Le deal à ne pas rater :
Boîte Avant-Première Star Wars Unlimited – Ombres de la Galaxie : ...
Voir le deal

Partagez
 

 Réunion des Veuves Noires II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar
Sam 21 Juil 2012, 10:01

    Spoiler:

    J'écoutais attentivement Edwina raconter son histoire et son désir de vengeance. Ce mot réveilla en moi bien des souvenirs, et pas les meilleurs qui soit! Je sentais me tête me tourner et les images revenir comme à chaque fois. Passant ma main près de mon cou, là où était ma cicatrice, je m'aperçus qu'elle était brûlante, encore une fois. Le sort de ce maudit Sorcier n'avait pas été seulement physique mais aussi moral, et voilà ce qui arrivait. Même si ce n'était pas la première fois, je ne supportais pas de me sentir ainsi en compagnie. Heureusement d'ailleurs que c'était une réunion de Veuves Noires et non pas une réunion pour la montée sur le trône. Je calmais doucement les battements de mon cœur en m'efforçant de ne rien laisser paraître de mon état. Relativement difficile lorsque vous avez une envie de vous jeter sur le sol en hurlant. Je me mordis la lèvre jusqu'au sang et pris de nouveau une inspiration. Ma main était toujours plaquée sur ma brûlure et les images repassait en boucle dans ma tête. Je ne pouvais pas fermer les yeux, si je les fermais, je tomberais dans une terreur monstre du au sort raté de ce maudit Sorcier. Et je le savais. Il me fallait me concentrer sur autre chose, et vite. Instinctivement je regardais chaque personne présente pendant quelques secondes chacune, essayant de ne rien laisser paraître de ma souffrance. Je me mordis la lèvre jusqu'au sang, m'efforçant difficilement de ne pas fermer les yeux.

    La sueur coulait sur ma peau d'un blanc cadavérique, telle une poupée de porcelaine, finalement, cela s'apaisa. Les battements de mon cœur reprirent un rythme régulier et je sentis la souffrance s'effacer de mon visage. Je rouvris des yeux quelques peu perdus, regardant tour à tour les membres des Veuves Noires ici présentes. Toutes des femmes magnifiquement belles et attirantes mais qui laissaient aussi des morsures suffisamment puissantes pour être mortelles sur celles qu'elles considéraient comme étant leurs proies, c'est à dire beaucoup d'hommes. J'eus cependant la surprise de constater que la créatrice des Veuves Noires, Aya, n'était plus parmi nous. J'ouvris de grands yeux, et fit de nouveau le tour du petit salon, non elle n'était pas là... Je pris un air pensif et appuyait mon dos sur le petit divan fort confortable derrière moi. Je saisis un biscuit et tentais de m'introduire de nouveau dans la conversation de mes Sœurs, je voulais surtout essayer de faire connaissance avec les nouvelles personnes que je n'avais encore jamais vus. C'est à dire Vanille et Edwina puisque j'avais déjà rencontré Shiro à la forge. Seulement je n'en eus guère le temps, Aya redescendais des escaliers que je n'avais jusque là pas remarqué. La jeune Messie des Ténèbres se rassit à l'endroit où je l'avais vus précédemment et déposa un coffret sur la table. Je sentis ma curiosité piquée à vif et regardais le dit coffret avec intérêt.


    -"Mesdemoiselles, j'ai une surprise pour vous. C'est une petite attention qui , je penses, devrait vous plaire. Certaines possèdent déjà un diadème que je leur ai offert à notre première réunion, il est donc normal d'apporter quelque chose pour la seconde. Et puis ce petit présent est assez particulier."

    Aya saisit de petites clés cachée dans une des nombreuses cachettes qu'une femme pouvait avoir et ouvrit le mystérieux coffre. De magnifiques bagues avec des Veuves Noires et un saphir centrale s'y trouvaient. Elle saisit la boite et distribua un bijou à chacune d'entre nous. Je remerciais Aya du regard et saisit la bague avec soin et attention. Elle était juste magnifique. Je la mis immédiatement à mon majeur sur ma main droite, étonnamment, elle s'adapta à la forme de mon dos automatiquement, si bien que je sentais à peine sa présence, moi qui ne supportais guère les bijoux de ce genre. J'ouvris de grands yeux étonnés et attendis l'explication d'Aya, car sans aucun doute, il y en avait une! En effet quelques secondes après qu'elle ait distribué ces bijoux, Aya prit la parole comme elle l'avait fait pour les diadèmes.

