-57%
Le deal à ne pas rater :
Chromebook Lenovo IdeaPad Slim 3 14” FHD 4 Go / 128 Go (ODR de ...
99.99 € 229.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Apres la pluie, le Beau temps ( Quête évent solo )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar
Lun 17 Sep 2012, 20:21

Alors que j'avais quitté les habitants du port, car je les avais sauvé des gravats, et que nous avons essuyé une grosse tempête, j'avais pris la route du retour vers la ville pour voir ma soeur et mes parents, même si je ne pouvais pas m'approcher d'elle sans que mes terribles parents me voyaient. Oui, car j'étais devenue un monstre pour eux,quand je suis devenue une elemental de l'eau, donc, je ne pouvais plus revoir et parler avec celle que j'aime le plus au monde. Je ne pouvais pas vivre sans elle, mais j'étais obligée, un jour, je viendrais la chercher pour qu'elle découvre le monde avec moi. Soudain, alors que je pensais à toute cela, ma famille et mes amis d'autrefois, une lettre tomba devant mes yeux et attérisa sur les feuilles marrons des chênes. Je la pris dans mes mains et je l'ouvris avec beaucoup de douceur, je lis son contenue avec attention:

" Cher élementale,

Les zombies étant parti ou détruit par nos confrères, il faut maintenant reconstruire notre Terre du Yin&Yang, et de soigner les humains dans les différentes ville; Nous avons besoin de blesser, et d'autres meurent à petit feu, dans leur maison. donc, il faut les sauver au plus vite pour que les populations humaines ne disparaissent pas aujourd'hui.

Merci à tous."


Malheureusement, la lettre n'était pas signé, je me demandai qui pouvait bien me l'envoyer. Enfin, bon, je devais soigner les blessés que je trouvais sur ma route. Donc, je repris ma marche avec sérénité. Le soleil était déjà haut dans le ciel, il y avait pas beaucoup de nuages en vue. Le vent me soufflait des mots, des chuchotements, mais hélas, je ne pouvais pas les comprendre, ils parlaient dans une langue impossible pour traduire. Mais ils m'accompagnèrent sur le chemin du retour, vers d'autres villes. Je me sentais bien et en forme aujourd'hui, ma tête allait bien ainsi que mon corps. Soudain, je vis un enfant m'appelait dans la foret immense, j'étais sa voix, elle n'était pas méconnue pour moi. Elle ressemblait étrangement à celle D'adkos, je me retournai vers lui pour courir vers lui pour le prendre dans mes bras avec douceur et gentillesses. Puis, je pris la parole pour lui poser des questions de sa venue vers moi :

- Adkos ? Que fais tu ici , dans cette foret ? De quoi voulais tu me prévenir ? Qu'est qui se passe, Adkos ?

- Je veux que vous reveniez au port, car après avoir sauvé tous les autres habitants du port, certaines personnes ont les jambes cassés... Et Surtout, ma mère a pris un éclat de pierre dans le ventre, et elle perd beaucoup de sang en ce moment même... Aidez moi, s'il te plait, Anwen... Sinon, elle va mourir ...

- Ne t'inquiète pas, je vais la soigner ta maman, viens, nous devons retourner la bas rapidement.

Je pris Adkos, dans mes mains pour aller plus vite dans le port pour soigner sa mère qui était mourante. Pourquoi n'avait elle pas dit qu'elle saigne, qu'elle avait pris des éclats de pierre dans son corps? Je ne comprenais pas pourquoi elle n'avait rien dit de tout cela, donc je commençais à avoir peur car, sinon, j'étais responsable de sa mort, lente et douloureuse pour elle. Et son fils, allait avoir un gros choc psychologique, à cause de moi, si elle n'allait pas survivre à cela. Je me sentais mal d'un seul coup, je devais aller très vite. Je me commençais à courir dans la foret vaste et vierge, je courrais de plus en plus vite avec Adkos qui se retrouvait maintenant sur mon dos.

Puis au bout de quelques minutes de longues course à pieds, avec beaucoup de rapidité de ma part, nous étions enfin de retour au port avec ses habitants qui commençaient à enlever les débris de pierre et les mettait dans la mer. C'était la seule solution, il devait tout reconstruire, ce serait long et durs, cela ferait du neuf et du moderne dans le port. Tout le monde était en train de travailler, même si ils étaient blessés, ils voulaient aider les autres à nettoyer la zone pour mieux le reconstruire après. Je leur souris, car je voulais aussi aider. Mais Adkos descendit dans mon dos et m'attraper ma main pour m'emmener voir sa mère qui était gravement blessée au ventre.

