Le Deal du moment : -36%
Friteuse sans huile Philips Airfryer Série 3000
Voir le deal
69.99 €

Partagez
 

 [Q] Le cube enchanté.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stanislav Dementiæ
~ Sorcier ~ Niveau II ~

~ Sorcier ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 1372
◈ YinYanisé(e) le : 30/01/2016
◈ Âme(s) Soeur(s) : Aggripina, la seule, l'unique.
◈ Activité : Mangeur officiel de chaire fraiche
Stanislav Dementiæ
Dim 22 Déc 2019, 13:10


Intrigue : Nostradamus devient propriétaire d'un étrange artefact. Il devra apprendre à en découvrir les secrets et en faire bon usage.

Une hache vint se planter dans la table où était assis Nostradamus, le privant ainsi de son repas. « Toi, t'es l'un d'ces bouseux de mage noir ? » demanda l'auteur de ce raffut, se penchant en avant pour scruter de plus près le voyageur. Toujours calme, le sorcier se contenta de reculer sur son dossier pour pouvoir mieux scruter les visages des brutes qui venaient l'importuner. Ils étaient trois, en tout. A en juger par la couleur hétérochrome de leurs ailes, il s'agissait d'une bande de Réprouvés. Un peuple rustre qui avait toujours dégoutté le Dementiæ. Ce sentiment était sans doute partagé par tous les membres de sa race : les sorciers étaient des êtres raffinés, qui usaient davantage de leur tête que de leurs muscles et qui, à vrai dire, étaient antagoniste aux bipolaires en bien des points. L'antipathie était sans aucun doute présente de l'autre côté également. Les deux peuples ne s'étaient jamais entendus et, même s'il fallait leur reconnaître une force et une puissance militaire impressionnante, les sorciers ne cesseraient jamais de se sentir supérieur à ces misérables. Une entente serait tout simplement contre nature. Leurs races était trop différentes, leurs mœurs diamétralement opposées. « Cela se pourrait. Qui sait ? » répondit le collectionneur en posant ses couverts sur la table devenue bancale. Patiemment, il attrapa sa serviette et commença à s'essuyer la bouche. Il n'avait plus faim, de toute façon. La vue de ces barbares et l'odeur nauséabonde qui les suivait partout lui avait coupé l'appétit. L'un des anges démoniaques se mit à rire de façon sinistre puis de donner un coup dans la chaise vacante tout en beuglant. « T'as pas compris, tête de nœud ? On vient de te poser une question, et on attend une réponse. Une vraie, pas l'une de tes phrases à la con. » Nostradamus leva brusquement la main, ce qui fit reculer l’impertinent qui s'empara de sa lame, prêt à se lancer dans le combat. Le premier de la troupe ne broncha néanmoins pas et son manque de réactivité rassura les deux autres, qui remarquèrent enfin les trois démons qui les encerclaient. Eux aussi étaient prêt à se battre pour défendre la vie de celui avec qui ils avaient passé contrat. L'Apôtre savait néanmoins qu'ils ne seraient pas à la hauteur. Ces pions pouvaient encore lui être utile, il ne voulait pas les gâcher inutilement dans une bataille qu'il savait perdue d'avance. « Alors ? T'es un sorcier, oui ou merde ? » insista le bipolaire qui avait planté sa hache. Le tenancier soupira avant de se lever pour se mettre à la hauteur de ses interlocuteurs. Il détestait se sentir inférieur, d'une quelconque façon que ce soit. Et, en restant assis, il se mettait en position de faiblesse. Le brun prit le temps de réajuster son costume sur ses épaules avant de répondre. L'élégance était primordiale, pour lui. Et puis, ainsi, c'était une façon de montrer sa stature imposante. Debout, il faisait la même taille que ces brutes, un constat qui devait être surprenante pour ces sur-hommes. « Oui, je suis un mage. » répondit-il calmement en s'approchant du meneur.

