-32%
Le deal à ne pas rater :
-32% Gigabyte G5 MF – PC portable 15,6″ – GeForce RTX™ 4050
749.99 € 1099.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 ¤ Les lieux du mois de novembre / décembre ¤

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar
Dim 07 Nov 2010, 20:25

Le vieux phare n'a pas résisté aux énormes vagues qui ont sécoué l'océan durant la nuit dernière. La lumière qui l'animait s'est éteinte et une partie de la tour s'est effondrée. Décidemment, ce mois-ci, il y a beaucoup de travaux de rénovation. Bien sûr, chacun sait que s'il n'y a plus de lumière, les bâteaux ne pourront pas se diriger la nuit et par un tel temps, cela pourrait créer des accidents.
Pour ce faire, plusieurs races se sont liées pour pouvoir dépaner et réparer le phare. Un appel a été lancé afin qu'il y ait toujours quelqu'un la nuit de présent pour éclairer d'éventuels bâteaux. C'est ainsi que des personnes possédant le don de contrôler la lumière ont créé des baguettes lumineuses qui éclairent faiblement mais suffisamment. Pendant que les uns réparent, les autres éclairent et ainsi de suite.
Si vous venez aider, vous repartirez avec une baguette lumineuse, offerte pour avoir donné votre temps à la reconstruction du phare.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Sam 13 Nov 2010, 11:24

Les tempêtes du mois derniers n'avaient vraiment épargnée personne !
En plus de la cité d'Eaurudien, le vieux phare qui assurait le bon passage des bateaux avait lui aussi été endommagé.
Problème grave, car sans le phare qui fonctionne, c'est la mort pour ceux qui ne connaissent pas suffisamment les récifs.
En bonne sirène Lastraé connaissait les problèmes de la mer, et surtout des marins.
Toutes les sirènes ont déjà vu au moins une fois un bateau coulé, et le sort réserver aux marins.
Certaines étaient secourus, mais tous n'avait pas cette chance.

Il y avait bien des années de cela, alors que la sirène n'était encore qu'une enfant, un bateau avait sombré pas très loin de la grotte ou elle vivait avec sa famille.
intriguée elle était aller voir, mal lui en pris car c'est ainsi qu'elle vu son tout premier cadavre.
Un homme dans la force de l'âge, le visage bleue et boursouflé qui tirait la langue, son visage déformer par la douleur.
Il s'était noyer car son pied c'était pris dans un cordage, et que semble t'il, il n'avait put le défaire.
Cette vision avait marqué la petite fille qu'elle était à l'époque.
Ce tableau affreux, le silence qui résonnais quand elle avait retrouvé le corps lui revenait parfois en mémoire.

C'est pourquoi quand elle avait entendus que le phare demandait de l'aide elle était accourus aussitôt, inconsciemment guidé par ce souvenir.
Arrivée sur place, un magicien lui demanda si elle préférait éclairer ou réparer.
N'y connaissant rien en travaux manuels, la sirène demanda à seulement éclairer.
Le magicien lui remit alors une baguette qui lui permettrait d'illuminer le phare pendant la nuit.
Comme le soleil n'était pas encore totalement coucher, la sirène s'assit, attendant le moment ou elle pourrait se rendre utile.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Mer 01 Déc 2010, 12:41

Aya avait été prévenue des dégâts affligés au phare lors de la tempête dernière. On lui avait raconté que celui-ci était trés endommagé et qu'il fallait le réparer au plus vite afin qu'il puisse de nouveau guider les marins à bon port. Elle ne connaissait rien en réparation mais elle savait qu'ils cherchaient plusieurs volontaires pour éclairer le phare toute la nuit. Ainsi pendant que certains attendront en éclairant les bateaux arrivant sur les côtes, d'autres s'affaireront à réparer le vieux phare. C'était tout à fait le genre de choses auxquels la jeune ange pouvait et avait envie de se rendre utile. Elle qui était gentille et généreuse ne pouvait refuser de donner un coup de main aux autres de ce monde.

Elle avait donc décidé de s'y rendre le soir même afin de passer la nuit là-bas. Aya n'avait rien à faire d'autres et surtout rien de plus utile. Elle ne dormait que très peu, car souffrant d'insomnies, les nuits étaient souvent très longues. C'était l'occasion de réfléchir un peu dans un lieu encore inconnu et surtout peut être de discuter un peu avec d'autres bénévoles comme elle.

