-33%
Le deal à ne pas rater :
Pack Ecouteurs SAMSUNG Galaxy Buds 2 Noir + Chargeur rapide
99.99 € 149.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Au secours des Trolls | Feat Siruu [Quête]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar
Jeu 12 Mai 2016, 19:00


Au secours des Trolls

L
e soleil se levait doucement tandis que Kaithlyn et son compagnon dormaient paisiblement sur le sable chaud. La veille, ils s'étaient endormis dans tente improvisée car l'ancienne avait était détruite lors d'une violente tempête de sable
Les premiers jours, ils avaient préféré dormir dans une cabane abandonnée ce qui avait permis pour eux de se reposer dedans. D'ailleurs, c'est là qu'ils avaient trouvé leur ancienne tente.
Cependant, ils ne pouvaient pas y rester car on voyait bien qu'elle ne pouvait plus tenir à cause des précédentes tempête. Donc, bien entendu, quelque temps après leur départ, la cabane s'écroula en mille morceaux. Ils étaient vraiment contents d'être parti avant et de ne pas s'être écroulé avec elle.
Cela faisait maintenant sept jours qu'ils se trouvaient sur le territoire des humains. Ils avaient pris un peu de temps pour s'habituer au climat aride mais ils avaient encore des problèmes de nourriture. Ils ne leur restaient que quelques boîtes de conserves mais heureusement, ils leur restaient encore pas mal d'eau. Des litres et des litres étaient stockés dans le sac de l'Elemental. Mais, elle avait oublié de prendre assez de nourriture pour tenir au moins un mois.
Bien sûr, le désert ne les aidait pas à cause des tempêtes, de la chaleur et du froid. Ils avaient l'habitude des étés chauds et des hivers froids mais ils n'avaient pas du tout l'habitude des deux en même temps ! La journée, le soleil tapait dans leurs yeux ou sur leur tête et le soir, le froid les gelait jusqu'à la moelle. Kaithlyn pouvait s'adapter en portant des vêtements légers et des turbans sur sa tête mais Gaurwaith lui, souffrait énormément à cause de sa lourde fourrure. Bon, il n'y avait pas que des mauvais côtés car le soir, il pouvait chasser tranquillement, le froid ne le gênait pas du tout. Enfaîte, le plus dur pour lui était la journée. Tout le contraire de Kaithlyn.
On peut se demander ce que font ces deux personnes ici alors qu'ils ne connaissent pas le désert. Rien qu'à les regarder, on voyait bien qu'ils étaient des étrangers perdus.
C'est tout simplement car ils cherchent la fameuse tour inconnue. Celle des légendes, celle qui ne se montre jamais au même endroit, celle qui fait envier tous les aventuriers, celle qui possède une conscience. Un vestige qui d'après les mythes, aurait été créé par les dieux. Et qui permettrait de communiquer avec eux. Kaithlyn et Gaurwaith cherchaient cette tour car comme à chaque fois, il l'avait entendu de la bouche du Maître et avec donc envie d'y aller. Il leur racontait tout ce qu'il avait pu voir toutes les fois où il s'était rendu là-bas.
La tour n'avait jamais le même visage. Les pires monstres en sortaient. Et les murs ne les aidaient sûrement pas.
Énormément de personne prétendait la connaître mais elle restera toujours un grand mystère.

