Le Deal du moment :
Blue Lock : où acheter le Tome 22 ...
Voir le deal
12 €

Partagez
 

 Soyons Diplomate [Mission 1 - Niveau 5]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar
Dim 15 Mai 2016, 00:22

Convoqué à l'Eorishaze pour une rare fois, une mission à accomplir. Ethan avait une étrange sensation, ne sachant si il doit s'inquiéter alors que depuis un certain temps déjà sa vie était revenu plus ou moins dans l'ordre, particulièrement au niveau politique.  Il trimait dur pour se faire valoir au près de son peuple et il espérait que cet appel était dans le but de poursuivre à s'engager activement. Après tout, si une mission lui était confié, c'était sûrement un gage de confiance ou un besoin de prouver cette confiance qui lui est donné. Loin déjà était le temps où il avait fait voyage avec l'Eschu des océans pour montrer sa valeur, de l'eau avec coulé sous les ponts, les guerres et conflit avait polluer les continents. Faisant voyage à partir de son île, réquisitionnant l'équipage basé sur place pour atteindre sa destination, amenant avec lui Tempête et Zhaitan pour assurer toute éventualité. Les temps sont dur et les dangers courants, être en mesure de se déplacer rapidement et avec une escorte ne pouvait être de trop. Zhaitan avait bien grandit et il était temps de l'habituer à imposer sa prestance bien qu'il ait encore beaucoup à apprendre. Son pégase tigré se baladant quant à lui sous forme féline pour les voyages en mer, plus près du sol, l'animal préférait cela à sa forme ailé pour être plus stable. L'orisha ne pouvait que sourire de voir son dragon se placer à la proue du navire et étendre ses ailes pour les faire battre au vent. S'envolant parfois sans prévenir pour tournoyer autour du bateau et chasser les créatures marines trop proches de la surface en guise de repas.  Périple sans encombre jusqu'au continent dévasté, profitant chaque fois du calme qu'Ethan provoquait à la mer qui entoure le bâtiment qui pouvait ouvrir la voilure a pleine capacité sans la moindre crainte de vagues trop grande pour les renverser dû à leur vive allure.

Jetant l'ancre au large, l'orisha indiquait à son dragon d'aller explorer à sa guise les environs dans l'attente de connaître la situation exacte et les consignes qui l'attendait dans le palais du Roi des Orishas. Atteignant la rive à bord d'une barque, son félin marchant sur les quais à ses côtés jusqu'à l'atteinte de la terre ferme. Il fallait maintenant rejoindre le lieu dit, Ethan caressant la tête de son tigre tout en lui demandant d'être son moyen de transport. Le tigre devint pégase et l'orisha prit place sur son dos pour survoler villes et villages pour atteindre Mégido. Voilà longtemps qu'il n'y avait mis les pieds, bien que reconnu de tous suite à sa participation à la coupe des nations, il savait qu'il n'avait pas toujours été le meilleur modèle à suivre. Mais ce temps était passé et il comptait bien le prouver autant que peu. Se posant devant le palais, il gravit les marches et accueilli par les gardes comme il est toujours coutume.


- Halte ! Identifiez-vous je vous pris.
- Ethan Samuell
- Raison de votre venu ?
- J'ai été convoqué pour prendre possession d'un avis de mission.
- Attendez un instant.

Le garde disparu à l'intérieur, le second surveillant les visiteurs, sécurité oblige même si il est citoyen du peuple. Il ne fallu que peu de temps pour le voir revenir, faisant signe d'entrer et être guidé jusqu'à un bureau administratif. Ethan se vit remettre le parchemin scellé, n'ayant pas l'opportunité de voir le souverain qui avait bien d'autre chat à fouetter. L'orisha remercia puis quitta sans attendre les lieux afin de prendre connaissance de sa mission. Assis au pied des marches, son félin à ses côtés, il comprit que les rumeurs étaient fondés. Ces oui dire qu'il entendait depuis un moment était donc bien plus que des mots. Il échappa un soupir mais était soulagé que la mission soit diplomatique afin de permettre un règlement du conflit sans effusion abusive de sang. Le dialogue avait le pouvoir de sauver bien des maux pour autant que les partis impliqués trouvent terrain d'entente. Mais pour l'heure, des conflits avaient lieu et il fallait faire cesser au plus vite.

Vivant le plus souvent loin des régions où habitent un grand nombre d'orishas, Ethan n'était pas particulièrement au courant de la situation qui planait sur ceux de son peuple. Les relations avec les vampires avaient fait une chute vertigineuse et il se retrouvait à être le diplomate en compagnie d'un groupe. Certains présents pour aider au dialogue, d'autres pour assurer la sécurité du convoi mais en aucun cas l'assaut direct ne devait être ordonné. Le désigné pour ce labeur fit route avec le groupe vers les montagnes de l'Edelweiss, profitant pour discuter avec un orishadu nom d'Amadéus travaillant de coutume dans la protection du palais.

- Quel est le topo ?
- Les vampires attaquent souvent, ils prennent d'assaut la forteresse et les orishas prennent la fuite vers Mégido. C'est eux qu'il faut protéger par cette diplomatie.
- Pas une mince affaire tout ça, espérons que nous aurons une dose de chance et que le dialogue fera son effet.
- Si tu réussi je paye la tournée à Mégido.
- Pari tenu, c'est moi qui offre si j'échoue.

