Le Deal du moment :
Boîte Avant-Première Star Wars Unlimited ...
Voir le deal

Partagez
 

 Partie de cache-cache- [PV Maria Mine + Anwen Worthington]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar
Dim 23 Mar 2014, 15:12

Maria marchait, sans trop savoir quel était son but. Les yeux dans le vague, elle ne cessait de buter dans untel ou unetelle, et murmurait de petits "pardon", ou "excusez-moi", ou encore "je suis désolé", à peine inaudible. Tantôt elle recevait en retour des silences, tantôt des soupirs d'agacement, ou encore des insultes. Mais cela ne lui faisait ni chaud ni froid. Elle continuait d'avancer, sans savoir où elle allait.
La Tour Inconnue est un endroit très mystérieux, et la jeune Elémentale de la nature avait entendu parler qu'il s'y passait beaucoup de choses étranges. Intriguée, elle avait pris la décision, la veille, de s'y rendre. Seulement, elle n'avait presque pas dormi de la nuit, et le réveil fut rude. Elle qui habituellement est très matinale, elle s'étonna elle-même.
Mais Maria ne pouvait pas se permettre de ne pas y aller.. Elle ne connaissait pas la raison de cette certitude, elle savait, et un point c'est tout.
Et, comme l'avait si bien dit sa mère, cela ouvrirait son esprit sur de nouveaux horizons... Et peut-être allait-elle agrandir ses compétences?..
La protectrice de la nature tentait, tant bien que mal, de se rassurer, et de trouver des raisons de cette petite expédition...
Mouna, sa fidèle Lumia, l'avait suivie dans son nouvel élan de découverte, comme d'habitude.
Au fur et à mesure que les minutes passaient, et que les secondes s'écoulaient, l'Elémentale de la nature retrouvait sa vivacité. Si bien que sur les coups de 12H, on retrouvait notre jeune femme pleine de charisme, et de vivacité.
Beaucoup d'hommes s'arrêtaient sur son passage, ce qui faisait rougir Maria, mais ne la mettait pas mal à l'aise: elle avait l'habitude des regards intenses et déplacés, tant sa beauté était ... peu commune.
Alors qu'elle contemplait, bouche bée et fascinée la Tour, une voix désespéré l'interpella:

-Eh! Vous... Oui, vous..

Intriguée, Maria s'approcha, s'attendant encore a des compliments sur sa beauté et à des avances. Elle s'attendait à devoir répliquer quelque chose pour le faire taire, et malheureusement briser ses rêves, lorsqu'il dit, toujours d'une voix aussi perdue et triste:

-Mes enfants... Oh! Mes pauvres enfants... Je me suis endormie, et puis.. pouf! Disparus...

L'Elémentale bien que soulagée que ce ne fusse pas des avances ou des gestes déplacés dont il s'agissait, étant bien embarrassée par cet homme désespéré. Ayant le cœur sur la main, elle le fit s'asseoir, et alla s'installer à côté de lui:

-Que se passe-t-il, enfin calmez-vous!

-Madame, je vous en supplie, aidez-moi: je m'étais endormi, car personne ne venait m'acheter quoi que ce soit, et quand je me suis réveillé... Mes 3 enfants avaient disparu! Comme envolés!

-Envolés?..

-Envolés!, vous dis-je...

-Ecoutez, monsieur, je vais les retrouver, je vous le promets... Vous habitez ici?

Maria avait dit cela en désignant une maison ancienne.

-Oui, j'habite ici avec ma femme.

-Eh bien, restez donc ici, avec votre femme, et je me charge de balayer les environs. Cherchez à tour de rôle dans les alentours, mais faites en sorte qu'il y ai toujours l'un de vous deux qui reste ici, afin que je puisse vous les ramener si je les trouve.

Et, la protectrice de la nature était tellement désolée et touchée par ce pauvre homme, qu'elle ajouta, d'une voix pleine de conviction et de promesses, et qui se voulait apaisante:

-Ne vous inquiétez pas, Monsieur, je les retrouverai, vos enfants... Je vous le jure.

Sur ce, elle lui donna une petite tape dans le dos, se releva, et regarda autour d'elle, ne sachant trop où aller... Comme ce serait plus simple si elle n'était pas toute seule... Oh! Non pas que Mouna ne fusse pas une bonne compagnie, simplement, elles iraient plus vite avec un coéquipier.. Et le temps pressait: on parlait tout de même de jeunes vies!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Sam 29 Mar 2014, 12:17

La tour inconnu… Cela faisait longtemps que je n’étais pas venue dans cet endroit et je n’avais pas trop envie de passer par là pour trouver en face de moi encore cette maudite tour. Cette tour m’avait fait subir de beaucoup de choses que je n’avais pas aimé, mais j’avais pu rencontrer grâce elle, l’esprit élémentaire du vent, Lysis. Je soufflais car je savais que si je passais par-là, j’étais obligée d’aller dans la tour pour aider des personnes qui ne connaissaient pas encore cette tour de malheur.

Mais bon, j’aimais beaucoup aidé les personnes et cela ne me dérangeait pas du tout. Je pouvais connaitre les nouvelles des Terres du Yin&Yang grâce aux personnes que j’avais rencontrées sur ma route et je pouvais faire de nouvelles connaissances dans ma race. Oui, en ce moment, il y avait beaucoup d’élémental nouveau née qui sortait d’Aeden pour découvrir le monde ou bien des humains qui se sont transformés comme moi. Enfin bref, je marchais dans le désert où la température était beaucoup élevée que dans les Terres arides.

Mon loup blanc, Emndel, était mon compagnon, qui me suivait tout le temps dans mes aventures et cela ne me dérangeait pas du tout encore une fois. Je ne me sentais pas seule dans ce monde et dans ma découverte du monde. Alors que je marchais depuis quelques heures, le soleil me brulait la peau et même si j’avais enduit ma peau d’une simple couche de glace, les rayons du soleil me faisaient quand même mal. Moi, esprit élémentaire de glace, je ne pouvais pas supporter la chaleur. Si je ne marchais pas rapidement pour me reposer et boire un peu, je pourrais succomber à la chaleur.

Mais, au loin, je vis la tour malheureusement comme si elle me disait que c’était elle mon refuge et pas ailleurs. Je soufflais encore une fois et je m’avançais vers elle doucement pour ne pas épuiser mes forces. De plus, je vis trois personnes qui discutait et c’était un peu sérieux, on dirait. Donc, je m’approchais d’eux pour leur parler et comprendre ce qui se passait en ce moment même :

-Excusez-moi d’interrompre votre discussion, mais je voudrais savoir ce qui se passe ici ? Il y a un problème avec cette satané tour mystérieuse ? J’espère que personne n’est rentré dans cette tour au moins ?