La jeune ange prit donc le chemin aérien qui menait au phare, elle peina un peu à trouver sa route car toutes les eaux se ressemblent. Mais heureusement pour elle, une petite lumière scintillait faiblement déjà, il y avait déjà quelqu'un. Elle se posa à l'entrée de celui-ci ou attendait quelqu'un, cela devait être un organisateur. Il était magicien et détenait des baguettes qui permettaient d'illuminer le phare. Leur lumière était faible mais suffisante pour éclairer à une certaine distance, d'ailleurs c'est grâce à l'une d'elle qu'Aya avait retrouvé son chemin. Elle prit donc la fameuse baguette qui lui fut donnée gentiment avec quelques explications. Apparemment dés son arrivée le magicien avait deviné qu'elle ne serait pas utile à la rénovation. En même temps avec sa carrure frêle on se voyait souvent mal lui demander de lourdes tâches.

Elle alla se joindre à la jeune sirène qui était déjà là, c'était le jeune magicien qui lui avait indiqué l'endroit où aller. Forcément plus la lumière serait concentrée au même endroit et plus elle serait intense. Aya étant arrivée après le couché du soleil, en déduit que la jolie sirène était déjà là depuis un petit moment. Elle s'en approchant puis fit une révérence de la tête et un charmant sourire pour être polie.


-"Bonsoir"

Elle s'assit à deux pas d'elle et attendit en regardant les étoiles. La baguette à la main, elle ne disait rien, les yeux plongés dans l'obscurité de la nuit. La lumière faisait ressortir la blancheur éclatante de ses ailes ainsi que la couleur océan de ses yeux. La nuit allait encore être bien longue, mais cette fois elle avait la conscience tranquille car elle était là pour quelque chose. Elle n'aurait pas l'impression de n'être qu'une plume sur une aile vigoureuse, totalement inutile puisqu'il y en a d'autres milliers, mais plutôt une plume sur une aile dépouillée qui en a besoin...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Ven 03 Déc 2010, 19:16

Lastraé, avait trouvé une place plus ou moins confortable pour s'asseoir pendant qu'elle veillerait.
Laissant ses pensées vagabonder, elle ne vit pas le temps passer.
Le soleil ainsi que le ciel étaient devenus incandescents. La voûte céleste ce teintait d'un dégradé de couleur chaude, d'un rouge intense au froid bleue de la nuit.
Sur ce bleue, à la couleur proche de la peau de la jeune fille, des étoiles vinrent se poser.

Levant la tête, la sirène pour la première fois contempla vraiment l'immensité du ciel.
Tout semblait infinie, profond...
Y avait-il une fin ?
Cela pouvait-il seulement s'arrêter ?
Et les étoiles, d'où venaient-elles ?
De son imagination fertile, la jeune fille s'imaginait un géant, qui vivant dans un autre monde aurait percer le voile sombre que formait la nuit.
Et ces trous, si lumineux, laissait alors entre apercevoir cette autre monde d'où provenait une lumière blanche et pure.

Perdu dans ses histoires et ce monde imaginaire qui prenait forme dans son esprit, Lastraé ne vit pas la jeune fille qui s'approchait d'elle.
Ce fut uniquement quand celle-ci la salua d'une légère révérence que la sirène se rendit compte de sa présence.
Puis, cette jeune fille qui semblait être un ange s'assit près d'elle, ni trop loin, ni trop proche non plus.
Ainsi, elle fit tout de suite bonne impression à Lastraé.
En effet, elle semblait si douce et si gentille, et de plus, tout aussi frêle qu'elle.
C'est donc avec un petit sourire amical qu'elle répondit à sa salutation.


" Bonsoir "

Un peu gênée de sa petite voix, elle baissa la tête.
Sa timidité ne l'avait pas quitté, mais à présent, elle savait mieux l'appréhender.
C'est pourquoi elle voulu trouver qu'elle que chose à dire pour engager la conversation avec l'ange assise à côté d'elle.
Un sujet, il lui fallait un sujet.


" Euh, hum, Je m'appelle Lastraé, et toi ?
J'imagine que si tu es ici c'est pour aider toi aussi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Sam 04 Déc 2010, 18:40

Les deux demoiselles étaient là dans l'obscurité, apportant un peu de lumière à ceux qui en auraient besoin. La jeune fille à côté d'Aya était d'une couleur bleutée, elle devait être une sirène, une race dont elle avait déjà entendu parler mais qu'elle n'avait jamais encore rencontré. Elle trouvait que son charme était tout aussi fort que ce que l'on disait des sirènes. Ses grands yeux bleus brillaient autant que ceux d'Aya, deux êtres vivant dans deux endroits opposés mais vivant pour faire régner la paix en ce monde. Deux personnes avec le cœur sur la main, présente ce soir là pour venir en aide aux marins. Aya appréciait de voir qu'il y avait d'autres créatures hormis les anges qui tentait de ne répandre que le bien autour d'eux. Elle lui souri et répondit enfin à sa question sortant de ses pensées.