Rien de tel que les défis pour se motiver et viser à se dépasser pour le succès d'une mission. Ethan trouvait que la demande royale était un peu trop vague, sachant à peine qui il devait rencontrer, ayant pour objectif les vampires mais restait avec une certaine impression de servir de diversion pour gagner du temps. Mais qu'importe, il mènerait au mieux l'objectif pourquoi il a été envoyé, n'ayant aucun intérêt à guider son groupe vers l'échec. Bien qu'il avait la fortune requise pour remplir sa part du défi, ce genre de gaspillage n'était pas sa spécialité, raison de plus pour parvenir à ses fins dans les meilleurs délais.

La route n'avait pas été de tout repos, croisant de  trop nombreux voyageurs qui fuyait la région pour cesser de voir les vampires s'attaquer à leurs voisins ou leurs proches, ne voulant eux-mêmes servir de boisson fraiche à ces êtres de la nuit. Encourageant chacun d'eux, indiquant que la situation allait s'améliorer, essayant de se convaincre lui-même par la même occasion que sa démarche ne serait pas veine. Étonnement sans encombre, il parvint à atteindre à la tombé de la nuit ce qui semblait être un lieu de rassemblement vampire. L'orisha s'avança sans arme pour montrer sa bonne foi.

- Je voudrais parler à votre chef.
- Qui le demande !
- Ethan, envoyé du roi des orisha.
- Tu veux quoi !
- J'ai déjà annoncé ma raison.
Le vampire soupira, songeant bien à essayer d'être au courant de ce qui se tramait mais sans succès.  Faisant signe d'avancer à la délégation qui se fit escorter par l'adversaire jusqu'à un bâtiment où il put entrer en compagnie d'Amadéus, tout deux invité à prendre un siège à la table devant eux.

Un homme était assis sur un fauteuil aux allures confortable, l'orisha ayant l'impression qu'il ne devait même pas toucher terre si l'on se fiait à la faible hauteur de laquelle il dépassait la table. Affichant un visage sans expression, Ethan prit place et appuya les avant-bras en regardant son interlocuteur dans l'attente du droit de parole. Désireux de conserver un certain respect plutôt qu'une attaque verbale directe.

- Pourquoi ne fuit tu pas comme tes semblable ?
- Pour être ici et discuter avec vous.
- À quel sujet ?
- Qu'il serait préférable pour vous de cesser les assaut sur la forteresse.
- Tu dis cela comme si ton peuple était une menace, tu vois bien que c'est nous qui semons la terreur.
- Pour l'instant mais le vent tournera.
- À moins que les orishas ne possède une arme secrète, j'en doute.
- Tout vient à point à qui sait attendre.
- Laisse faire tes proverbes à la noix et prouve moi que je devrais reculer.
- Et bien, pour l'heure nous mettons à l'abri notre peuple ensuite notre milice se fera un plaisir de ravager ce lieu appartenant à votre race et tout autre sur leur chemin afin de protéger notre nation.
- Menteur, ta race ne sont que lâches et fuyards.
- Oseriez-vous vraiment venir vous présenter devant l'Orishala et prononcer ces mots ? Je vous y conduit dès à présent.

Un doute se posa dans l'esprit du chef vampire, Cocoon devait être près de deux fois grand comme lui sans compter la différence de poids considérable.  Malgré toute volonté, il risquerai fort de se faire écraser comme un insecte.


- Ce sera par la force de nos assaut que nous prouverons mes dires.
- Dites-moi, c'est la mer que je vois non loin par la fenêtre ?
- Quel est le rapport ?
- J'aime à imaginer l'effet d'une flotte qui mouille dans la baie et prend d'assaut ce lieu pour vous faire ravaler vos paroles.
- Vous n'oseriez pas !
- Et pourquoi pas ? Une belle attaque en plein jour, incendiant tout sur son passage, laissant le choix de la destruction par le feu ou par le soleil. N'oublions pas que vous n'êtes pas tous protégés contre l'astre lumineux.
- Tu ne manques pas de cran petit...
- Oui, car je veux garder la paix sur la forteresse sans quoi il y aura conséquence fâcheuse pour vous.
- Je vais y réfléchir, pour l'heure je te laisse la vie sauve et quitter mon secteur.
- Tss... pas de menace que vous ne pourriez tenir. Un claquement de doigts et ce coupe papier sur votre bureau qui me semble bien affuté pourrait être appuyé dans votre oreille, prêt à transpercer votre tympan et tout ce qui se trouvera sur son passage afin que la petite garde s’appuie contre votre crâne.
La télékinésie était une arme en soi si bien utilisé, ça son opposant ne le savait pas mais sa peau déjà blême sembla blêmir encore plus. L'orisha se leva et salua de la tête avant de se retourner.
- Prenez le temps d'y penser, mais pas trop. Rappeler vos hommes et éloignez vous ou subissez la colère de l'Orishala.

Ethan quitta en compagnie de son allié qui n'avait eu à dire aucun mot, seulement observer et veiller à la sécurité de l'envoyé. L'orisha faisant une bref halte avant de passer la porte, s'amusant à planter soudainement le coupe papier dans le bureau pour montrer qu'il ne plaisantait pas avant de sortir et rejoindre son escouade pour quitter les lieux et retourner au palais faire son rapport de mission. Il ne savait pas quel serait le dénouement, il avait joué carte sur table et maintenant la balle était dans le camp ennemi.  À eux de réduire les pertes et éviter l'affrontement, une guerre est rarement profitable en tout point.
1858 mots
Revenir en haut Aller en bas
 

Soyons Diplomate [Mission 1 - Niveau 5]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Au sommet... le premier... [Niveau IV - Mission II]
» Niveau IV, Mission I
» [Mission Niveau III] L'imposteur | ft Among Us
» Le jour du choix (Mission niveau III)
» A l'aube de la Rébellion - Mission 2 | Niveau IV
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Sympan :: Zone RP - Océan :: Continent Naturel - Est :: Edelweiss enneigée-