Le Deal du moment : -11%
SAMSUNG 55Q70C – TV QLED 55″ (138 cm) 4K ...
Voir le deal
549.99 €

Partagez
 

 [LDC Magiciens + Ambassadeurs + Meurtrier(s)] - X petits Magiciens... Partie II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar
Ven 04 Déc 2015, 07:36

X petits Magiciens... Partie II


[LDC Magiciens + Ambassadeurs + Meurtrier(s)] - X petits Magiciens... Partie II 618952491[LDC Magiciens + Ambassadeurs + Meurtrier(s)] - X petits Magiciens... Partie II 558607402[LDC Magiciens + Ambassadeurs + Meurtrier(s)] - X petits Magiciens... Partie II 427111713[LDC Magiciens + Ambassadeurs + Meurtrier(s)] - X petits Magiciens... Partie II 855246764[LDC Magiciens + Ambassadeurs + Meurtrier(s)] - X petits Magiciens... Partie II 227092485[LDC Magiciens + Ambassadeurs + Meurtrier(s)] - X petits Magiciens... Partie II 183573816[LDC Magiciens + Ambassadeurs + Meurtrier(s)] - X petits Magiciens... Partie II 427111713[LDC Magiciens + Ambassadeurs + Meurtrier(s)] - X petits Magiciens... Partie II 940130378[LDC Magiciens + Ambassadeurs + Meurtrier(s)] - X petits Magiciens... Partie II 493594799[LDC Magiciens + Ambassadeurs + Meurtrier(s)] - X petits Magiciens... Partie II 9366932010

L'Antre des Secrets... Edwina soupira. Elle n'avait pas réellement envie d'y retourner en vue des meurtres qu'il y avait eu sur cette île. L'affaire n'était toujours pas résolue, en plus de cela. Le cinquième jour, la tempête avait cessé, rendant leur liberté aux Magiciens prisonniers. L'on dénombrait au moins quatre morts et personne ne savait qui était ce mystérieux Monsieur A... ou Monsieur M... En réalité, il avait plusieurs nom et en s'était pas présenté de la même manière selon le destinataire à qui il s'était adressé. Cela faisait des jours que l'affaire était passée et sans doute tout ceci était-il l’œuvre d'un malade mental et ne se reproduirait plus. Néanmoins, la Reine gardait une certaine appréhension à recevoir les futurs ambassadeurs des races des Terres du Yin et du Yang là bas. L'antre des Secrets, ce nom lui faisait à présent horreur. Elle se rappelait encore du corps démembré d'Olive... Et, lorsqu'elle était descendue parler avec les autres invités de Monsieur A, elle avait appris que l'un d'eux avait été poignardé, qu'une femme avait été transpercée par une épée et, qu'enfin, une dernière femme était morte empoisonnée, sans que l'on retrouve le corps par la suite. C'était une histoire à faire froid dans le dos et il ne faisait aucun doute qu'un peu d'encre avait coulé sur le sujet. Depuis ce funeste événement, Edwina avait envoyé des Magiciens ratisser l'île à la recherche d'indices. Ils n'avaient strictement rien trouvé et aucun d'eux n'avaient été emporté par la mort jusqu'ici. Cela rassurait la Reine Blanche mais c'est avec un pincement au cœur qu'elle quitta Caelum pour se rendre sur l'île.

Cette dernière était assez petite, en partie recouverte d'une forêt. En haut d'une petite colline, se trouvait la maison, un grand manoir qui devait sans doute contenir une centaine de pièces, sans compter la place que prenaient les multiples couloirs. Devant, un jardin magnifique semblait être entretenu chaque jour. Ce bout de terre appartenait en réalité à la couronne, chose qu'elle avait appris il y a peu, sinon, peut-être ce serait-elle gardée de s'y rendre en pensant y rejoindre Aëran. Pour l'occasion, le jardin avait été décoré et l'on trouvait des victuailles en tout genre. Le soir, un dîner se ferait dans la maison autour de la longue table et les jours à venir, l'on parlerait sans doute politique et projets d'avenir. Quelque part, cette perspective enchantait Edwina. Après les événements funestes qui avaient découlé de la volonté de la Dame des Abysses de réduire le monde à néant, il fallait reconstruire sur de bonnes bases.

