-11%
Le deal à ne pas rater :
SAMSUNG 55Q70C – TV QLED 55″ (138 cm) 4K UHD 100Hz
549.99 € 619.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 La disseuse de bonne aventure.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar
Sam 16 Avr 2016, 10:49






La Diseuse de bonne aventure



L'antre des damnée, je devais bien dire que je n’apprécias pas vraiment cet endroit, mais je n'avais pas vraiment eu le choix de m'y aventurée. En effet, j'avais repérer des hommes qui obéissait à père et je supposais donc qu'ils étaient à ma recherche, j'avais donc pris cette direction en me disant qu'ils ne me suivraient jamais ici, pour peut que j'aille été repérée. J'avançais donc sans vraiment me soucier d'où j'allais, mais je voulais malgré tout rapidement sortir d'ici.
Mais alors que je regardais derrière moi pour m’assure que j'étais bien seul, je sentis une présence, mais pas dans mon dos comme je l'aurais pensée, je regardais alors devant moi et fus surprise de voir une femme, pourtant il n'y avait personne quelque instant auparavant. «Bonjour jeune fille.» «Qu'est ce que vous me voulez.» «Je voie, on est prudente jeune demoiselle. Voyons si cela servira à quelque chose.»Je la vis alors sortir un globe fait de verre, non de cristal je pense. Un sourire apparu alors sur mon visage, comprenant ou elle voulait en venir. Je ne croyais pas en tout ça. Je voulais alors continuer mon chemin quand je l'entendis prendre la parole de nouveau. «C'est sombre, trop sombre. De grand malheur vont s'abattre sur vous dans un futur proche. » «Tien donc… Et de quel nature je vous prie.» «Ne prenez pas ça à la léger, ce serais dangereux. Mais souvenez vous de ceci, les malheurs on toujours une source.» Je l'avais regarder dire cette dernière phrase en me demandant si elle n'était pas tout simplement folle. Surtout au vue des gestes grotesque qu'elle avait fait auparavant. Elle avait alors disparue comme elle était venue.

J'étais rester un moment immobile, réfléchissant à ce qu'il venait de se passée. Je ne savais pas trop qu'est ce que je devais en pensée. Je n'étais pas du genre à y croire c'est vrai, mais je savais aussi qu'il y avait certaine personne, quoi qu'assez rare, qui avait vraiment la possibilité de prédire certaine chose de l'avenir. Est ce qu'elle faisait vraiment partie de ces personnes.
Je haussais alors les épaules, décidant que ça n'avais pas d'importance et qu'il valait mieux que je me dépêche de quitter cette endroit avant que je ne devienne moi aussi complètement folle. Ça ne servais quand même à rien de trop réfléchir sur ce qu'il pouvait m'arriver. Au contraire, non seulement je n'aurais pas l'esprit tranquille, mais en plus je commencerais à voir des mauvais présage partout et j'en deviendrais paranoïaque. Autant continuer de faire comme si rien ne c'était passée et je verrais bien pas après si quelque chose allait réellement m'arriver. C'est pourquoi, après un dernier regard dans les alentours je repris la route.