Je leur disais cela, car je savais qu’il y avait peu de chance de survie dans cette tour. Cette tour n’était pas une simple tour, elle était vivante, cette tour pouvait voir, entendre et se défendre en créant des illusions pour nous tromper. De plus, le temps et l’espace n’était pas défini, même si on restait que quelques minutes dans cette tour, à l’extérieur, le temps avance plus rapidement, deux fois plus. Donc une minute convient à 1 semaine ou moins. Mais en voyant les visages de ces personnes, je savais que des personnes étaient rentrées à l’intérieur sans connaitre le problème et la dangerosité de ce bâtiment. Je regardais la tour, et franchement, je n'avais pas envie de rentrer encore une fois dans cette tour donc je pris la parole:

- Vous savez que cette tour est extrêmement dangereuse pour ceux qui voyagent dans ces terres ? Il est dit que cette tour est vivante et qu'une fois que vous entrez à l'intérieur, vous ne pourrez plus jamais sortir sans avoir traverser de nombreuses épreuves. Moi même, je suis rentrée une fois et j'avais gagné toutes les épreuves, mais j'ai eu beaucoup de blessures physiques à cause de ma naïveté...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Dim 30 Mar 2014, 11:24

Maria était à la fois excitée par sa mission, mais en même temps gênée: elle avait fait une promesse à cet homme, sans être persuadée à cent pour cent de pouvoir la tenir...
Et il faut dire que les rumeurs qui circulent sur la Tour ne sont pas des plus flatteuses...
Le temps qui passe, par exemple, est totalement en décalé à l'intérieur... Et cette Tour est, parait-il, vivante. Elle réfléchit, et est capable de nous coincer, afin que l'on reste prisonnier jusqu'au trépas! Elle nous rend fou, nous fait perdre la raison...
L'Elémentale tourna sa tête en direction de l'imposant monument que cette Tour représente. Elle semblait forte, et nous narguait, d'en haut...
Mais la jeune femme n'avait plus le choix: elle se devait de respecter sa promesse, et de secourir ces pauvres enfants. Une voix vint la sortir de sa torpeur:

-Excusez-moi d’interrompre votre discussion, mais je voudrais savoir ce qui se passe ici ? Il y a un problème avec cette satané tour mystérieuse ? J’espère que personne n’est rentré dans cette tour au moins ?

L'homme, jusqu'ici terrifié, était à présent muet. Comme une statue de pierre, la bouche grande ouverte, les yeux exprimant la peur et le désespoir.
Maria prit donc l'initiative de répondre à sa place:

-Si... Les trois enfants de cet homme, alors que celui-ci faisait un somme, ont voulu se divertir en jouant à cache-cache... Mais ils ont disparu, et se trouvent probablement enfermés dans cette maudite Tour...

Puis, l'Elémentale ajouta:

-Comment s'appelle vos enfants, Monsieur?.. Cela nous aidera à la retrouver, peut-être, si on cri leurs prénoms..

Après un temps d'hésitation, le père des disparus répondit, d'une voix sans émotion, le regard dans le vide:

-L'ainée se nomme Ruth. Le benjamin, James. Et la plus petite, Rosalie..... Ils sont tous trois bruns, et la peau légèrement mat. Ruth est habillée avec un jean et un tee-shirt blanc, avec plein de dessins de plumes dessus. Vous l'entendrez sans doute avec ses bottines à petits talons... Elle a 12 ans. James a un short de pêcheur, une chemise blanche à manche courte, et des chaussures de randonnée. Il a 10 ans.

Entre deux pleurs, il termina:

-Et ma toute petite Rosalie.. Elle une jupe à dentelle rose, et un petit haut blanc à bretelles, uni. Elle n'a que 7 ans...

Comme si cela ne suffisait pas, l'inconnue acheva littéralement le père de famille:

- Vous savez que cette tour est extrêmement dangereuse pour ceux qui voyagent dans ces terres ? Il est dit que cette tour est vivante et qu'une fois que vous entrez à l'intérieur, vous ne pourrez plus jamais sortir sans avoir traverser de nombreuses épreuves. Moi même, je suis rentrée une fois et j'avais gagné toutes les épreuves, mais j'ai eu beaucoup de blessures physiques à cause de ma naïveté...

Alors, la protectrice de la nature aida l'homme à se relever, et lui dit, d'une voix douce, mais ferme:

-Rentrez chez vous, Monsieur. Prévenez votre femme, et dite-lui d'aller chercher les enfants dans les alentours. Vous, reposez-vous: vous prendrez le relais quand vous vous en sentirez capable. Nous allons retrouver vos enfants.

L'homme, encore tremblant, obéit néanmoins à la jeune femme, et pénétra dans sa modeste demeure.
Maria avait dit "Nous" allons les retrouver.. Sans même s'en rendre compte, en réalité!
Elle se tourna vers l'autre jeune femme, qui semblait être une Elémentale, elle aussi.
Le femme de la nature jeta un regard insistant à l'autre:

-Bonjour, au fait. Je m'appelle Maria. Maria Mine.

Et elle ajouta, d'une voix un peu hésitante:

-Vous seriez partante pour aider cet homme et sa femme?..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Dim 06 Avr 2014, 15:22

Alors que je demandais ce qu'il s'était passé à cette famille, je regardais leur visage et je vis à quel point il était triste d'avoir laissé leur enfant tout seul et près de cette tour. Je savais par expérience qu'il ne fallait jamais s'arrêter près de cette tour, ce n'était pas bon signe pour les voyageurs lorsqu'ils voyaient cela. Cela ne me gênait pas de revenir à l'intérieur, mais cela me faisait peur si on ne retrouvait pas les petits enfants. Personne ne savait qui avait créer cette maudite tour, des personnes pensent que ce sont les anciens dieux qui veillaient sur les différentes races. Même chose, personne ne savait si ces dieux avaient réellement existé dans notre vie, dans ces terres.

Enfin, bref, le père des enfants nous donna une rapide description d'eux, et c'était suffisant pour les retrouver dans cette tour sans fin. La jeune femme qui était à côté de moi, ne disait rien de spécial mais elle se présenta. Elle s'appelait Maria Mine, c'était un beau prénom qui me faisait penser à celui de Myrialuna, la reine des fées. Je lui souris doucement et la jeune femme continua de parler pour me proposer d'y aller ensemble, de retrouver ces enfants avant qu'ils ne soient trop tard pour eux. Je la regardais dans les yeux, et je lui répondis avec une voix douce:

- Cela ne pose pas de problème, j'ai du temps devant moi, mais je te préviens que cela pourra de faire perdre l'esprit et que le temps et l'espace est détraquée dans cette tour... Il faut que tu restes calme et attentive pour ne pas te faire prendre par cette tour. Alors tu es sur d'y aller avec moi ? Au faite, je m'appelle Anwen Worthington, ravie de te connaitre Maria !

