-57%
Le deal à ne pas rater :
Chromebook Lenovo IdeaPad Slim 3 14” FHD 4 Go / 128 Go (ODR de ...
99.99 € 229.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Brise de Panique [Anges & Orines - Nefraïm & Shuri]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11271
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] - Médecin [Rang III] - Éleveuse de Vaches [Rang I] - Investisseur [Rang II] - Prêtresse d'Amsès [Rang I]
Mancinia Leenhardt
Jeu 21 Déc 2023, 22:13


Illustration - Inconnu

Brise de Panique


Assise sur un banc près de la belle auberge, Shuri avait un petit sourire aux lèvres. Sa curiosité de découvrir l'événement organisé entre les deux races l'animait en faisant pulser son coeur d'excitation ; elle voulait être au coeur de ce dernier pour en capter toutes les subtilités. C'était ce qu'il lui manquait pour débuter ses recherches quant à la capture de l'attention du Capitaine Katzuta ; elle lui présenterait un projet qu'il ne serait pas en mesure de refuser ! Cet homme était décidément aussi imprévisible que celle qui portait ce nom, mais ce n'était pas ce qui l'arrêterait. La découverte de cet aspect de son Aisuru, enfin, de son Aisuru à en devenir, n'avait pas manqué de lui donner envie d'en savoir plus. Combien de fois se l'était-elle imaginé ? Elle pensait qu'il était sec, mais gentil en secret. Qu'il feignait l'insouciance tout en restant sérieux et cultivé, sachant garder sa froideur, implacable de noblesse, lorsqu'il haussait le ton. Rien de tout cela. L'Ange était taquin, soucieux de l'avenir des siens malgré sa discrétion sur le sujet et ...

Il avait une vision époustouflante de son épouse et lui octroyait confiance et respect. L'Orine n'attendait rien de plus que cela envers ce Lien. Tout ce qu'elle désirait, c'était s'illustrer comme sa mère, faire briller son Maître et si elle pouvait créer une onde de choc qui ferait étinceler d'autres à leurs côtés, ce serait d'autant mieux. Sa présence n'avait qu'un seul véritable sens, à ses yeux, pour autant, être dans cet endroit, tout en découvrant les Anges et leur culture, ne pouvait que lui être profitable et lui donner plus de cordes sur un arc assez instable. Gorgée de motivation, Shuri allait s'assurer que sa journée allait être belle. Se redressant après sa pause, la Poseuse d'Énigme reprit le parcourt qu'on lui avait conseillé. Si elle n'avait pas connu la Citadelle Blanche, n'ayant entendu que des échos à son propos dans les livres d'Histoire, Nisāria soulignait bien mieux l'architecture angélique que d'autres constructions étant sur des territoires alliés. Être soumise au merveilleux et à la découverte était une vocation chez son peuple, cela ne pouvait que l'éblouir, avant qu'une ombre au tableau ne surgisse de son dos. Subitement, son corps était immobilisé par une violente prise sur son bras. Sa tête se tournait, son regard trahi son incompréhension ; il s'agissait d'une femme. Elle ne l'avait jamais vu. Sa peau et ses oreilles l'orientèrent vers une Alfar, mais son visage apeuré et ses cheveux défaits l'étonnèrent.

Aidez ... Aidez-moi !

Cette dernière raffermissait sa prise sur son bras, lui arrachant une grimace de douleur. Une lueur de panique se lissait clairement dans ses yeux, le malaise, l'appel à l'aide suppliant, qui surprenait assez l'Orine. Comment cela se faisait-il que la sécurité se trouvait aussi désinvolte avec ce qui avait pu provoquer cet état ? Son regard cherchait un éventuel Garde, mais il y avait du monde dans cette artère. Elle devait trouver quelqu'un, ou au moins, la réponse quant à savoir ce qu'il était advenu.

Calmez-vous, Madame, reprit-elle d'une voix douce malgré son anxiété. Je vais rester avec vous. Aïe !

L'Alfar semblait avoir du mal à saisir ses paroles, presque comme si elle osait l'abandonner à son sort sans tenter de comprendre. Mais qu'est-ce qui provoquait ça ? Il lui fallait un peu de renfort, alors, son regard se plantait vers l'homme qui se trouvait non loin, un mélange entre une demande d'aide et l'idée qu'il ne pouvait pas la laisser là, ou bien elle le maudirait longtemps.