Après une nouvelle heure de marche, je voulu me reposé et m'assis à même le sol. On ne pouvaient pas dire qu'il y avait beaucoup d'endroit pour s’asseoir confortablement en même temps. Mais voulant boire une gorgée d'eau, je remarquais que mon outre était trouée, une traîné humide se trouvant sur le chemin que j'avais pris. Examinant de plus près, je remarquais qu'une couture c'était défaite, mais quand ? Je la jetais alors de rage contre la parois du ravin et je repris ma route.
Je me trouvais alors dans une impasse et je devais visiblement traverser une grotte si je voulais continuer. Je pris alors ce qu'il me fallait dans mon sac et j'entrais. J’espérais que j'arriverais rapidement au bout, heureusement, je n'avais plus rien entendu et je supposais donc que les hommes avaient arrêtée de me poursuivre. Je me demandais pourquoi est ce que mes parents voulaient absolument que je rentre. Après tout mon frère et ma sœur étaient partit eux aussi et ils avaient pas fait tout un plat au contraire.
Perdue dans mes pensées, je ne vis pas le trou qui se trouvais devant moi et je tombais alors sur le sol, en plus dans ma chute, je réussi je ne sais comment à faire tomber ma main gauche sur la flamme. J'hurlais un instant et je soufflais un instant sur ma main avant de regarder les dégâts. Bon ça aurais pu être pire je pense. Je me dépêchais alors de sortir de la grotte avant que j'arrive encore à me brûler quelque chose.. ce ne fus cependant pas facile, car je me perdis plusieurs fois. Ayant la mauvais impression de pas arriver à me concentrée sur le chemin que je devais prendre. Je sentais que j'avais plutôt intérêt à rapidement retrouver mon calme.
Une fois dehors, j'en profitais pour souffler un peu, regardant d'un œil mauvais la grotte. Quelque part je ne pouvais pas m’empêcher de me demander si tout ce qui venait de m'arriver n'avait pas un quelconque lien avec ce que m'avait dit cette femme. Non ce n'était pas possible, ce n'était qu'une coïncidence. Je ne pouvais pas croire ce genre de chose c'était complètement ridicule.
M'appuyant sur un mur, je fermais quelque instant les yeux, je voulais me reposer un minimum avant de reprendre la route. Mais après quelque instant j'entendis un drôle de bruit et je regardais vers le haut. Des rochers étaient en train de me tomber dessus. Je me relevais alors rapidement et m'écartais de leur chute. Une fois la poussière dissiper, je regardais alors les dégâts, un des rochers venait de s'écraser sur mon sac. «REVIENT ICI ESPÈCE DE SORCIÈRE ! » Je ne pu retenir ce cri de colère, cette fois c'était certain, elle avait vu juste.