La jeune femme, devant la splendeur des lieux et des environs, avait peine à croire qu'autant de meurtres s'étaient déroulés ici. La vue sur l'Océan était splendide et l'on pouvait apercevoir ici et là de petits animaux. Des Magiciens étaient là pour accueillir les ambassadeurs. D'autres étaient présents pour s'assurer que tout se passe sans anicroche car, après tout, ici, Anges et Démons devraient se côtoyer pour un séjour de quelques jours. Enfin, les derniers Magiciens présents enquêtaient encore sur ce qu'il s'était déroulé ici. La Reine profita de l'instant pour aller faire un tour sur la falaise afin d'admirer le paysage. Elle n'avait pas encore revêtu les habits traditionnels qui montreraient à tous son rang. Pour le moment, elle se contentait d'être simplement madame tout le monde. Peut-être passerait-elle pour une ambassadrice également ?
Explications

Coucou ici ^^

Bienvenue dans la suite de "X petits Magiciens" ! Première partie Ici

Pour les Magiciens ayant participé au premier volet : vous connaissez un peu le topo, vous êtes sur l'île (soit pour guider les ambassadeurs, soit pour enquêter sur les meurtres qui se sont déroulés, soit pour faire en sorte que tout se passe bien) et tout est génial jusqu'au dîner. Là, une horloge sonne et la tempête recommence en bloquant tout le monde sur l'île. Vous pouvez sortir hors de la demeure mais pas quitter l'île, et c'est dangereux dehors quoi ^^

Pour les futurs ambassadeurs : Déjà, assurez-vous que votre chef ou admin en charge de la race est d'accord pour que vous soyez ambassadeur chez les Magiciens (puis que vous représenterez votre race ^^). Il peut y avoir plusieurs ambassadeurs par race et ça peut être des compagnons, ça ne gêne pas =) Donc vous avez invité ici y a plusieurs lunes, dans l'Antre des Secrets, une île assez petite. Elle est en grande partie constituée de forêts mais en haut de la colline se trouve la fameuse demeure. Vous êtes ici pour tisser des liens politiques et faire des projets d'avenir. Bon, les Sorciers + Elémentals, c'est un peu plus pour éviter une éventuelle guerre pour les deuxièmes et pour faire acte de présence en répandant des paroles acerbes pour les premiers XD Donc pareil, tout se passe bien la journée sauf qu'à l'heure du dîner ben, une horloge sonne et la tempête recommence, vous enfermant également magiquement sur l'île XD

J'insiste bien sur le fait que vous ne pouvez pas arriver en retard =) L'accès à l'île se bloque dès que l'horloge sonne ^^

Chose à savoir, en haut de mon message, vous avez des PNJS. Je vais vous mettre le petit récapitulatif qu'a fait Ratatosk que je trouve bien pratique sur la situation actuelle mais en gros, ceux barrés en haut sont ceux qui sont morts. La dernière image, le corps a disparu donc on ne sait pas si la demoiselle est morte ou non xD  :

Résumer des pnj
- Collin : Mort (poignardé)
- Roscas en vie
- Olive Morte (corps en pièces empalé sur un mur)
- homme en vie
- homme en vie
- Lyscendra en vie
- Souh : Morte (transpercée d'une épée)
- Caellora en vie
- Ehrian en vie
- Irène  Morte (?) (empoisonnée)

Je vous donne le code si vous voulez le reprendre dans vos résumés en le complétant au fur et à mesure:

