-50%
Le deal à ne pas rater :
WiMiUS S27 – Mini projecteur portable rotatif à 270° Full HD 9000 ...
69.99 € 139.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 [LDR Chamans] - Tester la foi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar
Ven 27 Mai 2016, 17:08


Tester la foi
[LDR Chamans] - Tester la foi  557855LDCChaman

La lune disparaissait parfois derrière les nuages, effaçant les ombres des silhouettes qui se déplaçaient lentement. Toutes rejoignaient un point précis. Un rendez-vous avait été donné, des instructions conférées. Au cœur de l'Antre des Damnés,  sur l'un des plateaux, se tenait une femme, vêtue entièrement de noir. Les peintures qui figuraient sur son visage rappelait celle des Chamans et, à vrai dire, elles l'étaient. La créature n'en était pourtant pas un. Il s'agissait d'une Ombre, une Ombre qui soutenait les Ætheri. Elle aurait sans doute choisi Sympan, elle aurait sans doute juré fidélité au Dieu Roi si une apparition divine ne s'était pas imposée à elle, lui offrant les mêmes avantages que le peuple des Ombres et bien plus encore. C'est ainsi que dans le chaos, cette Ombre avait revêtu les habits d'une Chamane, s'infiltrant parmi le peuple de ceux qui faisaient le lien entre le monde des morts et celui des vivants. Elle s'était vite imposée comme une sage, ses connaissances semblant infinies malgré son jeune âge apparent, son discours pertinent et percutant. Bien vite, il sembla que beaucoup de Chamans adhèrent à ses principes, le Roi lui-même la rencontrant. Bien entendu, Seth sut tout de suite quelle n'était pas ce qu'elle prétendait. Ombre une grande partie de sa vie, il savait encore reconnaître celles qui étaient jusqu'à présent maudites. Pourtant, il ne révéla rien, les plans de cette dernière répondant parfaitement à ses besoins et à ceux de son peuple. Puisque chacun avait besoin d'un signe, que certains doutaient du chemin à prendre, cette femme leur apporterait la preuve de la juste voie, celle des Ætheri.

La cérémonie allait commencer. Elle en était la maîtresse, celle qui connaissait les formules, celle qui connaissait la procédure. Bien entendu, c'était une réelle invention de sa part mais peu importait. Seul le résultat comptait. La libération des Ombres était aussi secrète que ce peuple de légende. Personne ne pourrait se douter. Alors, elle avait tout mis en œuvre pour réunir le plus grand nombre de Chamans, mais pas que, des individus qui croyaient en Sympan, de ceux qui pensaient que rien ne pourrait leur arriver, que le Créateur était tout puissant et qu'il ne laisserait pas les Ætheri gagner cette guerre. Elle avait donc demandé aux Chamans qui seraient présents de convaincre ces êtres de les rejoindre pour cette cérémonie un peu spéciale.

L'herbe de vie passait dans les rangs alors que les pinceaux et les doigts peignaient les corps à moitié nu, recouverts de peaux, d'os ou de fourrures. Les dessins étaient importants car tous avaient une signification. La lune réapparut juste avant que la jeune femme ne parle. « Le monde se divise jour après jour pour savoir de qui des Ætheri ou de Sympan est légitime. Tout le monde ici que des Ætheri ont rejoint le Créateur, qui est lui-même un Dieu. Nous autres, Chamans, croyons en une multitude de divinité et dans ce combat qui oppose les uns aux autres, nous ne pouvons prendre parti pour l'Unique, cette divinité qu'aucun de nous n'avons vu. Nos rites nous rapprochent tous les jours un peu plus des Ætheri. J'ai déjà senti leur présence m'envahir, leur puissance me posséder. Ce ne fut jamais le cas pour celui que l'on nomme Sympan, si ce n'est une seule fois, sans être certaine de cette vérité. On le dit Grand mais il ne se montre pas. Existe-t-il seulement ? ». Le doute était permis. « Je vous propose donc une vérification. Beaucoup de ceux qui croient en Sympan pensent que jamais le Créateur ne les laissera périr dans une cérémonie qui remet en cause sa suprématie et son existence même. Allez au bout de vos pensées et venez me rejoindre. Que la voix de celui qui est résonne. ».

Les gestes étaient précis, répétés par les Chamans. Les chants s'élevaient autour de ceux qui s'étaient portés volontaires. Des Chamans étaient parmi les quelques élus. Tous allaient subir un sort normalement mortel mais seuls ceux qui croyaient aux Dieux véritables s'en sortiraient ; telle était l'idée. Les rites chamaniques célébraient souvent aussi bien la vie que la mort. Des hommes et des femmes avaient été choisis pour copuler à des endroits stratégiques, les cris de plaisir rejoignant les crissements de dents de ceux qui s'étaient portés volontaires pour donner leur sang. Recueilli dans plusieurs bols de terre, il fut versé sur ceux qui testaient en cette nuit leur foi. Chaque Chaman et chaque spectateur d'une race différente devait préparer sa magie afin de lâcher cette dernière sur le groupe réunit au centre d'un large cercle d'individus. La jeune femme donna le signal et quand tous les pouvoirs se touchèrent, une explosion retentit, une explosion qui fut canalisée par des boucliers de protection pour éviter de toucher la foule. Le feu se mêlait à la glace, l'électricité dansait avec la magie noir, l'acier fondait sur les êtres qui se pensaient indestructibles car protégés par leur divinité. Une fois la fumée et la poussière dissoutes, il ne restait que les Chamans, debout, aucune égratignure ne traversant leur chair. Les autres n'étaient plus que cendres. Ce soir, les Ætheri gagnaient.

