-42%
Le deal à ne pas rater :
Acer Chromebook Plus Vero 514 – PC portable 14″ (via ODR 50€)
319.99 € 549.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 [Q] L'ombre brille, l'éclat s'éteint.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Sól
~ Réprouvé ~ Niveau II ~

~ Réprouvé ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 2031
◈ YinYanisé(e) le : 07/07/2016
Sól
Lun 27 Mar 2023, 13:30


L'ombre brille, l'éclat s'éteint.
Sól & Máni vont à l’abattoir
RP lié ; La guerre et l'insouciance - posts V à VIII


Léone se tenait debout, ses bras enserrant ses propres côtes dans un geste vain pour chasser son appréhension. Elle avait suivi la foule qui s'était dirigée vers les revenants, chancelant sous le poids de l'impatience et de la crainte. La rumeur de la défaite s'était propagée plus rapidement que les voyageurs. On savait que beaucoup avaient péri, mais on ne savait pas qui. Aussi, celle qui était restée sur les terres dorées s'était rongée les sangs, se demandant si son époux lui reviendrait, et lequel de ses enfants elle avait perdu voire si ne serait-ce qu'un seul avait survécu. Certaines nuits, elle s'était réveillée en sanglots après avoir cauchemardé le pire. Nerveuse, elle se tenait donc debout, ses yeux scrutant les silhouettes affaiblies de ceux qui rentraient. Quelques cris s'élevaient ici ou là, avant que quelqu'un ne s'élance dans les bras de ses proches. L'artisane continuait de chercher frénétiquement, scrutant les visages les uns après les autres, à la recherche des êtres aimés. Chaque personne qu'elle reconnaissait gonflait son cœur de reconnaissance - elle remerciait les Zaahin de les avoir ramené auprès d'eux - mais le serrait tout autant : elle ne trouverait la paix qu'une fois qu'elle aurait vu sa famille.

« Maman ! » La voix de son fils fit bondir le cœur de la mère. Ses jambes flageolèrent un instant, tandis que son regard s'agitait pour retrouver celui qui l'avait appelé. Lorsqu'elle posa les yeux sur le démon, elle s'élança et se jeta à son coup, ses larmes jaillissant de façon incontrôlable. Elle serra l'adolescent entre ses bras, puis l'embrassa sur chaque joue, sur le front, avant de réitérer son étreinte. « Tu es ici. » murmura-t-elle, comme pour que la réalité s'ancre tout à fait en elle. Fébrile, elle se détacha du plus jeune puis porta son regard dans son dos. Sa jumelle soutenait leur père, qui était en piteux état. « Thorn ! » L'agricultrice s'approcha de son époux et passa ses mains sur ses épaules, n'osant le toucher de peur de le blesser. Son mari grimaça mais se vouta néanmoins pour la saisir par la taille et la ramener près d'elle. Il trouva le réconfort de ses lèvres et s'y accrocha désespérément. Les larmes dévalaient le visage de Léone, qui peinait pourtant à se réjouir tout à fait. Elle se tourna vers sa fille - l'Ange, la plus frêle, la plus fragile. Celle qui n'avait jamais porté les armes, celle qui ne s'était jamais rendu sur un champ de bataille. Elle avait tant craint pour sa survie. Et pourtant, la Kendov se tenait là, debout devant elle, les larmes aux yeux. Bien vivante. « Sól... » Les deux blondes s'approchèrent l'une de l'autre et s'enlacèrent. « Je suis tellement heureuse que tu sois là. » Il était important de le dire. Parce qu'au fond d'elle-même, la mère n'y avait pas cru. Le doute avait contaminé son cœur et, finalement, elle s'était préparé au pire. Elle avait imaginé perdre ses deux plus jeunes enfants. « Je... Je suis désolée. » sanglota l'adolescente. Le poids de la culpabilité l'accablait, dans les bras de sa mère plus que nulle part ailleurs. Et pourtant, ils étaient à la fois réconfortant, et elle ne voulait pas s'en défaire. Léone resserra sa prise. Elle ne comprenait pas la raison de ses excuses, mais peu importait. Elle lui pardonnerait tout, trop soulagée de la revoir ici pour lui reprocher quoi que ce soit. « Ce n'est rien. Vous êtes rentrés, c'est tout ce qui... compte... » Léone avait levé les yeux, s'attendant à trouver, derrière la blonde, la silhouette imposante de l'aîné. Nin n'était pas là. Il n'était nulle part. Sentant l'agitation de sa génitrice, Sól s'était défaite de l'étreinte. « Ton frère... » Le visage de la guerrière se fissura sous l'impact de la tristesse. Ce fut assez pour comprendre - il avait rejoint la Dilon.

Léone vacilla. C'était comme si on lui avait donné un coup de poing violent, sous les côtes. Elle ne parvenait plus à retrouver son souffle. Elle s'était tant inquiété pour les jumeaux qu'elle n'avait pas pris le temps de se préoccuper du plus âgé. La douleur se fracassa contre le soulagement de courte duré et, aussitôt, la femme serra ses bras autour de son ventre, qui avait commencé à gonfler. Son cri balaya les rires avoisinant, et rejoignit le chant du deuil entonné par d'autres familles brisées.  
735 mots
ET C'EST FINIIIIIIII
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t37253-davina
 

[Q] L'ombre brille, l'éclat s'éteint.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Qu'est-ce qui brille juste là ? [PV Aiko]
» La Mort brille aussi par son absence [PV Lucrecia]
» Une nouvelle étoile brille dans le ciel [Test Geisha ~ Lily-Lune]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Sympan :: Zone RP - Océan :: Continent Devasté - Ouest :: Nementa Corum :: Amestris-