Code:
Résumer des pnj
- [url=http://img11.hostingpics.net/pics/725141511.png]Collin[/url] : Mort (poignardé)
- [url=http://img11.hostingpics.net/pics/558607402.png]Roscas[/url] en vie
- [url=http://img11.hostingpics.net/pics/750885973.png]Olive[/url] Morte (corps en pièces empalé sur un mur)
- [url=http://img11.hostingpics.net/pics/855246764.png]homme[/url] en vie
- [url=http://img11.hostingpics.net/pics/227092485.png]homme[/url] en vie
- [url=http://img11.hostingpics.net/pics/183573816.png]Lyscendra[/url] en vie
- [url=http://img11.hostingpics.net/pics/763063917.png]Souh[/url] : Morte (transpercée d'une épée)
- [url=http://img11.hostingpics.net/pics/940130378.png]Caellora[/url] en vie
- [url=http://img11.hostingpics.net/pics/493594799.png]Ehrian[/url] en vie
- [url=http://img11.hostingpics.net/pics/2923078410.png]Irène[/url]  Morte (?) (empoisonnée)

Le rp a de cela d'un peu original que vous allez devoir lire ce que les autres ont écrit car chacun jouera une journée. Le premier qui postera jouera la première journée (de 00h à 23h59 pour mieux vous expliquer ^^), le deuxième, la deuxième journée etc etc. Vous pouvez bien sûr raconter les journées qui ont précédé du point de vue de votre personnage, mais l'important c'est la journée que vous écrirez car elle fera avancer l'intrigue. Chaque jour, un PNJ mourra dans des circonstances différentes. Donc un peut se faire empoisonner à table, un autre se pendre, un autre tomber du haut de la colline etc etc. Les PNJs sont présumés innocents mais après peut-être que l'un d'eux sait des choses... Certains peuvent être bizarres, parler un peu en énigme. Vous faites ce que vous voulez, j'adapterai en fonction de ce que vous allez dire pour les rps futurs.

Donc pour récapituler :
→ Vous arrivés sur l'île de jour
→ Le soir l'horloge sonne et une grosse tempête éclate ^^
→ Chacun de vous joue une journée (soit vous reprenez directement de là où le dernier s'est arrêté, soit vous jouez tout du point de vue de votre personnage. Il n'est pas obligé d'assister à tout, le manoir est grand ^^).
→ Chaque jour, un PNJ meurt (ou disparait hu hu)
→ Une fois qu'il n'y a plus de PNJ en haut, soit vous inventez des PNJs à vous, soit vous pouvez faire avancer l'intrigue en trouvant des indices sur le meurtrier. Sachez qu'il y a des éléments assez redondant comme le fait qu'il se fait toujours appeler "Monsieur une lettre de l'alphabet" (genre Monsieur A). Ca commence toujours pareil : par une grosse tempête.

Puisque y a des joueurs d'autres races, et peut-être des maléfiques, si vous êtes minimum niveau 3, vous pouvez dire que c'est vous le meurtrier, ou que vous êtes l'un des meurtriers s'il y en a plusieurs (ce sera le cas si vous n'avez pas les pouvoirs nécessaires ni de très hautes stats ^^) Après si vous vous faites prendre, faudra en payer le prix (CACHOT CACHOT !!!!).


Nombre de mots : 900 mots minimum

Gains

■ Pour 900 mots :
  • 1 point de spécialité au choix.
■ Pour 1800 mots ::
  • Le pouvoir "Doclue", qui vous permet de plonger les individus autour de vous et vous même dans un jeu d'intrigues fictif où l'un d'eux sera un assassin et les autres ses victimes potentiels. Ce pouvoir permet de réfléchir sur les différentes possibilités et révèlent parfois les faces cachées des individus en les poussant à revêtir certains rôles. Il aide les facultés cognitives à se développer et est très prisé chez les intellectuels. Il peut également faire fureur lors de vos soirées puisque même si vous avez l'impression que c'est réel, tout ce qui vous arrive dans le "jeu" reste fictif. Si l'assassin arrive à vous tuer, vous revenez dans la réalité. De même, si vous êtes l'assassin, vos actes dans le jeu n'auront aucun impact dans la réalité - vous pouvez donc tuer sans soucis. Cela dit, on dit que ceux qui en abusent ont tendance à développer une deuxième personnalité, souvent plus sombre, ou qu'ils finissent par entendre des voix.

