Le deal à ne pas rater :
Boîte Avant-Première Star Wars Unlimited – Ombres de la Galaxie : ...
Voir le deal

Partagez
 

 Le retour | Shanxi & Helsinki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kitoe
~ Démon ~ Niveau II ~

~ Démon ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 1733
◈ YinYanisé(e) le : 09/11/2016
Kitoe
Dim 14 Fév 2021, 01:09

Helsinki & Shanxi
Le retour

-Tu devrais venir plus souvent.

Léonce reposa sa tasse de thé dans sa soucoupe. Cette question de sa mère revenait régulièrement. Elle le faisait sourire. Il savait et il comprenait. Lui aussi aurait aimé pouvoir revenir plus souvent.

-Je le ferais si ça ne tenait qu’à moi.

-Je sais…

Méryl était une mère poule. Elle avait besoin de voir régulièrement son fils pour se sentir bien. Mais celui-ci était à présent un beau jeune homme récemment entré dans le monde du travail. Léonce avait commencé sa carrière il y avait un an, dans le commerce en horticulture. Assisté par un marchant expérimenté, il apprenait à ses côtés les secrets des plants renommés dans les commerces de la race : les hortensias, les glycines ou le lilas mais aussi les tulipes et tout un tas d’autres fleurs. Il apprenait donc les principes de la négociation et de la recherche de nouvelles variétés, ce qui lui valait d’aller de ferme en ferme, mais aussi de voyager en-dehors du territoire. Dernièrement, il avait effectué un voyage chez les Ygdraës à cet effet. Celui-ci avait duré plusieurs mois. Méryl était très fière de son fils. Il ne lui manquait plus que de fonder une famille pour la combler totalement, mais il était encore jeune et elle ne doutait pas qu’il saurait trouver une compagne rapidement.

A peine avait-elle enclenché la poignée que Helsinki se débarrassait déjà de sa veste comme d’un vilain tissu venu gêner ses mouvements. Il ne faisait pas beau : les nuages gris menaçaient de laisser la pluie s’abattre sur le Jardin et un vent froid parcourait les rues. Passé l’encadrement de la porte, l’Ange accrocha son vêtement au porte-manteau puis retira ses chaussures.

-Oh bonjour Helsinki. Ça fait longtemps, ça va ?

La voix la fit sursauter, car ce n’était pas celle de Méryl. Elle l’avait pourtant reconnue. L’Ange connaissait bien Léonce puisqu’ils avaient la même mère. Il était gentil, doux et compréhensif comme la Magicienne. Pourtant, ils n’avaient pas autant d’atomes crochus que la blonde pouvait en avoir avec cette dernière. En fait, ils se connaissaient principalement par l’intermédiaire de celle-ci, qui leur parlait de l’un ou de l’autre.

-Bonjour. Dit-elle d’une voix faible en affichant un sourire timide. Oui et toi ?

Il acquiesça à son tour. Hochant la tête comme pour attester d’un commun accord, Helsinki disparut et partit se réfugier dans sa chambre.

-Elle paraissait fatiguée. Fit remarquer Léonce.

Méryl soupira, baissant ses yeux vers sa propre tasse, vide.

-Elle vient de commencer un nouveau travail. Il lui faut un peu de temps pour s’habituer au rythme.

Elle ne lui avait pas demandé comment s’était passé sa journée pour ne pas l’assaillir dès son arrivée à la maison. Elle lui poserait la question plus tard. Le silence retomba entre la mère et le fils, chacun se plongeant dans la contemplation des motifs symétriques de la nappe.

-C’est plus long que ce que j’imaginais, je t’avoue. Elle prend beaucoup de temps à s’intégrer à ce monde.

-On ne sait pas ce qu’elle a vécu. Peut-être qu’on ne peut même pas le concevoir. Il faut lui laisser du temps. C’est long, mais je pense que ça en vaut la peine. C’est toi qui n’as cessé de le répéter au début, ne me dis pas que je suis en train de te rappeler ça.

-J’ai peur de ne pas bien faire mon devoir. Avoua Méryl.

Léonce fit claquer sa langue contre son palet. C’était quand même fou d’entendre ça sortir de la bouche de sa propre mère.

-Ne dis pas de bêtises. Elle est arrivée ici en étant incapable d’approcher qui que ce soit. Maintenant, elle sort de la maison toute seule et là, elle essaye de travailler. Ce n’était pas le cas la dernière fois que je suis venu. Elle a fait des progrès énormes, même s’il lui faut du temps. Est-ce qu’elle se remet à manger normalement ?

Sans explication, l’Ange n’avait plus voulu s’alimenter durant plusieurs semaines. Il avait fallu la forcer. Méryl acquiesça. Oui, heureusement cela lui était vite passé. Ces journées avaient été à n’en pas douter les plus difficiles que la blonde lui avait fait vivre.

-Dans ce cas, ça semble bien se passer. Désolé de t’avoir inquiétée. Conclut Léonce pour rassurer la femme. Il se leva. Je vais y aller. Je dois repartir demain matin et je dois préparer mes affaires. Tu diras au revoir à Helsinki de ma part.

-Tu ne restes pas dîner ?

Il secoua la tête, navré. A regret, Méryl l’imita. Elle ouvrit ses bras pour l’étreinte de toute ses forces et le couvrir de bisous. Elle n’aimait pas ses départs. Leurs retrouvailles étaient toujours si courtes…

_

Lorsqu’on frappa à sa porte une heure plus tard, Méryl espéra que ce fut son fils. Se dépêchant vers l’entrée, ce fut avec un sourire plein d’espoir qu’elle ouvrit. Celui-ci s’estompa dès lors qu’elle comprit à qui elle avait affaire. Elle resta muette quelques secondes.

-Shanxi ?

Elle s’emballa à nouveau en prononçant son nom.

-Ça alors ! Rentre, je t’en prie, ne reste pas ici. Fais comme chez toi. Je vais chercher Helsinki.

Ce fut presque si elle ne la tira pas de force à l’intérieur.

867 mots




Bijin
nastae:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t34531-kitoe
Shanxi
~ Ange ~ Niveau II ~

~ Ange ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 873
◈ YinYanisé(e) le : 06/01/2019
◈ Âme(s) Soeur(s) : Qui ?
◈ Activité : Architecte [Rang II]
Shanxi
Dim 14 Fév 2021, 13:41




C’était le dernier jour. Tout se finissait aujourd’hui. Le chantier sur l’île d’Orhmior était terminé. La plupart des architectes étaient repartis, et Shanxi, Nejaka et Gizja étaient restés afin de superviser les dernières finitions. Un pot de départ avait également été organisé la veille, chaque équipe avait reçu les félicitations et les remerciements des commanditaires de ces travaux. L’Okan pouvait sentir une boule obstruer sa gorge. Pour une fois, ce n’était pas de la peur. Non, elle avait hâte. Elle avait adoré son séjour au sein de l’avant-garde et ne pouvait pas attendre de tout raconter à Helsinki. Elle lui avait tant manqué. C’était finalement peut-être le seul point négatif qu’elle avait trouvé à cette île. Son amie n’y était pas. Shanxi espérait pouvoir l’y emmener un jour. Pour l’heure, il était temps de plier bagage. Une poignée de minutes la séparait des Jardins et de sa comparse. « Ah… Ils vont me manquer. » soupira Gizja, dos au portail. « A moi aussi. » son regard avait suivi celui de son collègue sur les bâtiments lointains qu’ils pouvaient apercevoir de leur position. « Mais on reviendra. » Ils échangèrent un sourire entendu, et furent ensuite rejoints par leur maître-architecte. « Vous êtes prêts ? Vous n’avez rien oublié ? » - « A part mon cœur brisé, je crois qu’on est bons. » L’ancienne captive ria doucement. « Je suis sûre que tu vas beaucoup lui manquer aussi… au soldat Yüerell. » le taquina-t-elle alors. « Je ne parlais pas de lui ! Je parle de la serveuse. Elle était si belle. » Elle avait arqué un sourcil tandis qu’il surenchérissait. « Ah oui ? Et elle t’as brisé le cœur ? » - « C’est une longue histoire. » soupira l’apprenti.


Après avoir passé le portail, de premières bâtisses appartenant aux Jardins parsemaient le paysage encore troublé par leur téléportation. « Allons poser ces affaires au bureau, puis vous pourrez rentrer chez vous. » Combien de temps cela faisait-il depuis qu’elle avait posé les yeux sur cet endroit ? La proposition de Nejaka lui avait fait l’effet d’un pincement en plein rêve. Ils étaient vraiment là. Ils étaient rentrés. Le ciel s’assombrissait à mesure que les minutes passaient depuis que le soleil s’était couché. Shanxi se sentait bête à attendre devant cette porte. Elle avait trouvé le courage de venir directement ici, et elle ne comptait pas déposer de lettre cette fois-ci. Mais une multitude de questions savaient envahies son esprit depuis qu’elle était arrivée sur le pallier. Et si elle n’était pas là ? Peut-être dormait-elle ? Devait-elle revenir demain plutôt ? Elle ne voulait pas les déranger. Pouvait-elle attendre, dans ce cas ? Non. Elle avait assez attendu. A peine avait-elle frappé contre la porte, on lui avait ouvert. Shanxi ne pouvait plus faire machine arrière à présent. « Excusez-moi de vous déranger si tard. J’hésitais à repasser demain, mais je... » elle hésita un moment. « Je voulais dire à Helsinki que j’étais rentrée. Et… j’avais hâte de la revoir. » - « Il n’y a aucun soucis, ne t’en fais pas ! Tu as bien fait ! Helsinki va être si contente de te revoir. » elle aussi marqua un temps de réflexion, ne sachant pas vraiment si elle pouvait dire ce qu’elle s’apprêtait à dire. Puis, elle se décida : « Tu lui as beaucoup manqué, tu sais. » Méryl n’avait vraiment aucune idée de la valeur que l’Okan avait accordé à ces paroles. Shanxi ne pouvait plus s’empêcher de sourire à présent. Heureusement, l’infirmière était partie chercher Helsinki. C’était peut-être la première fois que la jeune femme pouvait se réjouir de la fin de quelque chose, sans avoir à craindre pour la suite. Elle était rentrée chez elle.


