Le Deal du moment : -32%
-32% Gigabyte G5 MF – PC portable 15,6″ ...
Voir le deal
749.99 €

Partagez
 

 Niveau V - Réunion des diplomates

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adam Pendragon
~ Déchu ~ Niveau V ~

~ Déchu ~ Niveau V ~
◈ Parchemins usagés : 1023
◈ YinYanisé(e) le : 13/01/2015
Adam Pendragon
Mer 05 Oct 2022, 17:25



C'est un rp de Luxurieux en vacances (ça veut dire que c'est soft)
Niveau V - Réunion des diplomates 20yx

Réunion des diplomates


Il y avait toujours un petit temps pour faire les présentations. Du fait des nombreuses Mues, les agents diplomates, comme la plupart des Déchus, devenaient vite méconnaissables. La salle était bruyante, emplie des échos des différentes conversations. De mon point de vue, le son était celui-ci : brouahahahaha. Je souris, en pensant que j’aurais préféré que le son soit celui de la jouissance. J’aurais aimé que la salle de conférence soit parcourue de : oh oui, han, ah, oui, encore. Je pouvais cependant l’imaginer sans aucun souci.

La particularité des Déchus, et de ce genre d’événements, c’est que les invités n’étaient pas obligés de tout écouter. Il suffisait d’user des Artifices de Lucifer pour effacer les bruits inintéressants ou, au contraire, accentuer la conversation la plus savoureuse. Aussi, puisque rien n’avait commencé, j’écoutais deux femmes discuter entre elles de leur dernière soirée. L’une d’elle expliquait ses déboires avec un Démon alors que l’autre relatait la douceur de l’Ygdraë avec lequel elle avait passé la nuit. D’après elle, celui-ci avait été doué d’une précision dans le doigté qui l’avait laissée rêveuse. Je ne pouvais qu’aller dans son sens. Il me semblait que les Ygdraë en question étaient très doués pour le toucher et l’adaptation aux plaisirs de l’autre.

Mon regard se détacha d’elles lorsqu’elles tournèrent les yeux vers moi. Je ne mimais pas le désintérêt. Je savais parfaitement qu’elles m’avaient vu. J’étais de plus en plus visible, même sans rien faire. C’était ainsi. Finalement, je savais déjà ce que j’allais faire, après la conférence. Sans doute les rejoindre et leur proposer de se détendre à trois.

« Bonsoir à tous et bienvenue à ce sommet diplomatique. Sans plus attendre, nous allons donner la parole à notre première intervenante. Lœna Daviel, je vous en prie. »

Une jeune femme se présenta dans une robe que les Magiciens auraient trouvée contraire aux bonnes mœurs. En effet, le vêtement était fait de lacets. Les cordons noirs se croisaient sur la peau de la Daviel, et seul une culotte sombre cachait sa féminité. Le haut étai dévoilé sans aucune gêne. Ça ne perturba pas l’assistance outre mesure. Nous étions tous plutôt détachés de nos Péchés. J’appréciai simplement ses courbes, tout en restant plus intéressé par ce qu’elle avait à dire qu’autre chose.

« Merci. Je suis donc Lœna Daviel, en charge des relations diplomatiques entre les Déchus et les Ondins. »

Le sujet capta toutes les attentions. Nous avions tous conscience qu’il y avait un problème majeur actuellement, sans pour autant avoir de réponses. La concernée pourrait probablement apporter quelques éléments d’importance.

« J’avais préparé un bilan des relations de ces derniers mois mais un fait préoccupant doit être pris en considération urgemment. La décision nous reviendra de savoir que faire à ce sujet, bien que les choix ne soient pas si nombreux. »

Elle marqua une pause. Je me redressai légèrement, tout en remarquant quelques regards posés sur moi.

« Il s’agit des premières estimations et rien n’est sûr mais il semblerait que le lien entre la surface et les profondeurs ait été rompu. Plus que ça, des cadavres ont été retrouvés sur les plages ou directement dans l’eau, ressemblant à des Sirènes mais gorgés de végétation. »

Il y eut quelques murmures.

« L’hypothèse la plus probable est de considérer que l’état du ciel y est pour quelque chose. Je ne parlerais pas de vengeance divine à la suite de divers incidents causés par les Sirènes, notamment l’engloutissement d’un vieux continent. Les faits sont bien trop anciens pour que les conséquences arrivent maintenant. Néanmoins, personne n’est à l’abri d’une vengeance tardive des Sorciers après ce qu’il s’est produit sous le règne de Niklaus Salvatore et j’envisage sérieusement cette piste. »

Je soupirai et me levai, avec l’impression de plus en plus flagrante qu’il se déroulait, dans cette assemblée, des choses qui m’échappaient.

« Oui ? »

J’attendis que le silence revienne.