Kaithlyn commençait à se réveiller lentement du joli rêve qu'elle venait de faire cette nuit. et elle ouvra lentement les yeux. Elle se leva de sa couche et bâilla longuement. Puis, elle attacha sa hache sur son dos et elle s’apprêta à réveiller son compagnon mais il n'était plus à coté d'elle. Bon sang, combien de fois doit-elle lui dire de rester près d'elle ?! Elle souffla longuement puis elle s'étira. Elle regarda derrière elle et sur les côtés mais elle ne vit personne. Elle aperçut autre chose, une gigantesque tour se dressait devant elle. On avait l'impression qu'elle pouvait toucher le ciel tellement elle était grande.
De l'herbe commençait à pousser autour de Kaithlyn. C'était complètement magique. La tour en elle-même était aussi magnifique avec sa grande porte incrustait de pierre précieuse. Ses fleurs qui commençaient à pousser tout autour de la tour. Ses énormes fleurs qui faisait au moins trois mètres de largeur et de hauteurs. Ses herbes fraîches qui cachaient toutes les couleurs de la tour. Des couleurs vives et magnifiques. Ses grandes tiges qui entouraient la tour jusqu'à son sommet. D'ailleurs, on ne voyait même pas le bout de celle-ci tellement elle était gigantesque.
Elle écarquilla les yeux à la vue de cette chose et elle ouvra aussi grand la bouche. Puis, elle baissa lentement les yeux pour regarder vers la porte. Deux silhouettes étaient devant celle-ci. Une femme au corps fantomatique parlait à ce qui pouvait être un loup. C'était sûrement Gaurwaith.
Kaithlyn fronça les sourcils à cette vue et elle rangea vite ses affaires pour s'approcher d'eux.
Lorsqu'elle fut à quelques mètres d'eux, la femme disparut et la porte de la tour s'ouvrit lentement et dans un horrible grincement.
Le loup était bien Gaurwaith et à cette vue, Kaithlyn s'exclama :
« C'était qui ?
- Rosa. Tu te souviens d'elle et de ce que le Maître disait sur elle ?
- Oui, je me souviens mais pourquoi parlais-tu avec elle ?
- Cette nuit, à quelques heures du levée du soleil, je suis revenue avec un sorte de lapin.
- Et donc ?
- Je tes vu dormir et j'ai aussi vu autre chose.
- Quoi donc ?
- Une femme. Elle était à coté de toi et elle te regardait.
- Rosa, n'est-ce pas ?
- Oui et lorsqu'elle m'a vu, elle s'est comme téléporté devant moi. Elle m'a demandé mon nom et le tien.
- Comment pouvait-elle te parler ? Tu penses qu'elle pourrait être comme moi.
- Je ne sais vraiment pas.
- Tu lui as dit alors ?
- Oui. Ensuite, je lui ai demandé le sien et elle me la dit. Je lui ai ensuite demandé ce qu'elle faisait là puisque la tour inconnue n'était pas là.
- Alors c'est ça, la tour inconnue,
dit-elle en regardant la tour.
- Puis, elle a regardé vers le loin et là, la tour apparut devant nos yeux. J'étais vraiment émerveillé.
- Il y a de quoi. Et donc, toute la nuit vous n'avez fait que parler.
- Non, à vrai dire, pendant très longtemps on est resté muet à regarder la tour.
- En tout cas, je suis contente qu'on l'ai trouvé. Je pensais qu'elle n'apparaîtrait pas maintenant. Enfaîte, je pensais qu'elle n'apparaîtrait pas du tout.
- C'est vrai que ça a été plus facile que prévu.»


Ils s’arrêtèrent de parler car la porte était entièrement ouverte. Les deux étrangers décidèrent donc d'y rentrer.
Kaithlyn avait espérait l'intérieur comme l'extérieur, c'est-à-dire beau et rempli de fleurs mais ce qu'elle vit lui fit perdre toute espoir. Il y avait de la moisissure partout, de la poussière, des rats, des trous dans les murs et dans le sol et plusieurs fleurs complètement fanées. C'était horriblement moche et sale. D'ailleurs, c'était peut-être pour cette raison que des monstres y vivaient.
L'Elemental avança alors avec son compagnon et décida d'abord de se rendre dans une première pièce, celle de droite. Ils arrivèrent alors dans une grande salle. Elle était complètement vide mais quelque chose cloché pour l'Elemental. Kaithlyn questionna alors Gaurwaith :
« Tu ne trouves pas qu'il y a un problème.
- Oui, c'est étrange mais ce n'est pas ce qui me préoccupe le plus.
- Ah bon ? Alors, qu'est-ce que c'est ?
- Quelqu'un nous suit.
- Sérieusement, pourquoi est-ce qu'ils suivent deux étrangers perdus ?
- On va faire demi-tour car c'est peut-être un de ces horribles gobelins.
- Ne...»


Celle-ci fut interrompit par un bruit sourd. D'énormes murs tombèrent du plafond et fermèrent toutes issues possibles. Des lumières s'allumèrent et un gigantesque Troll apparut. Pendant que Kaithlyn écarquillait les yeux et regardait la bête, le loup lui, regardait vers le seul endroit qui n'était pas éclairé. Une silhouette masculine était debout à regarder les deux étrangers.