847 mots

Explications


Coucou =D J'espère que vous allez tous bien ! Les Chamans c'est la vie <3

Alors, je sais, mon texte n'est pas très clair sur ce que vous devez faire donc je vous donne des pistes en dessous (en sachant que vous pouvez tout faire ou vous concentrer sur une seule chose ^^) :
- Vous pouvez tout d'abord faire partie des Chamans qui ont été appelés pour chercher des individus qui croient en Sympan. Donc vous devez un peu parcourir le monde pour trouver des personnes qui, vraiment, pensent que leur foi est plus forte que tout et que, priant Sympan, rien ne peut leur arriver.
- Vous pouvez avoir plusieurs rôles dans la cérémonie :
~ Peindre les corps des autres Chamans et invités s'ils le souhaitent.
~ Vous occuper de la profusion de l'herbe de vie
~ Faire partie de ceux qui se reproduisent sur le côté (bon là mettez votre rp sous spoiler ou hide si vous êtes un peu cru cru la praline /sbaf)
~ Faire partie de ceux qui donnent leur sang pour la cérémonie
~ Faire partie de ceux qui chantent, dansent etc.
~ Faire partie de ceux qui concentrent leur magie pour frapper le groupe du centre (composé donc de Chamans - pro-Aetheri et d'autre individus - pro-Sympan)
~ Faire partie de ceux qui sont au centre (donc vous pouvez flipper votre mère ou être certain que les Aetheri sauveront votre vie).
Vous pouvez bien sûr parler avec des PNJ, vous questionner sur certains sujets, asseoir votre position etc.

Seuls les Chamans et les compagnons Chamans peuvent participer à ce rp ^^ Vous avez jusqu'au 27/06.

Gain(s)


■ Pour 900 mots : 1 point de spécialité au choix
■ Pour 450 mots de plus : 1 autre point de spécialité au choix

ATTENTION : Ce rp est un rp d'event donc vous devez attribuer un point de pourcentage à la fin de votre message.
Note : Les Chamans pro-Sympans peuvent participer mais vu la finalité, seuls ceux pro-Aetheri peuvent attribuer des points. Donc vous attribuez soit +1 point aux Aetheri, soit -1 point à Sympan ^^
Veillez à bien le préciser avec vos gains ;)

Récapitulatif des Gains


Personnage / Lien / Gains

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Lun 27 Juin 2016, 14:38



[LDR Chamans] - Tester la foi  Prophe10

Tester la foi



"Tu t'apercevra bien vite de ta bêtise, crois-moi." S'il aurait pu devenir sourd et se crever les yeux là tout de suite, Devaraj l'aurait volontiers fait. Malheureusement, il avait encore besoin de ses facultés auditrice et de sa vision pour servir son peuple et honorer les Aetheri. Ramener des chiens de Sympan dans le campement de leur tribu, pour assister à leur cérémonie, en voilà une idée totalement saugrenue ! Il avait mit plusieurs jours à surmonter l'horreur que lui inspirait une présence étrangère et surtout hérétique dans un lieu aussi sacré. Puis finalement, il s'était résigné. Son souverain et les Aetheri à travers lui devaient avoir une bonne raison pour agir ainsi, une raison qu'il ne pouvait pas comprendre car il n'était pas assez érudit, pas encore. Une raison à laquelle il n'avait pas accès, car ce n'était pas son rôle. Son rôle était de servir son peuple, en l'occurrence en obéissant et en se laissant guider. Le chaman était donc parti rechercher un adepte de Sympan pour le ramener avec lui. Il était tombé sur un bélua canin, Guthan qu'il s'appelait, un homme stupide dont Devaraj se retenait depuis plusieurs heures d'arracher la langue. Ils étaient dans un bordel. Guthan l'avait croisé dans le couloir et en voyant ses peintures chamaniques sur son torse, il s'était mit en tête de le convertir pendant la durée de sa visite dans l'établissement. Les yeux verts pâles du chaman, bientôt aussi blanc que ceux d'un fantôme, se levèrent lentement quand la voix nasillarde du bélua résonna dans la petite pièce feutrée. "Hm." Le chaman avait arrêté de répondre depuis longtemps, ce qui malheureusement n'empêchait pas Guthan de continuer à parler. Grinçant des dents, Devaraj se tourna de l'autre côté du lit, lui tournant le dos. Il caressa la joue de sa compagne du soir et décida d'oublier momentanément la présence d'un hérétique à quelques mètres de lui. Il lui fallu beaucoup de patience et encore plus d'attentions charnelles pour réussir.

Le voyage de retour au campement ne fût pas mieux. En fait, c'était même pire. Entendant qu'il était invité à partager une des cérémonies qu'il décrivait comme être "barbares" ou "primitives", Guthan s'était cette-fois-ci mit en tête de convertir toute la tribu en entier, persuadé qu'il était ce héros dont ils avaient tous besoin pour trouver la vraie lumière. Les lèvres retroussées dans un rictus d'agacement profond, de haine, de violence réfrénée, Devaraj le guidait sur les sentiers, prononçant parfois des prières dans sa tête pour ne pas craquer. Il n'avait plus les plaisirs de la chair à portée de main pour se changer les idées et était obligé de supporter placidement cet individu débile. Il était outré de découvrir ce personnage grossier, qui respectait si peu la Mort qu'il s'en croyait protégé à jamais. Certains auraient été tristes, désolés, mais lui ce n'était qu'une bouffée étouffante de mépris et de colère qui l'envahissait à la vue d'une hérésie si grande.    

