Le deal à ne pas rater :
Boîte Avant-Première Star Wars Unlimited – Ombres de la Galaxie : ...
Voir le deal

Partagez
 

 [Q] Le premier vœu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sól
~ Réprouvé ~ Niveau II ~

~ Réprouvé ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 2031
◈ YinYanisé(e) le : 07/07/2016
Sól
Lun 01 Aoû 2022, 11:50


Le premier vœu
Bellone
Intrigue ; Bellone est ammenée auprès d'un Génie qui la fera sortir du monde des rêve en échange d'une partie de son âme (qui ira à Somnium, comme pour le lien des mirages).
RP précédent ; L'inconnu qui t'es semblable
Inspiration ; Image 24 - Nightlight de G DMK.


« Amène-moi à lui... Ramène-moi près de Jämiel. Sors-moi de ce cauchemar sans fin. » Ces prières tournaient en boucles dans l'esprit de la Rêveuse. Cramponnée au pelage du loup géant, elle se nichait contre son corps sombre, comme pour trouver du réconfort. Ou peut-être pour se dissimuler, dans l'espoir d'échapper à sa tourmente. Le Visati galopait à vive allure. Parfois, la brune avait conscience de passer dans des songes qui ne lui appartenaient pas : elle entendait des bribes de conversations dans une langue étrangère, des voix qui lui étaient inconnues ; voyait des visages et des endroits qu'elle n'avait jamais aperçu auparavant ; découvrait des sensations qui ne lui étaient pas propres. Toshi bondissait d'une strate onirique à une autre. C'était comme lutter pour regagner la surface. Chaque nouvelle foulée semblait l'éloigner des profondeurs, la propulser vers une nouvelle bouffée d'oxygène. Chaque rêve qui ne lui appartenait pas mais qu'elle visitait inopinément était un pas de plus vers sa libération. Bellone sentit une larme couler le long de sa joue, sans trop savoir s'il s'agissait d'un trace d'espoir ou du contraire. L'espérance d'enfin retrouver son Aisuru... Ou bien le désespoir en réalisant qu'elle avait été enfermée ici depuis bien trop longtemps. Combien de temps avait-elle été plongée dans cet univers ? Il lui semblait avoir vécu plusieurs vies, plusieurs éternités ; elle avait la sensation d'avoir été usée jusqu'à la moelle. Elle sentait que si l'on continuait à tirer trop fort, la corde qui matérialisait sa vie finirait par se briser. Se serait-elle rompue de la sorte, si Jämiel ne l'avait pas retrouvé à temps ? Jämiel... Une sensation de chaleur dérangeante envahit les joues de l'Orine. Elle qui avait cru en leur Lien, une union si forte et puissante, si intime que personne ne pourrait jamais la duper... Elle s'était faite manipulée. Cet être abjecte qui la poursuivait avait mimé à la perfection cette sensation qui l'avait lié à l'Alfar. La brune sentit une pointe de culpabilité l'envahir. Lorsqu'elle avait été mise face à la vérité, quand la présence du Sarethi avait mis en lumière l'imposture du menteur, elle s'était souvenue de ce que cela représentait vraiment pour elle. Oui mais voilà... Comment avait-elle pu oublier, ne serait-ce que l'espace d'une seconde, ce qu'elle pouvait éprouver aux côtés de son Aisuru ? La honte lui tordit le ventre. La jeune femme resserra les poings autours du pelage de l'animal, comme une supplique d'accélérer.

Pourtant, le Visati se mit à ralentir, peu à peu, jusqu'à finalement s'immobiliser. Bellone releva soudainement la tête. Étaient-ils arrivés ? S'était-elle enfin... réveillée ? Non. La rêveuse eu la conviction qu'elle n'était pas sortie du domaine des génies. Elle était toujours prisonnière. Alors pourquoi Toshio s'était-il arrêté ? Incertaine, la cavalière se laissa glisser du dos de l'animal : aussitôt, le loup se métamorphosa en  chat. Le félin se mit à trottiner à vive allure en direction d'une silhouette, un peu plus loin. L'Orine se mit à observer nerveusement tout ce qui l'entourait. Elle se trouvait dans un monde étrange. Le ciel sombre était parcouru de courants aériens aux couleurs vives : du rouge sanguin, de l'orange flamboyant, du bleu électrique... Plus loin, elle apercevait également du vert et du violet, du jaune et du rose. Le plafond céleste aurait pu être apaisant, si ces courants n'avaient pas dessinés des tourbillons agités, et qu'ils n'avaient pas été entrecoupés par des éclairs qui frappaient le sol. Ce dernier était étrange. Il prenait la forme d'une étendue d'eau, pourtant solide : Bellone était parfaitement capable de marcher dessus. A quelques kilomètres dans toutes les directions, la brune pouvait apercevoir des rives : des dunes de sable chaud. Au centre du lac : une femme se tenait debout, les bras levés vers le ciel : elle parvenait presque à l’effleurer de ses doigts. Son visage était d'une beauté douce et délicate. Ses cheveux blonds cendrés étaient en constante création : les filaments se mouvaient pour former des créatures qui, soudainement, se détachaient et tournoyaient autour de sa tête pour finalement regagner les cieux. C'était un peu comme si elle avait été capable de donner vie à ses idées foisonnantes. Bellone l'observa plusieurs longues minutes, indécises, balançant entre l'admiration et la crainte.