« Je sais que ce que les Sorciers ne dépensent pas dans leur chambre à coucher, ils le dépensent ailleurs, mais je pense que c’est les surestimer que de les envisager coupables, sciemment du moins, de ce qu’il se passe actuellement avec les Sirènes. Je pense que leur attention était surtout focalisée sur les Réprouvés ces derniers temps. »

Je devrais néanmoins interroger le principal concerné sur ce point. J’avais conscience de ne pas pouvoir divulguer certaines informations mais je devais savoir, au moins officieusement. Même en connaissant le bestiau, je l’imaginais mal attenter quoi que ce soit contre les Sirènes maintenant. C’était trop périlleux voire complètement fou. Multiplier les ennemis en peu de temps n’était pas la meilleure stratégie, ce qui me rendait presque sûr de ma vision des choses. Cependant, si je connaissais Kaahl, je n’avais croisé Cyrius qu’une seule fois.

« Mais on ne sait jamais, c’est vrai. Il vaut mieux n’écarter aucune piste prématurément, même si celle-ci me semble secondaire. Avez-vous des informations sur la source du mal qui touche les Sirènes ? Est-ce un phénomène qui est apparu partout en même temps ou à quelques endroits ? »

Elle utilisa sa magie pour faire apparaître une carte du monde connu.

« D’après les informations que j’ai commencé à récolter, les cadavres ont été retrouvés à différents endroits et sont de plus en plus nombreux. Il semblerait qu’une plante soit apparue en même temps dans les mers et les océans mais le lien de cause à effet n’est pas encore prouvé. Les plantes se sont peut-être développées à cause du ciel ou de ces objets flottant au-dessus de certains lieux.
— Et qu’avez-vous prévu de faire par rapport aux Sirènes ?
— Déjà, leur témoigner notre soutien face à ce phénomène. Ces dernières ont, comme vous le savez tous, un rapport complexe avec nous autres, êtres de la surface, mais je ne désespère pas de réussir à construire des relations stables. Cet événement pourrait en être le point de départ. Il va simplement falloir que nous décidions tous ensemble de la marche à suivre, avec l’accord de Mïthrel, bien entendu. »

Mon regard se tourna vers la concernée, Vincide en charge de la diplomatie. Je fus d’ailleurs étonné de constater qu’elle me fixait déjà. Je la saluai d’un signe de la tête et me rassis, afin d’écouter la suite.

**

« Adam Pendragon va nous parler des Réprouvés. »

Je me levai et rejoignis l’estrade. Mon regard balaya la salle. J’avais l’habitude d’avoir un auditoire. J’en avais eu durant des décennies à Basphel. Ça ne m’impressionnait pas le moins du monde.

« Je ne vous cache pas que la situation des Réprouvés risque d’être complexe dans les années à venir. Avant la guerre ils étaient six millions. Les chiffres n’ont pas encore été confirmés avec certitude mais il semblerait que les Sorciers aient tué deux millions de Réprouvés, à savoir presque la totalité des combattants venus se battre sur les terres de Nementa Corum. »

Autrement dit, cette guerre avait été un véritable carnage.

« Les navires étaient quarante-mille au début. Ceux-ci ont été sabotés par les Mages Noirs. »

Mes yeux se posèrent sur le Déchu en charge de la diplomatie avec les Sorciers, afin de l’inviter à venir me rejoindre.

« Ce n’est peut-être pas l’ordre qui a été annoncé, et je m’en excuse, mais je préfère que Matisæ vous parle directement de la tactique mise en place puisqu’il était au cœur de la Vorace lors de l’attaque. »

Ce dernier avait un teint maladif. Il gravit la chair et se plaça à côté de moi.

« Merci, Adam. »

Il soupira et passa une main dans ses cheveux.

« Je tiens à préciser, en premier lieu, que les Sorciers ont tenté à plusieurs reprises d’arrêter la guerre, que ce soit après ce qu’il s’est passé lors du siège d’Arcadia ou ensuite, directement à Amestris. Les Mages Noirs ont présenté leurs excuses aux Réprouvés, en essayant de trouver une juste compensation. Le Chancelier Elzagan a été demandé par les Bipolaires, ce qui a été refusé par la Royauté, peu favorable à livrer son Chef des Armées qui aurait probablement été tué après d’innombrables tortures. »

C’était une certitude pour tout le monde ici. Les Réprouvés n’auraient jamais laissé vivre Val’Aimé Taiji. Néanmoins, je ne pus m’empêcher de penser que l’envoyer là-bas n’aurait probablement pas conduit qu’à son seul trépas. Il ne serait jamais resté sans rien faire. Je me souvenais encore de notre rencontre au Cœur-Vert. L’homme en lui-même avait une prestance non contestable mais sa magie le rendait affreux… affreux et terriblement excitant aussi. Mes goûts étaient peut-être légèrement tordus mais j’assumais.