Ils arrivèrent au lieu de rendez-vous. Devaraj se sépara de son invité avec un soulagement infini. Le chaman couru se mêler aux siens et se ressourcer, comme si un poison l'avait infesté et qu'il avait besoin de s'en purifier le plus vite possible. Il se réfugia dans les bras de Satinka, fuma, bu, croyant avoir accomplit la chose la plus difficile de toute sa vie. Enfin calmé, on lui expliqua le déroulement de la cérémonie et il comprit enfin quelle était la finalité du processus... Ou presque. Non, en fait, il comprit surtout que Guthan allait mourir en réalisant la puissance des Aetheri, et ce fut la seule chose qui lui importa vraiment. Soudainement impatient de pouvoir contempler cette scène, Devaraj se porta volontaire pour participer puis alla aider pour les préparatifs. Il se dépêcha de récupérer ses affaires de peintures et passa dans les rangs pour couvrir les corps de symboles pour ceux qui voulaient bien de sa pâte encore un peu débutante. Il aimait peindre, ne s'en passait plus, bien qu'il ne soit encore qu'un novice en la matière. Peindre des corps pour un rituel sacré était un art, un savoir qui s'apprenaient sur plusieurs années. Car s'il fallait bien sûr connaître chaque symbole et couleur par cœur ainsi que ses significations, il fallait aussi savoir les accorder selon la personnalité de l'individu et réussir à les dessiner sans bavures. C'était comme découvrir et apprendre un langage à part entière.

Une fois sa séance artistique terminée, Devaraj rejoignit les autres volontaires au centre du cercle qui s'était formé. Il se plaça devant Guthan, regarda droit dans les yeux de cet être qui se croyait invincible. La naïveté et la stupidité tuent, ils allaient en avoir la preuve, tout de suite. Pendant un instant, le chaman se demanda si Guthan changera d'avis quand il aura passé la Mort, s'il comprendra réellement ses erreurs… Méritait-il vraiment de connaître la vérité, pour commencer ? Fallait-il apprendre à pardonner ces êtres qui bafouaient les croyances les plus puissantes ? Non.    

On leur versa le sang des sacrifiés sur le corps. Devaraj laissa le liquide couler le long de sa peau, sa forte odeur l'envahissant. C'était enivrant, comme un parfum puissant, lourd de significations. L'atmosphère était lourde. Certains avaient peur, d'autres tremblait d'impatience, comme lui. D'autres encore, doutaient de leurs choix et ne savaient que penser. La prêtresse avait raison, il était temps de vérifier de façon efficace qui avait raison, où se trouvait la vérité. Et si Sympan existait vraiment, il n'était rien comparé à Ezechyel et Edel qui lui avaient donné une vie, une maison,  l'entrée dans un monde invisible et la possibilité d'ouvrir les portes d'un savoir caché.

Un souffle violent l'empêcha de garder les yeux ouverts plus longtemps. Il les ferma, manqua de trébucher, un sourire béat aux lèvres devant tant de puissance regroupée au même endroit. C'était si grisant qu'il en trembla, sentit ses doigts se fermer et se relâcher brutalement, plusieurs fois. L'afflux de magie était une sensation qui aimait particulièrement ressentir à travers son corps, qu'elle provienne de ses propres pouvoirs ou bien d'une source extérieure. Pendant un instant qui lui sembla être une éternité, il en oublia même pourquoi il était ici et toute la cérémonie à laquelle il participait. L'explosion qui retentit fut d'une violence comme il n'en avait jamais vue. Le chaos lui succéda, les éléments se mélangeant pour détruire, casser, briser. C'était affolant. Devaraj inspira et expira plusieurs fois très rapidement, ne se demandant pas une seule fois s'il allait mourir ou non. A vrai dire il était trop envouté par la scène en elle-même et occupé à contempler l'influent pouvoir qui l'entourait pour réfléchir à son propre sort.

Le temps passa, ou plutôt, il s'arrêta. Enfermé dans le cercle, le chaman avait perdu toute notion temporelle. Parfois il voyait des morceaux de corps se désintégrer de façon tout à fait fascinante, parfois des cris lui parvenaient, parfois un silence sourd et lourd pesait sur lui. Lorsque la tempête se calma enfin, la fumée et la poussière mirent de longues minutes à se dissiper. Devaraj mit encore de plus longues minutes à revenir à la réalité. Il fixait un point, droit devant lui, encore choqué par des émotions trop violentes, les doigts encore tremblant d'excitation. Finalement, ses prunelles se levèrent vers le ciel, puis redescendirent lentement sur le cercle sacré au sol.  

Guthan avait disparu, il ne restait plus grand chose de son corps… Ou presque. S'abaissant, le chaman ramassa le crâne fumant qui était tombé à ses pieds. Un sourire mauvais aux lèvres, il se releva d'un bond et fit tourner l'objet entre ses doigts. "Pour les Aetheri, l'Ami." Déposant un baiser sur l'os, il sentit une profonde satisfaction l'envahir. Sortant du cercle qui avait été délimité pour la cérémonie, il déambula en courant parmi les spectateurs, à la recherche de sa camarade. "Kewaneeeeee ! J'ai trouvé un joli souvenir pour la maison ! Ahahahaha !"


