Le Deal du moment : -42%
Acer Chromebook Plus Vero 514 – PC portable ...
Voir le deal
319.99 €

Partagez
 

 [Q] L'arme du crime | Melissandre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zachary Etheirys
~ Lyrienn ~ Niveau I ~

~ Lyrienn ~ Niveau I ~
◈ Parchemins usagés : 19
◈ YinYanisé(e) le : 31/01/2023
◈ Âme(s) Soeur(s) : Sûrement une femme qui gagnera à la loterie
◈ Activité : S'amuser à Basphel
Zachary Etheirys
Sam 11 Mar 2023, 16:01


 L'arme du crime
Zachary & Melissandre


Zachary quitta son cours de criminologie en traînant des pieds. Il regarda l'élève aux gros seins partir dans le couloir avec envie. Le blond se retourna ensuite vers sa binôme sans cacher sa déception. Il sentait son aura d'anti-magie enfermer ses pouvoirs en cage. Il n'aimait pas ça. « Bon... mettons-nous au travail », soupira-t-il en sortant son carnet de notes. Il était arrivé en retard au cours et s'était assis à côté de l'Humaine, ignorant les conséquences de cet acte malheureux.

Le binôme allait passer l'après-midi ensemble pour résoudre une énigme. Le Professeur avait plongé les élèves dans une illusion pour montrer une scène de crime. La victime était une déchue aux ailes arrachées. Une blessure à la tête suggérait qu'elle avait été achevée par un coup assené avec un objet à cet endroit. Les élèves avaient eu deux minutes pour noter tous les détails qui leur semblaient importants avant que l'illusion ne disparaisse. Dans son impatience, Zachary avait griffonné des mots dont il oubliait déjà le sens. Le Professeur leur avait ensuite donné des fiches présentant trois suspects : le copain de la victime, une concurrente et une autre personne sans aucun lien avec elle, mais avec des antécédents violents.

Les élèves auraient l'arme du crime pour deviner lequel de ces suspects était coupable. Le Professeur avait disséminé des indices à travers l'école pour la trouver. Ils avaient jusqu'au lendemain pour rédiger leurs dernières déductions. Le Lyrienn finissait rarement ses devoirs, mais cette fois, la récompense en valait la chandelle. L'auteur de l'enquête avait promis un cadeau à ceux qui auraient la bonne réponse. L'appât du gain l'avait motivé et il était déterminé à trouver l'arme –avant les autres, si possible, pour l'égarer et leur mettre des bâtons dans les roues. Il était fébrile à l'idée de devenir le seul à obtenir la bonne réponse. Ce serait son moment de gloire. Il en avait bien besoin, depuis ses dernières déconvenues.

« Au fait... j'suis Zachary, si tu me connais pas. » Il caressait nerveusement ses bagues avec son pouce, son carnet dans son autre main. Peu étaient ceux qui ignoraient encore son nom dans sa promotion, mais pas toujours pour les bonnes raisons. « J'te préviens... je veux gagner. Donc si t'es pas prête à suivre le rythme, tu peux partir maintenant. » Il regarda le flux d'élèves qui sortait encore de la salle. Beaucoup partaient en direction de la bibliothèque pour lire tous les détails qu'ils avaient noté sur la fausse scène de crime. Lui comptait leur couper de l'herbe sous le pied et partir à la recherche de l'arme du crime immédiatement. « On pourrait développer des théories pendant des heures, mais le fait est qu'on a pas assez d'infos. Moi, je vais pas suivre les moutons. » Un air de mépris assombrit son regard.

Il se retourna vers elle et leva le menton, fier de son idée. Zachary était un berger. C'était lui qui dictait les tendances, et non l'inverse. « Alors je pars chercher l'arme tout de suite. » Le blond se dirigea vers la sortie en adoptant sa posture usuelle de mâle alpha, le torse bombé, les épaules verrouillées vers l'arrière. Il alla s'adosser contre le mur en pierre pour découvrir l'indice que leur avait laissés le Professeur. C'était une énigme. Zachary n'était pas doué pour cela. Ce qu'il aimait dans la criminologie, c'était découvrir des histoires macabres et croustillantes, des choses qui sortaient de l'ordinaire. La réflexion était l'amie pauvre de la matière. « Bien ! Relisons l'indice. » Melissandre l'avait suivie. Evidemment. Il la regarda des pieds à la tête en se demandant ce qui la motivait : était-ce le devoir ou parce qu'elle avait le béguin pour lui ? Elle n'avait pas l'air d'être une fille facile, mais Zachary était un garçon optimiste. Tout pouvait arriver au détour d'un couloir sombre.