Je la regardais dans les yeux et j'attendis sa réponse, mais je n'avais pas le temps de l'attendre. La vie des enfants étaient enjeu, il fallait que nous nous dépêchions d'y aller avant que quelques choses ne rentrent en contacte avec la tour. Je me retournais la porte de la tour et j'avançais vers elle. Je déglutinais un peu, sans le faire entendre par la jeune femme qui était à quelques mètres de moi. Je poussais la porte de la tour, pour rentrer à l'intérieur. Je me posais la question quel était le tour qu'elle allait nous jouer aujourd'hui pour éviter de trouver les enfants. Hummm, c'était une bonne question.

Je rentrais doucement dans la tour, dans le hall, mais je ne vis rien à part une grande pièce et un lustre en cristal au dessus de moi. La pièce n'était pas très éclairé, mais j'essayais de voir quelque chose. A première vue, je n'entendis rien et je ne vis rien dans la pièce. Le silence était dangereux pour le monde et cela ne signifiait pas bon augure pour la suite des événements. Je m'avançais dans cette salle. Je pris mon épée, mon estoc trempée, au cas où d'une attaque de la tour.

Puis, je me retournais la porte où j'attendais la jeune femme. Je me demandais si elle allait réellement venir avec moi dans cette tour, mais bon, je voulais qu'elle vienne, car je ne pourrais pas m'occuper de cela toute seule, c' était presque impossible pour moi et même avec mon niveau que j'avais, cela serait dure.

- Tu viens ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Mer 30 Avr 2014, 20:47

Portant sa grande cape noire et sa pelle, Rey avait décidé de se promener dans le cimetière sous le chant mélodieux d'une douce nuit étoilée. Il n'avait rien eu à creuser pour le moment, du coup il avait la pêche et avançait d'un pas décidé en chantonnant lui aussi, pour accompagner le ciel. Aurait-il été plus attentif, il aurait sûrement put entendre le chant changer quand il entra cette forêt brumeuse au bord de la vallée de pierre tombale. Cela lui aurait probablement évité pas mal des péripéties qui allait lui tomber dessus par la suite. Seulement il n'avait pas écouté et il avait continué de marcher, se retrouvant alors totalement perdu dans ce brouillard mystérieux. Quand il arriva enfin de l'autre côté, il se retrouva en plein jour les pieds dans le sable et non loin d'une étrange tour. Peut-être aurait-il pu encore faire demi-tour à ce moment là, mais n'en fit rien. Pourquoi partir et renoncer à un mystère si fascinant ! Les étoiles pleins les yeux, il abaissa son capuchon et avança la tête vers le sommet de l'édifice.

Quand on ne regarde pas où l'on va, on s'expose forcement aux risques de collisions. Notre père de famille était tellement occupé à chercher ses enfants, qu'il ne réagissait même plus aux autres personnes. Les deux hommes se percutèrent donc le plus naturellement du monde. Cela permit au moins au jeune Nikolas d'apprendre ce qui se passait et même avec sa nature Rehla à la neutralité, il se voyait mal visiter la tour tout en ignorant le drame en cours. Puis cela lui donnait aussi une bonne excuse au cas ou quelqu'un voudrait l'en empêcher.

- Ok je m'en occupe ! J'ai toujours été doué à cache-cache.

Sûr de son fait et dans son insouciance la plus totale habituelle, il prit la direction de l'entrée du bâtiment et ... il frappa à la porte. Bah oui il avait beau être curieux, il n'allait pas entrer chez les gens comme ça sans frapper. Il n'eut pas à attendre longtemps car la porte s'ouvrit alors ! Cependant cela n'avait rien de magique. Une femme du nom de Maria Mine et qui cherchait aussi les enfants, avait finalement décidé de mener ses recherches à l'extérieur du bâtiment finalement.

- Non mais ça ne sert à rien, ils sont...

... à l'intérieur. Elle était parti en vitesse sans l'écouter et allait devoir chercher partout sous une grande chaleur pour rien la pauvre. Tant pis. Lui il savait où ils étaient alors il pourrait sûrement se débrouiller tout seul. Comment il le savait ? Aucune idée, puis ça restait très vague comme intuition de toute façon, mais c'était mieux que rien ! Entrant dans la tour vu que rien ne semblait vouloir l'en empêchait et qu'il avait bien frappé avant, il put voir qu'une femme aux cheveux bleus était déjà là au centre de la pièce. Chouette !

- Bonjour madame, je m'appelle Rey. Vous n'auriez pas vu des enfants par hasard ?

Elle avait l'air un peu tendu avec sa main sur la garde de son épée et son gros loup. Mais si elle avait vu les enfants elle pouvait bien se la jouer guerrière si elle voulait, tant qu'elle était amicale.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Ven 02 Mai 2014, 20:22

Alors que j’étais dans la tour inconnue, je restais sur mes gardes en mettant ma main sur la garde de mon épée, l’estoc trempée. Emndel était aussi sur ses gardes, car il connaissait aussi la terrifiante tour. Moi-même je la connaissais bien mais il ne fallait pas que je parle aussi vite, car elle pourrait m’entendre et me faire de sale tour encore une fois. J’évitais de dire toutes les choses qui avaient un lien avec elle. Oui, je devais rester mes gardes. Je me retournais vers la porte pour attendre la jeune femme pour retrouver les enfants perdus dans cette tour. Cela faisait cinq minutes que je l’attendais, peut-être qu’elle finissait de rassurer les parents et qu’on allait les ramener vivant mais … Peut être que j’étais déjà entre les mains de la tour, peut être que la jeune femme était déjà avec moi mais que je ne la voyais pas… Non, ce n’était pas possible ! Cela ne devait pas commencer cela, par pitié ! Je soufflais doucement et je repris mon sang froid et l’esprit clair et net. Enfin, la porte s’ouvrit doucement, la jeune femme était enfin prête pour chercher les enfants. J’avais hâte de commencer cette aventure, ce sauvetage. Alors que je me retournais pour prendre la parole, je vis que ce n’était pas une femme, mais un homme et il prit la parole avec une voix calme et tranquille.

- Bonjour madame, je m'appelle Rey. Vous n'auriez pas vu des enfants par hasard ?

Euh … Je restais bouche bée et je ne savais pas quoi penser là maintenant. Attendez, reprenons tranquillement. J’étais venue à la tour mystérieuse et je vis une femme nommée, Maria. Les parents cherchaient leurs enfants qui jouaient à cache-cache, mais ils n’arrivèrent plus à les trouver. Tout semblerait que les enfants étaient partis jouer dans la tour la plus dangereuse des terres du Yin&Yang. La jeune femme voulait venir avec moi et donc je rentais en première dans la tour. Alors pourquoi il y avait un jeune homme à place de Maria ??? Je m’approchais du jeune homme qui s’appelait Rey et je pris la parole :

-Bonjour Rey ! Euh non, justement je suis là pour les trouver en fait. Une jeune femme, Maria, devait venir avec moi, mais je ne sais pas ce qu’elle fait. Vous l’auriez vu ? Ah, je m’appelle Anwen Worthington. Ravie de vous rencontrer, Rey.