Merci pour ce LDM !  nastae

Mots : 1350
Gain :  +2 en charisme
+1% Aetheri

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Mer 06 Juil 2016, 01:10


Andromesia, comme à son habitude, se tournait les pouces dans la magnifique forêt des clochettes. À vrai dire, la jeune femme n'avait que peu de choses à faire. Son rang au sein de la tribu de chaman ne se résumait qu'à "fille du chef"... C'était assez risible, d'autant que sa place n'était absolument pas à la cuisine ! Accompagné de son fidèle allié Meriak, Andromesia observait les esprits se faufiler à travers les arbres étincelants. Son compagnon, lui, posait un regard assez noir sur ces petites bêtes. À vrai dire, la jalousie s'emparait de ses pensées chaque fois qu'une entité non vivante tournait autour de son chaman. Cette fille était à lui, Meriak avait patienté vingt ans afin de réapparaître aux yeux de quelqu'un, et nul autre esprit ne passerait les portes de sa très chère chaman ! "Jamais !" Lui disait-il. "Je suis bien assez puissant pour te protéger moi-même ! Tu ne ressentiras jamais le besoin d'un second compagnon !". Et sur ce point, l'ancien démon n'avait pas totalement tort. Andromesia n'était pas une chaman experte, bien au-delà... Il était par ailleurs facile de la reconnaître "en retard" sur les chamans de son âge ! Meriak était bel et bien sa seule façon de tenir face aux esprits mal intentionnés. Cette faiblesse rendait la jeune femme particulièrement influençable ! Les deux principales inspirations d'Andromesia résidaient en les personnes de son père et son esprit compagnon. Son ton assez monotone, léger et bas lui provenait très certainement de Meriak, tandis qu'elle tenait son ambition de son père. Une ambition qui montrait le bout de son nez pour quelques rares sujets, et le chamanisme n'en faisait malheureusement pas encore partie ! À vrai dire, la chaman était déjà aux anges, elle savait parler aux morts ! Une grande chance. Mais connaissait-elle au moins tout le potentiel d'un chaman accomplit ? Peut-être se mettrait-elle réellement au travail si Andromesia concevait l'étendue de son pouvoir. Pour le moment, sa seule utilisation résidait dans le dialogue avec les âmes... Il n'y avait là pas de quoi réjouir son père, Illio, qui espérait bien, après l'avoir fait chaman, voir sa fille grandir. Devenir forte !

Cette occasion se montra devant lui lorsqu'un jeune chaman étranger parvint sur le territoire de la tribu. Il n'était pas un danger, bien au contraire ! C'était là un signe, une façon pour Illio d'endurcir sa fille, lui montrer les réalités de ce monde. Le garçon était en fait un messager. Venu de loin, il avait pour mission de rassembler les chamans de tous horizons, et ceux afin de prendre part à une certaine cérémonie. La tribu d'Andromesia était particulièrement encline à la religion. De fervents chamans, vouant une grande admiration pour l'Aether Edel. Ils pourraient, grâce à ce rendez-vous, montrer leur grande dévotion pour cette déesse ! Prouver l'existence des Aetheri, tel était l'objet de la réunion. Une noble cause, dont Andromesia était tout à fait réceptive. En effet, Edel était pour elle, une sublime déesse. Sa tribu lui ayant inculquée depuis la naissance toute son histoire... Mais sa rencontre avec Meriak lui ouvrit les portes d'une nouvelle croyance ! Rhéa Latia... Un nom encore assez méconnu de la jeune femme. Son esprit compagnon en revanche, semblait beaucoup l'apprécier. De son vivant, il devait être un fervent fidèle à la déesse des horreurs... Cette admiration déteignait, comme nombre d'affaire, sur sa chaman ! Elle souhaitait s'instruire sur cette entité, chose que son père ne pouvait lui apprendre... "Ce voyage ne sera que bénéfique pour ta compréhension de notre peuple Andromesia" disait son père. "Tu nous accompagneras pour ce périple. Il est nécessaire que tu observes les événements futurs".

C'est ainsi qu'une grande partie de la tribu embarqua pour ce long voyage. Le jeune messager leur servirait de guide. Il était heureux, cela se voyait sur son visage. Il avait trouvé de nombreux chamans afin de prendre part à la cérémonie. Peut-être serait-il gratifié de son travail, une fois arrivé sur les lieux du rituel ! Quoi qu'il en soit, le jeune homme n'était jamais fatigué. La fatigue due à sa longue marche attendrait. Il était bien trop impatient de présenter sa trouvaille à ses supérieurs... Andromesia, de son côté, eut l'occasion de rencontrer bon nombre de nouveaux esprits ! Elle n'avait jamais quitté la forêt de sa naissance, et s'extasiait devant la moindre fleur inconnue ! Meriak n'en était que plus jaloux. Peu de morts n'osaient s'approcher de trop près, exceptaient lorsque Andromesia le lui proposait gentiment. La jeune femme était très bavarde, et de ce côté-là, n'avait pas était attiré dans le mutisme quasi constant de son esprit compagnon pour les étrangers ! C'était encore là une fille tout à fait sociable, et tandis que les femmes de son âge ne l'intéressaient que très peu, les esprits eux, attiraient tout particulièrement sa curiosité ! Comment étaient-ils morts, comment s'appelaient-ils, étaient-ils d'importants personnages ? Illio observait sa fille d'un regard doux. Il ne pensait pas avoir mal agit en pratiquant le rituel du chaman sur Andromesia. Malgré ses connaissances sur le monde assez restreint, la femme avait l'air tout à fait épanouie. Chose qu'elle ne ressentirait pas en compagnie de sa mère, derrière la cuisine... Non, les plantes, la faune et les morts constituaient les plus grands centres d'intérêt d'Andromesia. Par ailleurs, elle avait pris connaissance, au cours de toute sa vie, de la totalité des herbes médicinales de sa forêt ! Si bien qu'à dix-huit ans, le chaman avait les compétences nécessaires afin de concocter de nombreuses pommades.

