Le Deal du moment : -16%
Aspirateur balai Dyson V15 Detect Absolute (2023)
Voir le deal
669 €

Partagez
 

 Une rencontre des plus inopportune [Anwen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar
Dim 18 Nov 2018 - 20:33


Voilà que nous étions désormais face à une immense créature, celle-ci n’étant malheureusement pas des plus amicales. Je ne me sentais clairement pas de l’affronter, ni même qui ou quoi que ce soit d’autre. Sur ce point je n’avais pas changé d’un pouce, toujours aussi peu courageux quand il s’agissait de combattre. A quoi pouvait donc bien servir les armes que je portais sur moi si ce n’était pas pour les utiliser ? Plus jeun, elles m’étaient assez utiles et j’avais pus ainsi trouver une peu de confiance en moi, hélas ces dix derniers années j’étais resté très laxiste. Promis, si je réussissais à m’en sortir cette fois-ci j’allais me reprendre en main.
L’énorme chien nous toisons de toute sa hauteur, ses yeux injectés observaient les deux proies qui venaient de s’offrir à lui, prêts à nous dévorer sur place. Serré contre la jeune femme qui m’avait précédemment sauvée la mise, j’espère qu’elle puisse en faire de même avec cet ennemi. L’ayant vu tuer ces hommes avec une telle facilité, une créature, même aussi grande, ne devait certainement pas lui faire peur. Un peu de magie et elle deviendrait de l’histoire ancienne. Du moins je le croyais. Paniqué, mais encore lucide j’écoutais attentivement les directives d’Anwen. Cette dernière ayant apparemment un plan en tête. Elle se proposa pour occuper le chien afin que j’atteigne la trappe qui devait se trouver non loin de là, et ainsi découvrir ce que l’on voulait nous cacher. J’hochais doucement la tête. Je n’allais pas me faire prier pour rester affronter ce monstre, mais j’eus tous de même un léger pincement à l’idée de la laisser seule. Je me sentis soudainement lâche et complètement inutile dans cette situation. N’allait-elle pas m’en vouloir si je partais ? La jeune femme prit soudainement la décision à ma place et me poussa pour que je me dépêche. Pendant quelques instants je restais totalement coi, jusqu’au moment ou la créature se décida à charger dans notre direction, ou plutôt dans celle d’Anwen. Comme une reflexe, je roulai sur le côté et me cachai derrière quelques caisses en bois. Je n’osais pas bouger, observant le combat entre la jeune femme et l’énorme chien, comme hypnotisé. Mais fort heureusement, mes jambes se décidèrent à bouger, je devais trouver cette trappe. Furtivement, je me mis en route et trouvai cette dernière sans trop de difficulté. A vrai dire, les flammes qui apparurent soudainement mis aidèrent. Ouvrant la trappe, je jetai un dernier coup d’œil en direction de mon associée. Elle semblait maitriser la situation et crut même apercevoir de l’eau apparaître entre ses mains. De la magie. Ne restant pas plus longtemps, je ne pus voir la suite tandis que je descendais l’échelle menant au sous-sol de la grange.

Mettant les pieds à terre, je vis un tour sur moi même afin de savoir où je venais d’atterrir. A vrai dire, il n’y avait pas grand chose d’intérêt, à par un long couloir menant un peu plus loin sous terre. Les torches placées de chaque cotées de ce dernier indiquait que l’endroit devait être emprunter régulièrement. Que pouvait-il bien y avoir au bout de ce long couloir ? Même avec une bonne vue je n’arrivais pas à en distinguer la fin. La tentation était forte, mais qu’en était-il d’Anwen et de son adversaire ? Je ne pouvais quand même pas la laisser toute seule, de plus je ne savais absolument pas ce qui pouvait m’attendre plus loin. J’aurai été bien content qu’elle soit avec moi en cas de danger, exactement comme avec l’énorme chien là haut. Ma décision ce fit sans tarder et je remontai aussitôt vers la grange. Tout en grimpant j’entendis soudainement la voix de la jeune femme m’appeler. J’en fus soulagé, mais ce qu’elle m’annonça d’indiqua rien de bon. Apparemment la grange était en train de brûler. Une fois arrivé en haut, je me mis à faire de grand signe en appelant Anwen afin qu’elle puisse me trouver.


Par ici ! Je suis là !

Lui laissant le temps d’arriver, je poursuivis ensuite.