Mais que s’était-il passé pendant que j’étais dans la tour ? Puis, je me retournais encore une fois pour regarder si le hall de la tour n’avait pas jamais changé, depuis que j’avais parlé au jeune homme. Mais bon, cela ne me dérangeait pas de m’aider, cela me faisait plaisir. Mais j’aurais voulu avoir une explication pour la disparition de la jeune élémentaliste de la nature. Cela m’avait un peu resté entre la gorge, mais peut être qu’elle avait une bonne raison de faire cela. Soudain, de la lumière apparut en plein milieu du hall, de l’entrée de la tour. De plus, je pus entendre au loin des ris d’enfants, et des voix en écho. Ma peau frissonnait ! Je me demandais si ce n’était pas la tour qui imitait les voix de ses enfants pour nous piéger et pour ne jamais les retrouver ! La tour aimait garder les personnes avec elle, car elle se sentait seule…

-Bon, bah ça commence bien ce sauvetage … Tu veux bien m’aider ?

Je lui souris, mais j'avais hâte de les retrouver avant que leur esprit ne soit perdu à jamais... Ca s'était vraiment un gros problème, on pourrait retrouver les enfants mais quel état serait il ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Ven 02 Mai 2014, 22:40

La jeune femme se révéla effectivement être amicale, quoi que très stressée. Cela pourrait se révéler problématique par la suite, l'enfant des présages n'étant pas très à l'aise en situation tendue. Enfin façon de parler vu que lui n'était pas du genre à paniquer, ce qui ne lui ferait pourtant pas vraiment de mal. Bref s'il avait envie de participer à cette partie de cache-cache et qu'être accompagné ne le gênait pas, il n'avait pas envie de trainer une boule de nerf avec lui. Explorer les lieux seul ne lui faisait nullement peur ! Certes cela relevait de l'inconscience total, mais c'était son droit après tout. Cependant il était encore trop tôt pour ce genre de situation ou dire si la dénommée Anwen serait supportable ou pas. Il leva une main tendue en salutation et lui répondit donc, un peu méfiant quand même qu'elle ne fasse pas une soudaine crise de nerf.

- Salut. Maria Mine...hmm. Y a quelqu'un de ce nom qui a dit qu'elle allait patrouiller dehors. Enchanté aussi.

Il lui répondit mais il n'était pas sûr qu'elle est vraiment entendue, à se tourner ainsi dans tout les sens. Continuant d'observer le manège de la femme au cheveu bleu le plus sereinement du monde, il fût surpris par la salle centrale qui s'alluma soudainement. Le rire cristallin des enfants résonna alors soudainement, faisant frémir l'élémentale. Rey lui ne sût pas trop comment réagir à cela. Il n'alla pas jusqu'à frissonner comme Anwen, mais il trouva quand même que ce petit tour de magie avait un côté malsain. Il trouvait cet endroit cool et intéressant, mais il espérait que la tour allait changer de registre comique, sinon la partie de cache-cache serait beaucoup moins amusante.

-Bon, bah ça commence bien ce sauvetage … Tu veux bien m’aider ?
- Je suis là pour ça. Ça va aller ? Vous pouvez rester là si vous voulez.

L'ado commençait sérieusement à se demander si elle allait tenir le coup. Ils étaient à peine à l'entrée et elle était déjà dans cet état là après tout. Certes on pourrait lui reprocher à lui son manque de sens du danger, mais Rey avait cette foi qu'il n'était pas censé mourir aujourd'hui. Peut-être avait-il tort, mais il y croyait, tout comme il croyait fermement qu'ils allaient retrouver les enfants. Dans quel état par contre il n'en avait aucune idée, mais une partie de cache-cache n'avait jamais fait de mal à personne. N'est ce pas ?

- Par là.

Toujours aussi serein il avança vers l'une des portes de l'allée, faisant confiance à son instinct. Cet instinct avait en fait un nom, à savoir le pouvoir de localisation. Certes il n'était ni très développé ni très puissant encore, mais cela suffisait pour donner une tendance. Hors il sentait que c'était quelque part en haut à droite que ce qu'il cherchait se trouvait, et comme il n'y avait aucun escalier et une seule porte sur la droite pour le moment... Il se dirigea donc vers cette dernière sans même faire attention à l'hallebarde que tenait l'une des armures décoratives du hall. Pourquoi y faire attention ? Car cette dernière tomba "comme par hasard", manquant de tomber sur le jeune homme et passa pas loin derrière lui. Aurait-il hésité un instant dans son avancée qu'elle ne l'aurait pas raté, de quoi faire stressé davantage Anwen. Cela et le manque de panique total de son associé, qui se contenta d'ouvrir la porte et de regarder la maitresse des eaux avec un sourire doux et serein.

- Vous venez ?

Oui ça allait être une longue journée, mais une journée tellement banale pour la tour inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Sam 03 Mai 2014, 14:03

Alors que j’avais rencontré ce jeune homme, je me demandais s’il fallait vraiment que je retourne dans cette tour, qui m’avait fait beaucoup de mal auparavant. J’avais réussi à rentrer une fois dans la tour et en sortir sans gros problème mais, là, je ne pense pas que la tour veuille que je m’échappe de nouveau. Elle fera tout pour que je reste avec elle, jusqu’à ma mort physique ou de mon cerveau. Voilà pourquoi je frissonnais et que j’avais peur de cette tour, car elle pouvait lire dans notre esprit avec une grande simplicité. Ah ces pauvre enfants … Je me demandais comment on allait les retrouver… Rey me demanda si je voulais rester dans le hall si j’avais trop peur. Je me retournais avec un air sérieux et je lui répondis tranquillement :

-Non, c’est bon ! Ce n’est pas la peur qui me dérange, mais c’est plutôt l’etat des enfants quand on les retrouvera à la fin… Enfin s’ils sont vivantes …

Puis, je suivis Rey qui allait dans une allée où il y avait une porte. Je regardais autour de moi pour vérifier que rien ne nous suivait et que rien n’avait changé en quelque secondes. Je restais très méfiance et j’avais de bonnes raisons de le faire. Je savais que Rey allait penser que j’avais peur de tout et de rien, mais je n’étais pas comme cela, il ne devait pas me sous-estimer. Sinon, il aura des problèmes, mais bon, je le laissais faire comme il voulait du moment qu’on trouvait les enfants perdus. Le jeune homme continua d’avancer, il savait où aller mais comment c’était ce possible ? Il avait une sorte de pouvoir qui pouvait localiser des personnes ou/et des objets ? Je savais que c’était possible mais je n’en avais jamais vu auparavant. Le jeune homme prit la dernière porte. Soudain, un garde en métal tomba entre nous deux. Hum ? Etait-ce un signe de la tour qui nous mettait en garde ? Ou juste une coïncidence ?