627 mots


Le retour | Shanxi & Helsinki 8nym
Le retour | Shanxi & Helsinki SirxLe retour | Shanxi & Helsinki Zlwu

nastae:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t35921-shanxi
Kitoe
~ Démon ~ Niveau II ~

~ Démon ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 1733
◈ YinYanisé(e) le : 09/11/2016
Kitoe
Mar 16 Fév 2021, 00:09

Helsinki & Shanxi
Le retour
Elle était restée un long moment immobile à contempler le vide avec le besoin presque vital de s’imprégner de celui-ci. Elle le laissait inonder ses pensées comme de l’eau s’échappant d’une écluse, chassant par son passage la masse d’informations grouillantes et suffocantes à la surface de laquelle elle peinait à se maintenir. Elle aurait aimé verrouiller la porte mais comme depuis le début, elle n’avait pas accès à la clef, par pure précaution. Dans un coin de la pièce, dos contre le mur, l’Ange s’était allongée par terre, sur le côté. C’était une position apaisante, bien que cette pratique lui vienne d’une époque sombre. C’était en quelque sorte sa manière de méditer, de se vider la tête et d’oublier tout le reste. Elle en avait terriblement besoin.

Helsinki n’avait réussi à lire que quelques lignes du livre qu’elle avait ensuite ouvert. Elle avait été extirpée de sa lecture, déjà ralentie par la fatigue, par les petits coups donnés à sa porte. Abandonnant l’ouvrage, elle alla ouvrir à Méryl. Il était rare que celle-ci ne vienne la déranger, à moins que ce ne fut pour demander son aide ou l’accompagner dans une tâche. L’Ange imaginait qu’elle lui demanderait de préparer à manger avec elle. Bien qu’il fût un peu tôt, elle ne trouvait aucun autre prétexte pour venir la voir.

-Il y a une surprise qui t’attend dans le salon.

Helsinki ne retrouva rien à répondre, confuse. Elle n’aimait pas vraiment les surprises, cela la rendait méfiante. Néanmoins, elle connaissait les intentions de la Magicienne et s’efforçait d’apprécier le geste à chaque fois. Elle ne pouvait pas lui en vouloir de faire preuve d’une infinie gratitude. En fait, Helsinki ne la méritait même pas. Elle se promettait de lui rendre la pareille un jour. Elle ignorait juste encore comment... Mais Méryl ne tenait pas rigueur de ce fossé. Glissant sa main dans la sienne, elle lui adressa un sourire encourageant.

-Elle va te plaire.

L’entrainant doucement avec elle, elles traversèrent le couloir qui les amenèrent jusqu’à la pièce de vie. A peine en eut-elle franchi le seuil que l’Ange se sentit défaillir alors que tout un tas d’émotions tumultueuses foudroyaient l’entièreté de son être. Les jambes en coton, sa vue se brouilla alors que l’afflux de sang dans son corps devenait plus intense. Elle crut que son cœur allait la lâcher et qu’elle allait tomber par terre, mais visiblement, cela ne se produisit pas. Le bouleversement la paralysa et Helsinki se retrouva déchirée entre l’envie de se détourner, de fuir, retourner au calme et discuter de la réalité de cette scène, ou bien se jeter dans les bras de Shanxi et succomber complètement à l’émotion. La blonde prit une grande bouffée d’air quand elle réalisa qu’elle avait oublié de respirer. Les larmes qui se mirent à couler d’elles-mêmes sur ses joues décidèrent à sa place. Ouvrant les bras, elle s’empressa d’étreindre Shanxi.

-Tu m’as manquée…

Lui dire à quel point était impossible. Il n’y avait aucun mot pour décrire l’intensité de ses émotions, multipliée par cent en à peine quelques secondes.

-Tu m’as tellement manquée…

Ne refais plus jamais ça. Elle n’avait pas la force, ni l’envie ou l’intention de lui reprocher quoi que ce soit. Elle ne lui en voulait pour rien, mais elle le pensait très fort. Elle ne voulait pas revivre ça, ce manque. Elle ne voulait plus vivre cette séparation si abrupte, cette frustration de ne plus pouvoir la voir, de ne pouvoir s’exprimer qu’à travers la monotonie et la superficialité du papier, cette impression devenue insupportable que ça ne se terminerait jamais. Emue, Méryl observait la scène avec toute la tendresse du monde. Elles étaient adorables. Quittant les bras de son amie, Helsinki se tourna vers la Magicienne pour l’étreindre à son tour.

-Merci.

-Oooh ma chérie, je n’ai rien fait tu sais. Shanxi a frappé à la porte il y a à peine cinq minutes et je n’ai fait que lui ouvrir. Quand est-ce que tu es rentrée Shanxi ? Tu as fait bon voyage ? Je ne t’ai même pas demandé si tu allais bien ? Tout s’est bien passé là-bas ?

Pour avoir suivi une partie de l’échange épistolaire entre les deux Anges, elle était également très touchée par le retour de l’architecte. Pourtant, elles ne se connaissaient pas tant que ça.

-Installez-vous, vous serez plus à l’aise pour discuter. Dit-elle en désignant le large sofa, en face de la table basse et de la cheminée où un feu crépitait joyeusement. Vous voulez quelque chose à boire ? A manger ? Mince, je parle trop, peut-être que je devrais vous laissez tranquille, toutes les deux… Dites-moi.

En tant que maman poule, c’était plus fort qu’elle. A vrai, dire, elle voulait rester, mais elle respecterait leur volonté si c’était celle de les laisser tranquille.

800 mots




Bijin
nastae:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t34531-kitoe
Shanxi
~ Ange ~ Niveau II ~

~ Ange ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 873
◈ YinYanisé(e) le : 06/01/2019
◈ Âme(s) Soeur(s) : Qui ?
◈ Activité : Architecte [Rang II]
Shanxi
Ven 19 Fév 2021, 18:19

Elle était comblée. Shanxi n’avait pu retenir un soupir de soulagement lorsqu’elle avait serré son amie contre elle. Elle avait l’impression de rêver. Voir son visage. Sentir son odeur. L’Okan n’avait pas laissé le temps faire le tri dans ses souvenirs, et pourtant, toutes ces sensations qui l’assaillaient lui paraissaient irréelles. « Je suis contente de te revoir, je... » la vertueuse souffla, euphorique. « Tu m’as manqué aussi. » Oui, elle était heureuse que ce ne soit pas un rêve. Et si cela devait en être un, alors l’ancienne captive ne voulait pas se réveiller. Elle ne voulait plus quitter son amie. Son regard attendri avait suivit la silhouette d’Helsinki alors qu’elle s’était éloignée et ne s’en était détaché que lorsque la magicienne l’avait interpellée. « Nous venons à peine d’arriver en fait. Enfin, nous sommes rentrés tout à l’heure. » elle hésita un instant avant de délier sa langue. « J’avais vraiment hâte de revoir Helsinki. » Shanxi était en fait venue tout de suite après avoir déposé ses affaires et fermé le bureau, mais elle avait choisit de taire ce détail. Ses prunelles firent un rapide aller-retour entre ses interlocutrices. « Mais oui, tout s’est bien passé. Le voyage se faisait par portail, alors c’était un peu comme si nous étions à côté. » Les pensées de la jeune femme s’étaient égarées un instant alors qu’elle se remémorait les amis qu’elle avait laissé derrière elle sur l’île. Lorsqu’elle revint enfin à la réalité, l’Okan découvrit le salon où ses hôtes l’avaient entraînée. « Vous auriez adoré Orhmior. » se reprit-elle finalement. Bien sûr, elle s’adressait plus à Helsinki qu’à la magicienne quand elle disait cela, mais l’ancienne captive n’excluait aucune possibilité que l’Avant-garde angélique puisse séduire Méryl également.