« J'le sens pas c'con. Tranche lui la tête, Rad. Il vaut pas mieux que les précédents. » râla l'impatient, qui se méfiait toujours. Un sourire indescriptible étirait les lèvres du mage, ce qui agaçait le blond. Rad le toisa quelques secondes, réfléchissant. Il est vrai qu'il aurait ressentit une certaine satisfaction en faisant rouler sur le sol la tête de cette saleté de manipulateur. Il était néanmoins las de courir après ces emmerdeurs. Il voulait simplement se débarrasser de sa tâche et en finir au plus vite pour pouvoir retourner à ses affaires, à Sceptilinost. Un sourire carnassier s'afficha sur le visage du bipolaire. « Ouai, sans doute. Mais on ne trouvera aucun de ces trouillard qui puisse nous paraître digne de quoi que ce soit. » La haine aurait autrefois remporté le pas, et il aurait zigouillé cette enflure sans plus y réfléchir. Il avait néanmoins apprit à contrôler ses pulsions. Au moins, celui-là n'avait pas cherché à s'enfuir en criant à l'aide comme l'avait fait le dernier salopard qu'ils avaient coincé. « Un cadeau, pour toi. » déclara-t-il en tendant entre eux deux le cube métallique. « Nous y avons laissé un petit cadeau. » Un air moqueur plana sur le visage des ailés. « Fais en bon usage. » dit Rad tout en déposant l'artefact sur la table. Ne souhaitant pas rester en compagnie de ce fourbe plus longtemps -qui sait s'il changeait soudainement d'avis ?- le chef retira sa hache puis déploya ses ailes.
788 mots



Merci Kyky  nastae
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t34204-nostradamus-demen
Stanislav Dementiæ
~ Sorcier ~ Niveau II ~

~ Sorcier ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 1372
◈ YinYanisé(e) le : 30/01/2016
◈ Âme(s) Soeur(s) : Aggripina, la seule, l'unique.
◈ Activité : Mangeur officiel de chaire fraiche
Stanislav Dementiæ
Dim 22 Déc 2019, 13:46


Nostradamus observait le cube d'acier que lui avaient si gentiment offert les réprouvés lors de leur rencontre. Les mains croisées sous son menton, il toisait l'objet avec avidité et méfiance. Il avait lancé plusieurs sorts runiques pour s'assurer que ce cadeau n'était pas empoisonné... Il avait craint que les bipolaires lui donne cette chose pour qu'elle puisse le tuer ensuite. Ce mode opératoire était fort peu probable venant de ces barbares. Ces rustres ne vivaient que pour le combat. S'ils avaient voulu le tuer, ils l'auraient fait de leurs propres mains. Ils ne comptaient que sur la force brute et délaissaient complètement la magie et tous les avantages qu'elle pouvait apporter. Malgré ce raisonnement, le Mage noir ne pouvait s'empêcher de se sentir soupçonneux. Les paroles du messager tournaient en boucle dans sa tête et il n'y avait rien de bienveillant, il avait même le sentiment qu'il s'agissait presque de menaces à demi avouées. Il regrettait d'avoir cédé sa chevalière à Siruu. Il savait évidemment que ce geste lui serait sans doute bénéfique un jour mais, en cet instant, il se trouvait fort embêté d'en être démuni. Il se sentait presque nu. Vulnérable aux attaques. Le sorcier soupira avant de se relever. Il doutait fortement que le boitier soit ensorcelé ou maudit d'une quelconque façon que ce soit, mais il ne fallait jamais abaisser sa garde. Seuls les idiots risquaient leurs vies en se laissant aller avec des suppositions presque infondées. « Zaalihk ! » appela le Dementiae d'un ton sec. Aussitôt, l'un des trois démons apparu derrière lui, accroupi en position de soumission. « Relève-toi. » ordonna-t-il avant de s'approcher du Vil. « Comment te sens-tu ? » demanda-t-il en toisant son serviteur. Ce dernier, bien qu'il essaya de masquer sa surprise, fit une drôle de tête. Ce n'était dans ses habitudes de s'inquiéter du bien être des gens à sa solde. « Euh... Bien... » répondit avec hésitations le petit diable. « As-tu essayé de parier au marché, comme je te l'ai demandé ? » continua à questionner l'Apôtre Obscure. Le serviteur acquiesça. « Oui, Monsieur. Et je me suis retrouvé très chanceux. Nous avons rapporté trois chèvres et plusieurs sacs de- » « Ca a marché... » coupa le sorcier avec un sourire satisfait. Nostradamus avait bénit l'homme avec ses dons, lui offrant une chance peu commune. Le problème était de savoir quand est ce que son sortilège prendrait effet et lorsque sa bonne fortune disparaîtrait peu à peu... La chance sur le marché indiquait néanmoins que les effets avaient commencés... Il devait de dépêcher.