Que s’est-il passé ? On ne peut pas éteindre le feu ? Ça risque d’être voyant de l’extérieur. Et le chien il est où ? Tu as put t’en débarrasser ?

Alors que je la bombardais de question, je lui proposai une solution.

Sinon, on peut aussi aller en bas, il y a un long couloir qui mène je ne sais où. Peut-être qu’il y aura une issue de l’autre côté. Qu’en pense tu ?

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Mar 4 Déc 2018 - 15:14

J’avais réussi à faire fuir le chien de l’enfer. J’étais vraiment fière de ma performance, même si le temps de création et de manifestation de ma magie laissait à désirer fortement. Je devais me renforcer, je devais absolument parer contre cette faiblesse. Mais je savais que la seule solution, afin de retrouver mes pleins pouvoirs, s’était de retrouver mes anciens souvenirs. Comme j’avais ma tête et mon cœur vide, je pensais que c’était tout cela qui me provoquait des problèmes dans ma magie. Abel m’avait dit que j’avais perdu des dizaines, voire plus des centaines d’années de souvenirs, car ils ne connaissaient pas réellement mon âge. Physiquement, je devais avoir entre vingt et vingt ans à tout casser…

Mais Abel m’avait dit que j’avais vécu beaucoup de plus choses que n’importe quoi dans la race des Evershas. Hum… Enfin bref, je savais que mon problème de magie venait de ma psychologie, donc il fallait que je soigne ce mal dès que je serai rentrée à la maison. Cependant, nous avions un autre problème concernant notre mission. Fran avait bien trouvé un tunnel sous la grande qui pourrait nous conduire aux territoires de l’ennemi et trouver ce que nous voulions. Par contre, avec les boules de feu du chien des enfers, ce dernier avait enflammé toute la grange. Seulement, je ne pouvais pas matérialiser d’autres bulles d’eau pour combattre cet incendie monstrueux. Je pouvais maîtriser ma magie lors de grands chocs d’énervement ou bien de peur, sinon, ce fut impossible dans un état de calme et de tranquillité. Fran me hurla que je devais descendre dans le tunnel pour s’échapper. Donc, je sautais dedans et je rejoignis Fran qui semblait bien en panique lui aussi. A vrai dire, je n’avais plus de plans pour la suite des événements.

Nous étions un peu coincés en dessous de la grange. Fran commença à me poser plusieurs questions à la suite, je n’avais même pas le temps de le calmer et d’y répondre qu’il enchaîna avec d’autres. Il était en panique, mais moi aussi, même si je ne le montrais pas devant lui. Une fois qu’il fut calmé, je lui répondis avec une voix tiraillée par l’inquiétude et la pression : « CE maudit CHIEN ! Il avait le pouvoir de lancer des boules de feu ! Donc, c’est ce qu’il a fait ! Il a lancé des boules feux pour me brûler, cependant, je pus les éviter. Mais la grange a pris feu à cause de lui… J’ai pu créer des bulles d’eau pour mouiller le chien afin qu’il arrête d’envoyer du feu. Par contre, je n’ai pas pu me concentrer de nouveau pour éteindre ce feu… On est vraiment dans la merde ! L’incendie va se voir à des kilomètres à la ronde. Ils vont savoir que nous sommes ici, on va se faire prendre si on ne pouvait pas de ce lieu rapidement ! » Je pris une pause, je soufflais pour respirer et me calmer en même temps. J’avais besoin de calme pour réfléchir. Fran me soumit l’idée qu’il fallait avancer dans le tunnel, peut-être qu’on trouverait une sortie ou quelque chose de ce genre. J’acquiesçais et je lui donnais raison pour cette proposition. « D’accord, on y va ! Mais il faut se dépêcher, je n’aime pas ce qu’il va arriver pour nous, s’ils nous retrouvent dans leur bâtiment… »