« Non, ne vous en faites pas. » la rassura-t-elle en riant doucement. Shanxi échangea ensuite un regard avec Helsinki, gênée. Elle ne savait pas vraiment ce qu’elle en pensait. Devrait-elle les laisser seules ? La vertueuse ne voulait surtout pas imposer ses règles sous le toit de la magicienne, et sa présence, en soi, ne lui était guère inconvenante. « Oh, euh… Je veux bien un verre d’eau si vous avez, s’il-vous-plait. » Elle ne savait plus à quand remontait la dernière fois qu’elle avait bu quelque chose. Shanxi avait tendance à oublier ce genre de petits gestes que chacun se devait de répéter pour prendre soin de leur corps. C’était une tâche simple, qui pourtant, n’était pas à la portée de tous. L’Okan était de ceux qui attendaient toujours que leurs corps leur rappellent leurs oublis avant d’y remédier. Et elle avait beau s’en rendre compte, la jeune femme ne s’était pas encore employée à changer cela. En avait-elle vraiment envie ? Affirmer que c’était le cas ne serait qu’un autre mensonge. Un de ceux que la jeune femme ne comptait pas perpétrer. Son regard se posa sur son amie. Elle était toujours douce avec elle. Elle avait toujours un sourire à lui offrir. Ça, elle le voulait bien. « Comment vas-tu ? » lui demanda-t-elle alors, reportant toute son attention sur elle. « Oh, avant que j’oublie. » Shanxi s’était détournée de son amie un instant, avant de lui tendre une petite pierre aux tons bleus pâles qu’elle avait sortie de sa poche. « J’aurais voulu te rapporter quelque chose de plus... utile, mais je voulais quelque chose qui venait vraiment de là-bas. » s’expliqua-t-elle alors. La petite pierre n’avait subit que le toucher de la nature brute. L’ancienne captive avait hésité à l’amener chez un artisan afin de l’adapter pour que le caillou puisse être porté au cou, mais n’en avait rien fait. Elle préférait la laisser en l’état. L’on pouvait encore y sentir l’odeur de la terre. La poche de sa veste devait probablement en avoir conservé l’odeur également, mais cela ne la dérangerait pas vraiment. « Je l’ai trouvé pendant que je me baladais sur l’île. » L’Okan se tut un moment pour observer la réaction de sa comparse. « J’aurais voulu pouvoir t’emmener… du coup j’ai ramené un morceau ici. » La jeune femme espérait pouvoir l’y emmener un jour.


687 mots


Le retour | Shanxi & Helsinki 8nym
Le retour | Shanxi & Helsinki SirxLe retour | Shanxi & Helsinki Zlwu

nastae:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t35921-shanxi
Kitoe
~ Démon ~ Niveau II ~

~ Démon ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 1733
◈ YinYanisé(e) le : 09/11/2016
Kitoe
Dim 28 Fév 2021, 23:38

Helsinki & Shanxi
Le retour
La tension euphorique qui avait envahi la pièce était particulièrement inhabituelle. L’atmosphère s’était réchauffée au point que le mobilier lui-même semblait avoir repris des couleurs. En général, la maison n’était qu’un lieu de paix, souvent trop calme, parfois un peu fade. Les rares fois où Méryl retrouvait son fils, comme un peu plus tôt, n’étaient pas aussi intenses. Il y avait assurément quelque chose de plus entre les deux Anges. Par sa simple présence, Shanxi avait réussi à combler un gouffre abyssal que Helsinki gardait dans son cœur. Heureuse comme tout, Méryl était partie chercher de l’eau en fredonnant, abandonnant pour quelques secondes les deux vertueuses. L’émotion passée, Helsinki redevînt tout à coup plus réservée.

-Beaucoup mieux depuis que tu es là. Concéda-t-elle.

C’était un euphémisme. La jeune femme n’allait pas seulement « beaucoup mieux » ; c’était comme si ses moindres tracas, son stress, sa fatigue s’étaient évaporés et avaient été remplacés par un état de bien-être total. Helsinki essuya ses yeux brillants de sa manche. C’était si exceptionnel qu’elle n’était pas sûre d’avoir déjà ressenti une chose pareille. Le cadeau que lui offrit Shanxi l’émut de nouveau. Fascinée, l’Ange prit la pierre entre ses mains pour l’observer de plus près. C’était magnifique. Helsinki serra l’objet contre son cœur.

-Merci. Elle n’avait pas les mots pour décrire à quel point elle trouvait cette pierre magnifique. Mais je n’ai rien à t’offrir en retour…

Elle s’en voulait. Elle n’avait jamais rien à offrir. Souvent, l’Ange se sentait en tort. A force de dépendre des autres, on finissait par lui donner exponentiellement plus que tout ce qu’elle pouvait rendre. Ce déséquilibre l’embarrassait et malheureusement, elle avait beau essayer, elle ne parvenait pas à se rattraper, selon elle, à la juste valeur de ce qui lui avait été accordé.

-Désolée.

-Et voilà un peu d’eau.

Méryl déposa le verre rempli et un pichet sur la table basse, puis s’installa avec les deux jeunes femmes.

-Comment étais la vie sur l’île, Shanxi ? Et que vas-tu faire maintenant, tu es ici pour longtemps ?

Elles écoutèrent sagement la réponse de l’invitée.

-Il s’est passé beaucoup de choses pendant ton absence.

-Pas tant de choses que ça…

-Bien sûr que si, voyons. Tu as énormément changé, et le Jardin tout entier a changé. La ville est plus épanouie, il y a de nouveaux commerces par exemple ! Ce sont peut-être de petites choses, mais elles ont leur importance.

Helsinki acquiesça, sans pour autant en ajouter.

-D’ailleurs, je ne t’ai pas demandée comment s’est passée ta journée aujourd’hui ?

-Bien, je crois. « Je crois » était devenue une manière polie de dire que pas tant. Il y avait pas mal d’informations à retenir.

-Ne t’inquiète pas, tu auras le temps de tout retenir. C’est comme ça à chaque fois que tu débutes, et au final, tout se passe toujours très bien. La Magicienne se tourna vers Shanxi. Helsinki a un nouveau travail, je ne sais pas si elle t’a écrit à ce propos ? L’ancien chez le fleuriste ne lui convenait plus.

L’Ange confirma d’un signe de tête.

-C’est dans une bibliothèque. Normalement, ça devrait être moins agité et moins stressant.

C’était Léonce qui l’avait aidée à trouver le précédent travail. Si composer des bouquets et s’occuper des plantes lui avait plu – bien plus que de faire le ménage dans cette même clinique où elle était traitée – interagir avec les clients l’avaient beaucoup fatiguée et avait finalement eu raison de ses forces et de sa patience. Aujourd’hui pour son premier jour, elle avait fait le tour des locaux, appris la manière dont il fallait ranger les livres dans leurs rayons respectifs, comment enregistrer les différents ouvrages, pour enfin finir la journée au comptoir à accueillir les lecteurs. Cela pouvait paraitre simple, mais honnêtement, il y avait bien plus de choses à retenir que ce qu’elle avait imaginé.

Comme un silence s’était installé, Méryl relança la conversation.

-Il va se faire tard. Que dirais-tu de rester dîner avec nous ce soir, Shanxi ?

La proposition ravit Helsinki au plus haut point. Celle-ci se rapprocha de son amie pour lui faire les yeux doux.

-Oui, reste. Je veux te faire une surprise. Dit-elle en interrogeant la Magicienne du regard.

Méryl rit en guise d’approbation. Elle ne releva pas que le fait de l’annoncer annulait la surprise. Mais puisqu’elle savait que l’Ange avait du mal avec ce terme, elle n’en fit rien. Elle était plutôt amusée, en fait. Elle avait l’impression de retrouver une enfant.

748 mots




Bijin
nastae:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t34531-kitoe
Shanxi
~ Ange ~ Niveau II ~

~ Ange ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 873
◈ YinYanisé(e) le : 06/01/2019
◈ Âme(s) Soeur(s) : Qui ?
◈ Activité : Architecte [Rang II]
Shanxi
Dim 16 Mai 2021, 15:29

Shanxi prêtait une oreille attentive aux paroles de la magicienne tandis qu’elle abordait les nouvelles du Jardin et des changements que son amie avait pu connaître. Elle aurait bien sûr préféré les entendre de la bouche de l’intéressée plutôt que sa tutrice lui force la main, car c’était bien l’impression que cette discussion lui laissait, mais peut-être était-ce trop espérer pour le moment ? L’Okan essayait tout de même de trouver du réconfort dans le comportement d’Helsinki, soucieuse que l’initiative de Méryl puisse la mettre mal à l’aise. Si tel était le cas, son amie ne semblait rien avoir laissé paraître, et la vertueuse cessa de s’en inquiéter quand celle-ci lui avait vivement signifié sa joie lorsque la magicienne l’avait invitée à partager un repas avec en leur compagnie. L’ancienne captive arqua un sourcil, avisant son amie, légèrement gênée. « Ah bon ? Je ne peux plus vraiment refuser maintenant. » lança-t-elle alors, ne se cachant guère de sa curiosité. « C’est très aimable de votre part de proposer. » elle avait échangé son amusement pour un sourire bienveillant quand elle s’était adressée à son hôte. Heureusement, le bureau serait fermé le lendemain, de fait, la jeune femme pourrait pleinement profiter de sa soirée. Elle pourrait peut-être même passer une partie de la journée avec Helsinki, si celle-ci le souhaitait.


« Dans ce cas, ce que je vous propose, c’est que j’aille faire un saut chez moi. Ça me permettra de poser mes affaires et me rafraîchir aussi, parce qu’il faut dire que j’ai pas mal bougé aujourd’hui. » commença-t-elle, se saisissant du sac en tissu posé contre le fauteuil qu’elle occupait. « Puis comme ça, Helsinki aura le temps de préparer sa surprise. » Le temps d’échanger un regard complice avec sa comparse, la magicienne lui avait offert de lui faire chauffer de l’eau pour sa toilette à l’étage afin de lui éviter un aller-retour inutile. « Puis il fait un peu frisquet ce soir, il ne vaudrait mieux pas que tu attrapes froid. » - « Oh mais ça ne me dérange pas, ne vous embêt...- » Shanxi dû capituler bien vite face à cette force persuasive qu’était Méryl. Ce devait être un talent pas si caché que cela de la magicienne. En tout les cas, elle savait en user, cela ne faisait aucune doute. L’Okan à peine eu le temps d’emporter quelques vêtements de rechange de son sac avant d’être entraînée dans la salle d’eau. « Helsinki, je te laisses lui sortir de quoi se sécher, je vais faire chauffer l’eau. » l’entendait-on s’exclamer de l’autre bout du couloir. La vertueuse baissa les yeux sur son linge qu’elle venait de poser sur un petit tabouret non loin de l’entrée de la pièce. Elle, en revanche, ne savait plus où se mettre et décida de rester simplement plantée là. Elle se réjouissait malgré tout d’avoir eu la présence d’esprit de laver une partie de son linge quelques jours avant son départ de l’Avant-garde.