-Vous venez ?
-Oui, j’arrive, je vous suis ! Je suis derrière vous

Je sautais par-dessus la garde immobile. En le regardant, je sus pourquoi, mais quelque chose allait nous surprendre dans cette pièce. Je savais que c’était un signe de la tour pour nous dire « attention vous êtes sur mon territoire, je vous regarde » Alors que Rey poussait la porte, une lumière se faufilait entre les portes. J’avançais dans cette lumière pour aller dans l’autre pièce qui nous attendait avec plein de piège. Une fois dans cette pièce parfaitement éclairée, je vis que c’était un long couloir, avec une bonne centaine de porte tout le long. En voyant ce long couloir qui faisait au moins 2 kilomètres, je me disais qu’il serait impossible de vérifier toutes les portes. Je me retournais vers Rey :

-Comment on va faire ? Y a trop de pièce ! Et peut-être que derrière les portes, y a d’autres couloirs et ainsi de suite ?

Oui, c’était impossible de vérifier toutes les pièces en si peu de temps ! Je marchais devant Rey et je tentais d’ouvrir une porte pour savoir ce qu’il y avait derrière. Je rentrais dedans et je vis une pièce normale avec des chaises, un lit, une table, une armoire… Je ne vis personne dans cette pièce et donc je ressortis. Puis, je me retournais vers une autre porte, je voulais savoir si toutes les pièces étaient même ou pas. J’ouvris l’autre porte qui était en face de moi et je vis un autre paysage complètement différent. Ici, je vis un petit jardin avec une table au milieu. Je pouvais voir que le thé avait été servi et qu’il était encore chaud. Impressionnée, je ressortis de la pièce et je restais au milieu du couloir :

-On n’est pas sorti de l’auberge, mon coco !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Sam 03 Mai 2014, 16:07

-On n’est pas sorti de l’auberge, mon coco !

Il ne put que hocher la tête en accord avec sa partenaire de recherche quand il vit la pièce. Rey qui était resté à l'entrée du couloir à observer Anwen ouvrir quelques portes ruminait un peu. Il ne s'attendait pas à se faire bloquer aussi vite, elle était forte cette tour. Tricheuse. D'un autre côté la localisation s'en était un peu aussi, mais si on lui enlevait ça, il n'allait plus servir à grand chose dans cette recherche en terrain hostile. Mais bon, il n'allait pas abandonner la partie pour autant, pas aussi facilement.

Levant les yeux au ciel,il observait non pas le plafond mais la direction ou il sentait qu'il devait aller. Dans sa tête se trouvait un point A correspondant à lui et Anwen ; ainsi qu'un point B qui représentait les enfants. Ce qu'il fallait maintenant c'était le chemin pour relier ces deux points. Le regard vague il se demandait comment faire, ils étaient si proche et si éloigné à la fois. N'ayant pas de solution miracle, il poussa un soupir et commença lui aussi à ouvrir des portes au hasard. Ce n'était pas les bizarreries qui manquaient derrière ces dernières. Il put ainsi voir une porte menant sur le vide, une autre menant à une table de poker entre des anges et des démons, ainsi qu'une autre menant à une salle rempli d'or. Rien de bien intéressant en somme. Les autres portes qu'il avait essayé étaient surtout soit fermés, soit menés dans des directions qui ne semblait pas correspondre à là ou il voulait aller.

- Ils se déplacent.

Levant brusquement le nez au ciel, cette information sembla lui tomber brusquement dessus. Les enfants se déplaçaient, il en était sûr, où en tout cas son point de repère le faisait. C'était plutôt bon signe en tout cas si c'était bien les enfants qu'il ressentait, ils devaient être encore vivants. Bien sûr ils pouvaient aussi juste être porté ou bien il pouvait avoir localisé complétement autre chose, mais mieux fallait rester optimiste.

- A gauche.

Peu bavard pour le moment étant concentré surtout sur ce qu'il cherchait, Rey continuait d'informer plus ou moins Anwen. Vu ou les enfants allaient, il y avait plus de chance que la porte qu'ils cherchaient soit sur la gauche, si la logique fonctionnait un minimum. Certes cela réduisait le champ de recherche de la pièce de moitié, mais les nouvelles n'étaient pas que bonne.

- Ils s'éloignent.

Les mômes ne semblait pas prendre la bonne direction visiblement, car ils s'éloignaient d'eux. Ils ne savaient donc pas que quand on était perdu il fallait ne plus bouger et attendre qu'on vienne vous chercher ? Accélérant le rythme Rey se mit à ouvrir les portes bien plus rapidement, ne se souciant plus de sur quoi elles menaient, tant que cela ne ressemblait pas de près ou de loin à un chemin. Claquant donc la porte au nez des éventuels anges dénudés, vols de couteaux et chauves-souris, il finit par enfin trouver une porte prometteuse.

- Anwen ?

Appelant l'élémentaliste, il lui montra la grande salle de pierre décoré à l'ancienne. Au bout de cette dernière se trouvait un escalier qui semblait monter dans la bonne direction. On ne pouvait jamais être sûr de rien ici, mais pour Rey cela suffisait amplement et il entra sans prêter attention aux gardiens. Ah oui car dans un coin de la pièce, deux gros molosses aux allures de chiens des enfers piquaient un somme tranquillement. Collés l'un contre l'autre ils auraient presque pût avoir l'air mignon, s'ils n'avaient pas des têtes à faire peur. Les gens ne faisant pas attention à lui en général et encore moins quand ils dormaient. Rey commença donc à avancer avec son absence de sens du danger habituel. Pas sûr en revanche que les choses allaient se passer si facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Jeu 08 Mai 2014, 19:18

Alors que j’avais compris que la tour nous avait tendu un beau piège pour nous, je savais que la partie n’était pas prête de se finir maintenant. Sinon, ce serait trop simple pour nous. Oh, j’avais choisi une autre porte pour savoir ce qu’il avait derrière car j’étais relativement très curieuse et c’était dans ma nature. Puis, je me retournais vers le jeune homme qui levait sa tête au plafond. Mais que faisait-il au juste ? Je n’arrivais pas à le cerner et cela m’énervait un peu !

Je soufflais tranquillement. J’avais toujours mon sang froid et mon calme absolue. Mais au moment où j’allais ouvrir une autre porte pour chercher les enfants, Rey me disait qu’ils se déplaçaient rapidement. A mon tour, je levais la tête pour savoir ou pour sentir quelque chose. Mais rien de spécial, je me demandais qui était réellement Rey… Peut-être que je le saurais avant que la mission des enfants ne soit fini !