Mots :1366
Revenir en haut Aller en bas
Siruu Belhades
~ Sorcier ~ Niveau III ~

~ Sorcier ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 2344
◈ YinYanisé(e) le : 06/12/2015
Siruu Belhades
Sam 14 Mai 2016, 18:23


Au secours des trolls


Siruu & Kaithlyn
Le sorcier marchait juste dans la jungle Naga, à la recherche d’un de ces ingrédients rares que l’on ne peut saisir qu’une seule fois dans sa vie. Après l’avoir récupéré, il pourrait l’étudier, mais la chance n’était pas avec lui et aucun élément ne trouvait grâce aux yeux de Siruu. Des goûts trop pointus, sûrement. Mais il ne cherchait que le meilleur du meilleur, son perfectionnisme n’ayant aucune limite et c’était certainement un défaut notable dans la personnalité du masqué.
Mais là n’est pas le problème, car celui-ci arriva un peu après. Une projection lumineuse noire heurta le disciple crépusculaire qui se retrouva sur le sol, le dos douloureux et les paupières mi-closes. Qu’était-il arrivé ? Il ne le savait pas, mais sa vue ne le trompait pas quand il vit une gigantesque tour qui semblait n’avoir aucune limite. Ce n’était pas une création humaine… Cette chose, cet édifice… Sa construction aurait pris des siècles et cette aura mystique qui l’entourait ne pouvait que témoigner le passage de dieux. Avait-il raison ? La véritable question est plutôt : y avait-il une autre explication ? Et la réponse était évidente : non. C’était quelque chose qui dépassait toute notion, le temps et l’espace y compris. C’était la tour inconnue, ce lieu de légende qui apparaîtrait à n’importe quel endroit, et ce sans aucun lien ni aucune régularité dans ses déplacements, cet endroit où le temps filerait différemment, ce bâtiment qui serait vivant, intelligent et qui n’en ferait qu’à sa tête.
Oh oui, brillante cette construction l’était, car la curiosité du sorcier fut piquée à vif et il ne put résister à son appel. Il allait entrer, étudier l’endroit et apprendre beaucoup de choses… Mais il oubliait tous ces détails non négligeables comme la distorsion du temps qui pourrait lui poser problème, celle-ci apparaissant quand quand la tour voulait s’amuser avec ses victimes souvent trop curieuses ou ambitieuses. Siruu ne pensait pas à cela et poussait juste avec une pointe d’excitation la porte de cet édifice gigantesque. L’intérieur était lui beaucoup plus simple de prime abord et aucune excentricité ne venait titiller la rétine du disciple crépusculaire, si ce n’est bien sûr la hauteur du plafond qui n’était même pas visible et l’escalier en colimaçon qui épuisait au simple regard de ses marches qui n’étaient certainement pas gravissables tant il y en avait.
C’était assez poussiéreux, mais les tapis décoratifs qui trônaient dans cette salle étaient paradoxalement bien entretenus, le poil feutré et les couleurs vives. Les murs, eux, étaient noirs et semblaient être faits en une matière dure et creuse. Oh, avec le temps, cela changerait bien sûr, cet endroit aimant tout particulièrement revêtir de nouveaux habillages chaque jour. Le sorcier continua sa traversée jusqu’à tomber sur une statue de taille hors norme… Non, elle bougeait. C’était une de ces créatures que l’on ne trouve presque tout le temps qu’en ce lieu ou alors rarement en dehors. Un troll. Il ne vit pas le sorcier, mais il semblait en colère alors Siruu n’attendit pas pour déguerpir. Mais il n’y avait plus de sortie. Un simple mur, mais cela signait totalement l’arrêt de mort du disciple crépusculaire. Il pouvait se cacher de ces monstres de plusieurs mètres, mais la tour avait apparemment décidé de le tourmenter donc sa seule option restait d’attendre et de chercher ce que lui voulait cet édifice vivant… Plusieurs heures passèrent pendant lesquelles le sorcier se dissimula dans les différentes pièces qui s’enchaînaient et ne se ressemblaient jamais, mais, à un moment, il revint sur ses pas : ce même endroit où il avait atterri. Il n’avait pas réellement tourné en rond, mais les décors bougeaient et se recyclaient ce qui donnait de drôles de vertiges.
Reculant pour changer d’itinéraire, il arriva dans une salle gargantuesque et vide qui ne menait qu’à un une pièce mal décorée reposant sur un sol boisé et vermoulu. Décidant de rester dans l’ombre de la salle aux dimensions démurées pour ne pas faire de rencontre inopinée, le sorcier observait les corniches ornementales tout en gardant un œil sur ce qui se passait autour. Absorbé par l’architecture de la salle, il aurait pu être hypnotisé par celle-ci si une personne n’était pas entrée dans la tour. Elle tournait à sa droite, s’approchant donc de  cette grande salle et, croyant avoir été vu, Siruu se plaqua contre le mur et recula de quelques pas. Après une observation plus complète, il put comprendre qu’il n’avait pas encore été remarqué, mais quelque chose retint son regard. Elle avait un loup et il présentait tous les signes de l’anxiété chez l’animal. Que pouvait-il se passer pour qu’il soit inquiet ? La tour était remplie d’étranges magies et c’était en soi déjà un motif valable, mais, alors que le disciple crépusculaire allait s’enfuir, la vraie raison du tracas de ce canidé apparut. La pièce auparavant sombre fut, après une détonation des plus effrayantes, inondée de lumière et un tremblement fit s’écrouler les murs sur les issues.
Qui avait bien pu causer cela ? Il ne fallut pas bien longtemps au sorcier pour qu’il ne s’en rende compte : un troll, une de ces créatures qu’il avait déjà croisée arrivé dans la tour. Il était lui aussi caché dans l’ombre, mais la lumière avait révélé sa position contrairement à Siruu qui, par chance, était dans le seul endroit ombragé de cette pièce. Normalement tout devrait aller pour le mieux, il n’allait pas se faire attaquer, mais l’animal de cette femme qui se trouvait en face du géant à la peau verdâtre et grise à la fois fixait l’homme masqué qui eut peur de se faire remarquer avant d’être déchiqueté par ce monstre à la taille hors-norme. Mais quelque chose laissait le sorcier perplexe… un animal comme le troll n’est pas intelligent. Il n’aurait pas préparé une surprise comme cela. Qui avait allumé les lumières ? Et pourquoi est-ce que le troll semblait taper le sol ? Il y avait quelque chose… Des farfadets. Cette femme et son loup ne les avaient pas encore vus, car ils étaient petits et au sol – ce qui, avouons-le, est contrasté par rapport à la taille du monstre qu’ils embêtaient. Que faisaient-ils ? Ils semblaient s’amuser et portaient quelque chose, mais Siruu ne put voir de quoi il s’agissait.