Post I - 592 mots


Brise de Panique [Anges & Orines - Nefraïm & Shuri] Chriss10
Art by Chrissabug

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhard
Kyra Lemingway
~ Déchu ~ Niveau III ~

~ Déchu ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 4757
◈ YinYanisé(e) le : 22/03/2016
◈ Activité : Tenancière d'un Bar à vin (rang I) ; Négociatrice (rang I) ; Brasseur (rang I) ; Reine du monde des contes à mi-temps
Kyra Lemingway
Jeu 25 Jan 2024, 23:13

Brise de panique


Un jour il faudra quitter les Jardins de Jhēn. Ce n'était pas "chez vous". Ce territoire n'était pas le vôtre. Il n'était, finalement, qu'un lieu de transition, de réparation, pour restaurer les âmes des Anges. Ceux ayant survécu au Génocide. Ceux ayant survécu à l'esclavage. Une place sous l'égide de Yaveäth que tous savaient, à la base, être temporaire en attendant de retrouver une terre à vous. Le temps avait cependant effacé de la mémoire de la plupart cette dernière information. Tu ne pouvais les blâmer, tu avais toi-même un temps été de ceux-là. Puis, avec le recul, tu avais pris conscience que, finalement, seul le cénotaphe des Colombes vous liez à cette terre Magicienne. Rien d'autre. La seule chose, la seule personne ayant pu te convaincre à y demeurer n'était plus là. C'était de cette réflexion qu'était partie l'idée de profiter du festival pour visiter — enfin — Iyora. Et en effet, les sculptures, l'architecture — tout en fait — te faisait bien plus penser aux Immaculés que le petit territoire prêté par l'Ultimage. La nostalgie gonfla ton cœur à cette vision. L'endroit était étonnamment paisible, probablement en partit grâce à la garde surveillant les entrées des visiteurs. « Ça fait chaud au cœur, tu ne trouves pas ? ». Tu te tournes vers Tameka à tes côtés. « Tu n'as jamais connu les territoires angéliques de l'époque pourtant. » - « Mais j'en ai si souvent rêvé... » te répond-elle en levant les yeux sur toi. Elle-même était étonnamment sereine pour une Ange ayant vécu trop longtemps sous le joug des Démons. Tu l'avais d'ailleurs interrogé à ce sujet. Comment faisait-elle pour ne pas ressentir une haine féroce envers les Démons après les traitements qu'elle a pu subir pendant sa captivité ? Cette rage qui aurait dû la pousser à la recherche de la vengeance quitte à mettre en péril le blanc de ses ailes. Dans un sens, c'était une bonne chose. La vengeance est un sentiment qui rongeait intensément de l'intérieur, avec suffisamment de force pour en faire oublier, parfois, l'existence de la bonté et de l'empathie. Tu le savais. Régulièrement tu la sentais brûler dans tes tripes. « Je ne veux plus vivre ça. Je veux juste profiter du temps présent, maintenant que je le peux. Maintenant que je n'ai plus à me soucier de l'avenir. J'ai trop côtoyé la mort pour me jeter dans l'ivresse de la vengeance. Non, je sens que c'est en aidant ceux qui en ont besoin, en donnant sa chance à la vie de chacun, que je me sentirai pleinement en paix, et heureuse. » t'avait-elle répondu. Alors tu avais souri. Tristement néanmoins. Elle avait relevé tout ce que tu n'étais pas et que tu aurais dû être. Rapidement Tameka se détourne de ton regard, le rose aux joues. Là était une chose que tu avais relevé et qui te positionnait dans une situation particulière. Il y avait des regards qui ne trompaient pas. Quand elle te dévisageait. Quand tu évoquais, directement ou non, Shiva. C'était embarrassant.