    -"Voici de magnifiques bijoux que vous aurez le loisir de porter fièrement en pensant à notre clan. Je dois avouer qu'elles ne sont pas simplement belles, mais aussi dangereuses. Pourquoi cela? Et bien tout simplement parce qu'elles contiennent un poison mortel. Il vous suffit de la porter, et au moment ou vous souhaitez empoisonner votre proie, vous devrez simplement le désirer fortement. La bague sera un peu comme une extension de votre corps, ressentant ainsi votre désir de mort. Ainsi, une aiguille minuscule sortira de dessous l'anneau, ainsi vous pourrez simplement poser la main sur la personne, lui caresser la joue, lui attraper le bras, tout est possible. Une fois la piqure faite, il ne lui restera plus que quelques heures à vivre, des heures douloureuses puisqu'il mourra lentement dans l'agonie. Je vous laisses donc choisir le doigts qui vous plaira pour la porter, elles s'ajusteront à votre main c'est une matière particulière, elle se moule sur la personne et comme je vous l'ai dit elle devient comme une partie de vous-même. Des questions?"

    J'écoutais attentivement tout en m'émerveillant devant le pouvoir de cette bague d'apparence si trompeuse. Je souris malgré mais une question s'éveilla dans mes pensées. Aussitôt je la demandais à Aya:

    "Est-il possible pour quelqu'un sachant créer des poisons de changer celui de la bague. Je veux dire au lieu qu'il soit mortel, simplement endormant en fonction de nos pensées toujours, ou bien paralysant?"

    Je voulais savoir si je pouvais utiliser toute ma gammes de poison -et il fallait dire qu'elle n'était pas maigre- ou si la bague était une tueuse née et qu'elle ne savait faire autre chose.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Dim 19 Aoû 2012, 13:29

Elle furent toutes reconnaissantes et leur sourire en disait long sur l'effet de surprise. Aya n'était pas peu fière de pouvoir gâter quelques peu ses fidèles amies. Elles les voyait un peu comme des protégés même si la plupart pouvait bien se défendre sans son aide. Elle espérait avoir d'autres occasions comme celle-ci de pouvoir toutes les réunir. Le fait de se rassembler ne grand nombre était un risque à prendre et pour le moment tout se passait à merveille. Et puis même si elles étaient démasquées, le nombre de fidèles qu'une taupe aurait pu compter aurait suffit à la décourager à nous attaquer. De plus, beaucoup d'entre elles étaient bien plus puissantes qu'elles ne le laissaient paraitre. Et bien qu'Aya serait surement reine d'ici demain, elle ne doutait pas que celles qui étaient ses amies aujourd'hui seraient les souveraines de demain. Aucun autre groupe connu à ce jours ne pouvait rivaliser face aux Veuves Noires. Loin d'être une race à part entière, leur diversité faisait d'elle un clan à redouter. L'avantage de pouvoir puiser la force chez toutes sortes de races, et de pouvoir ainsi fusionner celle-ci pour les rendes surpuissantes. Les connaissances de chacune d'elles étaient en plus grand avantage. Beaucoup prenaient les rumeurs sur les Veuves Noires pour un groupe de bonnes femmes qui discutent de couture et se dispute la taille du dé, mais bien loin de toutes ces histoires de chiffons le risque était bien réel. Tout homme prenant à la rigolade une femme brandissant une arme était déjà considéré comme un homme mort. Aya le savait bien et elle en jouait. La femme étant trop vue comme faible et peu intelligente, elle pouvait bien surprendre ses ennemis et les terrasser sans leur laisser le temps de changer d'avis sur la question.

Aya prit la boite qu'elle avait préalablement refermée et elle la donna à Sowelu qui était juste à côté d'elle. Celle-ci lui fit paraitre une lettre qu'elle venait de recevoir à son intention. La jeune femme s'empressa donc de l'ouvrir, et surtout d'en lire le contenu. Ce qu'elle lu lui déplu quelque peu et rendit la réunion un peu gênante désormais. C'était le conseil de la couronne qui lui annonçait que son couronnement se déroulerait à l'aube contrairement à ce qui avait été décidé précédemment. Tout cela voulait dire qu'elle n'avait plus le temps de discuter et qu'elle devait absolument préparer la journée de demain au plus vite. La jeune femme devait encore passer chez le couturier afin qu'il lui confectionne une robe digne de l'événement mais pour cela il lui fallait écourter sa réunion et faire faux-bon à ses invités. Tellement de choses n'étaient pas encore prête et elle voulait que tout soit absolument parfait pour ce jours mémorable. Elle se racla donc la gorge puis remettant la lettre dans les mains de sa servante elle s'empressa de dire sous le ton de l'excuse.


