Le Deal du moment : -50%
WiMiUS S27 – Mini projecteur portable rotatif ...
Voir le deal
69.99 €

Partagez
 

 On nous attaque ! [Kain Aodhàn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar
Dim 06 Nov 2016, 15:37

On nous attaque ! [Kain Aodhàn] - Page 2 Jecht_10
Jekk



Encore totalement sonné et dans les vapes, le Berserker n’eut aucune idée de ce qui se passa dans la prison durant ces longues minutes ou il resta inconscient. Émergeant alors doucement de sa torpeur, Jekk ne put être qu’étrangement surprit lorsqu’il constata l’absence de prisonnier dans la grandes salle, là ou les deux comparses avaient combattus ces derniers afin d’empêcher leur évasion. Mais il restait bien entendu les nombreux cadavres que ceux-ci venaient de laisser derrière eux, pourrissant et déversant divers fluides immondes sur le sol déjà souillé par bon nombre d’entre eux. Le spectacle fut des plus écœurants pour ceux n’ayant pas le cœur bien accroché, heureusement le guerrier n’était pas l’une de ses personnes, sinon son estomac n’aurait fait qu’un tour, au contraire il en était même un habitué, car généralement bon nombre de batailles ce finissaient ainsi : Une montagne de corps sans vie ainsi qu’une terre teinté d’un rouge vermeil. En temps que vétéran de nombres d’entre-elles avant sa mort, le Berserker y était totalement insensible. Par la suite, un léger grognement ce fit entendre de la part de ce dernier, les membres endoloris par son combat, avant de s’interroger à voix haute sur ce qu’il venait de se passer. Jekk leva lentement son bras, passant une main sur son visage et sa nuque en essayant de masser cette dernière pour faire partir la douleur, en vain. Voyant ensuite le bandage entourant l’intégralité de son bras, il commença à défaire ce dernier tout informant en celui l’ayant réalisé que ceci était totalement inutile, surtout pour un Berserker. L’intéressé allait s’apprêter à le lui expliquer plus amplement, mais le fameux geôlier vint atterrir près d’eux, le regard sévère en informant les deux hommes qu’ils avaient failli à leur mission. Un frisson de peur parcourut le guerrier à ces mots, s’attendant à une quelconque représailles de la part de cet étrange et puissant individu, mais fort heureusement ce dernier ce contenta simplement de disparaître. Un juron perça d’entre les lèvres du guerrier. Avaient-ils vraiment échoués ? Des prisonniers c’étaient-ils libérés, parvenant à franchir l’extérieur ? Enfin l’Alfar à ses côtés fit un bien meilleur résumer que son prédécesseur, rassurant quelque peu le Berserker sur le résultat de leur tâche.

Bah ! On a réussit, alors de quoi ce plaint-il alors ?
Et ouais c’était plutôt sympa, ça faisait longtemps que je n’avais pas ressentit une telle sensation à nouveau. Aaah…


Poussant un soupir de plaisir, il se repassa en tête les souvenirs de ses combats tandis que son collègue but une rasade d’eau à sa gourde avant de la tendre en direction du Berserker tout en le complimentant au passage pour son efficacité. Jekk l’observa un instant, yeux dans les yeux, l’Alfar avait vraiment une sale mine pensa t-il, mais ils devaient l’être tout les deux certainement. Prenant alors la gourde, le guerrier se mit à émettre un rire guttural.

Ahah ! L’extermination de masse est l’une des spécialités des Berserker. Ce pourquoi beaucoup de personnes cherchent à en avoir un de leur côté lors des guerres ou des batailles. Lâches en un au milieu des lignes ennemi et il fera un véritables massacre…


Et il but une longue gorgée d’eau, finissant presque entière la gourde, alors que son collègue alla ramasser l’épée du guerrier tombée non loin de là au cours de l’affrontement. Et alors que son compagnon déposa son arme auprès de lui, Jekk finit de d’enlever son bandage au bras, celui qu’il avait entreprit de défaire précédemment. Le tissu enlevé, il n’y avait alors plus aucune trace de brûlures, à la place une peau lisse et comme neuve. C’était là l’un des dons offert par l’Aether de la guerre, Haziel, à ses enfants, ce dernier permettant de guérir toute blessures, même les plus graves, ainsi que de faire repousser les membres disparus. Les Berserker n’avaient ainsi aucunement besoin de soin et pouvaient repartir au combat aussitôt, ceci faisant ainsi l’une de leur force tant convoitée par certains seigneurs de guerre.
Enfin, Jekk prit la main tendue par l’Alfar et se releva sans grandes difficultés. Prenant ensuite son épée, il rangea cette dernière dans son dos et répondit à son interlocuteur tout en répliquant à son sourire par un faciès similaire, voyant clairement ce à quoi il pensait, car le guerrier avait la même chose en tête.


Ouais ! Le combat ça ouvre l’appétit. On l’a bien mérité.

732 mots
Revenir en haut Aller en bas
 

On nous attaque ! [Kain Aodhàn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» L'histoire est vouée à se répéter | Kain Aodhàn ~ Event
» Courage ! Fuyons et Sauvons notre Peau ! | Event partie III, mission I [PV ~ Kain Aodhàn]
» Cette chose qu'il y a entre nous (pv Kain) [-18]
» | On nous attaque - Kinji |
» « La mort est douce : elle nous délivre de la pensée de la mort. Même si au fond, nous ne l'avons jamais avoué nous-même » (Pv Vanille)
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Sympan :: Zone RP - Océan :: Continent Devasté - Ouest :: Antre des damnés-