Thème IV | Thème V

[Q] - Ẹṣọ Kọọ | Solo Signat20
Merci Mancy et Shanxi pour les cadeaux ♪:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t34283-isiode-isley-entr
Isiode et Isley
~ Ange ~ Niveau III ~

~ Ange ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 1069
◈ YinYanisé(e) le : 04/01/2016
◈ Activité : Soldats
Isiode et Isley
Ven 24 Juil 2020, 06:14



Des jours plus tard. Sur l’Île d’Orhmior.

« Soldat Yüerell, vous n’êtes pas parti à la kermesse d’Avalon? »

Je secouais la tête en signe de négation.

« J’ai du travail.

- Hum. Vous auriez certainement attiré plusieurs personnes à notre stand. »

Je soupirais. Je ne pensais pas que ce serait une bonne idée que le Boucher se pointe là-bas de toute façon.

« Ma présence n’est pas nécessaire pour cela : ces déviants s’amuseront à titiller et à tourner, comme des mouches, autour des nôtres de toute façon, finis-je par répondre. Le Capitaine Katzuta est présent en plus des quelques membres de votre peloton qui couvrent l’événement. En tant que correspondants. Ils sauront calmer les personnages trop insistants.

- Vous savez que votre Recrue y est aussi? »

J’hochais de la tête. J’avais fait une courte escale à Iyora pour savoir où se trouvait Belegad afin que nous puissions discuter de sa formation, et le soldat Namênor m’avait confié qu’elle devait certainement se préparer pour la kermesse avec son frère.

« Et qu’elle s’est présentée aux bras du Baron Paiberym? »

Je relevais le menton, un haussement de sourcil se devinant sur mon visage.

« Que fait-elle avec lui? »

L’officier resta silencieux tout en se contentant de soulever les épaules.

« Les rumeurs se fondent toujours sur la base d’une vérité, n’est-ce pas? »

Je sentis un poids soudain au-dessus de ma tête. Ramiel Vaughan me dévisageait de sa position, l’œil plus perforant qu’observateur : au loin, il scrutait avec circonspection le cadenas qui enfermait une portion de mes souvenirs. Je pouvais le sentir dans le creux de mon esprit et, à ce constat, mes dents se frictionnèrent entre elles.

« Mon Général… Murmurais-je. Vous ne devriez p–

- Je vous croyais plus honnête, soldat, avoua-t-il enfin.Que cachez-vous, Yüerell? »

Sa voix s’était aiguisée, rendant le ton de son timbre plus tranchant et glacial qu’accoutumé. Je plongeais mon regard dans le blanc de ses yeux. Il ne flanchait pas et moi non plus. Nous nous défiâmes des yeux, jusqu’à ce que j’ouvre la bouche. Je pouvais lui dire. Je devais lui dire. Il méritait de savoir ce qui se passait. Il s’agissait de notre peuple. De notre avenir. Et… Non. À l’instant où je voulus souffler mes premiers mots, la sensation d’étranglement revint, plus forte et brûlante que jamais. Dans ma tête, Ramiel vit le sceau s’agiter, trembler sous les coups de mes efforts, mais jamais le loquet ne céda.

« Soldat Yüerell? »

La poigne devenait de plus en plus oppressante, de plus en plus hostile et puissante autour de mon cou au fur et à mesure que j’écartais mes lèvres. Ma gorge s’enflammait et ma respiration, quant à elle, se hachait. Instinctivement, je me retins au dossier d’une chaise, l’agrippant de toutes mes forces. Je pris une profonde inspiration. Non. Les souvenirs du Rêve déferlaient dans mon esprit, derrière la serrure sans clé. Je revoyais l’Ultimage, sa vie, et nos mains apposées sur le Xuroäal. Et violemment, ce fut l’arrêt complet. Tout mon être se raidit avant de se renfrogner, mes ongles grattant férocement le bois de la chaise.

« Je ne peux pas en parler, finis-je par chuchoter d’une voix si basse que je craignis, une seconde, qu’il ne m’ait entendu. Je ne peux pas en parler… »

L’Imperio Navia resta immobile, perturbé, avant de reprendre contenance, les sourcils froncés.

« Pourquoi? »

Il avait soigneusement détaché chacune des syllabes.

« Parce que j’en ai fait la promesse, mon Général. »

Tout cela avait beau avoir été un Rêve, les impacts étaient, quant à eux, bien réels.

« Et quel genre de promesses a besoin de ce type de protection? »

Nous savions, lui comme moi, quel genre de promesses avait besoin de ce type de protection, ce qui était loin de lui plaire. Pourtant, dans mon cas, il ne s’agissait pas uniquement de mauvaises nouvelles, d’illustrations de trahison ou de mensonges éhontés. Il y avait le secret de notre avenir également. Cependant, pas moyen de le verbaliser. C’était frustrant.

« Qui vous les a imposés? Tenta-t-il en alternative. Je sais pertinemment que vous n’avez ni la puissance, ni le caractère pour vous infligez cela par vous-même.

- Je n’en sais rien. Les Dieux peut-être. »

Il n’y avait pas de sarcasme dans ma voix ni même de défiance. Ramiel Vaughan se tut, mais n’en démordait pas pour autant. Il savait que je ne mentais pas, mais savait tout autant que je ne lui disais pas toute la vérité. C’est pourquoi il restait calme. Il finit par se rapprocher de ma position, déposant sa paume contre mon épaule.

« Alors que pouvez-vous me dire, Yüerell? »

Je clignais des yeux, jaugeant la chaise qui craquait sous la poigne de mes poings avant de lever le visage jusqu’au plafond. Je pouvais sentir l’argent de son regard me transpercer. Mon front se barra d’une ligne transversale. Je laissais alors flotter un sourire à la surface de mon faciès, tirant la chaise vers l’officier pour l’inviter à s’asseoir.

« Cela risque d’être long, mon Général. »

Et ce le fût.

845 mots | Post XV | Réaction au RPPT du Festival de la Charité.



It's a little price to pay for salvation
Thème I | Thème II | Thème III | Thème IV | Thème V

[Q] - Ẹṣọ Kọọ | Solo Signat20
Merci Mancy et Shanxi pour les cadeaux ♪:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t34283-isiode-isley-entr
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

[Q] - Ẹṣọ Kọọ | Solo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [EVENT solo Partie IV - solo] Rétablir un semblant de vie
» [Q] La fin | Solo
» Mindwim (solo)
» [Q] - Anha | Solo
» La Propagation [solo]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Sympan :: Zone RP - Mers :: Mers - Est :: Mer Miroir :: Île d'Orhmior-