-"Je me nomme Aya signifiant "beauté sauvage". C'est juste pour la petite anecdote..." Elle lui fit un grand sourire amusé, afin de détendre l'atmosphère. "Je suis ici pour aider, car je trouve qu'il y a de moins en moins d'êtres qui se préoccupent de l'avenir de cette planète."

Elle regarda vers le ciel comme pour chercher un signe des cieux, de là où elle vient. Puis prise d'une certaine curiosité elle regarda vers la mer. L'obscurité donnait l'impression que l'eau était noire d'où se reflétaient les étoiles. Elle regarda à nouveau sa voisine et s'adressa à elle avec gentillesse.

-"J'ai une question...Comment c'est au fond des océans?"

Elle ne savait pas ce qu'il y avait en dessous et c'est vrai qu'elle aurait bien voulut le savoir et même le voir d'elle même. Elle n'avait entendu que des récits légendaires sur la vie sous la mer mais jamais personne qui y avait été , toujours des gens qui avaient entendu parler, par tel personne, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Lun 06 Déc 2010, 10:54

La jeune ange à la chevelure d'or s'appelait donc Aya.
Jolie prénom à la signification tout aussi poétique.
Lastraé était totalement sous le charme de cette belle demoiselle.
Elle avait de belles manières, douces et graciles.
Sa voix tintait dans l'air frai de la nuit, mais son sourire réchauffait les coeurs.

Sa réponse à sa question des plus banals, toucha la sirène.
Effectivement, peu de monde s'intéressait vraiment aux autres et à l'avenir de cette planète.
Beaucoup ne pensaient qu'a eux et à leurs intérêt propre, les actes bons ou désintéresser était rare, si ils existaient réellement.
Car oui, pouvait-on être vraiment gentil et désintéresser dans chaque actes que l'on qualifierait de bonté ?
Ou bien un intérêt particulier poussait-il chacun de nous à agir d'une certaine façon, même inconsciemment ?
La générosité pure et sans arrière pensée, même inconsciente existait-elle ?

D'une certaine façon, la sirène espérait que oui, car sinon alors la vie lui paraitrait bien triste et calculatrice.
Si à chaque fois qu'une âme vous tend la main, il se cache derrière en réalité, d'autres desseins, alors on ne pourrait s'empêcher de s'interroger sur chaque actes de "bontés", et la vie deviendrait alors intenable.
Non, il valait mieux oublier cette idée et vivre tout cela aux jours le jours, sans y pensée, et seulement gouter à ces bienveillances telles que l'on les recevaient, ou les distribuaient.

Suite à cette réflexion, qui n'avait duré qu'un court instant, la jeune ange à la chevelure d'or demanda à la petite sirène bleue comment était la vie sous l'océan.
Ce n'était pas la première fois que on lui posait une telle question, et Lastraé se demandait pourquoi.
Peut être que, les sirènes ne courent pas les rues, les habitants du monde d'en haut ignorait totalement ce qui se cachait sous cette étendue d'eau d'un bleu limpide.
Ou bien alors est-ce une manière de lancer la conversation ?
Dans tout les cas, la jeune fille était toujours ravie d'y répondre et de parler de son océan natal
.

" Et bien, sous l'eau tout est calme, les sons y sont atténués, et d'une certaine façon, la violence aussi.
Oui, le mot calme résume plutôt bien la vie sous l'eau.
Dans mon village, nous aimons passer nos journées à nager, nous entrainer et jour de la musique.
Le tout m'a toujours parut harmonieux, comme si tout était lié d'une certaine façon.
Enfin, tout cela parait utopique, mais non, c'est juste différent d'ici tout simplement."

"Sous l'océan il y a aussi de multiples danger, les lames de fond, parfois dévastatrice.
Certains monstres marins, qui peuvent dévorer des villages entier.
Les bateaux naufragés, qui peuvent vous écraser sous leurs poids.
Et enfin le vide.
On peut nager plusieurs jours parfois sans rencontrer âmes qui vivent, ou de simples poissons.
Dans ces moments, on se sent alors seul, très seul face à une force qui nous dépassent."


