Le Deal du moment : -16%
Aspirateur balai Dyson V15 Detect Absolute (2023)
Voir le deal
669 €

Partagez
 

 [Q] Les culottes de la voisine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bellada Ward
~ Magicien ~ Niveau I ~

~ Magicien ~ Niveau I ~
◈ Parchemins usagés : 915
◈ YinYanisé(e) le : 30/07/2018
◈ Âme(s) Soeur(s) : Gilbel ♥
◈ Activité : Cuisiner avec amour !
Bellada Ward
Sam 27 Fév 2021, 14:28


Image par Jenya Tkach
Les culottes de la voisine
Mertle
Intrigue ; Mertle complote, à l'aide de Minou, pour faire déguerpir Violette, sa nouvelle voisine un peu trop jolie à son goût.


« R'garde ça Minou, elle a mêm'pas étendu ses bas correct'ment ! » piailla la mégère, en lançant un regard dédaigneux en direction de sa fenêtre. De son poste d'observation, elle avait une vue dégagée sur la rue en contre-bas, et surtout sur la cours arrière de cette satanée Violette ! Une nouvelle sorcière s'était installée dans le voisinage et la vieille bique voyait cela comme une invasion de son territoire. La donzelle dont il était question était bien plus jolie qu'elle : les regards de ces messieurs glissaient sur ses courbes enchanteresses, que la vieillarde n'avait jamais connu. Ajoutez à cela que cette fille facile étendait sa lingerie dehors, à la vue de tous : Mertle l'avait pris en grippe dès les premiers jours. Depuis lors, elle s'amusait à l'espionner et à lui inventer tout un tas de soucis. Dans cette vie imaginaire, la malheureuse se voyait affublée de tous les malheurs imaginables. A bien y regarder, on retrouvait de nombreuses similitudes avec ce qu'avait dû endurer Mertle. Dans sa vision distordue, la vilaine attribuait à sa concurrente tous les abus dont elle avait elle-même été victime mais que le déni la poussait à cacher. « Pff, i'va falloir qu'on lui apprenne les bonnes manières à celle-là ! » pesta-t-elle en passant la main dans le pelage de jais de son compagnon à moustache. « N'est ce pas, Minou ? Qu'est c'qu'on d'vrais faire, hein ? Y mett'e du poil à gratter ? J'ter un sort pour qu'tout rétrécisse ? Aller les lui chaparder, tout simplement ? » Pour toute réponse, le félin se mit à ronronner - si fort, que l'on aurait pu croire à un troupeau s'ébrouant en extérieur. Cette réponse positive arrache un sourire mesquin à la vieille sorcière. « Oui, t'as b'en raison, mon beau ! » roucoula-t-elle avec plus d'affection qu'elle n'en avait jamais eu à l'égard de Sefus. Non pas que le sorcier en question ai fait quoi que ce fut pour mériter ses bons sentiments. Il était en grande responsable de la misère de son épouse, à la fois financière et sentimentale. Minou, de son côté, avait toujours montré un soutien inébranlable ! Lorsqu'elle se faisait trop mielleuse, il la remettait sur le droit chemin d'un coup de griffe bien aiguisé ; il l'encourageait dans ses mesquinerie et l'inspirait lorsque son génie diabolique se faisait pauvre en idées malfaisantes. Oui. Minou était de loin un bien meilleur parti que ce satané Sefus ! « On lui enverra c'sac à puce aux trousses. J'su's sûre qu'i'lui r'filera toutes sortes d'maladies au passage ! E' f'ra moins la maline lorsqu'elle aura l'ent'jambe en feu ! » prédit-elle avec un sourire machiavélique. L'idée la réjouissait déjà.

Minou balaya l'air de sa queue. Il tourna la tête vers la nouvelle arrivante : Odette, le vendre gonflé comme un ballon de baudruche, apportait un plateau avec du lait chaud, du thé et quelques biscuits secs - elle s'était essayé à la cuisine et avait généreusement donné quelques gâteaux à sa vilaine Marâtre. Elle le regretterai sans doute, lorsque Mertle se rendrait compte que la clone n'avait pas le talent de son Modèle et que ses sucreries étaient aussi dures que des briques : elle se vengerait à coup de ballais dans son derrière, sans aucune considération pour le polichinelle qu'elle avait dans le tiroir. « Que faites-vous de beau, aujourd'hui, belle-maman ? » demanda la blondasse avec toute la bonne humeur dont elle était capable - sa condition la rendait sujette à des sautes d'humeur que la vieille bique ne lui pardonnait pas, la malheureuse était donc obligée de se forcer à sourire en toute circonstance. « Quoi, t'bigleuse, t'vois pas qu'j'suis en train d'lire ?! » demanda l'épouse Boffin en reprenant entre ses mains parcheminées l'ouvrage qu'elle avait délaissé dès qu'elle avait aperçu les premiers voisins sortir de leurs chaumières. « Ou b'en est c'qu't'es pas capable d'connecter l'deux neurones qu'jouent en duels dans ta boite crânienne ? » Odette, qui s'était accroupit pour déposer une page de journal par terre et y installer la coupelle de lait pour Minou, se releva avec difficulté - elle se sentait essoufflée, en témoignaient ses joues roses. « Oh - Je n'avais - pas fais- attention. Désolée, Belle-Maman. » « Mmh, c'ça, allez, décampe, 'vant qu'j'te lance un sort ! » menaça la vielle fille.

749 avant matraquage des mots


Avatar
Avatar de noël : LINOK_SPB
[Q] Les culottes de la voisine. 2exr
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t35442-bellada-ward-le-c
 

[Q] Les culottes de la voisine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Q] - Allons Gaiement Chez La Voisine | Mertle & Toupinou
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Sympan :: Zone RP - Océan :: Continent Devasté - Ouest :: Nementa Corum :: Amestris-