-"Mes amies je suis désolé de vous dire cela mais je vais devoir vous quitter. J'ai encore beaucoup de choses à faire et comme vous le savez demain est un grand jours pour moi. Je vous laisses donc entre vous, si vous souhaitez rester ici pour discuter cela ne pose aucun problèmes. J’espère vous revoir toutes très bientôt et pouvoir vous faire part de mes nouvelles intentions en ce qui concerne notre clan. Jusque ce jours, prenez soin de vous."

Aya lança un baiser du bout des doigts à ses amies puis elle quitta la pièce précipitamment afin de pouvoir regagner son appartement.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Jeu 30 Aoû 2012, 17:53

Spoiler:

Je regardais la bague, une véritable petit outil à tuer, aussi élégant que mortel avec cette magnifique araignée sur le dessus qui correspondait si bien à nôtre groupe. Autant gâter par Aya nous risquions fort de nous faire rapidement connaître, et certainement pas uniquement à cause de nôtre beauté avec pareil objets en nôtre possession, ce qui étais presque pour me déplaire finalement. A vrai dire dernièrement j'avais presque envie de me fondre réellement dans l'ombre, de disparaître un temps. Mais a quoi bon disparaître quand il y a tant à faire ? Non je ne pouvais disparaître et encore moins abandonner mes sœurs. Je chassais toutes mes pensées, parfois je m'effrayais toutes seule à avoir des pensée très sombre. Mais ici, en présence de mes sœurs j'étais plus calme, même si jusque là je n'avais que peu pris parole au cours de cette discutions. La prochaine réunion serait sans doute plus mouvementé, du moins plus animé. Non pas qu'Aya n'avait rien fait pour, au contraire, s'était moi qui restait en retrait en ce jour. Mais comment pourrait il en être autrement alors que tant de choses préoccuper mon esprit ? Ce fléau naissant et l'ignorance sur ce dernier ne m'aider en rien à être plus sereine, plus vive ou tout simplement, ne m'aider en rien à vouloir participer plus que de raison.

Aya fila soudain, non sans s'être excuser, je souriais légèrement à son adresse, oui, nous reparlerions plus tard. Bast émit un léger bruit avant de se diriger vers la porte, je devinais qu'elle n'étyait pas à son aise, à vrai dire elle avait tenter de me le faire comprendre à plusieurs reprises déjà. Je regardais une à une mes sœurs, il était temps pour moi aussi de partir, après tout une souveraine à toujours fort à faire non ? Je ne tentais nullement d'attirer grandement l'attention sur moi, je n'avais nul besoin de cela. Finalement je déclarais d'une voix clair.


"Je doit moi aussi vous laissez là, non seulement certaine choses me tracasses mais qui plus est, j'ai fort à faire. Je ne sais quand je vous reverrez toutes et j'espère que ce sera au plus tôt et que chacune d'entre nous aura de bonnes nouvelles. Pour ma part j'ai fort à faire autant auprès des Ombres que dans le désert ou je vais me rendre sous peu. Prenez bien soin de vous mes chères."

Bast les regarda avant de franchir la porte,, je la rejoignais à pas lent, calme, regardant une fois encore la sublime bague qui étais mienne. Oui, il n'y avait pas à dire, une fois encore la générosité d'Aya s'était révélé. J'espérais que son couronnement soit à la hauteur de sa personne, après tout s'était bien la tout le mal que je pouvais lui souhaiter. J'entendais le bruit de mes pas, léger, j'étais sereine finalement malgré tout. j'avais en effet fort à faire, je compter bien m'entrainer un peu afin de rester toujours aussi apte au combat et surtout, j'avais l'intention d'aller dans le désert. Ce lieu si triste et sec serait sans doute bientôt le théâtre dont j'avais besoin pour monter un sublime spectacle qui se baserai sur le sable. Nôtre prochaine rencontre me verrais encore plus armé, là dessus je ne me faisais plus nul inquiétude, j'avais toujours aimé les artefacts, pas pour rien si j'étais plus que gourmande, friande de tout ses objets magiques ... La rue qui m’accueillit me paru bien terne, mais je ne m'attardais pas, j'avais déjà pris trop de retard à mon goût.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Dim 09 Sep 2012, 10:23