1070 Mots






Code par xLittleRainbow pour Epicode


Au secours des Trolls | Feat Siruu [Quête] Ukjx
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t38838-sirh-juuka-zeli-k
Invité
Invité

avatar
Dim 15 Mai 2016, 17:12


Au secours des Trolls

L
a jeune femme regarda fixement le Troll et respira doucement pour peut-être être comparait à une statue. Enfin, elle l’espérait plutôt. Celui-ci la regardait aussi, il n'était peut-être pas sûr de savoir si elle était vraiment vivante. Elle comprenait mieux pourquoi on traitait ces monstres d'imbéciles.
Kaithlyn ne pouvait plus attendre, elle devait l'attaquer avant qu'ils ne s’aperçoivent qu'elle n'était pas qu'une statue. Cependant, elle ne pourrait pas le battre toute seule. Et même avec l'aide de son compagnon, il était impossible qu'elle y arrive. Les Trolls étaient certes complètement idiots mais il avait une force monstrueuse. Et celle-ci n'était encore qu'une apprentie. Elle avait beaucoup à apprendre, beaucoup trop. Elle n'avait pas encore le pouvoir de se dresser contre lui. Et puis, même si elle disait toujours que lorsque la mort était venue, elle ne pouvait rien y faire, cette fois-ci, elle avait tout de même très peur. Elle n'était qu'une vulgaire mortel, sa vie ne tenait donc qu'à un fil.

Alors, elle soupira longuement et elle leva lentement sa main pour atteindre sa hache. Elle s'était faite à l'idée qu'elle allait sûrement mourir. Elle avait peur certes, mais elle devait se battre jusqu'à la mort. C'était sa façon de penser. Et puis, elle n'avait plus rien à perdre à présent.
Elle recula alors de quelques pas et sortit son arme. Puis, elle se mit en position de combat.
Le Troll s'énerva aussitôt et il hurla de tous ses poumons.
L'Elemental écarquilla les yeux et elle recula de nouveau pour être hors de sa portée.
Mais, étrangement, le Troll ne la regardait plus, il regardait le coin de la pièce qui n'était pas éclairé. Kaithlyn se retourna pour elle aussi regarder le coin et elle vit son compagnon fixer une silhouette. C'était peut-être cette personne qui suivait les deux amis un peu plus tôt.
Le Troll se rapprochait dangereusement du loup et de la silhouette, machette à la main.
« Pas bon, murmura-t-elle dans sa barbe. »