Je courus vers une cabane en bois, la ou tous les personnes étaient gravement blessées étaient rassemblés ici, pour tous les soigner. Il y avait au moins 10 personnes ou plus même, je ne savais pas trop. Et, le jeune garçon me tira par la robe pour que je me dépêche de la soigner. Je m'assis près d'elle pour lui parler, mais avant je demandais à tout le monde de me donner des bandages propres et assez longs ainsi que désinfectant pour nettoyer la plaie . Puis, je pris la parole avec une voix sévere car je vouslais comprendre pourquoi elle ne me l'avait pas dit plus tot de sa blessure, j'étais un peu en colère à ce moment la :

- Pourquoi n'avez rien dit à propos de votre blessure? Il faut etre completement stupide pour ne pas le dire. Donc, dites moi pourquoi ?

- Parce que... Vous aviez tellement de chose à faire dans votre ville, vous étiez occupé à sauver toutes les personnes restantes de notre pauvre petit port. Je ne voulais pas vous embêter encore plus avec cela... Je suis vraiment désolé mademoiselle... Je ne voulais pas vous vexer au autres choses...

Je lui souris et j'embrassais sur son front, pour lui dire que tout allait bien maintenant, que j'étais là, qu'elle ne pouvait plus avoir peur de la mort. Donc, je pris la blessure, elle n'était pas très profonde, mais elle perdait beaucoup de sang...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Sam 22 Sep 2012, 17:36

La mère d'Adkos perdait beaucoup de sang, mais elle pouvait survivre à ce terrible cauchemars de la vie, j'avais confiance en elle, c'était une battante. J'observais la blessures, elle n'était pas profonde ni grande en surface, heureusement que j'étais infirmère quand j'étais une humaine, et aujourd'hui, j'étais une élémentale qui possédait la pouvoir de guérison venant de la race des Elfes. mais ce pouvoir m'affaiblissait beaucoup plus vite qu'une elfe. Mais bon, j'étais contente de l'avoir avec moi, ce don. Tout d'abord, j'enlevai les petits éclats de pierre qui se trouvait à la surface de la blessure, mais avec une pince que j'avais toujours sur moi, j'enlevais le reste qui était resté dans la blessure mais plus en profondeur. La jeune femme avait beaucoup de courage, son fils lui tenait la main pour la rassurer que tout allait bien en ce moment même. Je ne voyais pas la complication que je redoutais tant. Mais tout allait bien, une fois finis cette étape, j'utilisais mon pouvoir de guérison pour que le blessure se referme correctement en quelques minutes. Je souris à la jeune mère qui semblait faible physiquement, elle avait été courageuse, j'étais fière d'elle.

Mais elel devait se reposer dans le calme absolu. Puis, je demandais aux infirmières débutantes ou modérées qu'elles devaient changer les pansements tous les jours et voire même tous les 5 heures pour éviter une grave infection pour la jeune femme. Toutes les filles m'avaient bien comprise, dans mes consignes pour la suivre de la mère D'adkos. Puis je devais le laisser avec elle pour que je m'occupe d'autres personnes qui étaient gravement blessés avec les pierres. Donc, je me dirigeais avec une jeune homme qui avait le bras cassé et il avait perdu la vue d'un de ses yeux. Je le vis souffrir véritablement, j'avais beaucoup d'empathie pour lui car je ressentais la douleur de ce garçon qui devait avoir seulement 17 ans, dans ses eaux, je ne savais pas trop. Alors, je m'approchais de lui doucement, et je lui pris la main pour lui parler avec beaucoup de gentillesse et de calme:

- Ne t'inquiète pas, je suis là, tout va bien se passer maintenant, car je vais soigner tes yeux et ton bras cassé. Tu dois sourire et te dire que tu es encore vie, et que cela te suffit pour l'instant. Non ? Tu ne pense pas comme moi ?