Je voulais alors la retrouver, lui demander des explications, voir ce qu'elle savait exactement sur ce qu'il était en train de m'arriver. Je voulais que tout finis et ce rapidement, mais pour ça il faudrait que je la retrouve, mais ou est ce qu'elle avait bien pu disparaître ?
J'avais alors repris mon chemin rapidement, regardant autour de moi pour trouver le moindre indice sur l'endroit ou je pouvais la trouver. Simple réflexe que je savais pourtant vain.
Mais après quelque instant de marche, je remarquais une jeune femme, les cheveux argentée elle semblait marcher d'un pas pressée. Je m'étais alors approcher d'elle, je voulais lui demander si elle avait vu ou si elle savait quelque chose, mais alors que j'arrivais dans son dos elle me sauta dessus en m'attaquant. Je la repoussa alors rapidement et pu remarquer qu'elle était déjà blesser. Celle ci reviens alors à la charge et cette fois ci j'eus le temps de lui attraper les poignets et tenter de la maîtriser. «Écoute ma belle, tu va rapidement te calmer.Tu n'est visiblement pas de taille à te confronté à moi. Je veux juste des réponses à quelque question. » «Vraiment ? Tu ne veux rien d'autre.» «Je peux toujours te tuer pour le fait que tu m'aille attaquer sans raison si tu juge que ce n'est pas assez.» Et elle pouvait déjà s'estimer heureuse que je ne l'aille pas encore fait. «Je croyais seulement que toi aussi tu voulais m'attaquer. Je n’arrête pas d'avoir des ennuies depuis un moment.» «Attend. Tu n'aurais pas rencontrée une femme un peu folle à premier vue ?» «Si c'est d’ailleurs depuis notre rencontre qu'il ne m'arrive que des misères, depuis qu'elle ma dit que de grand malheur allait me tomber dessus.» Je trouvais ça étrange que cette fille subisse la même chose que moi. Visiblement, il y avait bien quelque chose qui ce passait, qu'est ce qu'elle avait dit déjà avant de partir ? Ah oui que tout malheur avait une source. «Heu… tu est encore là ?» «Oui, je réfléchissais juste, car cette femme, je l'ai vue aussi et depuis j'ai que des ennuies, comme toi. » «Je voie, c'est toi alors que j'ai sans doute entendue crié tout à l'heure. Écoute, tu fais ce que tu veux, mais personnellement je suis à sa recherche. Je ne sais pas si elle te la dis à toi aussi, mais elle parlait d'une source et je crois savoir ce que c'est. » «Ah oui ?» «Je ne crois pas qu'elle puisse réellement prédire l'avenir, surtout que les personnes qui le font ne le montre pas toujours au grand jour. » Je dois avouer qu'elle n'avait pas tord, après tout ces ce que j'avais penser en voyant sa boule et comprenant pour qui elle voulait se faire passer. Mais je ne voyais pas vraiment ou elle voulait en venir. «J'ai penser alors à deux options. La premier quelque chose ce passe dans cet endroit, quelque chose qu'elle sait et dans ce cas il me fallait la trouver pour qu'elle m'en dise plus. Mais plus le temps passe et plus je pense que c'est tout autre chose. Tu ne sera peut être pas d'accord, mais moi je pense que c'est simplement elle la responsable.elle a du nous jeter une malédiction ou quelque chose comme ça. » Je l'avais alors regarder un instant, comprenant enfin ou ce qu'elle voulait en venir.
Je devais bien avouer que ce qu'elle disait n'était vraiment pas dénuée de sens bien au contraire. Depuis combien de temps subissait elle tout ça pour en être arriver là ? «Je crois que tu à raison, mais dans ce cas, il serait peut être mieux que l'on continue à la chercher ensemble. Cependant... » «C'est prendre le risque d'être deux fois plus en danger.» Si on étaient toute les deux maudites comme on le pensais, alors on allaient prendre deux fois plus de risque. Pourtant en même temps nous mettions plus de chance de notre coté. «On va essayer. Si on voie que ça deviens vraiment trop dangereux, on se sépara, mais il faut tenter le coup.»

Autant rester honnête, je n'aimais pas trop cette solution bien au contraire, en plus elle me semblait faible, chétive. À ce demander ce qu'une fille comme elle venait faire dans un endroit pareil. Mais elle savait utiliser son cerveaux et ça me serais certainement utile.
On c'étaient alors mis en marche et je continuais de réfléchir. La source finalement qu'est ce que c'était ? À mes yeux il y avait deux options. La premier c'était que c'était la femme elle même et dans ce cas on devra tout faire pour qu'elle lève la lève. On pouvaient la tuer bien évidement, mais ce n'était pas dit que ça marche et dans ce cas on seraient coincée sans retour en arrière. Puis je pensais à cette fameuse boule, si elle n'était pas diseuse de bonne aventure, elle ne pouvait pas lui servir à voir l'avenir et dans ce cas est ce que c'était vraiment qu'un simple objet de théâtre ? Ou est ce que c'était la fameuse source de son pouvoir ? Une sorte de catalyseur magique. Mais dans ce cas, est ce que le détruire suffirait à retrouver un peu de tranquillités ?
1908 mots



© Jawilsia sur Never Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Sam 16 Avr 2016, 10:50