Elle partit alors, au pas de course vers le monstre pour sauver son compagnon. C'était bien sûr complètement stupide mais elle préférait être avalée toute crue par le Troll plutôt que son ami soit tué.
Et puis, à présent, elle savait qu'une personne se cachait. Alors, elle n'allait peut-être pas mourir. De plus, elle savait qu'elle allait beaucoup s'amuser pendant ce combat.
Elle tapa sa hache sur le sol pour que le Troll se retourne mais cela ne marcha pas. Puis, elle claqua sa langue contre son palé et elle lâcha un juron. Elle sortit de ses chaussures deux couteaux de lancer. Ensuite, elle envoya le premier dans le dos de la bête et le deuxième en plein dans sa tête. Elle avait eu de la chance d'avoir parfaitement visé. Il grogna et se retourna vers l'Elemental.
Kaithlyn se remit alors en position de combat. À présent, elle n'avait plus ce regard terrifié, on avait plus l'impression qu'elle s'amusait. Elle avait peut-être raison, ce combat serait très intéressant. Ensuite, elle hurla à l'étranger :
« Tu peux arrêter de te cacher ! J'aurais bien besoin de ton aide ! »

Le Troll était arrivé devant Kaithlyn et il leva lentement sa machette pour l’assommer. Cependant, il était beaucoup trop lent pour pouvoir l'attaquer. Son arme devait être extrêmement lourd.
L'Elemental ne possédait pas une grande rapidité mais contre la bête, elle pensait avoir une chance, aussi petite soit-elle.
Elle esquiva donc facilement le coup, ce qui était quand même très étrange. La machette tomba lourdement sur le sol et explosa le carrelage. On voyait bien la force que pouvait avoir un Troll. C'était monstrueux, comme son physique d'ailleurs. Ses grandes oreilles pleines de saletés. Ses petits yeux et son regard d'idiot. Sa peau verte avec ses champignons et ses branches d'arbre coincés entre deux graisses. Ses grandes mains remplies de furoncles comme ses pieds, d'ailleurs. Et ses vêtements à moitié déchirés. Il avait le portrait du plus idiot des Trolls.

Cependant, le monstre anticipa avec une étrange rapidité et il tourna sa lourde arme vers la jeune femme. Elle ne pouvait plus esquiver à présent et elle se fit donc complètement éjecter à l'autre bout de la pièce, tombant lourdement contre le mur. Elle grogna :
« Aïe ! Ça fait un mal de chien ! »

Bon sang, celui-là, il ne l'avait pas raté ?! Et puis, comment une créature aussi stupide pouvait posséder une force aussi prodigieuse ? C'est complètement injuste ! Et puis, pourquoi il n'avait pas bougé, l'autre ! Il voyait pourtant bien qu'elle se trouvait dans une position délicate. Elle regrettait toujours un peu plus de ne pas l'avoir laissé se faire dévorer par le Troll. Elle avait envie de le traiter de tous les noms, à ce moment-là. Il ne connaissait pas la politesse, celui-là. Il voulait sûrement sauver sa vie.
Mais, l'Elemental aurait fait la même chose que lui donc, elle ne pouvait pas trop se plaindre.
Kaithlyn soupira alors longuement. Elle fit alors son geste habituel pour attraper sa hache mais elle ne se trouvait plus là. Super ! Elle l'avait sûrement fait tomber lorsqu'elle avait fait son vol plané.
La jeune femme se releva avec beaucoup de difficulté et elle regarda le Troll.
Il avait encore changé sa trajectoire pour se diriger vers la silhouette masculine. De toute façon, elle ne bougerait pas d'un poil pour l'aider car le jeune loup ne se trouvait plus à coté de l'homme. Donc, elle ne voyait pas pourquoi elle devrait l'aider. Lui-même ne l'avait pas fait. Et puis, il ne devait pas être faible s'il se trouvait dans la tour inconnue et cachait, en plus. Kaithlyn aimerait bien le voir se battre. Ou même voire son visage, d'ailleurs.   