« Bons élèves que vous êtes,
Allez chercher la déduction de l'enquête.
Le chemin se poursuit dans une pièce
A l'étage de ceux qui s'élèvent,
Infectée de saletés mais vitale à la propreté.
»

Zachary leva le menton vers l'humaine, l'air interrogateur. Si elle l'avait laissé seul, il serait parti espionner l'intello de la classe pour avoir les réponses sans trop se fouler. En lisant l'énigme, rien ne lui venait à l'esprit hormis des blagues qui les mèneraient nulle part. Son cerveau était certainement tourné à l'envers. « Qu'est-ce que ça t'évoque ? Moi, j'pensais au dortoir des Craies. Mais bon, elles sont au premier étage et ne sont pas vraiment... vitales », songea-t-il en se passant la main dans les cheveux. Finalement, c'était peut-être bien qu'il soit en binôme avec cette fille. Son potentiel de séduction était médiocre. Il en déduisit qu'elle était très intelligente. Avec les filles, c'était toujours l'un ou l'autre.

949 mots

L'indice et tout:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t39922-zachary-etheirys#
Maximilien Eraël
~ Humain ~ Niveau III ~

~ Humain ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 2461
◈ YinYanisé(e) le : 18/09/2016
◈ Activité : Charpentier | rang II ; Ébéniste | rang II ; Soldat | rang II
Maximilien Eraël
Jeu 20 Avr 2023, 15:39


L'arme du crime

Je détaillai le corps intangible sous nos yeux. Un air terrifié marquait son visage rougit de son propre sang, telle une peinture de guerre dont l'origine remontait à l'arrière de son crâne à moitié fracassé. Face au sol, on distinguait parfaitement les deux plaies béantes dans le dos de la victime. Avait-elle été mutilée avant ou après le coup mortel ? Possiblement après. Elle aurait lutté sinon. « La drogue c'est pratique pour ça. » - « On devrait aussi l'utiliser des fois, pour leur faire fermer leur gueule aux autres. ». Je fronçai les sourcils, agacée des interventions de Bertrand et Sélène. Ils passaient leur temps à me déconcentrer. « On dirait un peu Nel, tu trouves pas ? » - « Elle finira comme ça, pour sûr. » - « C'est qu'une parasite de toute façon. ». Je papillonnai des yeux lorsque la figure au sol disparut. Voilà ! À cause d'eux j'avais dû manquer la moitié des informations ! Je jetai alors une œillade au blond avec lequel j'étais censée travailler, espérant qu'il aurait ce qui me manquait. Il était plus jeune. Le cours de criminologie était l'un des plus hétéroclites, mélangeant en plus des départements, les promotions. L'objectif était de faire profiter aux plus jeunes de la connaissance et de l'expérience. Inversement, ils offraient un regard neuf et naïf à celui plus installé de leurs ainés. Une façon d'insister également sur le fait qu'en dehors des murs de l'école, la barrière des âges était inexistante. Que l'on arrivait au bout des objectifs qu'avec le plus de cartes en main, notamment le Savoir, ce qui ne s'obtenait qu'avec la diversité des rencontres. « Pas dit que ce soit le savoir qui l'intéresse celui-ci. » - « Un autre qu'a la bite à la place du cerveau. » - « Si les Sorciers pouvaient avoir la bonne idée d'inventer un parasite qui euthanasie les cons. » - « Chers élèves, il est temps de trouver le coupable. ». Je relevai les yeux vers notre professeur, papillonnant des yeux tandis que je me rappelai sa présence. Je m'étais trop perdue dans cette conversation silencieuse dont il me semblait être la seule auditrice. Ce fut donc dans un soupir que j'emboitai le pas au blond. « Non, je ne te connaissais pas. » confirmai-je lorsqu'il se présenta. « En revanche, je ne suis pas sourde et ton nom a déjà été prononcé en cours avant aujourd'hui. » ajoutai-je par la suite en relisant rapidement les informations des différents suspects. C'était étrange. Cette liste était au moins incomplète sinon totalement fausse. Connaissant l'enseignant, il serait capable de donner ce genre de piège. « Le pauvre, ça doit pas être simple d'être mononeurone. ». Je souris, amusée de la remarque, mais demeurai silencieuse. Il semblait si sûr de lui. Pendant combien de temps cependant ? À l'évidence, il n'arriverait jamais à trouver l'auteur du crime seul, quand bien même sa volonté était grande. La première fêlure viendrait lorsqu'il admettrait cela. La fausse proposition qu'il donna me conforta dans cette idée et je levais les yeux au ciel, illustrant de ce fait le peu d'effet qu'avait sa "blague". « En plus d'être abruti il a rien de drôle. » - « Ce garçon a rien pour lui. » - « Tu confonds vitesse et précipitation. » fis-je en finissant de noter l'énigme dans mon carnet avant de lever les yeux sur Zachary. « Foncer tête baissée comme un bélier n'est pas plus intelligent que d'être un mouton. ». Je ponctuai ma phrase d'un court silence. « Qu'on soit certain qu'il t'ait compris. ». Je souris. C'était à peu près ça, oui. « Mais je suis en partie d'accord avec toi. Viens. » l'intimai-je à me suivre, descendant les escaliers plutôt que les monter comme le suggérait l'énigme. Au vu de ce que je comptais échanger avec lui, je préférais être loin des oreilles indiscrètes des autres enquêteurs en herbe, donc loin des routes qu'ils pourraient emprunter.