Spoiler:

~ La jeune fille observait toujours la bague avec des étoiles plein les yeux, elle brillait quand la lumière venait caresser sa surface de minerai. L'objet était ravissant sur son petit doigt, heureusement que la reine des déchus avait prévu un bijou modèle réduit pour elle, les autres bagues n'auraient même pas tenues sur son pouce. Son sourire d'enfant ne s'effaçait pas, restant scotché à son visage rayonnant. Puis, l'Ombre leva la tête vers Neith, celle-ci semblait heureuse de recevoir ce présent de la part de Aya. La faucheuse sourit davantage avant de reporter son attention sur le groupe auquel elle appartenait maintenant. D'ailleurs, cette pensée la fit légèrement frémir, aujourd'hui elle faisait parti et pour la première fois lui semblait-il, d'une "famille" qu'elle avait choisi. Il est vrai qu'on ne choisi pas la famille dans laquelle on va naître, mais ensuite, on peut choisir celle dans laquelle on veut vivre. Shiro ne savait que faire ensuite, profitant de sa première rencontre avec ses "soeurs" et des petits plâts qui étaient à leur disposition, la jeune fille étant toujours aussi gourmande de sucreries. Elle attrapa un petit gâteau sablé avant de l'avaler tout rond.

Aya dû s'absenter et regagner son logis. Shiro lui souris en guise d'au revoir puis, la suivit un instant du regard avant de reporter son attention sur les dames encore présentes. L'Ombre les regardait tour à tour, dédiant une petite pensée à chacune d'elle. Puis, se fut au tour de Neith de quitter la salle. Shiro au une pointe de tristesse dans son coeur, mais elle savait qu'elles allaient se revoir, soit dans le monde des Ombres, soit ailleurs dans le monde. Elle lui fit un large sourire pour lui montrer qu'elle était heureuse de l'avoir revu et pour masquer sa peine aussi. Puis, la jeune femme quitta les lieux accompagné de Bast. Bien sûr, la jeune fille aurait voulu la retenir, parler un peu plus avec elle, mais elle savait que son amie avait beaucoup à faire et préféra se taire. Elle resta un moment en compagnie de ses nouvelles amies, discutant de sujets d'actualité, en particulier celui dont parlait presque tout le monde, le fléau frappant les terres du Yin et du Yang. Shiro dit son opinion sur le sujet, faisant part de son mécontentement, de son doute mais aussi de ses craintes et de ce qu'elle ferait pour aider au mieux à la disparition de ce mal.

L'heure tourna, la jeune fille ne s'en aperçut pas tellement à vrai dire. Puis, se fut le coup d'oeil sur son ami Kuro en poupée qui lui rappela qu'elle devait elle aussi se retirer. Elle se leva avec le plus de grâce du canapé où elle était, défroissant légèrement son kimono, puis prit la parole avec son sourire d'enfant,


"Je dois vous laisser aussi mes amies, mais je suis certaine qu'on se reverra. Sur ce, je vous souhaite la meilleure santé jusqu'à notre prochaine rencontre. J'ai en réalité, moi aussi quelques petites choses à terminer et à commencer aussi. A bientôt mes amies"

Saluant en s'inclinant, comme souvent, et leur accordant un dernier sourire, elle fit demi-tour vers la sortie. Elle quitta la pièce pour slalomer entre les chaises et atteindre enfin la porte d'entrée. Elle poussa doucement celle-ci avant de débouler calmement dans la rue. Elle tira sur le ruban de la poupée et fit apparaître le jeune homme qui s'étira aussitôt, il n'aimait pas être sous cette forme. Puis, la jeune fille lui expliqua rapidement leur prochaine destination, qui était le manoir puis la bibliothèque pour chercher un moyen de remédier au problème frappant leurs terres.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Réunion des Veuves Noires II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Réunion des Veuves Noires [PV membres du groupe][Terminé]
» [Q] - Les canines et les ailes noires
» Les voiles noires du bateau fantôme [PV Lumi]
» [Quête ouverte aux Dames Noires] - Le Château Interdiiit
» Des ailes noires comme l'ébène | Couronne des Péchés
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Sympan :: Zone RP - Océan :: Continent Dévasté - Est :: Désert de Mow :: Megido-