-36%
Le deal à ne pas rater :
Friteuse sans huile Philips Airfryer Série 3000
69.99 € 109.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Sunphuhnlan | Concours de chant et d'écriture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eiko
~ Orine ~ Niveau I ~

~ Orine ~ Niveau I ~
◈ Parchemins usagés : 248
◈ YinYanisé(e) le : 14/11/2020
◈ Âme(s) Soeur(s) : Aurel
◈ Activité : Manger des mochis avec Papa Jun, chanter, danser, et remanger des mochis
Eiko
Sam 01 Avr 2023, 00:04


Image par Tohad.
Sunphuhnlan
Concours de chant

Sunphunlan - Folelser
Binh balayait consciencieusement la devanture du temple. Plusieurs des jeunes prêtres et prêtresses étaient occupés à la même tâche. L'aurore n'était pas même là mais les adorateurs de Kennocha s'étaient levés tôt afin de commencer les corvées quotidiennes, de manière à ce que le temple soit prêt pour l'office du jour. En contrebas de la colline, le village était encore plongé dans le calme : il faudrait attendre quelques heures avant que les ruelles s'éveillent et se mettent à grouiller de vie. La Hanatsu bailla et, malgré la main qu'il plaça devant sa bouche, sa fatigue se manifesta bruyamment. Lorsqu'il referma la bouche, la variation de voix qui se produisit l'amusa. Ce fut assez pour que son Dakao s'agite et bientôt, il se mit à chantonner une mélodie légère et joyeuse. Si elle n'était destiné qu'à lui seul, sa voisine finit par l'entendre et, puisqu'il s'agissait d'un air simple, il lui rentra rapidement dans la tête. En quelques minutes, elle se retrouva à la fredonner à son tour, échangeant un sourire complice avec le chanteur lorsque celui-ci réalisa qu'elle l'avait rejoint. La mélodie se propagea et, bientôt, toutes les jeunes Orines qui s'activaient à l'extérieur des bâtisses se joignirent au chant.

Au centre de la cour, une statue trônait fièrement. Elle représentait l'Aether des arts, commémorant sa venue dans les terres d'émeraude et, plus particulièrement, son séjour au sein du village de Simjang. Sa descente au milieu de ses adoratrices remontait à plusieurs ères mais on disait encore les habitants bénis par sa grâce. Chaque Orine née là-bas était dite douée d'une voix envoutante ou d'une oreille particulièrement développée pour créer des mélodies enchanteresses. Beaucoup des jeunes Hanatsu se rendaient d'ailleurs à Ciel Ouvert pour y produire leur Art Divin. Quelques pèlerinages étaient parfois organisés pour que les élues de Kennocha puissent également être touchées par sa grâce.

Binh arrêta son mouvement, laissant son balais en suspens. La femme de pierre s'était mise à luire progressivement, gagnant en intensité à mesure que le chant des disciples s'élevait dans le calme de la nuit. Désormais, la représentation brillait telle une étoile. Non, tel un diamant - elle faisait écho à la légende des pierres précieuses offertes par Sozo. « Vite. » pressa le garçon, donnant quelques coups de coude dans les flancs de sa voisine, qui s'était également approchée au centre de la cour pour admirer le phénomène. « Vas chercher maître Hoài. »



« Puisse le Dakao vous étreindre. » pria Soo-Yun, prenant les mains de la visiteuse entre les siennes. Puis elle attrapa le bâton d'encens qu'elle avait allumé, et auréola la pieuse. Elles se saluèrent toutes deux dans une nouvelle inclinaison puis la croyante s'éloigna pour rejoindre la file d'attente qui s'allongeait de minute en minute, depuis la statue. Le mot avait tourné : l'attention de Kennocha était de nouveau portée sur Simjang. Toutes les personnes qui viendraient chanter devant l'effigie qui lui était dédié seraient imprégnés de son Dakao. Des chanteurs et des musiciens affluaient donc au temple, venus de toutes les terres de Sympan. Leurs chants et mélodies s'élevaient et ne s'arrêtaient qu'une fois que l'aura apparaissait autour d'eux, bien vite remplacés par les artistes suivants.

Au village, un festival avait été organisé et les rues étaient animées, accueillant les étrangers venus de loin. Le rassemblement serait connu sous le nom de Sunphuhnlan.


Concours de chant & d'écriture


Bonjour les loulous !

Il est temps de prendre une petite infusion au thym et au miel, mais surtout d'échauffer vos cordes vocales !