Orhmior… Shanxi éprouvait une sensation étrange quand elle y pensait, mais elle ne l’avait remarqué que depuis qu’elle était rentrée aux Jardins. Comme si tout allait soudainement trop vite. Elle se demandait si son ressenti était uniquement dû à cette journée éprouvante, son retour après tout ce temps passé loin de ce point de départ qu’elle s’était désigné… Ou si elle trouvait simplement les Jardins plus étouffants que l’île. Certes, la jeune femme y était allée pour son travail et uniquement pour cette raison, mais elle n’avait pas l’impression de s’y être tant enfermée que cela. Son état d’esprit actuel la poussait pourtant à reconsidérer cette réflexion qu’elle s’était faite. Pourtant, la jeune femme choisit de ne pas la pousser plus loin pour autant. Force était de constater qu’il y avait malgré tout quelque chose qui avait changé pour le meilleur dans tout cela. Avant, l’ancienne captive qu’elle était se serait murée dans ses pensées jusqu’à suffoquer dans les réponses potentielles qu’elle pourrait trouver. Aujourd’hui, elle décidait de se donner du temps. Shanxi savait que lui, avait bien souvent les réponses.


Et pour le moment, c’était l’heure de son bain.


684 mots.
Bon j'ai pas trop avancé comme je savais pas ce que
tu prévoyais comme surprise. XD


Le retour | Shanxi & Helsinki 8nym
Le retour | Shanxi & Helsinki SirxLe retour | Shanxi & Helsinki Zlwu

nastae:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t35921-shanxi
Kitoe
~ Démon ~ Niveau II ~

~ Démon ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 1733
◈ YinYanisé(e) le : 09/11/2016
Kitoe
Sam 12 Juin 2021, 20:13

Helsinki & Shanxi
Le retour
L’invitation avait donné à Helsinki un soudain regain d’énergie. Et ce soudain regain d’énergie l’avait cernée d’un sourire intarissable. Le monde n’avait jamais été aussi beau qu’à cet instant précis. Vite, après avoir apporté des serviettes propres à son amie, Helsinki s’était précipitée dans la cuisine, où Méryl l’attendait. Cette dernière savait parfaitement ce qu’elle voulait faire.

-Tu sais ce qu’elle aime ?

Le court silence qui suivit fut significatif. La frénésie en prit un léger coup. L'Ange n'y avait pas pensé. Elle réalisait qu’elle n’y avait jamais pensé. Elle adorait Shanxi, mais il y avait tellement de facettes d'elle qu'elle ne connaissait pas. Elle s'en voulait de ne pas en savoir plus.

-Non, je ne sais pas…

Sa voix était plus petite et aigüe que d’ordinaire, à cause de l’émotion. Du regard, elle questionna sa tutrice. Celle-ci savait toujours quoi faire dans ce genre de situation, là où l'improvisation paralysait souvent la rescapée. Méryl se gratta distraitement la joue.

-Dans ce cas-là, un grand classique de la famille Sulys fera l’affaire.

Personne ne résistait à ses grands classiques.

_

-Shanxi ? Appela Helsinki dans le couloir.

Elle voulait la conduire jusqu'à sa surprise. Quand elle la vit, elle lui prit la main. Son visage était illuminé par la joie et l'excitation. Elle ressemblait à une enfant qui avait hâte de montrer ce qu'elle avait préparé à un parent.

-Tu peux fermer les yeux si tu veux mais tu n'es pas obligée. Parce qu'elle était la première à trouver que ça faisait peur. On peut y aller ?

Quand elle eut l'approbation de son amie, elle la guida jusqu'à la salle à manger.

-Tadaaa !

Il semblait que l’on fêtait un anniversaire, par ici. La table et le mobilier autour étaient entièrement décorés de bouquets de fleurs, majoritairement des tulipes. Elles provenaient du minuscule jardin à l’arrière de la maison, que Léonce et sa mère avaient transformé en un véritable jardin botanique. Des bougies avaient également été disposées çà et là pour rendre la pièce plus particulière. Enfin, au plafond était accrochée une petite guirlande où plusieurs lettres en papier découpé s'alignaient pour écrire « Bienvenue Shanxi ». Plutôt fière de sa préparation digne d’un élève de maternelle, Helsinki invita son amie à prendre place à table.

-On ne savait pas trop tes goûts, alors on espère que tu vas aimer. C’est Méryl qui a fait tout ça, mais je l’ai aidée pour le dessert.

La mère ne releva pas que Helsinki avait fait plus que l’aider et avait couru partout pour participer un maximum, mais elle craignait d’en faire trop. Elle avait déjà fait beaucoup de commentaire lors de la première partie de leur rencontre et Helsinki se trouvait sur une bonne lancée ; elle ne ressentait plus autant le besoin de la mettre en avant. Ne rejoignant pas tout de suite sa chaise, Méryl s’occupa de servir les boissons et la nourriture. Entre les décorations, des plats de pommes de terre et de légumes cuits au four finissaient de remplir la table.

-Ce sont les légumes d’un ami maraîcher. Il produit peu, mais c’est d’excellente qualité ! Bon appétit à vous.

-Bon appétit. Quel est ton plat préféré Shanxi ? Comme ça, la prochaine fois, je pourrai essayer de le cuisiner.

Au cours du repas, l’Ange lui posa un tas d’autres questions existentielles comme quelle était sa couleur préférée, sa saison favorite, ou encore si elle aimait la musique. Méryl n’eut presque plus besoin de faire la conversation. Bien qu’encore réservée, sa fille adoptive était plus à son aise et cette progression réjouissait la Magicienne. Le repas se passa donc à merveille et vînt l’heure du dessert. Helsinki bondit pour débarrasser et apporter sa surprise – la vraie – en personne : une tarte aux framboises sur laquelle un peu de crème fouettée formait un cœur, qu’elle présenta à Shanxi, les joues un peu rouges. Helsinki aimait bien les cœurs.

650 mots
Shanxi quand on va lui proposer de rester dormir : è.é bon, d'accord mais c'est la dernière fois que j'accepte /sbaf/




Bijin
nastae:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t34531-kitoe
Shanxi
~ Ange ~ Niveau II ~

~ Ange ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 873
◈ YinYanisé(e) le : 06/01/2019
◈ Âme(s) Soeur(s) : Qui ?
◈ Activité : Architecte [Rang II]
Shanxi
Ven 18 Juin 2021, 18:31


L’Okan avait le sourire jusqu’aux oreilles. Elle ne saurait dater la dernière fois qu’elle avait connu pareille sérénité. Beaucoup trop longtemps, certainement. Ce sentiment appartenait à une période de sa vie qui lui semblait étrangère aujourd’hui. Sa vie chez les magiciens n’avait jamais été parfaite, mais elle n’avait jamais connu la solitude. Aujourd’hui, elle redécouvrait ce concept d’une manière à laquelle elle ne pensait pas prêter autant de familiarité. Alors que son amie l’assaillait de questions, la jeune femme se rendait à peine compte qu’elle n’avait jamais pris le temps d’apprendre à connaître Helsinki, ni même qui que ce soit d’ailleurs. Une remarque similaire que lui avait fait Gizja concernant son approche avec les clients prenait alors tout son sens. L’art de faire la discussion était une compétence si basique que personne ne penserait la perdre puisque sa pratique était facile d’accès dans la vie de tous les jours. Mais si l'on perdait la vie alors ? La mort ne lui avait pas retiré cette capacité non, mais les Démons… Ils l’avaient arrachée à son monde et avaient transformer, remodelé, non… tordu sa perception du quotidien. Banalité s’était changé en brutalité. Gentillesse était devenue intérêt. L’obscurité avait été sa nouvelle lumière pendant un temps qu’elle ne saurait estimer. Shanxi elle-même avait changé. Elle ne savait pas à quel point et découvrir les travers que les vils avaient pu introduire en sa personne était probablement ce qui l’effrayait le plus, à l’heure actuelle. Que l’ancienne captive le veuillent ou non, le temps lui apporterait ces réponses, comme il l’avait fait pour beaucoup d’autres choses. Pour le moment, elle se redécouvrait en même temps qu’elle répondait à son homologue, et c’était suffisant.