Toshio s'arrêta et miaula pour attirer l'attention de son humaine. Celle-ci inspira profondément et se mit en mouvement, s'approchant lentement de la déité... Était-ce le cas ? Se tenait-elle face à un Æther ? S'agissait-il d'Harabella ? Bellone en avait l'impression : son aura était écrasante, intimidante et à la fois bienveillante. Le chat noir commença à se frotter aux jambes de la géante - il avait lui aussi décuplé sa taille. Face à la scène, l'Orine se sentait minuscule. La titanide baissa lentement le visage en direction de l'animal : son visage se fendit d'un sourire approbateur. Lentement, elle se plia pour le porter entre ses bras délicats. « Ça faisait longtemps que je ne t'avais plus revu. » chantonna-t-elle. Sa voix avait quelque chose de léger, d'aérien et de mélodieux. « Oh, je vois que tu m'as apporté quelqu'un... » Aussitôt, la femme retrouva une taille humaine. De la sorte, elle restait plus grande que Bellone mais celle-ci n'avait plus besoin de se briser la nuque pour l'observer. Ses cheveux, cependant, continuaient à s’effilocher et à laisser fuiter ses pensés. D'un pas lent, elle s'approcha de la visiteuse qui n'osait pas esquisser le moindre geste.

« Bonjour, comment t'appelles-tu ? » « Je suis Bellone. » « Et que viens-tu faire ici ? Que recherches-tu ? » La Rêveuse fronça légèrement les sourcils, se rappelant soudainement la raison qui l'avait conduite ici. Les songes, vouloir s'en échapper, retrouver Jämiel... « Je souhaite me réveiller... Pour de vrai.  Je souhaite quitter le monde des songes. » Pour toujours, eut-elle envie de rajouter. Elle se retint cependant : il n'était pas très poli de renier le domaine d'une déité devant cette dernière. « Hum... Bellone... » La femme relâcha le chat qui vint se poster aux côtés de sa protégée. « Tu es la participante à notre Coupe des Nations... » La concernée ne comprit pas exactement ce dont elle lui parlait. Elle se contenta de basculer son poids d'un pied sur l'autre, mal à l'aise. « L'une de celles qui ne s'est jamais réveillée. » La déité avait commencé à faire le tour de l'intrigante personne qui se tenait devant elle. Elle la toisait, la dévorait presque du regard. « Cette requête ne va pas être simple à réaliser... Tu es très précieuse pour mon peuple et ils sont nombreux à ne pas désirer vous voir vous échapper. Ils tirent de votre présence une source d'énergie non négligeable. Il me faudra une lourde compensation, pour pouvoir exaucer ton vœux... » continua la femme avant de se replacer face à son interlocutrice. « Mais Seessi a bien fait de te conduire à moi. » L'Orine esquissa un mouvement de recul. Elle serra contre elle le serpent qui avait grimpé pour s'enrouler autour de ses épaules. « Il s'appelle Toshio. » rétorqua la brune en fronçant les sourcils. La dernière phrase de la blonde l'avait mise mal à l'aise. Avait éveillé sa méfiance. Mon peuple, compensation, vœux... Ce n'étaient pas les paroles d'une Æther. Et si elle était l'une d'entre eux ? « Maintenant oui. » approuva la Djinn avec la douceur qui la caractérisait. « Êtes-vous... Êtes-vous comme... » La captive ne parvenait pas à formuler ses pensées. La panique s'emparait d'elle. « Je suis un Génie, oui. » répondit cependant la femme, tandis qu'une méduse s'élevait du sommet de son crâne. « Comment puis-je être certaine que vous faire confiance est une bonne idée ? » « C'est une question légitime. Tu fais confiance à Toshio, n'est-ce pas ? » Bellone baissa les yeux vers le reptile, qui sortit sa langue à cet instant précis. Et si... Et si lui aussi était.... Était-ce un piège ? Non... Mais elle avait déjà été dupée, alors elle ne pouvait pas exclure la possibilité que... La jeune femme ferma les yeux et secoua la tête. Non. Elle ne voulait pas se laisser gangrener par la peur. Le Visati l'avait sauvé des griffes de l'Imposteur. Elle pouvait lui faire confiance. Ses prunelles vertes se braquèrent de nouveau sur la silhouette éthérée et acquiesça. « Et Toshio m'a jugée digne de confiance pour réaliser ta requête. »