Mots : 1015
Revenir en haut Aller en bas
Siruu Belhades
~ Sorcier ~ Niveau III ~

~ Sorcier ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 2344
◈ YinYanisé(e) le : 06/12/2015
Siruu Belhades
Dim 29 Mai 2016, 21:55


Au secours des trolls


Siruu & Kaithlyn
Elle pouvait se faire frapper, écraser puis se vider de son sang que le sorcier n’en aurait rien à faire. Le troll analysait cette femme pendant que le disciple crépusculaire observait ces farfadets : ils se mettaient à voleter autour du troll et tenaient fermement grâce à leur filet un  baril. Qu’est-ce qu’il pouvait bien y avoir de si précieux à l’intérieur ? Il n’eut pas le temps d’y réfléchir, car un affreux cri perça ses oreilles. Le monstre qui trônait au milieu de cette pièce s’était mis à hurler. Siruu pensait alors qu’un combat allait débuter entre cette sotte qui se préparait à combattre bien plus fort qu’elle et le troll, mais, malheureusement lui, le second préféra bien vite regarder le masqué. C’était dangereux. Que faire ? Le feinter par un quelconque stratagème restait une bonne option, mais techniquement, la créature qui se préparait à l’attaquer n’avait rien contre le mage noir : il le prenait pour un de ces farfadets. Donc… il fallait régler cette affaire. Comment ?
Là encore, le temps manqua bien vite au sorcier qui fut rattrapé par les évènements et qui vit cette femme le sauver. Du moins… non. Elle sauvait son compagnon, ce loup, mais le disciple crépusculaire put tout de même bien profiter de la situation en reculant doucement pendant que le troll se jetait sur cette femme. Sa sauveuse demandait donc à Siruu de l’aide et, comme l’on pourrait s’y attendre, celui-ci ne bougea pas d’un iota, préférant se concentrer sur le problème… Mais le repos physique fut bien bref, car ladite femme se fit battre bien vite, rien d’étonnant quand on connaît la puissance prodigieuse du troll. Il est vrai que le masqué n’aurait pas fait mieux, il aurait même certainement fait bien pire, mais il avait un plan.
Quand la créature s’approcha de lui, il savait bien que cette fois il ne pourrait être sauvé et c’était assez effrayant pour l’adepte des poisons, mais il devait essayer : c’était sa seule chance. Alors le troll leva sa machette, mais, là encore, le sorcier ne bougerait pas. Dès que l’arme était à environ deux mètres au-dessus de sa tête, il inspira avant de se préparer à traverser celle-ci. Enfin, l’objet en question avait commencé à passer au travers de son crâne qui n’avait désormais pas plus de consistance que de la brume et il lui fallut faire preuve d’une concentration exemplaire pour se transformer peu à peu en un bout de carrelage - celui-ci étant éclaté sous le coup du monstre. Il avait disparu aux yeux du monde qui n’avait vu que cette arme commencer à le frapper avant qu’il ne disparaisse. Un tour de passe-passe en somme.
Il avait peut-être de quoi être fier, mais le mage noir était plus que tout préoccupé par sa magie : combien de temps pourrait-il tenir ? Il avait arrêté de traverser la matière, car ça ne lui était plus utile à présent, mais la fatigue engendrée par l’activation simultanée de deux de ses sorts gagnait de plus en plus de place au sein de son esprit. Mais une erreur lui coûta cher : il n’avait pas prévu de suite à ce plan qui n’avait pour but que de se faire oublier de cette chose monstrueuse qui avait tenté de l’éliminer.
Il aurait pu depuis le début passer au travers des murs, mais le sorcier n'aurait certainement pas tenté un mouvement si risqué : quelle était l’épaisseur de ces murs ? Si la tour était réellement vivante, elle s’amuserait volontiers à renforcer ladite épaisseur. Donc il ne fallait pas passer par ce chemin, mais alors… Que faire pour quitter cette pièce ? Que dis-je, cette tour !
Le troll s’approchait des farfadets qui s’amusaient à le faire tourner en bourrique, le poing serré. Siruu s’était à présent reculé vers une alcôve et était dissimulé par les ombres, mais cela n’allait durer qu’un temps alors il devait agir. Personne ne le voyait pour le moment… il était prêt, mais la réussite de ce qu’il allait entreprendre n’était pas assurée. Inspirant doucement, il profita du fait qu’il n’avait pas besoin de cacher l’aura de son Lux In Tenebris dans les ombres pour utiliser cette magie noire si propre aux sorciers. Non, il n’allait pas répandre des maux : il allait maudire, utiliser ce que les mages noirs appellent Maledicentum. Ce don, le masqué ne l’avait presque jamais utilisé, mais il devait le faire malgré sa fatigue, c’était sa seule chance de de tromper le troll d'une manière ou d'une autre pour que la tour laisse peut-être le sorcier partir.
L’infortune frappa néanmoins encore l’homme à l’iris jaune citrine car les farceurs volants se mirent à virevolter près des murs, et la créature gigantesque n’hésita pas à trouer ceux-ci. Siruu n’avait pas pensé à cette solution, mais ça lui allait, il n’avait qu’à retrouver ces barils une fois sorti de cette pièce et ainsi pouvoir quitter la tour… si celle-ci se montrait généreuse.