Je ne sais pas si vous le savez mais Folelser est compositeur et puisque je l'ai tiré par la peau des fesses jusqu'ici, j'en ai profité pour lui faire les yeux doux et qu'il me fasse des thèmes musicaux pour mes personnages. 8D L'exercice lui a bien plu et il s'est dit qu'il aimerait bien pouvoir en faire profiter tout le monde !
Avec Folelser, on a donc eu envie de vous organiser un petit concours de chant pour vous faire gagner des thèmes pour vos personnages !

Le principe est simple : créer les paroles d'une chanson et les chanter ! (comme ça, ça fera plein de chansons pour Ciel Ouvert !) Comme on sait que tout le monde ne sera pas forcément à l'aise pour chanter sa propre composition, on a décidé de l'adapter pour que tout le monde puisse participer au concours. Pour cela, il vous suffira d'écrire les paroles de votre chanson et de l'intégrer dans un post mettant en scène la venue de votre personnage jusqu'au temple de Simjang.

On fera ensuite un vote, portant sur l'écriture des participants. Ceux qui y auront ajouté du chant auront d'office un vote supplémentaire, pour récompenser leur effort, et ceux qui arriveront dans le classement auront un joli gain en bonus.  

Règles :
- Vous devrez écrire les paroles d'une chanson et l'intégrer dans un post de 500 mots minimum.
- Si vous le pouvez, chantez-nous votre chanson !
- A-MU-SEZ-VOUS !  N'hésitez pas à vous lancer, le but c'est de passer un bon moment ensemble et le jeu en vaut la chandelle ! ^^
- Le concours de terminera le 30 avril.


Gains



1ère place : 1 thème musical long et 1 thème musical court *
Titre : Sengyun - Un titre qui témoigne de la faveur de Kennocha. Il créé une aura magnétique autour de votre personnage en fonction de sa magie.
+ Si vous avez chantez : réalisation de la partie instrumentale pour accompagner votre chant.
2ème place : 1 thème musical long
+ Si vous avez chantez : réalisation de la partie instrumentale pour accompagner votre chant.
3ème place : 1 thème musical court
+ Si vous avez chantez : réalisation de la partie instrumentale pour accompagner votre chant.

* Un thème long durera entre 2 et 4 minutes. Un thème court sera entre 30 secondes et 1min30.
Si vous voulez écouter un peu ce qu'il a fait pour moi, il vous a fait une playlist ici

Gain de participation :
- L'aura de Kennocha : une aura apparaît lorsque votre personnage se met à chanter, le rendant plus audible pour la foule.



Sunphuhnlan | Concours de chant et d'écriture B6vi

Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t38528-eiko-hitoka
Mitsu
♚ Fondatrice ♔

◈ Parchemins usagés : 36417
◈ YinYanisé(e) le : 07/07/2005
Mitsu
Sam 15 Avr 2023, 22:48


Bonsoir !  Sunphuhnlan | Concours de chant et d'écriture 47

Je ne compte pas ça comme une participation ! Je tenterai d'en faire une vraie (mais faudrait rallonger la date de fin du concours parce qu'entre l'écriture d'une chanson + le fait de devoir rp + le fait de devoir chanter, ça va me prendre trois mois hé hé).

Bref ! Comme les concours de chant c'est toujours un peu compliqué vu que beaucoup ont honte / n'osent pas, j'inaugure avec un truc osé, sans parole vraiment (parce que je raconte n'importe quoi), qui ne suit pas du tout les consignes mais qui, je l'espère, vous décomplexera ! Sunphuhnlan | Concours de chant et d'écriture 002 Sunphuhnlan | Concours de chant et d'écriture 002 En vrai je vais ptêtre quand même écrire la scène parce que je l'ai bien dans la tête xD

Donc... imaginez vous un feu de camp, des pagnes, et une vieille Chamane à la voix un peu nasillarde qui danse autour de son feu en essayant de ne pas s'étouffer avec la fumée, à moitié en transe avec un bâton à la Rafiki avec des breloques 8D  

Si cette chanson existe déjà, sachez que je n'en sais rien. J'étais en train de faire la cuisine. Ce midi je chantais l'amour est un oiseau rebelle, et là j'ai décidé de chanter n'imp et d'enregistrer 8D

Revenir en haut Aller en bas
Eiko
~ Orine ~ Niveau I ~

~ Orine ~ Niveau I ~
◈ Parchemins usagés : 248
◈ YinYanisé(e) le : 14/11/2020
◈ Âme(s) Soeur(s) : Aurel
◈ Activité : Manger des mochis avec Papa Jun, chanter, danser, et remanger des mochis
Eiko
Lun 01 Mai 2023, 21:53

Bonsoir ! Sunphuhnlan | Concours de chant et d'écriture 1515

Comme l'a dit Mitsu, la date de fin du concours est repoussée jusqu'au 31 mai pour laisser plus de temps à celles et ceux qui auraient envie de participer !