Nous arrivâmes au niveau d'un jardin suspendu vers lequel je me dirigeai. Seulement alors, à l'ombre d'un arbre, je m'arrêtai pour lui faire face. « Je vais te demander un service. Un seul : celui de faire fonctionner ton cerveau et réfléchir un peu. » - « Un défi c'est plutôt. » - « On ne résout pas un meurtre juste en résolvant des énigmes volontairement placées par un autre. C'est en observant l'ensemble que ça marche. ». Je m'adossais au ligneux en soupirant. « Ce n'est pas anodin d'arracher ses ailes à quelqu'un. » repris-je plus posée. « Plus qu'un acte de brutalité, c'est également symbolique. Il y a longtemps, les Anges punissaient les Déchus en leur arrachant les ailes. Des membres de ma race ont été profondément marqués — certains en sont même morts — pour avoir voulu se débarrasser des ailes qu'ils obtinrent après le Pardon de Sympan aux Réprouvés. Il se dit également que certains Anges, au début de l'ère de la conciliation, se sont arraché les ailes pour dissimuler la marque de leur vertu alors qu'ils se faisaient encore traquer par leurs ennemis. ». En bref, ce n'était jamais sans véritables raisons que l'on s'en trouvait débarrassé. « En d'autres termes, même la colère menant au crime passionnel n'est pas assez intense pour pousser un amant ou une rivale à faire ça. ». Le troisième suspect était donc le plus probable. Pourtant ça ne collait pas. C'était trop simple. Trop évident. « L'inconnu proposé est à privilégier, mais la thèse soutenant que le prof nous mette en partie sur une fausse piste et qu'il y ait un quatrième individu responsable est à examiner également. ». C'était parfois en se promenant sur des routes inexplorées que l'on trouvait les vérités tant recherchées. « As-tu toujours pour objectif de suivre aveuglément une piste potentiellement falsifiée ou est-ce que tu enfin prêt à commencer véritablement cette enquête ? ». Je me tus, lui laissant enfin l'opportunité de s'exprimer. « Bien. Nous pouvons donc rejoindre les commodités de la tour est. » assenai-je. La tour est, l'une des plus hautes et des plus grandes, utilisée pour les cours de vol. Les toilettes, l'endroit le plus directement relié au système d'égouts de l'école. Un lieu affreusement immonde mais bien utile pour éviter d'avoir à balayer chaque heure les encoignures de l'école.
©gotheim pour epicode


Post I | Mots 1058 (pauvre Zach, il se prend tellement de taqué dans la tronche, heureusement il entend pas xD)
Avatar : DylanPierpont


We were never welcome here ~ Night time or morning time, we're going strong

Don't you tell me what you think that I can be

[Q] L'arme du crime | Melissandre 3881576816 Vous avez deux nouveaux messages [Q] L'arme du crime | Melissandre 3881576816 :


Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t34158-melissandre-s-gem
 

[Q] L'arme du crime | Melissandre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Larme enchantée
» Sondage | Melissandre
» [IX] - Le passé et ses terribles secrets (Melissandre)
» [Q] - Victime du mauvais sort | Melissandre & Rosabelle
» [Speed-dating]- Liaison sulfureuse | Mélissandre
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Sympan :: Zone RP - Océan :: Continent Naturel - Est :: Basphel-