« Wow… C’est toi qui l’a faite ? » l’Okan décolla le regard un court instant de la tarte que son amie venait de déposer sur la table pour trouver son visage. « Elle a l’air succulente ! Je... » Entre les décorations que ses hôtes avaient installées en son honneur et le repas qu’on lui avait offert… Les mots lui manquaient. « Je me sens presque coupable à l’idée de devoir l’abîmer. » souffla-t-elle amusée, indiquant le cœur qui recouvrait le dessert. Shanxi regrettait d’être venue les mains vides. Elle ne s’attendait vraiment pas à cela lorsqu’elle avait décidé de rendre visite à Helsinki pour l’informer de son retour aux Jardins. La vertueuse ne parvenait pas à mettre de mots sur ce qu’elle ressentait. Ce vide qui gouvernait sa vie avait été avec elle depuis son réveil dans le fleuve des âmes et avait ironiquement trouvé une stabilité dans ce nouveau quotidien qu’elle s’était instaurée. Si se couper de sa famille lui avait été imposé de prime abord par les circonstances de sa réincarnation, Shanxi avait ensuite réaffirmé cette simple conséquence en un choix qui, qu’elle veuille bien l’admettre ou non, n’avait fait qu’agrandir ce trou béant dans lequel sa peine et sa solitude s’étaient hâtés de s’engouffrer. Elle ne savait pas vraiment si ce qu’elle ressentait, alors qu’elle était assise à cette table en si chaleureuse compagnie, était doucement en train de combler ce vide, ou si le bonheur qui réchauffait son corps lui rappelait simplement son existence. Au fond, Shanxi était tentée de n’y accorder aucune importance et de se fermer à tout changement, de peur que celui-ci puisse ne pas entraîner que du positif. Cette simple idée était faiblement accrochée à son esprit, et l’Okan ne savait pas vraiment ce qu’elle devrait en faire. Elle pouvait peut-être la laisser là, en attendant de se décider ? Ce choix ne revenait pas vraiment à l’accepter, n’est-ce pas ?


601 mots.
Trop de mignonnerie dans ce post ohmondieu *meurt*
J'ai gâché l'ambiance du coup, désolée. XD


Le retour | Shanxi & Helsinki 8nym
Le retour | Shanxi & Helsinki SirxLe retour | Shanxi & Helsinki Zlwu

nastae:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t35921-shanxi
Kitoe
~ Démon ~ Niveau II ~

~ Démon ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 1733
◈ YinYanisé(e) le : 09/11/2016
Kitoe
Dim 18 Juil 2021, 21:55

Helsinki & Shanxi
Le retour
Helsinki savait que ce n’était pas bien d’être trop fier de soi, mais ce fut pourtant avec ce plein sentiment qu’elle acquiesça. Oui, elle avait fait cette magnifique tarte avec Méryl et tout l’amour qu’elle éprouvait pour son amie.

-Non ne t’inquiète pas, il faut la manger !

Ça, c’était une réplique directement inspirée de sa tutrice. Au fil du temps, les comportements de celle-ci déteignaient sur elle. Consciencieuse, l’Ange s’enquit de couper la tarte elle-même et servit chacune. En se rasseyant, devant sa part, elle se sentit rougir. Tout à coup, sa jovialité redescendit d'un cran, car elle venait de se rendre compte de quelque chose : elle n'avait jamais été ainsi. Aussi enthousiaste. C'était la première fois. Méryl venait de découvrir une âme d'enfant chez sa protégée. La protégée en question venait de découvrir un comportement qu'elle ne se connaissait pas.

Jusqu'ici, Helsinki avait été discrète, silencieuse. Il lui était arrivé d'avoir des accès de colère, mais ceux-ci n'avaient jamais duré plus d'une minute. Elle avait aussi exprimé sa joie, mais pas de manière aussi franche et marquée. Autrement, l'Ange était relativement lisse, oscillant entre une forme d'indifférence et la tristesse ou la crainte. Helsinki associait les sentiments extrêmes au négatif la plupart du temps, car si ce n'était pas "mauvais", alors cela allait à l'encontre de la Tempérance. Une notion qu'elle avait peur de perdre, pour ne pas sombrer dans le péché. Helsinki avait souvent le sentiment que le vice la guettait. Ce n'était pas facile lorsqu'on avait subi la Colère d'un Démon, la Luxure d'une autre, et que la seule vie antérieure dont on se souvenait était celle d'une Avare vulgaire et orgueilleuse sur les bords. Par habitude, elle avait appris à imaginer comment on pourrait la frapper ou on la violer et faisait souvent des rêves étranges à ce propos, où elle devenait elle-même actrice de ces actes. Elle avait connu la faim et connaissait maintenant l'abondance. Elle s'était surprise à garder précieusement un livre près d'elle, refusant que quiconque ne le touche de peur qu'il disparaisse. En bref, l'Ange se sentait cernée. Elle ne devait pas dépasser la frontière qui la séparait de l'impardonnable. Elle posa de nouveau ses yeux sur sa part, puis ceux-ci glissèrent vers Shanxi. Gourmandise. Peut-être ne devait-elle pas la forcer ? Elle ne savait plus. Elle avait juste voulu lui faire plaisir. Avait-elle mal fait quelque chose ?

-Tout va bien ?

Elle tâchait de maintenir un sourire de façade, mais c’était surtout pour ne pas inquiéter la Magicienne. Son attention s’était toute reportée sur Shanxi. En général, l’Ange n’était pas très douée pour discerner les sentiments des gens. C’était une des raisons pour laquelle en temps normal, elle ne faisait pas beaucoup la conversation. Il ne s’agissait pas d’un manque d’empathie, mais bien de sa capacité à discerner les émotions. Les humains étaient souvent des livres ouverts dont elle ne connaissait pas la langue. Méryl et Shanxi étaient un peu différentes. La première, parce qu’elle la côtoyait depuis longtemps. La seconde, parce qu’actuellement, Helsinki déployait tous ses sens et ses efforts pour se consacrer complètement à elle.

-On allait te proposer de rester dormir à la maison. Dévoila-t-elle.

Elle et sa tutrice en avaient parlé en cuisinant. Elle préférait lui dire maintenant plutôt que de cacher davantage de surprises, afin de s'assurer qu'elle ne faisait rien de travers. Et si elle accaparait trop son amie ? Était-elle envahissante ? Lui laissait-elle de quoi respirer ? En même temps, Helsinki avait tellement envie d'être avec elle. C'était égoïste, mais elle avait besoin de rattraper le temps perdu. Ses lèvres la brûlaient tant elle avait de choses à lui dire et pourtant, rien ne les traversait. C'était frustrant. Il lui faudrait du temps pour exprimer ce qu'elle avait sur le cœur et pour cela aussi, elle souhaitait que Shanxi soit là.

-Ca ne me dérange vraiment pas. Précisa Méryl. Nous pouvons rajouter un matelas dans la chambre d’Helsinki. Il faudra juste m’aider à le déplacer, c’est tout. C'est comme tu veux. Dans tous les cas, je vais vous laisser tranquille, je serai dans ma chambre. J'imagine que vous voulez passer un peu de temps toutes seules, qu'en dites-vous ?

Quand elles eurent fini, Méryl se leva la première pour débarrasser le couvert.

712 mots




Bijin
nastae:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t34531-kitoe
Shanxi
~ Ange ~ Niveau II ~

~ Ange ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 873
◈ YinYanisé(e) le : 06/01/2019
◈ Âme(s) Soeur(s) : Qui ?
◈ Activité : Architecte [Rang II]
Shanxi
Mar 20 Juil 2021, 22:39



Un sourire flottait sur les lèvres de l’Okan tandis qu’elle enfonçait sa cuillère dans la crème qui garnissait généreusement sa part de tarte. Elle n’était pas sûre de mériter pareille gentillesse, mais Helsinki et Méryl lui avaient réchauffé le cœur. Son bonheur était palpable, peut-être même un peu trop pour son propre bien s’était-elle fait la réflexion, lorsqu’elle avait senti le feu se répandre de ses reins jusqu’à ses joues. La jeune femme avait juste envie de les prendre dans ses bras. Depuis qu’elle avait retrouvée Helsinki, bien après leur libération, celle-ci lui avait donné cette sensation de pied-à-terre dont la vertueuse avait désespérément besoin. Dans ses bons jours, Shanxi aimait penser que, quoi qu’il arrive, elle retrouverait toujours la sécurité d’un foyer auprès de sa comparse. Dans des jours un peu moins bons, l’Okan craignait de ne pouvoir apporter de notion de réciprocité à son amie, et elle avait trouvé cela injuste. D’autres jours, Shanxi avait sombré un peu plus. Un doute en entraînant un autre, l’ancienne captive avait tout remis en question. Helsinki l’avait acceptée. Elle avait acceptée cette version d’elle, incomplète, mais plus belle que la réalité. Cette version d’elle qui n’avait pas fait de mal à ses pairs parce qu’un de ses tortionnaires lui avait demandé, cette version d’elle qui n’avait pas accepté l’aide d’un démon pour retrouver sa liberté. Heureusement, dans cette liberté non méritée, le fouet de la culpabilité ne lui battait plus aussi souvent le corps. Et aujourd’hui, c’était un bon jour.