    Pour 450 mots de plus : 1 point de spécialité en plus.
Attention : Seuls les Magiciens ou les individus possédant des compagnons Magiciens peuvent participer ainsi que les futurs ambassadeurs et les meurtriers ! Vous avez jusqu'au 4 janvier !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Dim 06 Déc 2015, 00:23

Première journée.

Elle se trouvait à la Citadelle quand elle avait reçu une lettre finement écrite d’une main sûre et habille. L’ange avait été surpris de recevoir cette lettre, mais heureuse à la fois. Cette lettre était attachée avec l’une autre, signée de la main d’un Ange plus haut placé, lui demandant de se présenter en tant que futur ambassadrice entre les deux peuples. Cette nouvelle l’avait surpris autant plus, pourquoi l’avait-on choisi-elle ? Elle était également heureuse et honorée de ce futur titre, mais il y avait tellement des gens plus habiles pour le social. Dans la lettre écrite de la main de la Reine blanche, des directives étaient inscrites, le lieu ainsi que le nombre de temps qu’ils passeraient tous là-bas sur cette fameuse île, l’antre des secrets. Anicia avait pris un plaisir fou à lui trouver des vêtements qui seraient adaptés à la rencontre politique. Elle avait eu droit à plusieurs conseils pour les rencontres, les discussions et surtout les manières qu’elle devait avoir envers la Reine Blanche.

Nithael savait que plusieurs races ce côtoyant durant ce temps passé sur cette île. Anicia l’avait un peu informé sur l’île des secrets, un lieu de beauté, de nature et mystère. Intérieurement, Nithael jubilait, heureuse de pouvoir offrit une aussi grande aide envers son peuple et surtout de pouvoir rencontrer chacun des peuples du yin et du yang. L’Ange n’avait pas peur de rencontrer d’autre race et était plutôt exciter de pouvoir enfin rencontre les races qu’elle n’avait pas eu la chance e voir. Elle n’était pas dupe, encore moins stupide en pensant qu’il n’y aurait pas d’anicroche entre certaines races, mais était quand même heureuse. Anicia lui rabattait les oreilles tandis que Nithael, elle s’occupait de Ceri qu’elle avait adopté, il y avait peu. Le petit bébé aux yeux clairs et à la tignasse pâle souriant gaiment sous les petits doigts taquins de la guerrière. Ceri avait été un cadeau du ciel pour Nithael et Anicia en remerciait les Aethers pour ce geste et le courage souffler à Nithael pour accepter sa présence.

Nithael aurait bien apprécié apporter la petite avec elle, mais la petite ne serait pas à sa place et Nithael avait une légère crainte de mettre sa fille en danger, elle n’avait certainement pas envie que quelqu’un s’amuse avec elle. Anicia regard un moment Nithael s’amuser avec la petite, puis vient la récupérer malgré les plaintes de la petite qui agitait toujours les bras vers sa mère. Anicia poussa Nithael vers ses bagages et lui conseilla de quitter rapidement, mais les petits yeux larmoyants de la petite semblaient faire hésiter la guerrière à quitter. Mais après une dernière embrassade, la guerrière attrapa ses bagages et promit à l’enfant qu’elle reviendrait rapidement et que Tante Anicia allait bien s’occuper d’elle. Puis en deux trois mouvements, elle activa sa bague qui la téléporta dans la ville des Magicien, la réputée Caelum, la capitale des Magiciens.