« Oui, c’est exact. J’ajoute que, même chez les Réprouvés, la question était épineuse. On peut déjà noter la très faible participation de Stenfek à la guerre. Lumnaar’Yuvon est sans conteste la zone la plus touchée par les décès puisque c’est aussi là-bas que la haine des Sorciers était la plus forte, à cause de l’incendie qui s’y est propagé il y a des siècles de ça. La rancune des Bipolaire est sans égale. À Lumnaar’Yuvon également, le doute s’est infiltré dans quelques esprits mais ce doute n’a pas été assez fort. Les Réprouvés ont préféré mourir plutôt que courber l’échine. Il en allait de leur honneur, même si ce qu’il s’est passé avec la Perle de Sceptelinôst était peut-être réellement un regrettable accident.
— C’est la version qu’a donné la Royauté mais, s’agissant de Sorciers, le doute peut être permis. Val’Aimé n’est pas connu pour sa gentillesse, même si Shezira Ossana serait la première à avoir attaqué.
— Son cheval.
— Peut-être mais le siège d’Arcadia était une situation de guerre. Attaquer un cheval ou attaquer quelqu’un revient au même. Jamais une Thur n’aurait dû toucher un Chancelier des Ténèbres. La faute revient aux Réprouvés, bien que Val’Aimé n’ait peut-être pas répliqué de façon proportionnelle. Encore une fois, en temps de guerre, les choses sont différentes. On peut se positionner sur la question comme suit : la Thur a attaqué le cheval du Chancelier consciemment et, consciemment, celui-ci a répliqué en la tuant.
— Je suis d’accord, d’autant plus qu’on ne saura probablement jamais ce que chacun avait en tête. Le fait est que les tensions millénaires entre les deux peuples ont joué et que cet incident a conduit deux millions de personnes au trépas.
— Exactement. Les pertes chez les Mages Noirs n’ont pas été rendues publiques mais elles sont limitées. Elias Salvatore menait la bataille. Les Réprouvés ont été pris en tenaille entre les Chanceliers, aidés des Sorciers les plus puissants, et l’armée, dirigée par Val’Aimé Taiji. Le massacre a été rapide.
— Notamment à cause de la mauvaise maîtrise magique des Réprouvés qui se sont retrouvés, en plus, désarmés. »

En parler me faisait réaliser d’autant plus la situation. Je ne l’avais pas vécue, pour être resté aider à Lumnaar’Yuvon. J’avais pourtant vu le visage de Vrael déconfit. J’avais vu rentrer une poignée de Bipolaires, défaits et déshonorés, devant affronter un deuil sans précédent. L’homme qui avait pris possession de mon cœur me donnait parfois des frissons et Freyja avait pris un soin particulier à m’éviter.

« Je pense que les Réprouvés auront besoin de notre soutien dans les mois à venir.
— Oui, sans que nous nous positionnons contre les Sorciers. »

Je regardai Matisæ et trouvai que nous nous complétions d’une façon agréable.

« Je pense la même chose. Il n’est pas dans notre intérêt de nous faire des ennemis inutiles. Cette guerre n’était pas la nôtre et nous avons nos propres combats à mener, notamment contre la politique angélique qui refuse toujours de considérer la déchéance comme une possibilité. Il nous faudra donc voter tous ensemble sur la marche à suivre concernant les Réprouvés, en sachant aussi que les habitants de Lumnaar’Yuvon ont une fierté qu’il ne nous faudra pas froisser par un secours trop infantilisant. Nous devrons être à leur côté en tant qu’alliés, non en tant que sauveurs. J’envisage donc, dans un premier temps, un simple soutien moral avec la présence de Déchus de confiance sur leurs territoires. Si le soutien porte ses fruits, ils feront peut-être appel à nous pour les aider encore plus. Nous ne devons pas oublier que les Réprouvés et nous avons des intérêts communs pour la question angélique et que nous ne pouvons pas nous permettre de perdre leur confiance.
—  D’autant plus que les Sorciers n’ont de liens avec les Déchus que d’un point de vue économique, si l’on met de côté le cas de la Terre Blanche et des Anges qui y naissent. Nos ententes sont cordiales mais ils ne se battront jamais pour nos intérêts s'ils n'ont rien à y gagner.
— Exactement. Garder des rapports similaires avec les Sorciers devrait être notre ligne de conduite à l’avenir d’après moi. La question des Réprouvés ne devrait pas entrer en ligne de compte dans nos accords commerciaux et je suis certain que les Mages Noirs ne nous demanderont pas de nous positionner sur la question quoi qu’il en soit puisque ce n’est probablement pas dans leur intérêt de rappeler au monde qu’ils ont la puissance nécessaire pour réduire à néant deux millions d’individus, circonstances favorisantes ou non. »

Ce n’était pas dans l’intérêt de Kaahl du moins.

2278 mots



Niveau V - Réunion des diplomates Ezpg
Niveau V - Réunion des diplomates 1844408732 :
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t34469-adam-pendragon
 

Niveau V - Réunion des diplomates

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Réunion
» [Q] Une réunion de baguettes
» Réunion des Veuves Noires II
» Réunion de famille | Alyska
» [Q] Réunion de famille à Extalia [Lexa]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Sympan :: Zone RP - Océan :: Continent Naturel - Ouest :: Côtes de Maübee :: Avalon-