Après plusieurs jours de marche, le lieu de rendez-vous se montra à l'horizon. Le soleil levant donnait à la contrée un aspect assez mystique, si bien que Illio en profita afin de faire part de la raison de leur venue à sa fille. "Certaines personnes remettent en cause l'existence des Aetheri" commença-t-il... "Beaucoup de ces gens prônent l'existence d'une certaine entitée nommée Sympa. Un terrible blasphème pour notre déesse ! Nous avons l'occasion ici, de prouver l'existence de Edel. Faire taire tous ses opposants, et c'est précisément ce dont il est question...". Andromesia jugea assez vite de la situation... La suite des événements lui fut expliquée, à elle et sa tribu le soir venue. Tout d'abord, la jeune femme prit la décision de rencontrer les chamans déjà sur place. Il y avait là de nombreuses cultures. Tous venu de différents coins du globe, cette race pourtant unie, montrait de petite contraste au gré des divers continents ! Le jeune chaman était émerveillé ! C'était semblable à une réunion de famille, pourtant tous d'un sang différent.

La cérémonie put commencer le soir venu. Depuis la matinée, quelques tribus supplémentaires vinrent grossir les rangs des "festivités". Plusieurs organisateurs vinrent bientôt demander l'aide des chamans présents afin de procéder à la préparation de la cérémonie. C'était le moment de prouver sa dévotion envers Edel et les chamans, comme disait Illio Pandora. "Essaye de te rendre utile Andromesia ! Sans pour autant te mettre en danger !". Son père faisait référence ici aux chamans donneurs de sang, dont la jeune femme ne ferait pas partie. Bien au contraire, elle se trouva facilement une activité à sa portée, et non des moins amusantes ! En effet, elle eut pour rôle de peindre le corps de quelques personnes s'étant portées volontaire pour la représentation. Andromesia s'appliqua parfaitement. On pouvait presque dire qu'elle était concernée par les préparatifs ! Elle était même fière de son travail, une fois que ses "Chef-d’œuvre" vinrent rejoindre le centre de l'organisation. Elle aura bien voulu faire partie des chanteurs, des danseurs peut-être ! Mais elle ne connaissait ni les paroles, ni la chorégraphie... Le chaman ne voulait pas se voir ridicule devant tant de personnes ! Particulièrement les étrangers. Son père quant à lui, prit part aux adeptes de la magie. Il était vrai qu'Illio possédait une magie puissante. Bien assez pour tuer un Homme. Ses pouvoirs couplés aux nombreux chamans étrangers avaient très certainement la force de détruire un village... Aussi n'attendirent-ils pas longtemps avant de jeter leur énergie sur les malheureux, accroupis au centre du spectacle. Andromesia n'avait qu'une envie, se cacher les yeux... Sa douce existence dans la forêt aux mille clochettes n'avait rien à voir avec les événements actuels. Meriak lui tenait les bras. Il comptait bien faire de sa chaman une femme forte. Si celle-ci n'avait jamais vu de sacrifice, il serait difficile pour elle de tuer les ravisseurs de son esprit compagnon...

Le souffle de l'explosion avait libéré un immense nuage de poussière. Quelques échos de chaire déchirée et d'os crépitant vinrent néanmoins rendre le spectacle attrayant pour les grands psychopathes... Les survivants de ce massacre devraient être sauvés par les dieux, quels qu'ils soient. C'était là le moyen de prouver l'existence des Aetheri, d'Edel, de Rhéa Latia ! Et par le plus grand des miracles, les prédictions de l'étrange femme se retrouvèrent réelles ! Seul les quelques adeptes des Aetheri avaient survécu... Aucune égratignure, seulement le corps recouvert de la poussière de leurs ennemis, le culte de Sympan... La joie générale se fit immédiatement ressentir, tandis qu'Illio rejoignit sa fille derrière les rangs. "Vois-tu ma fille, c'est là une énorme avancée pour nous... Notre déesse a aujourd'hui gagné sur l'imposture."
Andromesia en était resté bouche bée... Elle était en véritable admiration !
1622 mots
Gains :+1 en Charisme
           +1 en Magie
+1% Aetheri
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Mar 19 Juil 2016, 23:07