845 Mots




Code par xLittleRainbow pour Epicode


Au secours des Trolls | Feat Siruu [Quête] Ukjx
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t38838-sirh-juuka-zeli-k
Invité
Invité

avatar
Lun 27 Juin 2016, 20:47


Au secours des Trolls

L
a jeune femme se trouvait à présent au sol, couverte de sang. Son crâne avait violemment tapé le mur et s'était sûrement ouvert. Elle sentait comme une sensation de froid glacial se déversait dans tout son corps alors que l'on était en plein été. Ce n'était peut-être pas une énorme blessure mais il fallait tout de même la soignait le plus vite possible où elle pourrait très rapidement perdre tout son sang. Cette dernière décida alors de bander sa tête à l'aide de sa trousse de secours et de prendre quelques médicaments.
Péniblement, Kaithlyn attrapa alors son sac et fouilla avec sa main dedans. Elle sentait que sa vue se brouillait de plus en plus et durant un combat, il serait tout sauf bon de perdre un de ses sens. Elle extirpa sa trousse de secours de son sac et attrapa les fameux bandages. Elle les entoura autour de sa tête de façon à ce qu'aucune goutte de sang ne tombe. Puis, elle prit les quelques médicaments qui se trouvaient dans la trousse et les avala d'un coup. Il avait un horrible goût de vomi mais il était tout de même très efficace. En effet, la jeune femme se sentait à présent nettement mieux car la sensation de froid s'était dissipé et sa vision devenait un peu moins trouble.

Ensuite, après s'être soigné du mieux qu'elle le pouvait, elle se leva lentement pour se rendre vers le centre de la pièce, là où se trouvait son arme. Elle mit sur son dos son sac et s'avança doucement, car il était très difficile pour elle de marcher sans avoir la tête qui tourne. De plus, elle ne devait faire aucun bruit où l'énorme Troll partirait de nouveau à sa poursuite et elle se trouverait alors dans une très mauvaise posture.
Lorsqu'elle avançait, elle regardait en même temps la bête et la mystérieuse silhouette. Cependant, elle ne pouvait malheureusement rien voir car sa vue l'avait complètement trahie pour cette fois. En effet, tout ce qui pouvait se passait à plus de cinq mètres d'elle était complètement floutée. Mais heureusement, le monstre était très large et même à moitié aveugle, la jeune femme pouvait le voir.

Enfin bref, Kaithlyn arriva enfin devant sa hache et celle-ci l'attrapa rapidement. Elle la rangea dans son étui et elle se retourna pour se rendre de nouveau vers l'endroit de sa chute. Elle voulait se reposer pendant quelques secondes, juste le temps que la silhouette s'occupe du mieux qu'elle le pouvait du monstre. Et puis, de toute façon, l'Elemental ne serait qu'un fardeau pour l'instant. Elle devait se reposer et une seule minute suffirait pour qu'elle retrouve parfaitement sa vue. Mais, ce n'était peut-être pas l'envie de tout le monde. En effet, la jeune femme s'était à peine assise par terre qu'une petite bête lui sauta dessus. Elle était plutôt près donc celle-ci pouvait distinguer quelle sorte de créature c'était. Un petit être maigre avec des bras et des jambes frêles vêtu d'un vieux bout de tissu et de minuscules bottes souriait devant la femme. Sa peau qui était très laide devenait de plus en plus ridé à force de rire. C'était bien évidemment un farfadet.
Ce dernier savait parfaitement que la jeune femme se cachait du gigantesque Troll alors pour l'agacer, il tapa de tous ses petits bras sur le sol. Ensuite, le farfadet recula car il essayait de se cacher de la mal voyante pour qu'elle ne s'attaque pas à lui. Ingénieux pour un petit être pareil.
Kaithlyn analysa ensuite les environs pour pouvoir voir cette satanée bestiole et la faire taire une bonne fois pour toutes. À la place, elle aperçut autre chose. Quelque chose de complètement net et de forme ronde. C'était un énorme baril de vin rouge.
La jeune femme cligna alors des yeux plusieurs fois pour essayer de voir mieux, ce qui marcha étonnamment bien puisque sa vue commença à s'améliorer. Elle ne pouvait pas voir jusqu'au Troll mais elle apercevait au moins ce misérable farfadet. En le voyant, cette dernière l'attrapa par le cou, remontée à bloc. Elle le fixa pendant un moment avec un regard menaçant tout en serrant le plus possible son étreinte. Les yeux du petit bonhomme imploraient à cette dernière de le lâcher alors celle-ci céda. Elle savait qu'il faisait cela exprès pour la décourager à le tuer mais elle le lâcha tout de même. Ensuite, elle le jeta dans les airs un peu plus loin car elle n'était pas aussi clémente qu'elle en avait l'air. Et puis, elle n'avait pas vraiment le temps de s'occuper de cet avorton. Ça lui donnera au moins une bonne leçon. La prochaine fois, il réfléchira à deux fois avant de s'attaquer à n'importe qui.