Le Mage noir attrapa son subordonné par les épaules et le conduisit à l'endroit où il était assis, quelques instants plus tôt. Une fois installé, il lui refourgua le cube entre les mains puis s'éloigna de quelques pas. « Bien, rend moi service : fait en sorte de découvrir ce que ce machin garde secret. » dit-il. Zaalihk haussa un sourcil. Il n'aimait pas spécialement être sous les ordres de cet homme. Lui même était un démon et aimait répandre le mal, mais il était rarement en accord avec exigences fourbes de son maître. Il ne lui faisait pas encore confiance. « Que dois-je faire, exactement ? » « Je n'en sait rien. » avoua Nostradamus, quelque peu irrité par ce fait. « Danse pour ton dieu, chante une incantation occulte ou alors essaye de croquer dedans, peu m'importe. Ecoute simplement ce que ton instinct te dit de faire. » Drôle de requête, même pour cet excentrique aux goûts de luxe. Le diablotin avait soupçonné que son contractant avait quelques cases en moins et ses hypothèses semblaient se vérifier avec cette étrange demande... Quelque peu méfiant, le démon abdiqua néanmoins. Soupirant, il observa le cube froid entre ses mains et se mit à le tourner entre ses doigts, à la recherche d'un indice. L'inspection dura plusieurs secondes. Il essaya de secouer l'objet, de le renifler, le caresser ou encore de le briser. Il n'avait simplement aucune idée de quoi faire avec ce truc. Le tenancier, lui, observait la scène avec un visage neutre et impassible, attendant patiemment que quelque chose se passe. Perdant patience, le démon fit claquer sa langue conte son palais. « Il est cassé votre jouet. » dit l'homme en jetant le cube par terre.

La porte qui apparut fit sourire le Sorcier. « Je crois bien que tu viens de le réparer, mon cher ami. »
750mots



Merci Kyky  nastae
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t34204-nostradamus-demen
Stanislav Dementiæ
~ Sorcier ~ Niveau II ~

~ Sorcier ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 1372
◈ YinYanisé(e) le : 30/01/2016
◈ Âme(s) Soeur(s) : Aggripina, la seule, l'unique.
◈ Activité : Mangeur officiel de chaire fraiche
Stanislav Dementiæ
Dim 22 Déc 2019, 15:01


« PS : Les sorciers ça pue »

Nostradamus laissa un rictus amusé s'épanouir sur ses lèvres, tandis qu'il repliait la lettre qu'il avait trouvé dans la chemise du cadavre. Vue l'odeur et l'état du corps, cela faisait plusieurs jours que l'expéditeur l'avait laissé moisir ici. A moins que la présence des autres cadavres n'induise le mage en erreur. C'était possible. Son odorat était plutôt développé, sans doute davantage que la moyenne. Il parvenait à séparer les fragrances les unes des autres, et y décelait habituellement une qui parvenait à l'allécher, à déclencher ses envies et ses désirs macabres. Cette fois-ci néanmoins, il n'y avait rien d'appétissant. Juste des odeurs de décompositions à différents stades. A ses côtés, Zaalihk affichait une pâleur maladive, se couvrant le nez et la bouche de son coude. Il était sur le point de vomir, sans doute. Le Mage lui même supportait assez peu cette odeur nauséabonde et sentait son estomac se tordre de dégoût. « Remonte, si tu as envie. » congédia le sorcier. « Je dois vous protéger. » répliqua le démon, ce qui fit rire le protégé. « Oui, bien sûr. Et dans ton état, c'est vrai que tu me seras d'un grand secours. » se moqua l'homme, ce qui offensa le pécheur. Sans se faire plus prier, il remonta à la surface. Le petit cadeau qu'avait craint le nouveau propriétaire du cube était sans aucun doute l'espion qui gisait au sol, découpé en morceaux et la missive qu'il transportait pour le haut dignitaire sorcier. Nostradamus n'était pas encore à l'abri d'une attaque surprise mais il doutait qu'il s'agisse là des manœuvres des réprouvés. Désormais, c'était aux manigances de son pair décédé qu'il devrait faire attention. Et contre cela, le démon ne pourrait rien faire.