Il me regardait dans mes yeux sombre, je lui souris tendrement pour le rassurer mais le jeune homme versait une larme sur ses joues et je ne comprenais pas pourquoi il pleurait en silence, devant le tout monde. Avait il perdu quelqu'un ? Avait il mal ? Avait il peur de perdre sa vue? Je ne le savais pas encore, mais prochainement, je le saurais, car il allait me parler dans pas beaucoup de temps. Il prit une grand inspiration pour me parler, car il n'avait pas beaucoup de force, il était encore faible. Et de sa voix triste mais joyeuse en m^me temps, il prit la parole doucement:

- J'ai mal au bras, et je ne vois qu'un seul oeil pour l'instant, j'ai tellement peur de mourir, déja que ma mère est morte en me sauvant la vie. Je suis tout seul à présent, sans famille, tout le monde est parti dans un autre village ou bien, ils sont morts quand ils se sont échapper aux zombies. Mais moi, j'ai pu survivre grace à ma mère qui m'a enfermé dans la cave pendant quelques jours, jusqu'a que tu sois venue pour délivrer de cette enfer qui devait quotidien pour moi et mon coeur. Je ne sais plus où j'en suis depuis aujourd'hui, donc que dois je faire ? De ma vie ?

Je lui souris, et je lui pris le bras droit pour le soigner, son os était completement cassé, je devais le soigner pour qu'il aille mieux. J'utilisais mon pouvoir du soin pour le soigner, mais je m'en rendait compte que je n'avais presque plus d'énergie magique dans mon corps. Je devais utiliser mon autre pouvoir pour me régénerer mon corps pour continuer avoir de la puissance magique en moi, donc continuer à soigner les personnes qui sont dans le port en ce moment. Cependant, j'avais réussi à finir de guerir son bras, pas dans sa totalité, je devais reprendre des forces pour continuer. Donc, je pris la décision de répondre à sa question ou plutot à sa peur, je pris ma voix douce et rassurante pour lui parler tranquillement, loin des personnes qui nous écoutaient :

- Tu n'es pas seul dans le port, tu as encore tes amis qui sont près de toi. Tu dois te rassurer, tu dois tout remettre dans l'ordre pour apres repartir du bon pieds, pour continuer ta vie loin de tout cela. Si ta mère t 'a sauvé ta vie, c'est qu'elle voulait que tu vives librement et sans danger. Ta mère t'a sauvé aussi, car elle t'aimait énormément, ça j'en suis sur!

J'avais encore assez d'énergie pour guérir son oeil gauche, la blessure n'était pas très profonde, ca allait alors. Donc, je lui déposais un baiser sur son oeil, et je vis des étincelles de lumière verte se diffusées dans et autour de son oeil pour le soigner entièrement. Je lui souris, mais je vis des larmes, des perles salées tombées sur ses mains. Il n'arretait pas de pleurer, et je ne savais pas comment l'arreter, donc je le pris dans mes mains pour la consoler au mieux que je pouvais .

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Sam 29 Sep 2012, 14:59

Apres avoir consolé le jeune homme, je le laissais aux soins des infirmières pour le probleme du moral et du rétablissement. Moi, je sortis dehors pour reprendre de la force nécéssaire pour continuer les soins aux personnes que j'avais aidée dernièrement des pierres. Je me mis face à la mer, et devant la foret pour utiliser mon pouvoir de régénération de la puissance magique, de la force. Je me concentrai completement pour l'utiliser, et je sentis au bout de quelques minutes, une énergie m'envahir d'un seul coup, je sentis ma force revenir en moi avec une rapidité déconcertante. Je me sentais beaucoup mieux maintenant, j'étais prete pour continuer à soigner ces personnes en difficulté.

Mais avant de reprendre mon programme que j'avais fixé, je regardais la mer, qui s'était calmé depuis quelques heures maintenant. j'avais compris depuis longtemps qu'il ne fallait pas défier la mer, oui, car sinon les conséquences seraient très dangereuse pour les etres humains. On a pu constater cela, il n' ya pas longtemps, mais la nature peut etre de notre coté parfois, car les humains sont en difficulté ou bien, li'nverse quand on fait des choses désastreuses dans la nature ou dans la vie de tous les jours. Cependant, même si, cette mer nous donnait beaucoup de leçons de la vie, elle était toujours la quand nous avions besoin d'aider dans notre vie, comme contre les zombies, il ya quelques temps de cela. Je regardais cette mer qui était calme, belle, magnifique avec le soleil qui commençait à atteindre son paroxyme. C'était vraiment magnifique, mais je n'avais pas le temps de la comptempler encore et encore, j'aurais aimé rester là à la regarder faire ses viens et vas, avec ses vagues et ses rouleaux. Je voulais rester la à faire le vide dans ma tete, dans ma mémoire, dans mon esprit, je voulais vider tout ce que je ne voulais pas avoir en moi. Cependant, je devais prendre du temps pour cela, quelques heures au moins ou voire uen demi journée complete, sinon je ne pourrais pas le faire correctemement.