Cela va indubitablement être un grand moment. En tout cas quelque chose d'important et d'envergure pour notre peuple. Grand pour les autres, je ne sais pas, et au final, ce n'est pas le point primordial. Ce qui compte, c'est de servir notre cause, ce qui revient donc à dire de servir au mieux les Aetheri. Je ne connais pas cette femme qui va présider mais Seth semble lui faire confiance. Après tout, il a donné son accord pour tout ceci. Ca veut bien dire qu'ils savent tous les deux ce qu'ils font. Ils sont certainement plus proches des Divinités que je ne l'ai jamais malheureusement été jusqu'à présent. C'est sûrement bête à dire mais en fait, je ne sais toujours pas réellement sur quelle barque je suis. Oh évidemment, je sais que je suis un chaman, et ce, jusqu'au plus profond de mon être, même si cela n'a pas été le cas pendant longtemps. Mais notre peuple, nos voix sont si vastes. Il y a tant de choses à notre portée, tant de possibilité et tant de façon de les réaliser. Je sais qu'on n'est pas tous apte à comprendre les messages que nous envoient les Supérieurs. Et c'est cela que j'aimerai changer. En tout cas, pour ma part. Enfin … Aimerai changer … Que je dois changer si je veux évoluer. Pour le moment, je suis à peine un catalyseur qui flotte à la surface du courant. Je dois trouver ma voie … Et cela va commencer ou continuer ce soir. En me mêlant aux autres … En prenant une part importante dans cette cérémonie.

Certains ici ne sont pas de notre peuple, je le sens. Ils sont là sous la directive de la Mystérieuse mais ça me dérange quand même un peu et je crois que je ne suis pas le seul à qui cela fait cet effet. En même temps, nos rites sont censés être secrets. Et pourtant, nous y invitons des étrangers. Je n'ai rien à dire, ils sont beaucoup plus proche des Aetheri que moi … Ca me laisse quand même cet arrière goût dans la bouche. S'ils ont été demandé, c'est sûrement que leur présence est nécessaire .. Mais je n'en vois pas la finalité. Enfin, ce n'est plus le moment de se tourner les méninges autour de tout ça. Il faut se préparer. Si je ne suis pas dans les bonnes conditions, jamais je ne pourrai réellement faire partie de ce qui va avoir lieu. Et je ne pourrai m'en prendre qu'à moi. Il y a besoin de gens pour peindre. Je ne suis pas vraiment ce que l'on pourrait appeler un expert dans cet art, mais ce n'est pas pour autant qu'il faut se débiner, bien au contraire. Surtout que pour le cas, j'ai été plutôt intelligent et que j'ai prévu le coup, hé hé!

C'est à nous de jouer à présent.~ Oui. Laissez moi faire à présent, jeune homme et prenez en de la graine. Et s'il vous plaît, arrêtez un peu de penser. Cela demande de la concentration. Je me demande même comment vous faites pour arriver à vivre avec toutes ses idées qui tourbillonnent dans votre tête. Ca vous arrive jamais d'avoir le cerveau qui chauffe ? Vous savez, à être tout le temps survolté ainsi, ça m'étonne pas si vous êtes pas plus en contact avec les Aetheri que cela. Comment voulez-vous qu'ils entrent en contact avec vous si vous ne leur faites aucune place ou si vous n'entendez pas leurs voix, noyés sous le brouhaha que vous faites vous même ? ~ Oh … Je n'y avais jamais pensé … ~ C'est bien pour cela que je vous le dis … J'ai été chaman bien avant vous, je sais de quoi je parle .. Et je crois même que c'est pour ça que vous êtes venu me trouver. Que je partage mes connaissances avec vous, à travers vous, pour cette cérémonie. C'est un premier pas. Maintenant, laissez moi vous montrer les suivants.~ Les rennes sont à vous !

~ Enregistre bien ce qui va suivre. Cela ne va pas être aisé d'utiliser les couleurs, dans ton cas. Mais ce n'est pas grave. Les formes que l'on peint sont toutes aussi importantes. Encore plus pour un rituel de l'envergure de celui qui semble se préparer. D'une manière ou d'une autre, le sacrifice va être au cœur de l'événement. La goutte, ou la larme, comme tu préfères, est donc indispensable, notamment pour les personnes qui seront au centre. Sans cela, c'est comme si tu leur enlevais quelque chose, que tu leur ôtais une part de ce qu'ils s'apprêtent à faire. Bien évidemment, on ne le dessine pas sur n'importe qui non plus. Les danseurs n'en n'ont pas besoin. Pour eux, ça serait plutôt des vagues. Bien sur, tu dois toujours adapté en fonction de la personne que tu as sous tes doigts ou sous ton pinceau. Tiens … Ceux qui vont célébrer l'union de leur corps … Quel symbole leur apposerais-tu ? ~Hmm … Je dirai un cercle. Le Cycle de la Vie et de la Mort. Car quand une vie vient à naître, cela signifie forcément qu'il y a eu quelque part une mort et que l'un ne va pas sans l'autre si on veut garder l'équilibre du monde. Après … Dites moi si je me trompe, mais on peut rajouter une forme carré ou de losange pour apporter une protection à cette existence à venir, pour que les Dieux veillent dessus, non ? ~ Oui parfaitement ! Je vois que ça rentre, c'est bien ! Je crois que ce sera d'ailleurs tout pour aujourd'hui. Les danses vont commencer et si je ne me trompe pas, c'est quelque chose où tu es beaucoup plus à l'aise ! De toute façon, tu sais toujours où me retrouver. ~ Merci beaucoup !