Alors que je réfléchissais à cela, le jeune homme se déplaçait vivement dans le couloir. Nous marchâmes vite, puis nous commençâmes à courir dans le long couloir. Je courus derrière lui, et je ne savais pas combien de mètres ou de kilomètres nous avons parcours depuis quelques minutes déjà. Puis, il me disait qu’il se dirigeait à gauche. Mais quel gauche au juste ? Il n’y avait plusieurs portes dans ce couloir. Puis le jeune homme me disait qu’ils s’éloignaient de nous, même temps, on ne pouvait pas les suivre correctement. Ils étaient au-dessus d’eux et les pièces n’étaient pas les mêmes que les nôtres. Ce cache-cache allait me rendre folle avec toutes ces pièces et couloirs.

Rey essayait d’ouvrir toutes les portes plus rapidement, comme moi ! Puis, il m’appela car il avait trouvé une grande pièce de pierre ancienne. Au fond, je vis un escalier blanc. Oh je n’aimais pas cela, ce n’était pas bon signe et cela voulait dire que la tour voulait qu’on passe par là pour jouer avec nous ! Oh Oh la coquine ! Mais, on n’avait pas le choix, nous devions prendre l’escalier pour chercher les enfants. Puis, les deux gros chiens étaient devant l’escalier, comme s’ils étaient là pour nous barrer la route et pour nous tester : le courage et la force. Rey avança vers l’escalier, mais il était fou ou quoi ? Il n’avait pas vu les chiens ?? La discrétion était la meilleure des choses à faire maintenant.

Donc, je le suivis à quelques mètres de lui. Mais alors que je passais devant les chiens, l’un d’eux se réveilla d’un seul coup. Quoi ?? Mais c’était presque impossible, je n’avais même pas fait de bruits pour qu’il se réveille comme cela !

-Rey avance plus vite, maintenant !
-Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrr !!!!!!!!

Oh non, le chien se leva et s’avança vers nous ou plutôt vers moi surtout. Le chien s’élança vers moi en faisant un bruit incroyable sur la pierre. Je sortis mon épée, l’estoc trempée, la lame devient liquide pour ramper sur le sol. Je laissais le chien venir sur moi en chargeant comme un imbécile. Puis, je me recouvris le bras de glace pour me donner une armure pour la morsure qu’il allait me donner prochainement.

J’arrivais bien à anticiper les actions des personnes qui n’avaient pas de matières grises dans leur tête. Le chien sauta sur moi et se cassa les dents à cause de la glace que j’avais mise sur mon bras droit. Puis avec l’autre main, je le tins le cou pour qu’il ne parte pas d’où il était. Il n’avait pas eu de chance aujourd’hui. Donc, ma lame liquide le tua avec plusieurs coups simultanément. Je le lâchais d’un seul coup et il s’écrasa sur le sol avec une flaque de sang.

Puis, le deuxième vint à son tour avec une rage dans les yeux. Cela faisait longtemps que je n’avais pas vu ce type de regard, mais je n’avais pas peur de lui. Je fis un arc d’eau et je créais des flèches d’eau mélangée avec de la foudre. Une bonne combinaison d’éléments qui serait fatale au chien sauvage. Et une fois que j’avais lancé les flèches et transpercé son corps, le chien fut électrocuté. J’étais sans pitié et c’était comme cela pour tous les combats. Je reviens vers le jeune homme :

-Voilà, c’est fait, on peut y aller ! On peut monter en haut pour sauver les enfants !

Donc, je commençais à monter les escaliers tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Sam 10 Mai 2014, 20:58

Rey avait laissé Anwen se battre sans y prendre part, restant de glace sur le côté à observer l'affrontement. Personne ne lui avait demandé de participer en même temps, que ça soit l'élémentaliste ou les chiens. Anwen n'avait pas l'air fâchée d'avoir dû faire tout le boulot, en tout cas c'était l'impression qu'elle donnait. Ce n'était pas plus mal car vu l'aisance martiale de la jeune femme, il valait mieux éviter de la contrarier. En tout cas l'enfant des présages ne savait pas trop quoi penser. D'un côté il était admiratif de la dame bleue, de l'autre il regrettait cet affrontement qui aurait pût être évité. Il ne blâmait pas l'élémentale, elle n'avait fait que se défendre sans retenue certes, mais de la légitime défense quand même. Il regrettait plutôt le mauvais coup du sort qui avait provoqué le réveil des deux animaux. Laissant passer Anwen qui semblait habituer à ce genre de spectacle, il s'approcha des bêtes et leur ferma les yeux.

- Navré, pas le temps de vous faire une tombe.

Déformation professionnelle, il aurait préféré pouvoir leur faire un trou, même rapide. Il avait sa pelle après tout. Mais là ce n'était vraiment pas le moment et il le savait très bien. Surtout que ça ne restait que des chiens, ou quelque chose proche de cette espèce. Il avait beau être rêveur il gardait quand même un certain sens des priorités, enfin en quelque sortes... Prenant rapidement une torche, il mit le feu aux restes des chiens et se dépêcha de rejoindre Anwen, ne voulant pas la faire attendre. Il arriva à son niveau pile quand cette dernière atteignait la porte, bon timing. Quand ils ouvrirent cette dernière, il pût se rendre compte que son action qui aurait semblé inutile à la majorité, se révéla salutaire. Alors qu'ils entrèrent, la porte se referma brusquement derrière eux et la pièce se plongea dans un noir total. Heureusement qu'il n'avait pas jeter cette torche, même si là c'était entièrement un coup de chance qu'elle serve encore. La tour tenta bien quelques petits souffles de vent malicieux pour rattraper cette erreur, mais la manœuvre était tellement évidente que le rélha n'eut pas de mal à le voir venir et protéger la flamme.

- Raté

Jouant un peu avec le dangereux bâtiment, il se tortilla dans tout les sens pour éviter les souffles qui s'enchainaient jusqu'à ce qu'ils s'arrêtent. La tour était-elle à court de souffle ? Probablement pas, cependant il semblerait que Rey avait gagné cette manche et pouvait conserver son bout de bois embrasé, pour le moment. Souriant triomphant à cette petite victoire, cette faible lumière n'allait pourtant pas suffire à les sortir de ce nouveau piège. Les ténèbres des lieux étaient très profond et le feu n'éclairait pas grand chose, c'était juste un peu plus rassurant. Ca les aiderait aussi à ne pas se perdre l'un l'autre au moins. En revanche il restait une autre mauvaise nouvelle.

- Je les perds...