Votre intention se porta sur une jeune personne — une Orine — mais, et surtout, sur la femme qui braillait à ses côtés. Une moue de dédain se dessine sur ton visage en constatant la race de cette dernière. Une Alfar. On en voyait de plus en plus sur les terres. Une vraie invasion, pire que des pucerons. Son regard se fiche alors dans le tien. « Pars devant. Je te rejoins. » fais-tu à la clone en te séparant d'elle pour aller aider la Muse. « Hé. » interpelles-tu la fauteuse de trouble en attrapant au poignet son bras libre. Pourtant, avant que tu aies pu ajouter quoi que ce soit, l'étrangère se dégagea de ta prise dans un hurlement effrayé, relâchant par la même l'Orine comme elle reculait de plusieurs pas. « Tout va bien ? » interroges-tu l'Orine en lui jetant une rapide œillade avant de reporter ton attention sur celle qui te paraissait juste folle, t'assurant de ce fait qu'elle n'effectue pas un autre geste inconsidéré. La panique se lisait dans ses yeux, moindre que précédemment toutefois. « Aidez-moi, s'il-vous plaît ! Par pitié ! » reprit-elle alors sa complainte en se jetant sur toi, agrippant ton habit à deux mains, son regard bondissant de toi à l'Orine, puis de l'Orine à toi. « Il est là.... Il me suit... Il me chasse... Il veut ma peau... Il ne s'arrêtera pas avant ça. Il ne s'arrêtera pas avant de m'avoir éliminé. De nous avoir tous éliminés. » baragouine-t-elle tandis qu'elle se mit à fondre en larmes. Était-ce vraiment une Alfar ? te questionnes-tu. Tu avais entendu que ces êtres avaient une dignité aussi grande que leur égo. Or, celle-ci avait jeté les deux dans le fossé. « Quoi ? ». En même temps tu cherches à la repousser, sans succès. Est-ce qu'elle tremblait d'effroi ou à cause de la tension de ses muscles, tu ne saurais le dire. « Un Selothan ! » cria-t-elle presque, ce qui eut le don de confirmer ton avis premier : cette femme était folle. Cela faisait longtemps que ces reliques n'existaient plus. Non ? Tu tournes le visage vers l'Orine, dardant un œil interrogateur sur elle. Les Filles des Arts avaient des liens avec l'ensemble des races des Terres de Sympan. Peut-être était-elle au courant de choses qui pouvaient être passé à côté du peuple angélique ?
©gotheim pour epicode


Post I | 900 mots
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t34243-kyra-lemingway-la
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11271
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] - Médecin [Rang III] - Éleveuse de Vaches [Rang I] - Investisseur [Rang II] - Prêtresse d'Amsès [Rang I]
Mancinia Leenhardt
Sam 02 Mar 2024, 16:37


Illustration - Inconnu

Brise de Panique


Si son coeur était soulagé de voir cet homme venir à son aide, elle espérait ne pas avoir eu un regard trop rude à son encontre. Ce n'était ni élégant, ni poli, pour quelqu'un de son rang, mais la situation l'exigeait quelque peu. Ses craintes également. Ce dernier tentait d'éloigner l'interlocutrice en souffrance, alors que Shuri massait l'endroit à sa main avait laissé des traces rouges. Qu'est-ce qui pouvait lui causer une aussi grande terreur, au point de marqué la peau d'autrui en réclamant de l'aide ? Son cri de surprise, teinté de terreur, la surprit et la ramenait à la réalité de la situation.

Oui, merci ! répondit-elle, avant de la regarder dans les bras du nouvel arrivant. J'ignore ce qui l'inquiète, personne ne me parait suspect.

Pas dans les environs immédiats, en tout cas. De qui parlait-elle, en il de cette manière, d'un homme ? Ce ne serait pas la première peau grise à être violent avec une femme. Avait-elle entendu des choses qui menaçait la sécurité de l'événement ? Les Alfars ne seraient pas assez sots pour provoquer du grabuge de cette manière. La révélation qui parcourut les lèvres de la paniquée la laissait coi quelques instants. Il était évident que les livres d'Histoire relataient ce qu'étaient ces choses abominables, dévoratrices de vies et destructrices de villes entières.

Un ... Selothan ? Vous en êtes certaine ?

Loin d'elle l'idée de la conforter dans son délire, mais de nombreuses rumeurs circulaient encore sur ces reliques dont les Alfars bénéficiaient des bienfaits, y compris dans l'horreur. Ce peuple qui se cachait à la vue de tous savait des choses, en manipulait d'autres et berçait le monde d'illusions, alors qui pouvait vraiment affirmer qu'ils avaient tous disparus ?

Si c'est le cas, le meilleur moyen est de se rendre auprès des Gardes, vous ne croyez pas ?

Shuri vit dans le regard de l'inconnu un mélange de dégoût et de colère, frustrée de ne pas être crue, mais elle savait comment tourner la situation à son avantage. Tout était dans sa gestuelle rassurante, son ton compatissant et son moyen de la prendre au sérieux pour l'aiguiller vers des personnes compétentes.

Les Anges en ont détruit beaucoup, ils savent comment gérer ces choses.

L'Orine n'était pas certaine de dire la vérité, mais les coups de bluffs faisaient partie de sa formation. L'essentiel était d'apaiser les maux de celle qui semblait avoir perdu la raison. Pour autant, elle refusait d'ignorer un éventuel problème. Mieux valait faire preuve de prudence, un excès était mieux que du sang dans les rues.

Venez, allons-y ensemble.