J'aurai du faire cela depuis bien longtemps. Des fois, je peux vraiment être idiot. Aller, inhaler un peu d'herbes de vie avant pour m'ouvrir plus facilement aux esprits et aux Aetheri. Je ne dois pas oublier ce que m'a dit Angor. Ne pas surcharger mes pensées pour qu'ils puissent prendre possession d'elles et surtout de la place qu'elles occupent. Ne plus être maître de mon corps mais au contraire, devenir son instrument. Le laisser me guider et à travers lui, laisser les Dieux me montrer le chemin. Je ne suis que la marionnette au bout des fils pendus à leurs doigts. Être à la fois un et plusieurs. Unique et multiple. Nous ne sommes plus juste des chamans en train de danser. Nous sommes LA danse, un être nouveau, une entité à part entière avec ses propres organes, son propre cœur qui bat, sa propre respiration. S'oublier pour renaître, pour faire peau neuve. Puiser dans chacun de nos muscles, dans chaque particule d'air qui pénètre dans nos poumons, dans chaque goutte de sueur qui recouvre notre peau. Entrer en transe pour se préparer à ce qui va suivre, pour devenir la main des Suprêmes pendant quelques instants.

Tirer sur les Sacrifiés du milieu, faire usage de magie à leur égard. Leur survie sera la preuve de la force et de la présence des Aetheri parmi nous. Que les incroyants se découvrent rapidement une ferveur profonde et réelle car d'ici quelques secondes, il sera trop tard. Soyez témoins de ce que nous faisons pour vous. Guidez nous pour que nous livrions votre message au mieux et pour que nous remettions dans le droit chemin ceux qui se sont perdus. Et pour que nous arrêtions les Impies et les Impures. Les Blasphémateurs et les Dénigreurs. Que la magie coule en nous et se déversent sur eux tel un torrent. Qu'elle ne soit qu'une brise, qu'à peine un souffle d'air qui les rafraîchissent en passant à côté d'eux sans leur faire le moindre mal. Ils seront les marqueurs, les témoins vivants de votre puissance. Que tout le monde le sache et que vous puissiez continuer à veiller sur nous.


1 401 mots
2 points d'intelligence
+1% Aetheri
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Mer 20 Juil 2016, 14:00

La plupart du temps, Dazia était à côté dde la plaque, en dehors du monde et de son peuple. Mais pas aujourd'hui. Même si évidemment, elle restait égale à elle-même, d'une certaine façon, elle semblait beaucoup plus expérimentée que Toble dans toute cette affaire. Surtout, en fait, elle se posait beaucoup moins de questions. Elle suivait la mouvance, ne remettant que très rarement en cause ce qu'on lui disait, surtout quand cela venait des siens. Il fallait trouver des Pro-Sympan et les ramener pour la cérémonie ? D'accord, aucun problème. Cela sortait des instructions et des habitudes mais pas grave, elle ne s'en formalisait pas plus que cela. Bien sur, elle n'aurait jamais été d'elle-même chercher quelqu'un de l'autre bord pour qu'il assiste à leur rituel. Elle était généralement ailleurs, dans son propre monde, mais ce n'était pas pour autant qu'elle ne connaissait pas les règles. Et jamais elle ne serait contrevenue à ces dernières. La spécificité de leurs chants, de leurs peintures, de leurs danses, tout ceci ne devait pas se répandre au delà des frontières de la grande famille qu'ils étaient. La jeune femme ne savait pas ce qui se passerait si malheureusement cela arrivait un jour, mais quelque chose lui disait que ce ne serait pas une bonne chose du tout. Peut être que du coup, pour l'occasion, c'était différent.

Dazia …

L'Elfe qui accompagnait la chamane soupira et passa une main sur ses yeux.

... Comment peux-tu croire des choses pareils, dis moi ? Il est leur père à tous. NOTRE père à tous. On doit le rester à nos aînés et encore plus à notre Paternel. Je sais que vous autres, Chamans, êtes quelque peu étranges et décalés mais quand même, tout le monde a appris ça quand il était jeune. Vous faites totalement fausse route et bientôt, il sera trop tard pour vous pour revenir dans le droit chemin ! … hé Dazia ! Tu m'écoutes?

Oh … Tu me parlais ? Désolée … Je n'écoutais pas … On était en train de me raconter une blague. Aller viens, c'est par là!

Le Sylvestre regarda autour de lui et leva les yeux au ciel. Qu'est ce qu'il disait à peine quelques secondes plus tôt ! Ce peuple était vraiment à côté de la plaque ! Il n'y avait absolument personne avec eux. Ils étaient seuls. Comment donc pouvait-on être en train de raconter une blague à la jeune femme à ses côtés ? C'était totalement incompréhensible et l'être aux oreilles pointus finit par abandonner l'idée de trouver une possible réponse à cette question. Ou plutôt, il mit ça sur le dos de délire engendrait par toutes les drogues et autres substances que ses êtres avaient coutume de prendre. Il savait que c'était certainement folie de sa part que de ce rendre à ce rendez-vous ou il ne savait trop quoi où Dazia l'emmenait, mais il se disait que peut être là bas, il trouverait quelqu'un avec le cerveau moins atteint et qui serait beaucoup plus enclin à l'entendre et surtout à l'écouter. D'une certaine façon, ce peuple lui faisait limite pitié en fait. Certainement que l'on profitait de leur crédulité et de leurs mœurs pour abuser d'eux et les contrôler. Bien sur, par « on », l'Être des bois entendait les Aetheri.