àAu mur du tunnel, il y avait beaucoup de torches, donc il y avait du passage et ce lieu était fortement utilisé à première vue. Il y avait des traces de bottes au sol. Il fallait juste les suivre pour trouver la prochaine pièce. Je pris la main de Fran pour aller plus vite et éviter de se faire prendre la population et nos ennemis. Je commençais à courir dans le tunnel. Il fallait qu’on trouve la sortie et sortir de ce pétrin. Au bout de quelques minutes de course, de fuite, je vis une lumière au loin. « Regarde une sortie ! » Je courrais plus vite pour l’atteindre avec un grand espoir de pouvoir partir de ce souterrain de malheur. Puis, nous aboutissions dans une grande pièce souterraine avec un escalier. Cette pièce était vide, à part des caissons en bois, mais rien de plus. Je me dirigeais vers l’escalier pour savoir où nous étions au juste. Je poussais la porte d’en haut de l’escalier et je découvris l’intérieur d’un magasin vide avec de grandes cuves. A l’intérieur, il n’y avait personne. Je rentrais dans le magasin et je regardais à travers une grande fenêtre. Nous étions dans le village d’à côté. « Fran dépêche-toi ! Il faut partir » ai-je dit en chuchotant. C’était notre moment avant qu’il ne soit vraiment trop tard pour nous.
HS:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Dim 3 Mar 2019 - 14:45


Bombardant la jeune femme de question quant à la situation dans la grange, cette dernière put quand même me répondre malgré l’état de panique dans lequel nous nous trouvions tout les deux. Une première bonne nouvelle, le chien avait été vaincu, un soucis en moins, mais nous en avions un autre en prime. Un feu s’était déclenché et menaçait de brûler la grange toute entière, nous y comprit si nous ne réagissions pas rapidement. Ne pouvant éteindre l’incendie ni le franchir, il ne resta plus qu’une seule solution. Prendre le tunnel se trouvant sous la grange, c’était notre seule chance de s’en sortir, ou du moins de rester vivant un peu plus longtemps. Ne tardant pas plus, nous nous dirigeâmes vers les sous terrains.
Arrivés en bas, je marquai un léger temps de pause afin d’analyser l’endroit une fois de plus. Les torches étaient toujours là et le couloir semblait toujours s’étendre jusqu’à l’infini. Que pouvait-il bien y avoir au bout ? Allais-je avoir des réponses à mes questions quant aux réelles activités se cachant derrière cette fabrique de bière ? Réfléchissant intensément à toutes mes interrogations, je ne me rendis même pas compte que la main d’Anwen vint prendre la mienne, tout en m’entrainant avec elle dans le long couloir face à nous. Courant à en perdre haleine, mes joues étaient rouge comme jamais auparavant aussi bien à cause de l’effort que du contact de la peau de la jeune femme sur la mienne. J’essayai de ne pas y penser, ce n’était pas le moment, préférant plutôt me concentrer afin de ne pas m’écrouler de fatigue.

Notre course effréné me sembla durer une éternité, je commençais même à ne plus sentir mes jambes, me sentant presque dans un état second ou un rêve, surtout que ce couloir ne semblait pas vouloir s’arrêter. Jusqu’où pouvait-il aller comme cela ? J’eus soudainement la réponse lorsque la voix d’Anwen me ramena soudainement à la réalité. Une sortie. Vraiment ? Je ne souciai même pas de se qui pouvait se trouver tout autour de moi, trop obnubilé par le fait d’être en sécurité et de pouvoir enfin me reposer. Passant l’immense pièce souterraine, je me retrouvai alors face à un escalier, dernier obstacle vers l’extérieur. Je me mis à le grimper dans un dernier effort, hélas, trop fatigué certainement, je loupai une marche et dégringola sur quelques centimètre fort heureusement. Me retrouvant les quatre fers en l’air, je fixais le sommet de la pièce d’un air totalement absent. Je me sentis étrangement bien comme cela, comme si je planais, sans compter la douce fraicheur de la pierre se diffusant dans tout mon crâne. Un léger soupir d’aise s’échappa de mes lèvres, j’aurais pus rester ainsi une éternité, mais un éclair de lucidité m’en empêcha. J’avais une mission à accomplir et Anwen devait m’attendre en haut des escaliers, je ne pouvais pas flancher maintenant, pas face à de simple marche. Inspirant un grand coup je trouvai la force de me relever en me tenant à au mur de la pièce. Avançons alors pas à pas, je me mis à grimper l’escalier à quatre patte. C’était plus facile ainsi.
Arrivé finalement en haut, soufflant comme un bœuf, plus poussiéreux qu’avant et avec quelques égratignures en plus, je retrouvai enfin Anwen. Reprenant peu à peu mon souffle, je fis signe à la jeune femme d’attendre. Avant de partir comme des voleurs il me fallait des indices sur ce que ces types pouvaient bien trafiquer dans cette endroit ainsi que des preuves d’une quelconque activité criminelles. Posant une main sur l’épaule d’Anwen, je réussi alors à prendre la parole.


