-32%
Le deal à ne pas rater :
-32% Gigabyte G5 MF – PC portable 15,6″ – GeForce RTX™ 4050
749.99 € 1099.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Des couleurs et des cartes ! | Secret Ësse'Aellun pour Alcide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dürdane Bēkara
~ Eversha ~ Niveau I ~

~ Eversha ~ Niveau I ~
◈ Parchemins usagés : 190
◈ YinYanisé(e) le : 09/01/2022
◈ Activité : Boulangère [Rang I]
Dürdane Bēkara
Sam 24 Déc 2022, 13:04


Erkan Jāmanī
[Humain] – Niveau I

Spécialités :
● Agilité : 5
● Force : 9
● Charisme : 8
● Intelligence : 9
● Anti-Magie : 7

Physique :
● Âge apparent : 15 ans
● Taille : 1m68

Particularité :
● Une courte tresse sur le côté droit du visage, un anneau dans l'oreille gauche

Métier :
● X

Partenaire : Solo [Erkan Jāmanī]
Objectif / Intrigue : Cette année, les professeurs de Dürdane et d'Erkan proposent de créer un cadeau pour fêter Ësse'Aellun qui sera distribué au hasard par les coursiers.




L'esprit d'Erkan tournait à plein régime depuis l'annonce de la nouveauté de l'année pour honorer Ësse'Aellun, si bien que pour une fois il n'arriva pas à se concentrer sur le cours de « Culture et Connaissances des races et des empires : intérieur et extérieur », lui pourtant d'habitude si sérieux dans ses études. Il appréciait l'idée de faire rayonner la culture Humaine dans le monde entier mais il était partagé avec le fait que des races Maléfiques pourraient recevoir son cadeau. Bien sûr, Ësse'Aellun était l'Æther de la Famille et de la Bienveillance mais la bienveillance avait ses limites !


À la pause de midi, après avoir énuméré à voix haute les contraintes imposées par la Professeure Akli, Erkan observa son amie Dürdane. En ce moment, elle ne semblait vraiment pas aller bien et il s’inquiétait pour elle. Bien sûr, elle n'avait jamais été la fille la plus joyeuse et enjouée de l'univers, mais tout de même. Elle avait les traits tirés et les yeux rouges, et des cernes lui mangeaient la moitié du visage, signe notable de fatigue.
Ce doit encore être à cause de ses cauchemars, pensa Erkan, malheureux de ne pouvoir rien y faire. Est-ce qu'ils se sont encore intensifiés ?
Il n'osait pas évoquer le sujet avec elle de peur de l’ébranler plus qu'elle ne l’était déjà mais il avait bien vu que, depuis quelque mois déjà, Dürdane semblait de plus en plus fatiguée après chaque nuit et rien ne semblait parvenir à la divertir de ses sombres pensées, même plus les pitreries d'Erkan.


Ce fut le soir, lorsqu'il rentra dans son dortoir et qu'il vit le mystérieux nécessaire à écrire posé sur sa table de chevet, qu'une idée de cadeau commença à germer dans son esprit. Il voulait offrir quelque chose qui pourrait éveiller la créativité tout comme ce crayon à graphite et cette pile de papier à lettre. Il fouilla alors dans le tiroir de sa petite table et en sorti ses pastels secs. Ici à l'Askeri, il n'en avait que cinq ; du noir, du blanc, du jaune, du vert et de l'indigo, c’était suffisant pour donner une touche de couleurs à la plupart de ses dessins.
C'est un bon début pour faire naître de la créativité chez quelqu'un ! se dit Erkan, tout en se rappelant néanmoins qu'il devait offrir un cadeau fabriqué de ses mains.
Le jeune garçon se demanda alors avec quoi il pourrait bien combiner ses pastels mais il s'endormit sans s'en rendre compte pendant sa réflexion.


– Je sais, je n'ai qu'à faire un dessin ! s'exclama Erkan en ouvrant les yeux au petit matin après un rêve délicieux emplit de couleurs.
Cela lui valut une pluie d'oreiller et des grognements étouffés pour avoir réveillé ses quatre autres camarades de chambrée avec son éclat de voix, et c'est en rigolant qu'Erkan se prépara en vitesse. Il voulait passer à la bibliothèque avant sa première heure de cours afin d'emprunter un livre imagé sur l'histoire de leur pays. Quitte à faire un dessin à colorier pour Ësse'Aellun, autant essayer de dessiner Mancinia Leenhardt en habits de prophétesse de cet Æther. Néanmoins, Erkan savait qu'il n'avait pas la maîtrise suffisante pour pourvoir la dessiner de mémoire.
Lorsque la fin des cours sonna, le jeune garçon se dirigea avec son carnet à croquis, son crayon à graphite et le livre trouvé le matin même vers l’étude et pendant de longues heures il tenta de reproduire en combinant plusieurs images de la Prophétesse.
– Tu fais quoi ? lui demanda soudainement sa camarade de classe Illi en s'asseyant à la table.
Cela arracha Erkan à sa concentration avec un sursaut et un petit cri de surprise.
– Mais faut pas faire peur aux gens comme ça, Illi ! s’écria le jeune garçon.
Cependant, elle n'eut pas l'air de l'écouter car elle enchaîna immédiatement :
– Ooh, c'est trop beau ! C'est pour le cadeau d'Ësse'Aellun à un inconnu ? Tu en feras d'autres ? J'aimerais bien en avoir une moi aussi de carte !
Elle parlait presque autant qu'Erkan, ce qui était impressionnant. Le jeune garçon eu un éclat de rire en le constatant et ils se mirent à discuter jusqu'à l'heure du repas du soir.
Cet échange avait néanmoins donné une idée supplémentaire à Erkan. Pourquoi se contenter d'offrir qu'un seul dessin à colorier alors que tant de personnes fabuleuses foulaient les Terres du Yin et du Yang ? Il pourrait ainsi dessiner Maximilien Eraël en tant que Saraprasata dā Mārūthala [Gardien du Désert], ou encore l'Isemssith Shapûr Esfan. Il pourrait même ajouter Neah Katzuta volant en arme au dessus d'une ville, afin d’intégrer un peu de diversité. C’était l'occasion pour Erkan de dessiner ses héros de toujours !
Il y a tant à faire ! songea le jeune garçon en s'endormant heureux.