La Diseuse de bonne aventure



Ça faisait un moment maintenant que nous marchions toute les deux, on pouvaient d'ailleurs s'estimées heureuse que rien ne nous soient encore arriver. Mais autant na pas criée victoire trop vite. Je savais que ça pouvait arriver à tout moment. Croire que sous prétexte que l'ont étaient deux maudites ce se serais annuler serais de la folie. Elle m'avait apprit être une ondine et se nommer Ysaline. « Et qu'est ce qu'une créature des océans viens faire ici ?» « Je cherche ma sœur, elle à disparu il y a quelque temps, pendant un combat contre des sorciers.» Croyait elle vraiment que sa sœur aurait pu être ici ? Si elle avait combattu des sorciers j'aurais plutôt été voir du cotée de la prison. Mais après tout chacun allait voir ou ce qu'il voulait. Je ne cherchais de toute manière pas à en savoir plus. C'était tout autre chose qui m’inquiétais avec elle et je pensais qu'il valait mieux rapidement lui en parler. «Par compte tu ne semble pas vraiment tailler pour l'aventure. Et encore moins à affronter des sorciers si besoin. » «Écoute, je ne suis peut être pas une guerrière, je ne suis peut être pas puissante point de vue magique, mais ma sœur je veux la retrouver. Et il serait alors bon que tu ne me sous estime pas toi aussi.  » Elle c'était rapidement retourner vers moi et m'avait surprise. On ne peut pas dire qu'elle n'avait pas de détermination.


Soudainement, un craquement se fis entendre derrière nous, suivis de quelque rire et de drôle de bruit, je tournais la tête et on peu remarque que trois hommes étaient auprès de nous, tenant au bout d'une corde ce qui me semblait être des hyènes. Semblait car que ce soit eux ou leur compagnons, ils avaient leur peau rougeoyante, des yeux blanc comme s'ils étaient aveugle et pourtant ils semblaient nous voir. Est ce que c'était cet endroit qui les avaient rendu ainsi ? «Mais qu'avons nous là, deux jeune femme qui me semble bien loin de chez elles.on se seraient perdue ? C'est bien dommage. » Je reculais alors d'un pas en les regardant. Je ne le sentais pas, mais alors pas du tout. Ils me semblaient fou. Une main sur mon épée, je tendis ma dague à Ysaline avec l'autre. Elle n'était pas armée et ils étaient beaucoup trop pour que je m'en occupe toute seul.
Le combat n'était pas facile, les animaux étaient beaucoup moins prévisible qu'un humain. J'eus droit à quelque morsure avant d'arriver à tuer deux de ses animaux. Fou de rages leurs propriétaire se jetais alors sur nous. Épuisée par tout ce que nous avions déjà traverser, je sentais que nous ne pourrions pas gagnée. «C'est pas vrai ! Ysaline on se casse. »  Je repoussais alors une nouvelle attaque et je me mis à courir. Il fallait que l'ont mettent le plus de distance rapidement entre eux et nous. Mais contrairement à nous, ils étaient en meilleur forme et ça rendais la chose beaucoup plus compliquer. A un moment, je sentis quelque chose me tirer et je me retrouvais au sol derrière un rocher. Je vis qu'Ysaline m'avait simplement tirer pour tenter de nous cacher, peut être sentait elle que nous ne pourrions pas continuer à courir ainsi indéfiniment. Les trois hommes passèrent à cotée, heureusement sans nous voire. Pour une fois dans cette journée pourrie nous avions enfin de la chance. Espéreront que ça allait un peu continuer.
«Ne bouge pas...» «Hein. Pourquoi ? » Je tournais la tête vers elle et remarquait que son intention n'étaient plus porter sur nos poursuivant mais derrière nous. J'entendis alors des sifflements peut amicaux. Plusieurs serpent de différent taille se trouvait autour de nous, dans notre fuite nous n'avions même pas fait attention que nous venions de mettre les pieds dans ce qui était certainement un nid a serpent. Mais est ce que ça finirais un jour. Sautant en arrière pour évitée une attaque, je sorti les ailes et pris un peu de hauteur pour être hors de portée, j'attrapais alors la main de la jeune femme et nous sorti de là.