L'Apôtre Obscure scruta les alentours. La pièce ressemblait à une cave. Ses murs en pierre y retenait la fraîcheur. L'endroit n'était pas très grand mais avait suffisamment d'espace pour permettre d'entreposer quelques établis, des étagères et, au centre de l'endroit, une chaise qui ne présageait rien de bon sur les événements qui s'étaient déroulés ici. Le Mage des Ténèbres plissa les yeux. L'obscurité était épaisse, la seule source de lumière étant le carré laissé par la porte ouverte, en haut des escaliers. Il était néanmoins possible de distinguer les formes des mobiliers et, au loin, les silhouettes entassées de malheureuses victimes.

L'homme voulait explorer la pièce, mais ne pouvait s'élancer comme cela, sans précaution. Le sorcier s'accroupit pour récupérer du sang sur le cadavre. Il n'était pas de première fraîcheur, mais cela serait suffisant pour tracer la rune. Avec l'efficacité de celui qui exécute régulièrement ce geste, le vivant dessina sur sa main le symbole de la protection. Avec prudence, le Dementiae s'approcha de l'une des étagères, tendant sa paume devant lui pour essuyer une possible attaque ou un maléfice. Des livres et des livres se succédaient sans fin sur les rayons. Mais, au lieu de titres de romans ou d'essais scientifiques, les tranches des ouvrages indiquaient des noms. Nostradamus n'en reconnut aucun mais cela n'avait rien d'étonnant. Le Mage avait envie d'ouvrir l'un des livres, mais se méfiait. Il devrait user de davantage qu'une simple rune tracée sur sa main pour oser s'emparer de ces secrets. Il avait toutefois une idée plutôt précise de ce qui devait se trouver sur ces pages : les informations que l'espion était parvenu à trouver. Des résultats sur les expériences qu'il menait ici, peut-être. Tout cela serait fascinant, une fois que le mage serait capable de lire leur contenu. Pour l'heure, le mage se contenta de passer à l'étagère suivante, où il découvrit des bocaux entassés les uns à la suite des autres. D'étranges formes flottaient à l'intérieur du liquide, sans que Nostradamus ne puisse discerner correctement de quoi il s'agissait. Sans doute rien de bon. Agacé par le manque de luminosité, le curieux sortit de l'étrange bibliothèque pour s'approcher du tas de cadavres. Malgré l'obscurité, l'homme remarqua des traces de tortures sur les corps. Sans doute était-ce grâce à cette méthode que l'espion parvenait à obtenir ses confessions, à lever les secrets qu'il cherchait... Le chasseur esquissa un sourire. Un espion de cette trempe avait besoin d'un lieu où pouvoir faire ses petites affaires en toute tranquillité. Chose peu aisée lorsque l'on devait tenir une identité qui nous obligeait à rester en vadrouille et nous empêchait de revenir sur un territoire où l'on pouvait se permettre ce genre d'activités... Le sorcier se sentit d'humeur joueuse. Il avait encore beaucoup de choses à découvrir sur cet endroit. Il lui tardait d'en trouver tous les mystères.
819 mots, sans la phrase d'Erza



Merci Kyky  nastae
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t34204-nostradamus-demen
Stanislav Dementiæ
~ Sorcier ~ Niveau II ~

~ Sorcier ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 1372
◈ YinYanisé(e) le : 30/01/2016
◈ Âme(s) Soeur(s) : Aggripina, la seule, l'unique.
◈ Activité : Mangeur officiel de chaire fraiche
Stanislav Dementiæ
Dim 22 Déc 2019, 19:59