Les jours qui suivirent furent en effet bien rempli. Erkan délaissa quelque peu ses devoirs à l'Askeri afin de se concentrer sur la préparation de son cadeau. Il commença par coller de la toile de dessin sur des plaquettes de bois d'environ dix centimètres sur quatorze, ainsi cela rigidifierait le tout, puis il reporta ses croquis préparatoire sur ses cartes. Une carte par personnage célèbre. À sa liste déjà prévue, il y avait ajouté Typhon Gargantua, un Eversha colossal qui avait dansé pour le pardon des Humains et Bae Lee-Yie, une Orine masculine découverte dans le chapitre du livre emprunté concernant la culture des peuples alliés aux Humains. Il semblerait que ce dernier fasse parti d'un groupe de musique de six personnes assez connu sur les Terres d'Émeraude. En voyant les instruments utilisés, Erkan se demanda quelle sonorité ils pouvaient bien avoir et il eut très envie de les entendre.
Si jamais un jour Oné-Us se produit dans le Royaume de Qaixopia, j'irais les voir ! se promit le jeune garçon, toujours prêt à découvrir des nouveautés artistiques.


– Elles sont vraiment superbes tes cartes, Erkan ! s'enthousiasma Illi le jour du rendu des cadeaux. Ça fait vraiment jeu de cartes à collectionner.
D’après Erkan, Illi exagérait un peu. Il savait très bien que ses dessins n’étaient ni parfaits ni sublimes. Les traits étaient grossiers et il y avait assez peu de détails, donc pour être sûr que l'on reconnaisse bien le personnage qu'il avait voulu faire, Erkan avait écrit en bas de la carte le nom et le titre de chacun. Néanmoins, il était heureux de l'admiration de sa camarade de classe lui vouait.
– Et à colorier, ajouta le jeune garçon en emballant ses précieux pastels secs dans un linge puis dans une boite en bois pour les protéger du voyage.
– Heu, Erkan ? Tu ne devrais pas mettre la carte de Shapûr Esfan. Ça pourrait potentiellement être mal perçu si ton cadeau arrive chez un Vampire...
En effet, on y voyait  Shapûr Esfan en train de terrasser un suceur de sang – image non officiel de la Coupe des Nations. Erkan haussa les épaules, il ne souhaitait pas restreindre son art son prétexte de ne pas choquer.
– Oh non, on ne parle pas de Vampire, s'il-vous-plaît... frissonna Dürdane en arrivant.
Erkan entendit des bribes de phrases lorsque Dürdane s'assit en marmonnant dans sa barbe : « Cauchemar débile... Foutu suceur de sang... Styvan Khanis ? Sérieux, d'où c'est venu ce nom stupide... »
Son cauchemar a dû être violent cette nuit encore... pensa Erkan en voulant faire un câlin à sa meilleure amie pour l'apaiser.
Néanmoins, il se retint. Il savait pertinemment que Dürdane n’appréciait pas ces démonstrations d'affection en public.
– Jeunes gens, il est tant de me donner vos cadeaux ! Ils partiront pour un long voyage pour rendre grâce à Ësse'Aellun ! annonça la Professeur Akli en entrant dans la salle.
Erkan se dépêcha de finir la carte qui accompagnait son présent. Il avait écrit en Commun :

« De la part d'Erkan Jāmanī, Appelé de Deuxième année dans le Royaume de Qaixopia. J’espère que ce jeu de carte de personnages célèbres à colorier éveillera votre créativité ! Et si vous le souhaitez, écrivez-moi pour me parler des figures emblématiques que vous vous connaissez, ça pourrait être un bon point de départ pour ajouter de nouvelles cartes !
Bonne fête d'Ësse'Aellun, chez inconnu !
»


Post I – 1376 mots [Terminé]

Cadeau du Secret Ësse'Aellun:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t39442-durdane-bekara
 

Des couleurs et des cartes ! | Secret Ësse'Aellun pour Alcide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A mauvaise fortune, bon cœur (pour autrui) | Secret Santa pour Shashake
» À celui qui lit ces mots... | Lettre pour Alcide
» [Speed-dating] - Par Sympan, Alcide est une fille ! (Alcide)
» | Codage pour les couleurs de vos dialogues |
» [Secret Santa pour Eiko] Les jouets de Romarin
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Sympan :: Zone RP - Océan :: Continent Naturel - Ouest :: Désert de Näw :: Qaixopia-