La guerrière l’avait déjà visité dans le passé et avait secrètement conquis par la beauté de la ville. Elle avait été accueillie par l’odeur alléchante de la nourriture, par les diverses boutiques qui accueillait les visiteurs avec les indications de la lettre, elle s’était guidée au travers les lieux sans trop de problèmes. Elle s’était, par la suite, dirigée vers l’antre des secrets qu’elle avait atteint grâce à ses ailes. L’île était d’une beauté à couper le souffle. En surplombant l’endroit en vol, elle en avait profité pour visiter l’endroit. La majeure partie des lieux étaient envahis par une forêt. Une colline semblait surélevée l’endroit et en son haut un manoir qui semblait maître dans ce lieu. On l’avait avertie de faire attention que si elle entendait la cloche, qu’elle devait redescendre et mettre pieds au sol avant que la tempête ne l’emporte, ce qui serait bien problématique. Le jardin était également superbe, propice aux promenades en bonne compagnie.

Mais ce qui sembla bien attirer l’attention de la guerrière, était cette silhouette qui semblait se tenir au haut de la falaise, droite et silencieuse. Nithael ne reconnut pas la Reine blanche, mais croyait plutôt à une désespéré qui pensait peut-être sauter de la falaise. Elle avait pris la direction et c’était poser non loin d’elle, saluant poliment la grande dame à la beauté incommensurable. Nithael fut surprise, incertaine à comment agir face à cette beauté, elle n’avait jamais rencontré plus belle femme avant maintenant. Silencieuse, elle vient prendre place non loin d’elle, observant le paysage qui se trouvait en-contre-bas. Il était vrai que la vue était magnifique, mais bien moins que la femme qui se trouvait à ses côtés.

-Belle journée n’est-ce pas ?

Avait-elle demandé tout simplement. Elle chercha à discuter un peu avec la femme, s’assurant qu’elle n’était là que pour observer le paysage. Trop éblouir par sa beauté, elle ne réalisa même pas qui était réellement sa personne et apprécia sa présence. Une fois assurée, elle lui offrit de la ramener à ses quartiers et avant de se séparer, elle demanda si elle avait un peu de temps plus tard pour discuter tranquillement et marcher dans les jardins, mais elle ne s’imposa pas davantage en acceptant la réponse, qu’elle soit positive ou même négative. Puis elle alla ce présenté au Magiciens qui s’occupaient de la suite des évènements. Elle fut accueillie à son tour et guider vers ses quartiers pour le temps du séjour. Déposant son maigre bagage, elle s’était surprise à observer les lieux, soucieux et anxieux de la suite des évènements.

Il était un peu plus de midi quand elle avait quitté sa chambre, mieux habillée, aillant reprit les vêtements propres de Basphel, la tunique blanche brodée d’or. Sa longue chevelure argentée était retenue par une tresse lâche qui semblait tourner autour de son cou, offrant un étrange foulard. L’ange avait comme à son habitude ses ailes cachées, depuis la coupe des nations, elle gardait encore plus la crainte de se les faire arracher ou même blesser, mais son aura angélique ne pouvait trahir ce qu’elle était réellement. Elle ne dédaigna personne, que ce soit démon ou même elfe, acceptant tous, tant qu’il lui portait respect. Si par mégarde, quelques-uns lui offraient des paroles aux couleurs colorées dans le but de la chercher, elle ne faisait que les ignorer sans plus. C’est durant cette première journée dans l’après-midi qu’elle fit la rencontrer d’une jeune femme, Lyscendra. C’était une adorable petite dame aux longs cheveux blancs, à l’apparence frêle et délicate. Elle possédait un regard aussi vif et jaune qu’un fauve. Ces traits étaient presque enfantins et Nithael se demanda bien ce que pouvait bien faire une si petite dame ici. Étrangement, la grande Dame d’Acier, de sa réputation froide et sévère semblait bien s’entendre avec la petite cachotière qui n’avait offert que son prénom. Elle ignorait même sa race et son titre et elle tolérait que trop bien sa présence. Lyscendra sembla suivre la grande dame partout où elle allait ou était-ce l’inverse ? La petite semblait bien s’entendre avec tous, offrant petit sourire et personne ne semblait vouloir lui offrit un quelconque mal, que ce soit une race bonne ou même mauvaise…