La proposition de son amie l’avait tirée de ses rêveries. « Oh ! Il fait déjà nuit… je n’ai pas vu le temps passer. » réalisait-elle, en jetant un rapide coup d’œil par dessus l’épaule de Méryl pour voir un ciel assombri par la fenêtre qui se trouvait dans son dos. « Je ne pensais pas abuser autant de votre hospitalité. » Elle eut un rire gêné, puis avisa Helsinki un instant avant de poursuivre : « Mais si ça ne vous dérange vraiment pas, alors ce sera avec plaisir. » Shanxi n’était pas réellement surprise de l’issue de cette soirée. Elle se réjouissait en fait même de pouvoir passer un peu plus de temps avec Helsinki. Au moins, elle pourrait lui demander directement son avis sur la petite excursion qu’elle prévoyait sur les terres magiciennes. Après avoir chaudement remercié Méryl et Helsinki pour ce merveilleux repas – et avoir insisté pour les aider à débarrasser et faire la vaisselle, cela allait sans dire – les deux jeunes femmes s’étaient hâtées d’installer le matelas dans la chambre d’Helsinki. L’Okan en profita alors pour découvrir les lieux. Elle n’était après tout jamais venue ici. Elle n’en avait pas eu l’occasion avec le travail, et le voyage pour l’Avant-garde était arrivé bien trop vite. La décoration était simple. Juste le strict nécessaire. Shanxi ne put s’empêcher de sourire lorsque son regard passa sur le bureau de son amie. Tout y était bien rangé. Seuls quelques parchemins, qu’elle reconnut assez rapidement puisqu’elle était à l’origine de leur envoi, traînaient ça et là. La vertueuse repensait avec amusement à son propre bureau, qui était constamment recouvert de schémas. Shanxi poursuivait sans attendre sa visite sur une petite collection de pierres alignées sur une étagère. Le caillou qu’elle avait ramené d’Orhmior allait avoir de la compagnie. Juste en dessous, divers objets se répartissaient un petit espace. Certains, probablement les plus précieux, ou les plus petits, garnissaient une coupole. A l’intérieur, une petite pièce en or attira son attention. Shanxi eut envie de lui demander de quoi il s’agissait, mais s’abstint, craignant d’être trop invasive. Son petit tour se finit sur le matelas qu’elles venaient d’installer. L’Okan s’y installa en tailleur, avant d’y inviter son amie. « Grosse journée, non ? » soupira-t-elle, se réfrénant de s’étendre sur son lit de fortune. « Alors ? Racontes-moi un peu. » Elle avait l’impression d’être une adolescente de nouveau, à commérer sur les ragots les plus juteux avec sa meilleure amie. Elles étaient loin des racontars innocents, et étaient peut-être un peu trop grandes pour faire une soirée pyjama, mais d’autres diraient qu’il n’y avait pas d’âge pour ces choses-là.


689 mots


Le retour | Shanxi & Helsinki 8nym
Le retour | Shanxi & Helsinki SirxLe retour | Shanxi & Helsinki Zlwu

nastae:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t35921-shanxi
Kitoe
~ Démon ~ Niveau II ~

~ Démon ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 1733
◈ YinYanisé(e) le : 09/11/2016
Kitoe
Sam 31 Juil 2021, 18:26

Helsinki & Shanxi
Le retour
Elle baissa les yeux. Elle avait envie de tout lui raconter, des milliards de choses : ses ressentis, ses espoirs, ses peurs, ses rechutes. Le tout formait un cocktail acide qui lui vrillait l'estomac. Sa gorge était nouée sous le coup de l'excitation, de l'hésitation, du stress et de plein d'autres sentiments. Helsinki n'avait aucune idée de la manière dont elle pouvait exprimer toutes ses idées. Son premier geste fut d'enlacer son amie à nouveau.

-Je suis contente que tu sois là.

Elle posa sa tête contre son épaule. Elle avait encore du mal à croire qu'elle était de retour, c'était pourquoi elle tenait à ce contact. Que Shanxi fût bien là, tangible dans ses bras, c'était un peu comme un rêve qu'elle n'attendait plus. Elle l'avait tellement attendue, elle avait ressassé tellement de scénarios mettant en scène leurs retrouvailles que finalement, elle avait failli croire qu'elles ne se reverraient jamais ailleurs que dans sa tête.

-Ne pars plus comme ça. Elle aurait aimé faire de cette phrase un ordre, mais malheureusement, aucune des deux n'y pouvait beaucoup. C'était long.

Consciente qu'elle ne devait pas installer la meilleure des ambiances, elle rit un peu pour apporter de la légèreté à son propos. Évidemment, il ne l'était pas du tout. Durant son absence, Helsinki avait eu des comportements similaires à ceux de ses premiers jours aux Jardins : dangereux. Elle s'était perdue plusieurs fois, avait cessé de s'alimenter et s'était scarifiée. Elle avait repensé à Asborn, beaucoup. Comme si son amie l'avait remplacé, puis que celui-ci avait profité de son départ pour revenir la hanter. Elle ne se l'expliquait pas. De toute manière, elle n'en avait parlé à personne.

-Désolée, c'est égoïste de ma part... Mais tu m'as manquée.

Elle le disait et le redisait. Elle ne le répéterait jamais assez. Elle la libéra.

-Je n'ai pas grand-chose à raconter... Si, des tonnes. Elle ne savait juste pas comment formuler, ni par quoi commencer. Tout ce qu'il s'est passé, nous en avons parlé tout à l'heure. Ça n'a rien d'incroyable. Je vais "à mon rythme". Mais bon, j'ai compris ce que ça veut dire. J'ai peu progressé, même avec tout ce temps. Enfin si, j'ai continué d'apprendre le Naciaze, alors je crois que maintenant c'est mieux. Mais je ne me sens pas à l'aise dehors et je n'ai pas vraiment d'amis mise à part toi... En fait je ne sais pas trop quoi faire ici, je suis un peu perdue. C'est que je n'ai jamais été aussi libre avant, et je n'arrive pas à m'y faire. On me demande souvent ce que je veux et je ne sais pas. Je n'avais pas le choix là-bas alors... je ne sais pas comment prendre une décision.

Elle aurait aimé lui dresser un tableau plus positif, mais les faits étaient les faits. Et puisqu'Helsinki n'était pas très loquace d'habitude, elle ne connaissait que ça pour alimenter la conversation : ses soucis. Elle inspira.

-Comment tu as fait toi, pour savoir ce que tu voulais faire ?

Au point où elle était, elle prenait tous les conseils que lui donnerait son amie.

-Méryl m'aide énormément. Elle tient à ce que je trouve ma voie et mon bonheur ici. Je l'adore pour ça, c'est une femme fabuleuse – qu’elle ne pensait pas mériter. Mais... je ne sais pas. Des fois, je crois qu'on ne se comprend pas. Elle est très protectrice. Même Léonce me l'a dit – c'est son fils. Donc je ne lui raconte pas tout au final. Elle ne sait presque rien de... d'avant. Elle ne savait que ce qui relevait de l'évidence, compte-tenu de l'état dans lequel la rescapée était arrivée ici. Je ne sais pas, j'ai peur que si je lui dis, ça change la façon dont elle me voit. Que ce soit en bien ou en mal, je ne sais pas pourquoi, je ne veux pas que ça change.

Si elle racontait quoi que ce soit, elle réveillerait de mauvais souvenirs et une partie d'elle mourrait. Ce serait mieux, sûrement. Si elle cessait d'enfouir ses souvenirs et ses ressentis pour que personne ne puisse mettre la main dessus, Helsinki se libèrerait peut-être d'un poids. Mais qui serait-elle après ? Comment les autres la regarderaient-ils ? La considèreraient-ils en l'associant à tout ce qu'elle avait vécu, en la prenant par pitié ? Seraient-ils tentés de poser davantage de questions pour creuser, lui faire suivre ces thérapies intempestives, déterrer et la dépouiller de tous ses maux ? Que lui resterait-il après ? Helsinki n'avait rien d'autre que ses maux, c'était tout ce qu'elle était. Et s'ils découvraient, pour Asborn ? S'ils découvraient qu'elle ne le détestait pas autant que ce qu'ils pensaient ? Ceux qui connaissaient l'existence de son geôlier en avaient fait un monstre cruel et sanguinaire, la pire engeance qui existait en ce monde. Ce qu'Helsinki ressentait à son égard était différent. Mais ils ne pouvaient pas comprendre.

-J'aime bien Léonce, il est gentil. Il travaille dans le commerce des fleurs. Il est souvent ailleurs à voyager. Ça doit être éprouvant, mais des fois je l'envie. J'aimerais bien bouger. Je ne suis jamais sortie d'ici. Je n'ai vu que deux endroits dans ma vie. Les Jardins et une cave. Je me demande comment c'est ailleurs. Mais j’ai peur.

Elle rigola un peu.

-Je t'avais dit, ce n'est pas très palpitant. Je n'ai pas d'aventures à raconter.

Maintenant qu'elle était sur le fait, ça la rendait triste. Est-ce qu’elle gâchait sa vie ? Elle baissa sa voix, qui n’était déjà pas très élevée.

-... Enfin si, il y a une chose qui m'est arrivée... Je n'en ai parlé à personne parce que... c'était étrange. En fait, je ne sais même plus si c'était un rêve ou la réalité. Mais ça me semblait très réel. Elle jaugea le regard de son amie pour savoir si elle pouvait lui dire. Nerveuse, ses doigts avaient trouvé sa couverture pour malmener le tissu. Elle se lança. Une fois j'ai été téléportée dans une immense salle, il y avait plein de monde. Je ne sais pas ce que je faisais là, je suis juste apparue et j'étais collée à une chaise, je ne pouvais pas me lever. C'était un Dîner. Et...

Elle se mordit l'intérieur de la joue.

-Tu vas me prendre pour une folle si ce n'est pas déjà le cas. Il y avait... Sa femme à... Elle désigna son épaule pour la référer au nom qui marquait sa peau, dans son dos. Ils ne s'étaient pas mariés, mais c'était ainsi qu'elle l'identifiait. Elle ne m'a rien fait mais elle était là, et j'étais à côté d'une personne qui me ressemblait. Nous étions comme deux gouttes d'eau.

Elle ne précisa pas davantage, car elle n'en avait finalement pas l'énergie. Reparler des deux Démones lui donnait des frissons et mentionner sa théorie sur les clones risquait de la faire pleurer. Elle n'était même pas sûre que ce qu'elle avançait avec cette hypothèse.

-J'avais assez peur, je ne comprenais pas ce que je faisais là. Heureusement il y avait... Il y avait Neah Katzuta en face de moi et il m'a rassurée. Enfin, je ne sais pas si c'était lui vraiment, mais j'ai vérifié et je crois qu'ils se ressemblaient. On a discuté.