Quand ils arrivèrent enfin, l'ampleur de la représentation et du nombre de personne présentes surprit l'Elfe. Apparemment, ce n'était pas à n'importe quel rituel ou fête qu'il était invité. Il se rendit d'ailleurs rapidement compte qu'il n'était pas le seul partisan de Sympan a avoir été ramené pour l'occasion. Il ne savait pas ce qui se tramait, mais c'était certainement très important pour les Chamans. Enfin, ça, c'était ce qu'il pensait jusqu'à ce qu'il voit Dazia récupérer une pipe qu'ils se passaient de main en main et fumer il ne savait trop quelle substance. Assurément, ils allaient tous finir à côté de la plaque, à planer il ne savait trop où. Il finit même par se demander si finalement, il n'avait pas perdu son temps en venant ici. Naturellement, il s'était regroupé avec les gens soutenant les mêmes croyances que lui. Puis des personnes s'approchèrent d'eux et leur mettre de la peinture sur le corps, à leur faire des symboles. Certains demandèrent évidemment à quoi tout cela rimait, ce que ça voulait bien pouvoir dire, mais on ne leur donna aucune réponse. Tout ce qu'il pouvait remarquer, c'était que les couleurs ou les formes différaient de ceux que les chamans portaient sur eux même. Il y avait une signification, assurément, mais cela leur échappait.

Dazia laissait peu à peu son esprit être envahi par l'essence des plantes. Faire sauter certains verrous psychiques pour se mettre dans le bon monde, dans le bon état, sur la bonne longueur d'onde. Celle qui ouvre la porte derrière laquelle il était possible d'entrer en contact avec le monde des dieux ou en tout cas, leur anti-chambre. Ses yeux, déjà habituellement globuleux plus que la normale, donnaient l'impression maintenant de vouloir réellement sortir de son crâne et étaient veinés de blanc. Sa bouche se faisait pâteuse et en même temps, un léger filet de bave commençait à perler au coin de ses lèvres. Elle était fin prête. Ca allait être grandiose et tous ceux qui médisaient des Aetheri ou ne croyaient pas réellement à leur puissance allaient avoir la preuve de leur erreur. Après ça, il n'y aurait pas de possibilité de retour en arrière. Et de toute façon, pourquoi y en aurait-eu ? Ils faisaient ce qui était juste. Ils faisaient ce qui devait être fait.

Tous les Pro-Sympan furent amené au milieu du cercle qui s'était formé. Avec eux s'étaient joints des chamans. La tension de l'air était palpable et tout le monde pouvait sentir qu'il allait se jouer là quelque chose d'une importance capitale. Le corps de la médium était recouvert principalement de peinture représentant des animaux. Ils n'étaient pas forcément très détaillé. Ce pouvait n'être que des contours, mais toujours suffisant pour qu'on puisse les reconnaître, les identifier. Enfin, tout de même si on savait ce que l'on cherchait, pour certain. Mais de toute façon, la jeune femme s'en moquait. Tout ce qui lui importait, c'était qu'elle était parée comme il se devait. Tandis que les danses et les chants battaient leur plein, elle rejoignit les rangs de ceux qui allaient donner leur sang. Elle n'était pas assez douée et puissante pour faire partie de ceux qui useraient de magie, mais ça, elle pouvait le faire. Après tout, ce n'était pas bien compliqué. Il suffisait juste de tenir son bras pendant que quelqu'un passait le fil d'une lame dessus. Ce n'était peut être pas grand chose, mais elle contribuait quand même à sa manière. Car le sang avait son importance. Comme tout ce qui était utilisé. Le précieux liquide fut donc recueilli et l'on recouvrit les Sacrifiés avec, à tel point que certains en furent couvert de la tête aux pieds. D'une certaine façon, cela faisait ressortir les peintures déjà présentes, leur donnait une nouvelle vie.

Frôlement d'un corps contre celui de la Chamane. Croisement de regards qui s'attirent, s'accrochent et ne se quittent plus. Mots tacites, intemporels et inaudibles en l'espace de quelques secondes. Lentement, ils s'écartèrent, se tournèrent autour pour venir se position en dehors du cercle des danseurs, dans une ronde plus grande, plus retirée, un peu plus intime même si ce n'était pas l'important. Leurs mains qui se parcourent mutuellement, qui se touchent, s'explorent, se découvrent et réveillent les sens. Partage et communion. Félicité dans un acte qui dépassait bien plus simplement leur être et leur chair. Et les cris de cet extase commencèrent à s'élever tandis qu'elle traversait chaque femme et chaque homme qui se fondaient l'un dans l'autre. Et tandis que tout convergeait, les sorts furent lancer. La puissance des Aetheri rentra en action, ne laissant plus que derrière elle des chamans parmi des tas de cendres.


1 418 mots
1 point d'agilité + 1 point de force + 1 point de charisme + 1 point d'intelligence (le tout pour Dazia, compagnon niveau 0)
- 1% Sympan
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

[LDR Chamans] - Tester la foi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tester la concurrence | ft. Calanthe
» | Chamans |
» | Les Chamans |
» | Chamans |
» Nouveaux Chamans
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Sympan :: Zone RP - Océan :: Continent Devasté - Ouest :: Antre des damnés-