A… Attends… faut qu’on sache ce qu’ils peuvent bien faire ici. Si nous partons comme ça tous ce qu’on aura fait jusqu’ici n’aura servit à rien.
Tu… tu peux monter la garde pendant que j’explorer l’endroit ?

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Ven 12 Juil 2019 - 16:27

Alors que j’étais prête à partir de cet endroit, et de filer loin d’ici, Wulfran m’arrêta dans cette envie de fuir. Je ne comprenais pas pourquoi il voulait tant que nous restions dans cette zone. L’incendie de la grande se propageait de partout. Et ce n’était qu’une question de temps avant qu’ils ne comprennent que ce n’était pas un accident. Mon cœur s’emballa car je ne voulais pas être pris en flagrant délit aujourd’hui. Cela pourrait être très compliqué à expliquer tout cela aux anciens de mon village. Je me mangeais les ongles en signe d’anxiété. Wulfran m’expliqua que nous devions trouver des documents qui permettraient de les accuser.

Je restais bouche bée par optimiste de trouver quelques documents traînant dans cette maison, mais aussi par le fait, qu’il était vraiment courageux de risquer sa peau pour trouver la concurrence déloyale de ces personnes. « Bon, très bien, je vais t’aider à trouver ces papiers de malheurs. Mais après on part très loin d’ici et à toute allure. Je n’ai pas envie de me faire couper la tête. » Je tapais des pieds pour exprimer mon mécontentement de rester dans cette maison, dans ce village. Je pense que j’irais prier Phoebe pour m’avoir donné sa bonne étoile dans cette mission suicidaire. Nous commencions à chercher les documents un peu partout dans cette petite maison en pierre sauvage et de bois de la forêt. Pendant que Wulfran cherchait activement dans tous les recoins de la maison, je montais la garde près des fenêtres pour voir si des personnes venaient vers nous. Pour éviter que des personnes entrent dans cette maison, j’avais déplacé un gros meuble en bois sur la trappe afin de bloquer le passage du tunnel. Quant à la porte, je pris une chaise et je la mise sous la poignée. Maintenant, nous étions en sécurité… Mais pour combien de temps ? Je regardais de temps en temps à la fenêtre les personnes qui passaient vers nous. Pour l’instant, tout allait bien. Donc, je me dépêchais de chercher les documents avec mon compagnon. « Tu es sûr que nous allons les trouver ? Pour l’instant, je ne trouve rien de spécial… » Je continuais de remuer ciel et terre pour tomber sur quelque chose d’intéressant pour nous.

Puis, je vis qu’une planche du sol bougeait beaucoup. Je décidais de soulever la planche et je découvris une petite cachette. « Hey Fran, viens voir, je pense que j’ai trouvé une cachette. Je pense que nous pourrions découvrir des choses intéressantes. » Sous cette planche, il y avait un petit coffre en bois qui était ouvert sans attache. Hum ? Une personne était venue avant nous et avait découvert ce coffret ? Je me grattais la tête et je l’ouvris doucement en pensant qu’il pourrait y avoir un piège derrière tout ça. Je l’ouvris délicatement et je trouvais… Rien du tout… Juste un mot sur un bout de tissu. Je le lus à haute voix pour que Wulfran sache ce que j'avais découvert : « Dommage pour vous… Je l’ai pris avant vous … Cela fait longtemps que je cherchais ces papiers… Signé… Merde, je n’arrive pas à lire la signature de ce voleur… Punaise ! » Je me retournais vers Fran pour savoir ce que nous devions faire. De plus, j’entendais des voix s’approcher de nous à grand pas. C’était la fin pour nous ! « Que faisons-nous alors ?? Je pense que ce voleur a déjà récupérer les papiers. Nous devons partir ! »

HRP:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre des plus inopportune [Anwen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Anwen et le Roi
» Aeden (Anwen W.)
» Le sol, il est pas palpable. [Pv. Anwen]
» Retrouvaille [PV Anwen]
» La livraison de thé [PV : Anwen Worthington ]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Sympan :: Zone RP - Océan :: Continent Naturel - Ouest :: Terres de Lumnaar’Yuvon-