N'hésitez pas à vous lancer ! nastae

Bonne soirée ! Sunphuhnlan | Concours de chant et d'écriture 4077908536



Sunphuhnlan | Concours de chant et d'écriture B6vi

Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t38528-eiko-hitoka
Jämiel Arcesi
~ Alfar ~ Niveau II ~

~ Alfar ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 760
◈ YinYanisé(e) le : 01/03/2019
◈ Activité : Étudiant à plein temps ; Luthier en parallèle
Jämiel Arcesi
Mar 30 Mai 2023, 23:07

Night Ride par Yuumei
Sunphuhnlan
Èibhlin suivait docilement sa préceptrice qui traversait d'un pas assuré les allées. La Nerethi n'avait eu encore que peu d'occasions de quitter Drosera, et toutes les décorations qui ornaient la ville la rendaient autant curieuse que distraite. Outre les guirlandes colorées, il y avait les masques, grossiers pour certains, dissimulant le visage du comédien sur sa scène ; il y avait les lampes de papiers frémissant dans le souffle du vent ; il y avait ces représentations animales et fantaisistes qui survolaient la population avec langueur, peu soucieuses de la vie en contrebas. Il y avait trop de choses à voir, à entendre et à goûter. Ce manque d'attention lui valut le risque de rentrer dans le dos de la Geisha qu'elle accompagnait, celle-ci lui jetant une œillade critique en retour. La clone détourna alors le regard, celui-ci se confrontant la statue éclatante non loin. « Il s'agit de Kennocha, n'est-ce pas ? » fit-elle sans la lâcher des yeux. « En effet. » répondit Elva en se tournant à son tour vers l'idole. « La sentez-vous ? ». Èibhlin se tourna vers son aînée, surprise. « Quoi donc ? » s'osa-t-elle à questionner son aînée. Elle s'attira en premier lieu un regard réprobateur de la Senthandas. Elle s'y était attendue. « La grâce de Kennocha. » expliqua-t-elle tout de même. « C'est pour cela que vous êtes ici. Heriss Alumni vante plus que de raison vos capacités de musicienne. » - « Vraiment ?! » s'étonna Èibhlin, interrompant alors sa mentore. Ça avait été plus fort qu'elle. C'était trop inattendu. « D'une manière générale, la plupart de vos précepteurs s'accordent à dire que vous avez du potentiel qu'il suffit de travailler. Que votre éducation n'a rien d'un temps gâché. ». Èibhlin rougit. Puis elle sourit.

À proximité du temple, la Senthandas s'écarta de la file pour aller s'agenouiller un peu à l'écart, face à l'édifice. D'un geste de la main, elle invita l'apprentie à faire de même. Sans attendre, la clone obéi et s'installa à non loin. « Heriss Alumni m'a faite savoir qu'elle vous a appris un sort d'invocation. ». Èibhlin réfléchit quelques instants avant de comprendre à quel sort elle faisait référence. « Oui, en effet. » confirma-t-elle alors, peu certaine de la raison pour laquelle elle en parlait. « Il me semble que c'est le bon moment pour en faire usage. » - « Maintenant ? » rétorqua la musicienne, surprise et loin d'être prête à se prêter à tel exercice. « Je vous rappelle que nous sommes ici pour honorer Kennocha. Alors oui, je vous demande de vous exécuter maintenant. ». La Nerethi baissa les yeux, penaude. Puis elle les ferma, s'enfermant dans son esprit au sein d'une pièce calme et austère qu'elle s'était construite intérieurement, dénuée de distractions. Elle exhala un souffle. Lentement, elle visualisa l'objet derrière ses paupières. Elle en travailla chaque détail mentalement. Alors, une fois certaine de ce qu'elle désirait, elle tendit les mains devant elle, paume vers le sol. Après de longues secondes, la lumière se massa en fines particules opaques qui s'agglomérèrent ensuite jusqu'à, doucement, former sous ses mains la représentation mentale de son instrument. Un sourire étira la commissure des lèvres de la Geisha. « Un array mbira ? » - « Il s'agit de l'instrument sur lequel je me suis le plus exercée avec la harpe. ». L'instrument auquel l'avait initié Úna. Caressant chacune des barrettes métalliques pour en tester les accords, Èibhlin leva le visage vers sa mentore lorsque le début d'une chanson glissa à ses oreilles. La voix ne s'élevait pas plus haute qu'un murmure. Elle était pourtant certaine qu'elle atteignait l'oreille des dieux. Au-delà du chant, la ferveur que dissimulait la pudeur de son intonation avait réelle vocation de prière. Elle y songeait plus encore tandis qu'Elva chantait en Llandreri. Il était si rare d'entendre le son de son langage hors des terres Alfars. Son attention revint sur son instrument de musique. Presque automatiquement elle y fit glisser les doigts avec plus ou moins de vigueur, laissant l'inspiration de la Senthandas guider la sienne.