Elle marqua un silence pour appréhender sa réaction. Helsinki se réarma d'un sourire timide.

-Pardon, tout ça est absurde, non ? Mais c'est la seule chose un peu folle qui m'est arrivée. Et je crois que j'avais besoin d'en parler. Mais Méryl aurait été folle d'inquiétude.

Elle lui aurait demandé d'aller voir le psychologue et Helsinki se serait retrouvée piégée dans cette clinique qui la rendait si mal à l'aise. D'ailleurs, elle l'était maintenant. Elle craignait que Shanxi la trouve bizarre. Elle se rendait compte qu'elle n'aimait pas s'entendre parler.

-Et toi ? Qu'est-ce que tu vas faire maintenant ? Tu as rencontré des gens ?

1309 mots
Pardon xD




Bijin
nastae:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t34531-kitoe
Shanxi
~ Ange ~ Niveau II ~

~ Ange ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 873
◈ YinYanisé(e) le : 06/01/2019
◈ Âme(s) Soeur(s) : Qui ?
◈ Activité : Architecte [Rang II]
Shanxi
Ven 06 Aoû 2021, 11:08

Shanxi n’avait pas lâché Helsinki du regard depuis qu’elle avait commencé à lui raconter ce qui lui était arrivé, cette dernière année. Elle retrouvait ces mêmes égarements qui l’avaient tourmentée. Le regret lui transperçait l’estomac. Elle n’aurait pas dû partir. Elle n’aurait pas dû la laisser seule. L’Okan n’osait imaginer ce que son amie avait dû ressentir. Repenser aux quelques moments de bonheur qu’elle avait vécu sur l’île d’Orhmior alimentait le feu de sa culpabilité. « Oui, nous étions assez nombreux sur ce chantier donc j’ai vu passer pas mal de monde. » Personne qui n’ait réellement marqué son esprit, si ce n’est le soldat Yüerell. Puis, cette tendance à s’enfermer dans son travail, que la vertueuse entretenait, ne facilitait pas vraiment la création de nouveaux liens. « J’ai beaucoup aimé l’expérience, mais c’était assez fatigant. Alors j’espère qu’on ne va pas tout de suite repartir sur un chantier de cette envergure. Je compte bien mettre ces deux jours de repos à profit en tout cas. » l’ange eut un faible sourire en avisant sa comparse. Un sourire qui s’effaça pourtant bien vite quand elle reprit : « Je suis désolée de ne pas avoir été là tout ce temps. » Shanxi aurait aimé pouvoir y remédier, mais ce n’était pas comme si elle pouvait emmener Helsinki partout avec elle, même si elle l’aurait voulue à ses côtés pour ce voyage. « J’aimerais pouvoir te promettre que ça n’arrivera plus, ou que c’était exceptionnel. » Elle savait qu’elle n’avait pas besoin de finir sa phrase. Son amie devait savoir, elle aussi.


La jeune femme glissa ses mains dans celles d’Helsinki, avant de se rapprocher jusqu’à ce que leurs genoux se touchent. « Mais tu sais, je ne pense pas que ma présence aurait changé grand-chose. Tu as peut-être l’impression que tu n’arrives à rien, mais moi je pense que tu te débrouilles très bien. » Si son expression n’était pas aisée à déchiffrer, la chaleur qui imprégnait ses paroles, elle, était limpide. Son regard s’était planté dans le sien, alors qu’elle poursuivait : « Après tout ce qu’on a vécu, on ne peut pas s’attendre à guérir aussi vite. Et ce serait le cas de n’importe qui d’autre à notre place, même le capitaine Katzuta. Ça vaut pour moi aussi. Devenir architecte n’était pas un choix courageux. Je suis allée vers quelque chose, un domaine, que je connaissais déjà. Et si tu penses que tout ceux qui voyagent sont courageux, il faut que tu te dises que pour beaucoup, c’est simplement une autre manière d’échapper à leurs problèmes. » expliqua-t-elle, à la manière d’une mère qui donnerait une leçon de vie à son enfant. Son emprise se renforça doucement sur les mains de sa comparse. « Tu sais ? Tu as peut-être peur de voyager, mais moi je pense que tu es courageuse de rester ici. J’en serais bien incapable en tout cas. » l’Okan eut un petit rire. « Rester coincée ici, dans cet environnement qui me rappelle constamment la Terre Blanche… C’est peut-être ma plus grande peur à l’heure actuelle. » Aborder ce sujet ne lui était pas aisé, mais elle espérait qu’en mettant les choses sous cet angle, l’illusion que son amie s’était crée, et qui mettait en échec le moindre de ses efforts, perdrait de sa crédibilité. « C’est pour ça que je voyage. Mais chacun gère les choses à sa manière. Chaque acte entrepris pour nous éloigner de ce que nous avons vécu est une victoire. Et on m’a appris qu’il n’y a pas de petites victoires. » Elle tenait en fait cela de son frère aîné, et ces paroles lui avaient été d’un grand secours dans bien des situations.


Bien sûr, son discours encourageant cachait bien des inquiétudes. Le sang de la vertueuse bouillait quand elle essayait d’imaginer son amie sur cette chaise, assise à la même table que l’épouse de l’ordure qui l’avait séquestrée dans sa cave, tout ce temps. Elle regrettait vraiment de ne pas lui avoir écrasé cette bouteille sur son visage ce soirlà, pour effacer ce sourire de pourriture qui flottait sur ses lèvres, lorsqu’il brutalisait son amie. Mais Helsinki en aurait payé le prix, et c’était l’unique raison qui avait poussé Shanxi à reconsidérer d’étouffer le démon avec le tesson de la bouteille qu’il les avait forcé à vider pour son divertissement. « C’est une bonne chose qu’il ne soit rien arrivé de grave, cela dit. » souffla-t-elle, en se mordant les lèvres nerveusement. L’Okan aurait aimé être présente également, mais qu’aurait-elle pu faire ? Et cette personne qu’Helsinki avait dit ressembler ? Qui était-ce ? L’atmosphère s’alourdissait à mesure que Shanxi se laissait emporter au grès de ses inquiétudes. La jeune femme les chassa pourtant aussi vite qu’elle les avait laissées l’assaillir. Elle ne voulait pas voir ses retrouvailles avec son amie gâchées. Helsinki allait bien, à présent, et c’était tout ce qui comptait. L’ancienne captive avait relâché les mains de son amie pour réajuster sa position. « Dis-moi, est-ce que tu travailles demain ? » Elle lui laissa juste le temps de répondre. « On pourrait aller balader et faire un pique-nique même ? On a pas vraiment pu trop profiter depuis qu’on est ici. » Shanxi avait finalement décidé de taire le nom de leur destination. Ce serait une surprise. Elle espérait simplement que son amie serait prête à mettre les pieds hors des Jardins.


899 mots


Le retour | Shanxi & Helsinki 8nym
Le retour | Shanxi & Helsinki SirxLe retour | Shanxi & Helsinki Zlwu

nastae:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t35921-shanxi
Kitoe
~ Démon ~ Niveau II ~

~ Démon ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 1733
◈ YinYanisé(e) le : 09/11/2016
Kitoe
Lun 30 Aoû 2021, 15:34

Helsinki & Shanxi
Le retour
Elle buvait les paroles de son amie comme elle n'avait jamais écouté personne. Même son adorable tutrice n'avait jamais réussi à obtenir autant d'attention. Ce n'était pas qu'elle ne voulait pas, c'était que généralement, ces gens avaient ces mots ou ce ton, ces petites réactions ou ces gestes minimes qui indiquaient qu'ils ne savaient pas. Les sourcils relevés, les yeux grands ouverts, elle absorbait son image, son visage, ses mouvements. Ce moment présent était tellement rare et précieux. Helsinki serra les mains de Shanxi. Elle s'était mal exprimée : elle refusait que Shanxi culpabilise de l'avoir quittée aux Jardins. Elle ne voulait pas que celle-ci se restreigne pour elle. Si l'Ange aimait son métier, alors elle devait continuer sur cette voie. S'il y avait quelques sacrifices à faire pour qu'elle s'épanouisse, alors soit. Tant qu'elle allait bien, qu'elles se retrouvaient de temps en temps, au final, elle ne demandait rien d'autre.

Les deux femmes étaient très proches. Helsinki aimait bien cette proximité. C'était doux, chaleureux et rassurant, comme un cocon. Soudain, ses joues rougirent. Elle était courageuse, vraiment ? Elle n'avait l'impression que de s'isoler, comme ce qu'elle avait toujours connu. Malgré son travail et les activités qu'elle s'efforçait de mener, elle restait la plupart du temps dans sa bulle hermétique, laissant le reste de son corps effectuer ses tâches de manière automatique. Elle ne cherchait pas à se divertir à tout prix, mais s'enfermait dans un environnement rassurant, parce qu'elle le connaissait déjà. Elle avait tendance à rejeter le reste, ou ne pas solliciter. Ce n'était pas toujours agréable, surtout lorsqu'elle replongeait dans ses angoisses et se remettait à broyer du noir, mais au moins, elle savait à quoi s'attendre. C'était comme vivre dans un lac où l'eau était sale et trouble, mais qu'elle considérait sans risques parce qu'elle savait ce qu'elle y trouverait. Il y aurait des prédateurs peut-être, ou bien des vilaines algues qu'elle ne devait pas manger. Mais était-ce si effrayant lorsqu'on ne savait pas ce qui allait nous frapper dans les lacs voisins ? Les étendues étaient sans doute plus grandes et l'eau plus claire, mais elle ne connaissait pas les prédateurs qui s'y trouvaient, ni les parasites ou encore les hameçons et les filets de pêche... Néanmoins, ses mots la touchaient. Parce que, comme c'était elle, elle devait avoir raison. Shanxi avait plus d'expérience qu'elle en matière de... tout, probablement. Forcément, ça en faisait son guide.