Enfin, Bref, je devais retourner soigner ces personnes qui m'attendaient tranquillement couché dans leur lit. Je repartis rapidement vers eux avec la tete haute, en me disant que je pouvais tous les soigner en quelques heures, car le soleil était déjà près de midi. Et soudain, je vis qu'il n'avait pas mangé depuis quelques temps maintenant, et si ils ne mangeaient pas, ils ne pourront pas guérir avec beaucoup d'efficacité et peut etre que leur blessure seront de nouveaux ouvertes et peut etre ils mourront à cause de cela. Donc, je pris la décision de leur faire un bon repas, bien copieux. Je m'approchais des jeunes femmes qui étaient en bonne santé, d'aller chercher des ingrédients qui pouvaient trouver dans la foret comme des champignons, de la mache, des racines. Et je leur demandai de trouver du lapin ou des animaux conmestibles, ou encore de pecher du poissons frais, si elles pouvaient, mais je pensais que c'était presque impossible. Mais les jeunes femmes avaient beaucoup d'energie à revendre donc, elles commençaient à prendre leur panier qui étaient un peu détruit par la mer et le vent. Et elles partirent dans la foret avec des instruments pour tuer et ramasser de la nourriture. Moi, pendant ce temps, je continuais à soigner des enfants, ils n'y avaient quelques plaies en surface mais je vérifais si ils allaient bein psychologiquement. Mais, je ne voyais pas de gros problemes, juste qu'ils avaietnt peur que les zombies reviennent dans le port pour tous les tuer . Cependant, je les rassurais autant que je le pouvais, mais je n'étais pas très douée pour cela, mais je faisais le maximum pour eux. J'avais soigné beaucoup d'enfants, presque tous, je leur demandais un petit service pour les occuper un peu. Donc, je pris ma voix douce et je les regardais tendrement:

- Les enfants, j'ai besoin de vous pour une mission de la plus haute importance! Etes vous pret à accomplir cette mission pour la survie de votre village, le port ?

Tous les enfants me sourirent avec toutes leurs dents, ils étaient heureux d'etre la, vivant et en bonne santé. Ils acceptèrent tous cette mission qui était réellement importante pour la survie du village. Donc, je repris la où j'en étais pour leur dire ce que je voulais absolument:

-Je voudrais que vous alliez dans la foret, pour chercher des branches de bois, pour faire un feu. Oui, car je vais faire à manger pour tout le monde. Vous avez faim, je parie, non ? Mais, ne vous inquiétez pas, il y a aussi des adultes dans la foret pour chercher de la nourriture pour tout le monde. Pendant ce temps là, je vais continuer soigner vos amis et vos proches pour les remettre debout et en bonne santé. D'accord ?

Donc, tous les enfants partirent en route pour aller chercher du bois, en chantant des chansons.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Dim 30 Sep 2012, 12:39

Alors que les enfants étaient partis dans la foret chercher du bois pour faire un grand feu, moi, je continuais à soigner ces personnes qui n'avaient pas de grosses blessures, mais je devais quand même les proteger et les remettre debout et en bonne santé. Je me dirigeais vers une jeune femme qui était enceinte, elle n'était à son cinquième mois de grossesse, elle était inquiéte que son bébé ait des gros problèmes à la naissance, elle avait peur qu'il était mort lors de sa chute à cause des zombies. Elle était completement paniquée, de plus, elle pleurait tellement que je n'arrivais pas à la rassurer. Donc, je lui pris la main doucement pour la mettre en confiance, puis, je la déposais sur son ventre où se trouvait son enfant, car je voulais qu'elle sente que son enfant était toujours en vie, toujours en elle, qu'il n' y avait pas de probleme de santé. Son coeur battait toujours en elle, et elle me sourit, elle ne paniquait plus, mais elle versait des larmes de joies. Puis, elle me prit dans ses bras pour me remercier, mais je n'avais rien fait de spécial, mais la jeune femme me demandait queand même, que je lui fasse un examins complet pour elle et son enfant. Je ne refusais pas du tout cela, car j'allais quand meme le faire; Je verifais le coeur, sa respiration, son esprit en lui posant des questions sur elle, puis je vérifais les blessures de son corps. Elle avait beaucoup de blessures sur les bras, car elle avait protégé son enfants des coups qu'elle avait recu venant des zombies qui avaient attaqué le village. Alors, je soignais ses blessures sur ses bras, puis je m'attaquais à son enfant, son coeur allait bien, il n' y avait pas de traces ou de brulures sur son ventre. Mon résultat était satisfaisant pour elle, tout allait bien et son enfant était en bonne santé.