Lastraé, quand elle eu finit, rougit légèrement, craignant d'en avoir trop dit, ou que ses paroles ait parut étrange.
Pour chasser son embarra, elle retourna alors sa question à son interlocutrice pour lui demander de parler du ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Mar 14 Déc 2010, 13:35

Aya écoutait le jolie sirène raconter comment c'était sous l'océan. Elle semblait vraiment ancré dans sa description comme si elle revivait un évènement marquant. La jeune ange ne dit rien puis s'imagina la scène en fermant les yeux. Elle aurait tellement voulut voir tout cela de ses propres yeux au moins une fois. Elle aurait voulut pouvoir nager et se faufiler au travers des récifs sans devoir être gêner par ses grandes ailes. Elle était curieuse et voulait toujours tout savoir, tout faire dans la mesure du possible bien sur. La jeune fille arrêta sa description puis demanda à Aya de décrire à son tour l'endroit d'où elle venait. Ce fut très agréable de pouvoir parler de cela à quelqu'un. Elle sourit puis comme revoyant les images de sa dernière visite elle expliqua.

-"Et bien le paradis c'est une immense étendue blanche, un blanc immaculé et pure. On oserait presque pas y entrer de peur de souiller le sol du paradis. Les nuages sont partout et apportent la douceur, le confort et la chaleur très connue au paradis. C'est vraiment un endroit merveilleux. Il y a beaucoup de gens heureux qui vous accueillent tous avec un grand sourire sincère. Tout le monde vous aime et vous le montre. On se câline , on se réconforte mais jamais personne ne verse une larme car rien ne peut vous blesser dans ce monde rempli d'amour. Là haut, tout le monde est beau, les visage sont parfait et agréablement dessiné de traits fins et gracieux. Les corps sont nus, seul l'intimité est cachée par respect, mais le corps est tellement parfait qu'il ne doit pas être caché. En fait c'est un exemple de perfection, pour rien au monde je ne changerais ma place pour l'un de ses êtres maléfique.

Elle restait là, laissant sa voisine s'imaginer le paradis. Bizarrement c'était comme si les heures étaient passées à toute vitesse car un homme vint les voir afin de leur dire qu'elle pouvait s'en aller. Apparemment d'autres personnes devaient prendre le relais. Ils les remercièrent d'un grand sourire et leur souhaita une bonne journée. Oui, une bonne journée car dans quelques heures le soleil allait se lever. Aya sortit donc du phare puis regardant Lastraé avec un sourire elle lui fit une petite révérence.


-"A bientôt j'espère, en tout cas j'ai été ravi de te connaitre..."

Puis elle se tourna et prit son envol en direction du ciel. Quelle nuit, pleine de bon sens et une nouvelle amie à la clef.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Jeu 16 Déc 2010, 19:29

Lastraé écouta Aya parler pendant des heures.
Le temps coulait sans que la sirène ne s'en rende compte.
La description du paradis par Aya était tout simplement magnifique, elle avait l'impression d'y être.
Elle les voyait, ces nuages d'un blanc coton et le ciel plus pur que nul part ailleurs.
Fermant les yeux pour mieux s'imprégner des mots, la jeune fille sentit son esprit s'envolée pour rejoindre cet endroit si mystérieux.

Sa rêverie fut interrompue quand un magicien visiblement fort satisfait arriva pour les remercier de leurs travailles, et leurs annonça qu'elles pouvaient partir.
Le bas du dos endolorie, Lastraé se releva tant bien que mal.
Passer toute une nuit dehors à veillé l'avait épuisé, elle n'avait qu'une hate, rentrée chez elle et dormir.
Ce voyant déjà dans son lit, elle faillit ne pas entendre Aya quand celle-ci lui annonça son départ.
Lui répondant avec un sourire elle put admirer la jeune fille prendre son envol.
C'était la première fois qu'elle voyait cela, et le spectacle la ravie.

Un petit sourire, ravie d'avoir put être utile, la jeune fille prit elle aussi le chemin du retour.
La petite baguette lumineuse qu'elle avait gagné scintillait dans le noir, comme une petite luciole dans la nuit.
Au loin, le ciel commençait déjà a ce tinter de rose, annonçant l'aube.
Quand elle vit cela, Lastraé pressa l'allure, souhaitant rentrer se coucher au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

¤ Les lieux du mois de novembre / décembre ¤

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ¤ Les lieux du mois de novembre / décembre ¤
» ¤ Lieu novembre/décembre - L'Avalanche ¤
» | Club de lecture novembre et décembre 2023 |
» | Club de lecture novembre et décembre 2024 |
» ¤ Lieu novembre/décembre - Le cristal bleu ¤
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Sympan :: Zone RP - Mers :: Mers - Ouest :: Mer Maudite :: Awaku No Hi-