«Heu Eléa… Si tu sais volée… POURQUOI EST CE QUE TU NE LA CHERCHE PAS VIA LES AIRS !» «Ce n'est pas la peine de me criée dessus comme ça. J'aimerais bien figure toi et à dire vrai on se dirige dans une direction ou il me semble l'avoir aperçue tout à leur. Seulement alors que j'étais dans les airs il y a eu une forte bourrage et je suis tombée. Depuis mon ailes droite me fait souffrir et je ne donc plus l'utilise pour le moment. Et puis j'ai pas de compte à te rendre.» Si je pouvais simplement volé pour le retrouver, je le ferais. Mais déjà cette chute ne m'avait pas aider, mais en plus avec tout ce qu'il nous arrivait, je ne suis pas certaine que ce soit une bonne chose que je prenne de l'altitude. Quelque part c'était même complètement suicidaire je pense. Mais c'était vrai, il me semblait réellement avoir vu quelque chose à ce moment là et j'avais naturellement pris cette direction. D'accord je ne pouvais pas être certaine que c'était vraiment elle, mais j'avais envie de le croire.
«Sort tes ailes... » Je la regardais surprise qu'elle me demande ça, à croire qu'elle ne m'avait pas écoutée. «Sors tes ailes, je peu la soulager mais je ne peux pas le faire si elle reste invisible à mes yeux. » Comprenant alors, j’exécutais ce qu'elle m'avait demander et la laissa faire.

Mais alors que nous approchions enfin de la destination, je sentis quelque chose me tomber dessus. «Oh non… » «ça va ce n'est que … de le pluie.» J'avais oublier ce détail, c'est une sirène. Elle était maintenant allonger sur le sol, sa queue désormais remplaçait ses jambes. Il ne manquait plus que ça. Je lui dis alors de se refuge dans une grotte en attendant que ça ce calme, moi j'allais en profiter pour faire un tour d’éclairage. Je me mis alors en route, sans vraiment me  soucier de comment elle allait faire il est vrai.
Je restais prudente, je ne savais pas ce qu'il pouvait encore ce passée, mais je commençais à en avoir plus que marre pour être honnête. Je ne savais pas si je serais garder mon calme une fois que j'aurais cette femme juste devant mes yeux. Elle avait plutôt intérêt à rapidement lever le sort.
Mais ce n'étais pas simple de remarquer quoi que ce soit avec la pluie qui tombait, tout ce qui pouvait éventuellement m'aider était une lueur dans une grotte un peu plus loin. Je préférais cependant faire demi-tour, autant que l'on y aillent à deux on ne savaient pas de quoi cette mégère était encore capable.