Seessi avait longuement côtoyé Ephira. Comme beaucoup des Enfants de Pandore, elle avait été manipulée pour rejoindre leurs rangs. Mais, contrairement à ses pairs, elle n'avait pas développé de rancœur à l'égard des Maîtres et Maîtresses qui l'avaient utilisé pour réaliser leurs dessins... Elle se souvenait encore ce que c'était d'espérer, de rêver, d'avoir envie, et elle chérissait ce sentiment d'une intention tendre. Elle ne reprochait pas aux mortels de l'éprouver, au contraire, elle le nourrissait, l'entretenait, le célébrait. Elle était de ces génies qui ne sont pas maléfiques, ni sournois. Elle ne se plaisait pas dans l'idée de corrompre les êtres et de les piéger dans le désespoir ; au contraire, elle accédait à leur requête, après leur avoir méticuleusement expliquer ce qui leur en coûterait. Rien ne se gagnait gratuitement, pas même les choses les plus anodines ; tout avait toujours une conséquence. C'est ce qu'elle enseignait aux Rêveurs. Elle avait perdu beaucoup d'opportunités de cette manière, mais cela ne lui importait guère. Elle se satisfaisait en sachant n'avoir trompé personne. Son allégeance n'allait ni au Bien ni au Mal, simplement aux Vœux. Elle se pliait aux souhaits les plus nobles comme aux plus vicieux.

Ephira s'approcha de la Rêveuse. « Ton absence créera un vide, pour certains Sylphes. De manière générale, ta présence dans le monde des songes nous renforçait. » commença-t-elle à expliquer. « J'accepte de t'en faire sortir, mais à une condition : il te faudra laisser ici une partie de toi, un éclat de ton âme sur lequel je veillerai. Cela nous permettra de garder notre source d'inspiration. » « Vous laisser une partie de mon âme ? » Ça sonnait dangereusement comme le fait de la vendre au diable... Ce n'était pas rassurant. Cependant... Avait-elle le choix ? « Et qu'en ferez-vous ? L'utiliserez-vous pour me contrôler ? L'userez-vous au point de me tuer ? » « Rien de tout cela. » promit la Djinn. Et, étonnement, Bellone eut la conviction qu'elle ne lui mentait pas. « D'accord... J'acc- » « Attends, ce n'est pas terminé. » la coupa la blonde. « Si nous passons ce pacte, cela aura une conséquence dans le Monde Réel. Cela signifie que nous serons liées pour deux vœux supplémentaires. Je suis dans une situation... particulière. L'une des compensations que je te demanderai dans le futur sera de me libérer de ma propre prison. Pour cela, tu seras sans doute confrontée au danger. Je te demanderai donc une chose en retour : que tu deviennes forte. Puissante. Comme celle de tes rêves. » Quelques bribes d'un songe passé lui traversèrent l'esprit. L'Orine sentit son ventre se serrer. Elle n'était pas certaine de faire un bon marché. Cependant... Elle ne voyait pas d'autres issues possible. Si elle refusait, elle retournerait entre les griffes de ses bourreaux. Elle voulait seulement que ce cauchemar cesse au plus vite. Elle se soucierait du danger que représentait cette demande une autre fois. Dardant son regard émeraude dans ceux, ambrés, de la Faiseuse de Miracles, elle tendit la main. « J'accepte votre proposition. Réveillez-moi. »

Bellone ouvrit les yeux. Elle n'était pas dans le monde réel mais, au moins, elle n'était plus dans celui des Songes.

2006 mots
Fin
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t37253-davina
 

[Q] Le premier vœu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Premier baiser | Læn
» Premier Accueil [Lilith]
» Le premier plant | Solo
» [Premier RP + Liens] Hazok
» Le premier jalon. [Ouvert]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Sympan :: Zone RP - Mers :: Mers - Est :: Mer du Feu Bleu :: Somnium-