La porte s'ouvrit, laissant passer la silhouette de Zéphyr. Le démon essuyait ses mains recouvertes de sang. « Ce fouineur ne vous embêtera plus. » déclara l'homme tout en refermant la porte derrière lui. Pour toute réponse, il obtint la mine satisfaite de Nostradamus qui referma le livre qu'il était en train d'examiner. Il s'agissait de l'un des documents trouvés dans sa nouvelle cave portative. L'un des cahiers de résultats de l'espion. La plus grande partie des explications étaient cryptées, demandant au Mage une énergie considérable pour parvenir à les déchiffrer. C'était un exercice laborieux même pour les plus aguerris et le tenancier était loin d'être doué dans ce domaine. En réalité, il n'y connaissait absolument rien. Mais grâce aux contacts qu'il avait pu tisser au fil des années de par son métier, il avait pu faire appel à un expert qui lui avait donné quelques conseils pour trouver la clé de décodage. Après plusieurs jours d'effort, le Dementiæ était finalement parvenu à son but et il passait désormais son temps à décrypter les lignes rédigées minutieusement par le défunt. Une tâche fastidieuse, qu'il devrait répéter pour chacun des ouvrages de cette lugubre bibliothèque. Le sorcier se leva de son fauteuil puis s'approcha de la porte. Là, lentement, il se baissa puis ramassa le boitier métallique. Instantanément, la porte disparue, remplacée par la surface lisse du mur. « L'avez-vous fait crier ? » demanda l'Isemssith. « Suffisamment fort pour que le continent tout entier puisse l'entendre gémir. » répondit le Vil avec un sourire cruel. Le sourire fut partager par son collaborateur qui s'approcha d'une commode dont il ouvrit les portes. Il s'empara de deux verres et d'une bouteille contenant son Whisky favori. « Dans ce cas, fêtons l'obtention de ce joyeux cadeau. » Nostradamus tendit le verre qu'il avait servi pour son partenaire et ils trinquèrent avant de boire ensemble.  Zéphyr avait un bien meilleur caractère que son frère et savait apprécier les bonnes choses, ce qui expliquait pourquoi le Sorcier accepte de lui faire goûter le breuvage.

Tandis que les deux hommes se mirent à discuter autour de leurs verres, le Mage usa de ses dons pour rédiger une note sur un parchemin où il avait annoté tous les détails qu'il avait pu remarquer sur sa nouvelle acquisition. Pour l'instant, la feuille était tristement vide. Mais cela ne signifiait pas pour autant qu'elle le resterait longtemps. Jusqu'à présent, le curieux avait découvert qu'une fois sous sa forme de cube, les personnes et les choses enfermées ne pouvaient plus s'échapper de cette prison intemporelle. Il semblait également qu'aucun son ne puisse plus en sortir. Malheureusement, la porte n'était pas insonorisée et même lorsqu'elle était fermée, les curieux pouvaient encore entendre ce qu'il s'y passait derrière. Un détail ennuyeux qui avait surement coûté très cher à son ancien propriétaire. Quoi qu'il s'agissait là de simples suppositions. Toujours était-il que Nostradamus préférait régler ce souci dans les plus brefs délais. Il trouverait aisément une solution, graver des runes étant la plus évidente. Malheureusement, la puissance de celles-ci avaient tendances à diminuer avec le temps et le mage n'avait pas l'intention de perdre son temps à répéter inlassablement ces tracés. Cela serait néanmoins suffisant le temps qu'il trouve quelque chose de plus définitif. A part cela, la cave ne semblait pas avoir grand chose d'anormal, mis à part son contenu peu approprié au public.

Le fait qu'il se retrouve en possession de telles révélations se révélerait d'ailleurs problématique, à un moment où un autre. Nostradamus avait longuement réfléchit à la marche à suivre. La lettre impertinente de l'Impératrice des deux Rives avait laissée était claire et ne laissait aucun doute : la surprise était destinée au Chancelier Kamtiel. Le plus prudent aurait simplement été de se débarrasser de l'artefact et de le faire passer au Chancelier. Néanmoins, l'occasion était trop belle pour que l'Apôtre ne saute pas dessus. Et puis, ce cube pourrait se révéler fort utile pour ses petites affaires. Le Dementiæ avait donc décidé de garder ce secret pour lui seul. De toute façon, l'espion avait sans doute déjà fait ses rapports à son mystérieux supérieur et ce dernier ne chercherait pas à s'encombrer d'un inutile microbe qui s'était fait démasquer. Il pourrait néanmoins se poser des questions sur sa disparition et une absence de corps pourrait se révéler embêtante. Le tenancier avait donc prit soin de régler ce détail dans les plus brefs délais.

« Vous savez, on reproche souvent aux Démons d'être des créatures sans cœur, qui répandent le Mal et les Vices dans leurs sillages... C'est vrai. Mais lorsqu'il s'agit d'être sans cœur, je pense que la médaille revient à ceux de votre espèce. » déclara Zéphyr en observant son supérieur. « Vous êtes une créature particulièrement solitaire, dont le cœur c'est atrophié il y a de cela bien longtemps. » Nostradamus se mit à sourire. Il est vrai que la bonté l'avait depuis longtemps abandonné.
865 mots



Merci Kyky  nastae
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t34204-nostradamus-demen
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

[Q] Le cube enchanté.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Sympan :: Zone RP - Océan :: Continent Devasté - Ouest :: Antre des damnés-