L'Elemental claqua alors sa langue puis se retourna vers le baril. Elle se demandait pourquoi le farfadet avait avec lui cette chose. Ce n'était sûrement pas pour quelqu'un d'autre ou encore moins pour le boire. Donc, pourquoi alors ?
La jeune femme attrapa alors le lourd et géant baril entre ses mains encore un peu tremblantes et l'examina. Elle voulait vérifier s'il n'était pas, par le plus grand des hasards un piège ou quelque chose dans le genre. Cependant, elle ne trouva rien d'étrange.
Puis, elle releva la tête vers le Troll et la silhouette et elle remarqua que sa vue était redevenue normale. Elle constata aussi qu'étrangement, la gigantesque bête semblait être perdue comme si elle cherchait quelque chose ou plutôt quelqu'un.
Alors, la jeune femme soupira de soulagement. Elle était vraiment heureuse de pouvoir revoir parfaitement car cette dernière avait eu vraiment très peur de se faire attaquer par le Troll lorsqu'elle avait été démuni d'un de ses sens. Ensuite, elle se redressa avec un peu de difficulté et regarda le baril. Il était d'une étrange grandeur comme s'il avait été crée pour un être de sa taille. Comme par exemple... pour un Troll ? C'était peut-être pour ça que le monstre se battait contre les farfadets. Il souhaitait seulement récupérer son dû et il avait sûrement pris l'Elemental et la silhouette pour l'un de ces voleurs. Ce baril était peut-être pour elle sa seule chance de survivre.
Enfin bref. L'Elemental l'attrapa et le plaça sous son bras avant de s'approcher lentement vers le Troll. Elle essayait de ne pas faire de bruit pour qu'aucun de ses horribles farfadets ne s'attaque à elle.
Puis, lorsque Kaithlyn fut à quelques mètres du Troll. Elle posa doucement le baril au sol et hurla au monstre :
« Eh ! Toi ! »

Le Troll se retourna ensuite en fronçant les sourcils vers la jeune femme. Puis, il s'approcha de cette dernière en voyant le baril. Il traînait lourdement sa machette avec un air très énervé.
L'Elemental en avala sa salive de peur et elle soupira. Elle essayait de garder son sang-froid car si ce dernier remarquait une frayeur quelconque venant de sa part, il pourrait sûrement s'attaquer à elle et elle n'était pas dans l'état de combattre. Même si elle essayait de faire de son mieux pour que le monstre ne remarque pas sa peur, son regard trahissait son anxiété.
Alors, elle décida de se calmer le plus possible en faisant mine de rien. Elle s'appuya sur le baril avant de continuer :
« C'est ça que tu veux, n'est-ce pas ? Tiens, c'est cadeau. »

Elle poussa ensuite le baril vers le Troll qui roula lentement. L'imbécile l'attrapa alors avec difficulté à cause de ses grosses mains. Puis, il montra dans un sourire laid et repoussant, ses dents jaunies et tordues avant de s'en aller vers le fond de la pièce.



Mots : 1345
HRPG : Désolée pour le retard.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Au secours des Trolls | Feat Siruu [Quête]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'aventure mortelle | Feat Eléa [Quête]
» A l'ombre des morts. | Siruu [Quête]
» [Quête] L'alchimiste fou [feat Eléa]
» [Quête] Le bouc émissaire - feat Dante
» [Quête] Puisque je le veux... Tu joueras avec moi ! - feat. Hôpe
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Sympan :: Zone RP - Océan :: Continent Naturel - Ouest :: Désert de Näw-