On repris notre route une fois que la pluie avait cesser et surtout que mademoiselle soit complètement sèche. Se dirigeant naturellement vers l'endroit ou j'avais cru apercevoir la lueur. Et pour une fois dans cette fichue journée, on pouvaient enfin dire que j'avais de la chance. La femme était en train de remballer ses affaires, sans doute c'était elle mise aussi à l’abri.   «On crains la pluie aussi à ce que je voie.  » «Oh, mais vous êtes en vie. Toute les deux qui plus est. Je suis assez impressionnée.» «C'est donc bien vous qui êtes responsable de ceci.» «Ai je dis cela ?» Sentant la colère me montée au nez, je fus près d'elle en quelque enjambée. Je la fixais dans les yeux, mon doigts pointant sur son thorax. «Écoute moi bien. Je ne crois pas au diseuse de bonne aventure, mais les malédiction c'est autre chose. Alors d'une part j'aimerais savoir pourquoi vous avez fait cela et de l'autre que vous arrêtiez ce sortilège tout de suite. Est ce que je suis assez claire ?» «Croyez vous vraiment que ce serais si facile ? Croyez vous vraiment que je vais vous donnez ce que vous souhaitée simplement par ce que vous me le demander ?» «A votre place je le ferais, elle risquerait fort de vous arracher la tête et je serais bien tenter de lui donner un coup de main.  » «Vous ne pouvez pas me tuez, si non comment espérée vous vous en sortir ?» C'est pas vrai, qu'est ce qu'elle pouvait être chiante celle là. «Et qu'est ce que vous voulez pour lever cette malédiction ? De l'argent ? Un service. » «Ni l'un ni l'autre. De plus tu serais peut être bien gentille pour accéder à ma requête, mais pas elle. » elle m'avait alors designer du menton, c'est vrai je voulais qu'elle me libère de cette malédiction sans que j'aille a donner quoi que ce soit. Et puis quoi encore.
Ysaline m'attrapa alors par le bras et on recula toute les deux, non sans être casser la figure sous le regard amuser de cette femme.
«Elle a raison, on ne peut rien faire contre elle. Mais je crois que de toute manière on n'arriveraient à rien avec elle. Ce qu'il faut c'est...» «Détruire le globe. » «J'allais plutôt dire trouver un moyen de la convaincre. On ne sais pas si ça va marcher. Et si ce n'est pas le cas et qu'elle viendrait à en avoir besoin ? » Oui, elle n'avait pas tord, nous devions dans un premier lieu trouver un moyen de savoir si nous avions vu juste ou non. Je la laissa alors s'en occuper, après tout avec ce que j'avais fait précédemment je doutais qu'elle accepte de me dévoilée son secret.
«Madame, je suis assez curieuse. Comment est ce que vous arrivez à faire ça ?» «Vous croyez vraiment que je vais vous le dire ? Si je venais à le faire, vous trouveriez le moyen de rompre le sort. Et franchement je crois que je vous est déjà assez aider malgré moi. Mais il est vrai que je ne pensais pas que vous survivrez assez de temps pour me retrouver je dois pas l'avouez.»
Elle se jouait de nous et j'en pouvais plus, je n'avais déjà été que trop patiente. Volant dans sa direction, je la percutais pour la plaquer sur le sol et j'entendis alors un bruit de verre. Je pu alors voir le globe tomber de sa poche. Je la lâchais alors rapidement pour le rattraper, on ne savaient toujours pas si c'était bon ou non qu'il soit détruit. Malheureusement on eu toute les trois la même idée et dans la collision qui s'en suivi aucune de nous ne pu la rattraper. Elle fini alors par percuté un mur et une fissure se créa. Quelque seconde après, le globe se brisa tout simplement.
On resta un moment, horrifier en quelque sorte. «Comment avez vous pu...» «en avez vous besoin pour levez votre malédiction ? »   « Allée vous faire voir ! Je ne vous le dirais jamais.» Elle disparu alors, sans que l'on comprenne comment.
On décida alors de s'en allée, malheureusement pour nous, on aura pas d'autre choix que de continuer  à avancer et voir ce qu'il allait ce passée.  Et heureusement pour nous on sortis de cet endroit sans plus aucun soucis. Ysaline qui c'était fait dérobée son sac l'avait même retrouver. On avaient sans doute réussi.
Mais alors que nous allions s'en allez, je venais de penser à quelque chose, je ne savais pas vraiment pourquoi, mais je sentais qu'elle pourrait mettre utile à l'avenir, il y avait certain point dans son caractère que j'avais apprécier et disons que le fait qu'elle recherche sa sœur, je pourrais sans doute en profiter. Mais il faudrait sans doute du temps pour qu'elle cède. Je lui proposais alors qu'elle m'accompagne vu que je comptais voyager un moment, elle pourrait en profiter pour trouver des indices pour sa sœur.


2049 mots



© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
 

La disseuse de bonne aventure.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La diseuse de bonne aventure (Pv Yoshihisa)
» La diseuse de bonne aventure [solo]
» La diseuse de "bonne" aventure... [feat. Mendel]
» [Quête] La diseuse de bonne aventure [Lilith & Wriir]
» L'aventure mortelle [PV Dankrad]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Sympan :: Zone RP - Océan :: Continent Devasté - Ouest :: Antre des damnés-