Reine est la nuit au repos de l'hélianthe,
mais de son voile opaque le malhonnête se part.
L'honorable perfide se targue alors de son jardin d'amarante
aveugle au temps qui lui murmure déjà qu'il est trop tard.

Dans ces impénétrables ténèbres où valsent Vie et Mort,
la poussière des dieux fige les masques ou les brise en étoiles de verres.
Écrasante et implacable, sous leur Volonté celle du monde s'évapore.
Ne reste alors que le silence des asservis et le zéphyr révolutionnaire.

Ore, l'ombre d'une rose fanée apparait à l'occulté.
L'Enfant subissant le courroux des Anciens,
loin de leur couverture il se voit contraint de demeurer
jusqu'à retrouver l'éclat d'un bourgeon d'airain.



Plus tard dans la soirée, seule dans sa chambre, dans l'un des quelques abris du village, Èibhlin finit un origami. Elle avait appris plus tôt dans la journée quelques pliages, curieuse de cet art. Celui-ci avait la forme d'un écrin de taille moyenne. Elle y glissa une petite boîte à musique en bois sombre avant de refermer l'emballage en cornant à nouveau le papier. Puis elle mit le tout dans un coffret plus large. Son regard se porta alors sur la lettre à côté, déjà repliée sur elle-même. Du bout des doigts elle s'en saisit, puis la relue pour ce qui devait être la vingtième fois.

À l'intention de l'Empereur Noir, sa Majesté Cyrius de Windsor


Votre Altesse Impériale,

En tout premier lieu, laissez-moi féliciter votre accession au trône ainsi que l'acquisition de la couronne noire qui va de pair. Veuillez, par la même, pardonner le retard de cette missive. Il ne s'agirait que d'excuses inutiles que d'en expliquer les causes. Cependant ma propre condition de simple étudiante, sans titres ni possessions, rendait l'exercice difficile. Non pas matériellement. Considérant l'opportunité qui m'aura été donnée et les conditions dans lesquelles elle m'a été accordée, la légitimité me devint difficile à obtenir et à agréer au sein de mon peuple. Encore aujourd'hui, aux yeux de la plupart, je demeure une décision irraisonnée de feu l'Amarante Ivela Belvarrian.

Toutefois, depuis peu, les choses sont devenues différentes.

Sous peu il me faudra subir le jugement de Dothasi. Outre la détermination du chemin qu'elle me fera emprunter, cet événement revêt une autre signification tout aussi importante. En effet, il avait été convenu, par le passé, que l'alliance unissant votre peuple à ma race deviendrait officielle suite à cet événement. Si cet accord fût fait lors de la royauté d'Elias Salvatore, l'on m'a fait savoir qu'il demeure effectif sous votre souveraineté.

Là est, en vérité, l'objectif principal de cette missive. Celui de présenter de façon plus officielle, quoique distante encore, ma personne à sa Seigneurie. Je me fus, à l'époque, présentée à Elias Salvatore en tant qu'illustratrice. En connaissance de votre personne, j'ai préféré m'introduire à vous selon un autre point de vue : celui de la musicienne.

Vous trouverez joint à cette missive une boîte à musique, un ouvrage de la communauté Orine de Simjang. Sa musique n'est autre qu'une courte composition de ma personne, improvisée au array mbira lors du Sunphuhnlan. Elle vous paraitra probablement bien chétive en comparaison à vos propres créations. Il me paraissait toutefois important de vous faire part de cette mélodie, considérant l'avenir.

Veuillez agréer tout mes hommages,


Èibhlin Mèinn

La Nerethi déglutit en refermant la missive qu'elle glissa aux côtés de la boîte à musique. Si Emrys apprenait son geste, probablement se ferait-elle sermonner pour cette initiative. Tant pis.
:copyright: ASHLING POUR EPICODE




Mots 1145 | Merci pour ce concours ^w^. Je vais essayer de faire la traduction Llandreri de la chanson un de ces quatre (là j'ai pas la foi /sbam)
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t36268-jamiel-arcesi#700
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Sunphuhnlan | Concours de chant et d'écriture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Concours de chant] Un an de plus !
» [Concours de Chant] - Charivari
» | Le Chant des Profondeurs
» [A] - Le chant des Cygnes
» [Concours de chant] Un bonbon ou un sort !
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Sympan :: Communauté :: Détente :: Concours, défis et jeux :: Archives-