Puis quand j'avais terminé avec la jeune femme, je vis un enfant près de moi avec des branches d'arbres dans les bras, il me demanda où il devait les mettre. Donc, je lui disais qu'il fallait qu'il le mette en plein milieu du port pour que tout le monde voye le feu pour se rechauffer et réunit tout le monde pour manger. Tous les enfants arrivèrent avec leur branches de bois, ils faisaient beaucoup d'aller et retour dans la foret, puis je vis que le tas de bois commençait à beaucoup grossir. Je leur souris et je les encourageais à continuer. Soudain, les jeunes femmes qui étaient parties dans la foret pour trouver de la nourriture, étaient revenue avec de nombreux aliments de choix: il y avait des champignons, du lapin, du sanglier, des racines, de la salade, des noisettes. J'étais très fière d'elles, les jeunes femmes avaient du très bon travail. Je pris le relais pour faire un bon repas pour tous les habitants du port. Je m'assis par terre pour préparer à manger, j'allais faire une soupe aux champignons, avec une salade composée, puis je ferais rotir du lapin avec du sanglier avec des pommes de terres que j'avais trouvé plus tot dans la journée. Ce sera un très bon repas pour eux, j'étais contente de tout cela, je vis les habitants retrouvés leurs sourire d'antant. Je ris beaucoup avec les enfants qui voulaient manger un peu de ma préparation, c'était bientot pret ! IL fallait juste attendre que cela finisse de cuire;

Mais pendant ce temps la, je faisais le tour de toutes les personnes que j'avais soigné, si ils n'y avaient pas de problème, mais tout le monde allait bien , ils avaient faim et je sentais en eux de la fatigue. Ils devaient se reposer rapidement, pour reprendre des forces pour reconstruire leur maison et leur commerce, et tout recommence sur un nouveau départ. Un nouveau départ... Cette phrase est tellement simple à prononcer, mais difficile à executer, même moi, je n'avais du mal à prendre ma vie en main quand j'étais devenue une impréniée dans la race des élementales. Je n'avais plus de repere dans ma vie, j'étais completement perdue, je ne savais plus quoi faire. Mais aujourd'hui, je savais où était ma place dans les terres du Yin&Yang, j'étais fière de moi et ma race, je connaissais plein de monde aujourd'hui. J'étais contente d'avoir quitté ma famille même si j'aurais voulu que ma soeur vienne avec moi, mais je ne pouvais pas.

Parfois, je me sentais seule mais j'avais mes compagnons avec moi, donc cela allait bien. Je savais que prochainement, la nouvelle reine des élementals, Takias, allait monter sur le trone pour gourverner les élementals. J'étais heureuse qu'une femme comme elle, prenait le pouvoir. Mais je revins la fete de renouveau, et je vis que tout le monde aimait mes plats que j'avais préparé spécialement pour eux. Ils étaient tous tellement heureux d'etre la autour de ce feu, à parler, à manger, je parie qu'ils avaient tout oublié de l'attaque des zombies, et qu'ils pouvaient prendre un nouveau départ. Mais, je devais partir, je ne pouvais pas rester plus longtemps avec eux, j'avais une longue route à faire. Mais juste avant de partir, j'embrassais sur le front d' Adkos, pour qu'il devienne très fort et puissant dans le futur. Je pris la route doucement, je m'enfoncais dans la foret obscure, et ma silouhette disparaissait dans le néant ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Apres la pluie, le Beau temps ( Quête évent solo )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quête solo, Évent II : le temps tourne
» [Quête Event 2016] Libérer la foi [Solo]
» [Oranges] - La danse de la pluie et du beau temps | Tameka
» [XXIII. Métier] - Tout jardin est, d'abord l'apprentissage du temps, du temps qu'il fait, la pluie, le vent, le soleil, et le temps qui passe, le cycle des saisons.
» Sur un arbre perché... [Event I - Quête Solo Aaliah Z'Odra]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Sympan :: Zone RP - Mers :: Mers - Ouest-