Penchant la tête tristement sur le côté, les doigts sur la tempe pour l'aider à se concentrer. Rey avait de plus en plus de mal à garder son pouvoir actif. Semblant pourtant en pleine forme, la faible lumière du flambeau éclairait parfaitement la figure brillante du relha. Ce phénomène n'avait en revanche rien à voir avec le teint diaphane d'un enfant des étoiles. C'était juste la transpiration de quelqu'un qui avait abusé de son pouvoir dans un endroit à la lourde atmosphère. Il avait besoin de souffler un peu et aussi de ralentir l'utilisation de sa magie ou il allait se retrouver à sec.

- Ils sont quelques par, euh... par là...

Il avait perdu de son assurance, mais gardait quand même un semblant de calme. Il avait pourtant choisi l'un des pire moment possible pour "perdre le signal". Il allait falloir se contenter d'un petit coup de "sonar" de temps en temps pour garder le bon cap, en espérant que les enfants ne se déplacent pas trop de leur côté. Il allait falloir faire cela aussi dans un noir quasi-total, sans savoir dans quel dédale ils allaient avancer, ni ce qu'il contenait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Dim 18 Mai 2014, 16:46

Alors que je l’attendais pour monter l’escalier ensemble, il prit une torche pour nous éclaire ce qui n’était pas bête au fond. Les portes s’ouvrirent comme par magique, et franchement, ce n’était pas bon signe puisque cela voulait dire qu’elle nous surveillait de près. Je soufflais et je rentrais dans un autre long couloir avec aucune lumière pour nous aider. La torche du jeune homme était la bienvenue pour nous aider dans ce lieu. Je marchais derrière Rey puisqu’il avait la torche, mais elle n’éclairait pas beaucoup, même pas un mètre. La tour jouait avec le jeune homme, elle essaya d’éteindre la torche, mais Rey avait gagné cette manche, mais il avait gagné une bataille, mais pas la guerre.

Rey me disait qu’il avait perdu les enfants, avait-il un problème avec son pouvoir de localisation ? Car même si je ne voyais pas très bien où je marchais, je pus voir que le jeune homme transpirait beaucoup, il utilisait trop son pouvoir et cela me fatiguait. Il fallait qu’il s’arrête un peu, mais on ne pouvait pas se permettre de perdre la position des enfants. Rey me montra le chemin avec un petit de temps d’adaptation. Nous continuâmes de marcher devant nous, mais je sentais très bien qu’il y avait des pièges pas loin de nous. Je le sentais bien là, tellement bien que je préparais une attaque pour nous défendre au cas ou ! Je commençais bien à connaitre cette tour. Puis, je pris la parole avec une sérieuse et déplaisante pour une fois :

-Bon, je voudrais bien que ses enfants arrêtent de bouger au moins pendant quelques minutes pour qu’on sache précisément où ils se trouvent. On peut dire qu’ils sont perturbants. Au faite, évite de trop utiliser ton pouvoir, tu vas trop se fatiguer sinon !

Je lui avais donné un conseil, c’était pour son bien ! Je n’avais pas envie de le perdre à cause de cette erreur qui pourrait nous être fatal. Je lui souris et nous continuons notre chemin dans ce long couloir sombre et ténébreux. Puis, j’entendis quelque chose de sourd et quelque chose qui ne me plaisait pas trop. Au-dessus de moi, du sable, de la poussière s’était mis sur mes cheveux. Et là, nous entendîmes bien un gros bruit sourd près de nous. Oh mon dieu ! Je vis que les tableaux se rapprochaient de nous de plus en plus.

-Rey … Va falloir courir ! Dis-moi que tu sais courir très vite aussi que la lumière !

Il fallait qu’il coure dans les prochaines minutes sinon nous étions morts. Les murs se rapprochèrent doucement, la tour voulait jouer avec nous. Elle voulait donner la prochaine bataille contre le jeune homme. m*rde, ce n’était pas bon, je poussais Rey pour qu’il commence à courir. Au loin, je pus voir une seule et unique porte. Mince, elle voulait qu’on aille le bas pour s’éloigner des enfants. Mais nous étions obligés de prendre cette porte qui était d’une couleur or.

Mais qui avait-il derrière cette porte ? Les murs se rapprochèrent encore et encore, avec une vitesse qui évoluait pour nous faire peur. Je courus à plein haleine, je n’aimais pas courir du tout, ce n’était pas ma spécialiste, mais bon, il fallait y aller maintenant. Je me demandais si Rey arrivait à me suivre, je ne pouvais pas tourner la tête et je fixais la porte qui était encore au loin. Puis Je vis la porte nettement qui n’était pas loin de nous, je pouvais bientôt la toucher ! Je l’ouvris et je vis le cauchemar de notre vie, enfin c’est ce que je pensais …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Ven 23 Mai 2014, 18:41

Ce passage dans le noir avait été des plus pénibles. Non pas qu'il craignait les ténèbres, il était fossoyeur et travaillé de nuit dans un cimetière après tout. Seulement les conditions cette fois-ci avaient été particulièrement pénible. C'est pour ça qu'il fût bien soulagé quand ils arrivèrent à cette porte dorée. La lumière serait présente de l'autre côté il le sentait, il voulait s'en persuader en tout cas. Cela lui ferait du bien au moral d'ailleurs, après avoir totalement perdu la trace des enfants. Oui il ne les ressentait plus du tout cette fois-ci, plus la moindre trace. C'était des plus inquiétants d'ailleurs car il ne savait pas si cela venait de sa fatigue, de la tour qui avait trouvé le moyen de bloquer son pouvoir, ou s'il n'y avait plus d'enfant à retrouver... Bref une bonne nouvelle cela faisait du bien. Hmm les murs qui se rapprochent ? Ahh, c'était pour ça qu'ils c'étaient mis à courir alors. Rey n'aimait pas se presser et encore moins courir, mais sur ce coup là il avait bien fait de se laisser faire et de la suivre alors. C'était bien beau de chercher au loin mais il devrait faire un peu plus attention à ce qui se passait sous son nez aussi apparemment. Ca pourrait éventuellement lui sauver la vie entre autre chose...

- Trop... brillant.

La lumière de la nouvelle pièce qu'ils venaient de pénétrer était des plus pénibles. Après les avoir aveugler dans le noir, la tour voulait elle les aveuglait dans le blanc ? Visiblement pas car la lumière au bout d'un moment qui sembla durer une éternité s'estompa enfin. Restait à espérer que ce flash était bien dû à la tour, et non pas à une quelconque mort subvenue pendant qu'il était ailleurs. Le rehla était bien suffisamment tête en l'air pour mourir sans s'en rendre compte après tout. Cependant au vu de la pièce qu'ils venaient de pénétrer, cela ne devait pas être le cas. C'était une pièce semble-t-il banale comme ils en avaient beaucoup vu dans la tour jusqu'à présent, à l'exception de la porte d'or. Quoi que pas si banal, car elle avait rendu Anwen bien pâle d'un seul coup. Quand il regarda dans la même direction de la jeune femme, il comprit rapidement la cause de son état.