-Tu dois avoir raison. Et si voyager t'aide aussi, je suis contente pour toi. Tu dois continuer.

Quand Shanxi évoqua une éventuelle sortie, une étincelle de joie éveilla son regard momentanément perdu, alors qu'elle s'était plongée dans ses songes.

-Oui, je travaille demain, comme je viens de commencer... Mais peut-être que je pourrais me libérer un peu plus tôt. On pourrait passer l'après-midi ensemble, ou au pire, la soirée ?

Elle négocierait avec la dame qui l'encadrait. Madame Ciel était gentille et surtout informée de la situation de l'Ange. Avec un peu de chance, elle accepterait de la laisser s'absenter exceptionnellement. Helsinki espérait qu'elle comprendrait.

-Je vais tout faire pour passer du temps avec toi. Si tu n'es libre que pour deux jours...

C'était trop court. Et par la même, Helsinki s'en voulait d'en demander trop. Shanxi n'y pouvait rien.

-... eh bien nous devons faire avec.

Elle lui sourit, puis s'écarta pour se rassoir sur son propre lit, les yeux levés vers le plafond.

-Je n'ai jamais fait de pique-nique. Avoua-t-elle.

Elle en avait vu dans les parcs alentours. Généralement, il s’agissait de familles avec de jeunes enfants, qui passaient leur temps à courir sur la pelouse verdoyante. Ça devait être bien. Méryl lui avait déjà proposé, mais elle avait refusé plusieurs fois, car s’exposer à tant de regard la gênait. A force, la Magicienne avait un peu laissé tomber.

-Où est-ce que tu voudrais aller ? Je n’aime pas les endroits trop peuplés parce que… ça m’angoisse.

Elle ne connaissait pas d’endroit suffisamment calme, alors elle était curieuse d’entendre la proposition de son amie.

668 mots




Bijin
nastae:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t34531-kitoe
Shanxi
~ Ange ~ Niveau II ~

~ Ange ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 873
◈ YinYanisé(e) le : 06/01/2019
◈ Âme(s) Soeur(s) : Qui ?
◈ Activité : Architecte [Rang II]
Shanxi
Mer 06 Oct 2021, 13:22

Un sourire à la fois confiant et taquin naissait au coin de ses lèvres. « Je connais l’endroit parfait. Ce n’est pas trop fréquenté, c’est… C’était un peu mon petit coin secret quand j’étais plus jeune. » expliqua-t-elle, nostalgique. « Mais je ne peux pas te dire où, ça gâcherait la surprise. Tu vas devoir me faire confiance. » N’importe qui saurait sentir l’impatience dans sa voix, pareille à celle d’un enfant. « Je viendrai te chercher après le travail. » L’Okan commençait déjà à réfléchir aux plats qu’elle allait préparer pour le pique-nique. Elle aurait une bonne partie de la journée pour cuisiner. Ce n’était pas quelque chose qu’elle avait souvent fait depuis son arrivée aux Jardins. Même lorsque la jeune femme ne travaillait pas, elle ne pouvait pas vraiment dire qu’elle passait du temps derrière les fourneaux. Il en allait de même lorsqu’il s’agissait même que de déguster des plats. Elle n’y prenait aucun plaisir, lorsqu’elle n’écourtait pas le moment. Peut-être était-ce par habitude ? Le corps pouvait avoir du mal à oublier les traumatismes qui avaient suivi sa réincarnation. Ou peut-être était-ce simplement cela le problème : elle non plus ne pouvait pas oublier. Et cuisiner ou manger laissait trop de liberté à son esprit pour se remémorer des événements qu’elle préférait enfouis. Bien sûr, demain serait différent. Ce soir, Shanxi pensait à ce qu’elle mettrait sur le feu. Et quand les aliments qu’elle aura choisi seront au fond du plat, l’ancienne captive pensera à ce qu’elle ferait ensuite, avec son amie. Et une fois qu’elles seront assises dans l’herbe, sous cet arbre qui l’avait vue grandir, l’Okan reviendrait à ses racines. C’était une boucle. Elle avait eu tout le temps du monde pour y réfléchir. Shanxi voulait tout lui dire. Sûrement aurait-elle besoin d’un peu plus de temps encore pour y arriver, mais il lui fallait un endroit pour commencer.


« Ça… fait du bien d’être de retour. » Ses prunelles s’étaient décollées du plafond pour faire face à son amie, à qui son sourire était adressé. Elle repensait souvent à cette soirée où elle avait fait la rencontre d’Helsinki lorsqu’elle la regardait. Et l’endroit qu’elle avait choisi pour ce pique-nique faisait, lui aussi, écho à ce même souvenir. Leur première véritable discussion, si l’on pouvait qualifier la chose ainsi. Le cloporte qui servait de maître à son amie avait beau leur avoir forcé la main sur la bouteille, l’ailée gardait des souvenirs clairs et précis de ce moment. En fait, elle ne pensait pas être capable de l’oublier un jour. Elle n’était même sûre de le vouloir. Asborn, en revanche… Une part d’elle, sombre et cachée, espérait que l’insecte ait fini sous la chaussure du karma, avant de finir dans les limbes de l’oubli et de l’insignifiance.


462 mots
Alors, ça a viré plus sombre que prévu. XD
Tu peux faire une ellipse pour sauter directement
au moment du pique-nique si tu veux. nastae


Le retour | Shanxi & Helsinki 8nym
Le retour | Shanxi & Helsinki SirxLe retour | Shanxi & Helsinki Zlwu

nastae:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t35921-shanxi
Kitoe
~ Démon ~ Niveau II ~

~ Démon ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 1733
◈ YinYanisé(e) le : 09/11/2016
Kitoe
Mer 20 Oct 2021, 19:40

Helsinki & Shanxi
Le retour
Elle serrait fort sa main dans la sienne, s'imprégnant du calme des lieux alors que son coeur s’emballait à la moindre stimulation. Helsinki était réceptive à chaque son, à chaque couleur, à chaque odeur, tout en gardant bien à l'esprit qu’elle n’était plus à la maison. Elle se sentait dépaysée. Ces arbres et les fourrés qu’elles venaient de traverser n'avaient dans l'absolu rien de particulier. Si on lui avait dit qu’un tel endroit secret se situait à une centaine de mètres de chez elle, elle y aurait cru. Mais là c'était différent, car ce n'était pas les Jardins et qu’elle le savait.

Malgré sa confiance en Shanxi, l'appréhension ne l'avait pas quittée du voyage. Elle l'avait sentie, dès lors qu'elle avait étreint Méryl avant de la quitter le matin même. Une sorte de nervosité partagée, la première espérant qu’il n’arriverait rien à sa protégée tandis que l’autre était impatiente de retrouver sa meilleure amie, mais fébrile à l’idée de ne pas savoir où cette dernière l’embarquerait. Helsinki était partie travailler avec ses affaires afin que Shanxi vienne la chercher directement après. Autant dire que ça n'avait pas été sa journée la plus productive. Elle n'avait pas arrêté de penser à cette mystérieuse sortie. Heureusement, la bibliothèque était restée relativement vide ce jour-là, alors elle n'avait causé de tort à personne en quittant son poste plus tôt qu'à l'accoutumée. L’Ange ignorait si sa tutrice était au courant de leur destination exacte, si elle saurait les retrouver en cas de problème. Helsinki se surprit elle-même. En cas de problème ? Non. C'était sûr. Shanxi était là.

-C'est joli.

Timide, elle se détacha d’elle, s'aventura près des arbres comme pour les sonder. Elle déposa ensuite la besace qu'elle portait sur son épaule. Méryl avait ajouté une couverture dans ses affaires au cas où elles auraient froid, ainsi que des fruits et un peu de pain. Si tout cela n’avait pas été un souci de place, Helsinki se serait retrouvée avec bien plus à offrir. A la base, la Magicienne leur avait préparé une tarte.

-Où sommes-nous ?

Elle ne savait rien de la localisation, mais encore moins de la signification de ce lieu pour son amie, d'où elle le connaissait et pourquoi elle l'avait emmenée ici spécifiquement. Elle ne connaissait pas son passé et jusqu'ici, elle ne lui avait jamais posé de questions à ce sujet. C'était assez compliqué à concevoir pour elle, sachant qu'elle avait la claire intuition d'être née en Terre Blanche. Qu’il n’y avait jamais rien eu avant.

-Ça fait bizarre d'être dehors. J'avais un peu peur. Mais ça va finalement. Dit-elle en rigolant un peu.

Parfois, Helsinki avait l’impression d’évoluer à l’envers. Elle avait vécu les choses les plus atroces avant de découvrir les plaisirs simples du quotidien.

459 mots




Bijin
nastae:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t34531-kitoe
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Le retour | Shanxi & Helsinki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Q] Sur la voie de la rédemption | Ft. Shanxi et Helsinki
» [Q] Des souvenirs pour demain | Shanxi, Lyfaëlle, Helsinki
» [A] - Premier contact | Helsinki
» Celle qui se Perd [Pv Helsinki]
» | Shanxi |
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Sympan :: Zone RP - Océan :: Continent Naturel - Ouest :: Terres du Lac Bleu :: Jardins de Jhēn-