Post II - 430 mots


Brise de Panique [Anges & Orines - Nefraïm & Shuri] Chriss10
Art by Chrissabug

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhard
Kyra Lemingway
~ Déchu ~ Niveau III ~

~ Déchu ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 4757
◈ YinYanisé(e) le : 22/03/2016
◈ Activité : Tenancière d'un Bar à vin (rang I) ; Négociatrice (rang I) ; Brasseur (rang I) ; Reine du monde des contes à mi-temps
Kyra Lemingway
Mar 12 Mar 2024, 23:25

Brise de panique


À en voir l'expression qu'affiche ta vis-à-vis, tu devines qu'elle n'avait, elle non plus, jamais entendu parler de Selothan encore fonctionnel. Tu retiens une grimace face à la sollicitude dont fit preuve la Muse envers la folle. Ce n'est pas comme si tu pouvais en vouloir à une Orine d'être prévenante envers une race maléfique, même si tu aurais préféré que les choses en soient autrement. « Oui, c'est ce qu'il y a de mieux à faire. » confirmes-tu, rêvant que les soldats mettent cette mauvaise herbe en cage et qu'on oublie sa répugnante existence. Si tout le monde ne voyait pas le mal chez les âmes en détresse ou les esprits fous, l'expérience t'avait appris que se fier à ce que l'on percevait de la réalité n'était pas toujours fiable. Mais, à nouveau, tu gardes ces pensées pour toi. « Messieurs ! » interpelles-tu deux gardes que vous approchiez. Il te faut te répéter une seconde fois pour que le duo comprenne que c'était à eux que tu t'adressais. « Il y a un problème ? ». En même temps qu'il vous interroge, le soldat fixe sévèrement l'Alfar à vos côtés. Venait alors la partie moins amusante, à savoir, exposer la raison vous ayant poussé à les déranger. Comment alliez-vous expliquer que vous requériez leur présence pour apaiser la paranoïa d'une Alfar ? C'était totalement risible et, à leur place, tu aurais l'impression que l'on te prendrait pour un idiot. Tu croises donc les doigts en espérant que le fait d'avoir été arrêté par la paire que l'Orine et toi formiez plaiderait à votre avantage. Dans le pire des cas — ou le meilleur, selon le point de vue qui était d'ailleurs le tien — ils la mettraient en cage par principe de précaution ou pour se débarrasser plus rapidement de son cas qui avait tout avantage à ne pas être réglé. Moins le sang corrompu du mal pullulait, mieux les choses pouvaient se passer. « Cette femme se sent en danger. Elle dit être poursuivie par des Selothan. ». Rien n'allait dans cette phrase, vraiment. « Nous nous sommes dit qu'il serait plus sage de l'éloigner du groupe, tant pour éviter une panique générale en attendant de vérifier ses dires que pour qu'elle se sente en sécurité. ». C'était le genre de paroles qu'aurait tenue Jessica là où toi te serait arrêté à la panique générale, dans un autre contexte. Les deux gardes se jettent une œillade mutuelle, teintée d'un dégout certain en s'y attardant, suite à l'explication avant de détailler votre trio. Après un instant de réflexion, l'un d'eux s'exprima. « Vous avez bien fait. On s'occupe de la situation. » - « Veuillez m'accompagner, on va vous mettre à l'abri le temps de trouver ce Selothan. » invita ensuite le second en s'adressant à l'Alfar comme il déploie le sanctuaire d'Ahena. L'autre fit apparaitre deux armures à ses côtés et les envoya sonder les environs. Tu détailles celui-ci, songeant à ton rêve d'enfant de rejoindre l'armée, au côté de ton père. Tant de choses t'en avais empêché. Il n'est jamais trop tard dit-on. Tu avais cependant d'autres affaires à régler avant ça. Des affaires qui étaient plus aisées à prendre en charge libre de contrainte. Finalement tu te tournes vers l'Orine. « Eh bien. Ça vous fera une étonnante anecdote à raconter à vos paires. ». Tu lèves les yeux à la recherche de Tameka, donc des enfants qui devaient ne pas être bien loin. Tu la découvres à proximité d'une fontaine non loin où semblait y danser une statue. « Veuillez m'excuser, je dois vous laisser à présent. Ce fut court, mais ça a été un plaisir de vous rencontrer tout de même. Profitez bien de l'événement. » la salues-tu enfin avant de t'éloigner.
©gotheim pour epicode


Post II | 631 mots
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t34243-kyra-lemingway-la
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Brise de Panique [Anges & Orines - Nefraïm & Shuri]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Chaleur du Marbre [Anges & Orines - Neah & Makoto]
» Des Plumes au Visage [Événement Anges & Orines - Érina & BaBe]
» [Oranges] Les égarés | Shuri
» [LDC Orines] L'emblème des Orines
» [Q] - L'ombre bleue | Nefraïm
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Sympan :: Zone RP - Mers :: Mers - Est :: Mer de cristal :: Terre d'Iyora-