Suspendu par de nombreux fils au plafond, deux enfants inconscients pendaient misérablement dans un état critique. Ils étaient blessés de partout et tachés de sang, leur vêtement complétement déchirés et ayant visiblement subi bien des tourments. Le rehla avait bien vu quelques cadavres assez moches, mais rien de tel. Ils semblaient complétement désarticulés, prenant des poses impossibles imposées par des courants d'airs inconnus qui les secouaient mollement. Le pire fut probablement quand l'un d'eux ouvrit les yeux. Ils étaient encore en vie ? Dans cet état ?! La fillette regarda dans la direction de leurs sauveurs arrivés sans un mot mais en se débattant, rejoint rapidement par son probable grand frère qui venait de se réveiller aussi. Ils ne devraient pas bouger vu leur état, sans compter que ...

- Attention !

Même Rey l'apathique n'avait pas pu s'empêcher d'hausser la voie en les voyant faire. Cependant c'était bien trop tard et les fils fragiles cédèrent, les laissant tomber de très haut dans des positions toujours impossibles. Pas le temps pour les questions, Anwen et Rey se mirent en position pour chacun tenter d'en réceptionner un. Néanmoins l'adrénaline permettait des prouesses et les deux jeunes gens furent en position juste à temps, pour attraper des corps qui disparurent en fumée à peine les effleurèrent-ils.

- ... ?

C'était les mots et les pensées de Rey pendant un bon moment, mettant longtemps à réaliser que tout ceci n'était qu'un tour de plus des lieux. Cependant quand le vent soufflant sembla remonter dans les ténèbres du plafond, il sembla passer par des conduits tout en faisant entendre un bruit semblable à un rire. Ah, c'était donc une blague. Les enfants devaient aller bien alors, c'était une bonne nouvelle. Cool.

- *Clang !* Ben voyons... Ce n'est pas drôle !

Frappant un mur avec sa pelle, le relha exigeait à sa manière l'arrêt du rire. Les sourcils froncés et le regard noir, il était furieux. Furieux probablement comme jamais il ne l'avait été. Il ne saurait dire si c'était une blague de très mauvais goût ou une tentative pour les décourager, mais cette fois-ci Rey Nikolas n'avait plus du tout envie de jouer avec les lieux. La neutralité avait ces limites après tout, il allait la défoncer cette tour s'il fallait et sortir ces enfants de là !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Dim 01 Juin 2014, 11:59

Alors que je poussais le jeune homme à courir plus vite pour éviter que les murs nous tuent, nous avions pu se réfugier dans une grande salle lumineuse qui me fit mal aux yeux. La tour voulait nous empêcher de voir ce qu’il y avait dans cette pièce, ou bien pour nous faire du mal. La lumière était trop puissante pour ouvrir les yeux totalement. Puis, la lumière disparut et je remarquais que la pièce était unique en son genre mais malgré tout, elle était très sobre. Puis, je levais la tête au plafond pour admirer le lustre qui nous éclairait un peu, mais je vis à la place deux enfants inconscients et qui ne disaient rien. Etait-il mort ? Non, ce n’était pas possible, je ne voulais pas croire cela ! Je ne voulais pas annoncer à leur parent qu’ils étaient morts comme cela. L’un d’eux, la fillette, ouvrit les yeux et commença à se débattre des fils qui l’entouraient. Oh non, il ne fallait pas qu’elle continue sinon elle allait chuter et se tuer sur le coup.

Mais, au moment où les fils se détachèrent, la fillette chuta et ce fut Rey qui rattrapa la jeune fille, mais qui disparut dans un nuage de fumée. Encore un tour de la tour ! Quel ironie, je n’aurais pas dû me faire surprendre comme cela, car c’était bien le caractère de la tour de faire ce genre de blague aux visiteurs. Mais, je sentis que le jeune homme n’était en colère contre le caractère de la tour et je pouvais bien comprendre cela. Mais, heureusement que la tour n’avait pas tué les enfants, donc nous avions encore un espoir. Rey me mit en colère et frappa contre le mur de la tour qui lui riait au nez. Hum, cette tour avait envie de jouer avec nous jusqu’à la fin de notre vie et de notre aventure. Il fallait rapidement trouver les enfants et partir d’ici avant que quelque chose de mal ne se passe. Je m’approchais de Rey doucement et je pris la parole calmement :

-Ne t’inquiète pas, on va retrouver les enfants et se casser rapidement de cette tour qui va me rendre folle ! Tu es d’accord avec moi ? Je te promets tout ira bien maintenant ! Mais, il faut se dépêcher dans tous les cas.

Je regardais autour de moi pour comprendre ce qu’il se passait et pour voir s’il n’y avait pas d’autres pièges. Mais, je ne vis rien, je ne pus entendre encore et encore les rires des enfants qui devenaient de plus en plus lointain pour moi. La tour nous faisait signe avec un rayon de lumière, d’aller dans la salle suivante. Mais pourquoi voulait elle qu’on vienne dans cette salle ? Avait-elle encore préparé un mauvaise tour pour nous ? De plus, les deux autres portes furent fermées avec un gros cadenas et de la magie noire. Il était impossible de prendre ces deux autres chemins, elle voulait réellement qu’on aille dans cette direction.

Puis, je posais ma main sur l’épaule du jeune homme pour le rassurer et je lui affichais un grand sourire aussi. Je commençais à me diriger vers cette porte qui me semblait encore trop lumineuse qui n’annonce pas un bon signe pour nous. Donc, je poussais cette porte avec un léger grincement et je vis apparaître une grande salle de bal. Je m’avançais dans cette pièce grandiose avec de la musique, des invités qui devaient être des illusions puissantes, à mon avis. Tout le monde était bien habillé pour cette fête, mais tout cela n’était pour nous tuer ou nous perdre dans cette illusion. Il ne fallait pas se faire avoir par cela, sinon nous étions morts ! Je me retournais vers Rey pour lui expliquer le problème :

-Il faut faire attention, ce sont de puissantes illusions, sinon on fait un seul pas de travers, nous sommes morts …

Ce que je voulais dire était que les illusions pourraient très bien se retourner contre nous et nous tuer…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Partie de cache-cache- [PV Maria Mine + Anwen Worthington]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lieu du mois - Mars : Une partie de cache-cache.
» Partie de cache-cache [quête - solo]
» | Partie de Cache-Cache | Arunh |
» Cache-cache aérien [Thalie] [Quête]
» Cache-cache au pays des rêves. [Annabeth]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Sympan :: Zone RP - Océan :: Continent Naturel - Ouest :: Désert de Näw-