Rien ne sembla venir troubler cette première journée, laissant les invités arriver tranquillement et prendre leur place. Quand la cloche sonna, comme de fait, la tempête s’éleva dans le ciel, empêchant qui qu’on que de pénétrer sur l’île ou même d’en sortir. Sur l’heure du souper, beaucoup de race, c’était retrouver autour d’une seule et grande table et Lyscendra avait pris place aux côtés de la guerrière et une nouvelle fois, un petit miracle se produisit, étrangement personne ne semblait chercher des problèmes aux deux femmes qui bavardaient tranquillement. Pour celui qui était observateur, il pouvait remarquer que tout autour des deux dames se trouvait que des races maléfiques, démon à la droite de Nithael, déchue à la propre droite de celui-ci. Lyscendra se trouvait sur la gauche de Nithael, et à sa propre gauche un sorcier qui conversait tranquillement avec elle. Le démon semblait reluquer les deux dames comme si elles étaient du morceau de gibier, mais restaient polies et ne faisaient aucune remarque déplacer, même s’il semblait en avoir terriblement envie.

Dans le brouhaha de l’assemblée, la rumeur de la disparition d’un homme se fit entendre, il n’y avait plus aucun signe de sa présence sur les lieux et encore moins dans sa chambre qui ne contenait plus aucun signe de lui, ses bagages disparu. Tout ce qui semblait être dit était d’une mare de sang avait été trouvé dans sa chambre. Mais c’était une rumeur qu’on essayait d’étouffer, ne voulant pas effrayer la populace présente.

Qu’allait-il donc se passer dans la prochaine journée ?

1452 mots:
Résumer des pnj:

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Mer 09 Déc 2015, 19:30


Cette curiosité dévorante et incontrôlable, ce besoin de savoir, de comprendre et de rechercher le coupable, en allant à l’encontre des ordres et des désirs des membres de la famille Borgia, causerait certainement la perte de Tomoe ; une chose dont elle avait conscience à présent et qu’elle regrettait. Dissimulée sous une fausse identité, les cheveux teints en roux grâce à quelques pigments colorés et vêtue en toute simplicité pour parfaire les illusions, la Magicienne était revenue à l’Antre des Secrets, animée par une volonté de fer, celle de retrouver le meurtrier d’Ehrian. L’image de ces restes hantait la jeune femme, dont les nuits étaient agitées depuis qu’elle avait vu son squelette dans une mare de sang fraiche, sa tête coupée et sa chair qui cuisait lentement dans un grand four. Elle devait honorer sa mémoire, d’une façon ou d’une autre. C’était quelqu’un de si gentil. Il ne méritait pas ce sort, personne ne le méritait. Toutefois, la Magicienne ne pouvait pas enquêter à sa guise sur les horreurs qui s’étaient déroulés ces jours-là puisque la petite île était le théâtre d’un mouvement diplomatique, prise d’assaut par des ambassadeurs de toute race, le tout en présence de l’Impératrice de Caelum et d’une horde de Mages Blancs. Tomoe aurait aimé plaider sa cause auprès de la Reine. Seulement, son Oncle devait rôder dans les couloirs et elle ne pouvait courir le risque de se faire prendre, se résignait ainsi à conserver son déguisement. Les choses étaient censées se dérouler pour le mieux. Elle n’avait qu’à redoubler de prudence, se faire discrète et éviter certaines personnes. Comme un glas annonciateur d’heures plus sombres, la vieille horloge avait sonné le retour du temps des horreurs, sous le joug d’une abominable tempête qui empêchait la fuite. Un homme été mort, encore. Il ne restait de lui qu’une flaque de sang. Enfermée dans sa chambre, Tomoe pleurait. Elle ne pouvait pas même se consoler dans l’idée que demain serait un jour meilleur. C’était la seconde fois qu’elle vivait cela.

Trois coups résonnèrent timidement. Tomoe ne répondit pas, préférant se noyer entre les draps et les oreillers de son lit. La simple pensée que quelqu’un se tenait devant sa porte suffisait à la glacer d’effroi. Deux coups. Elle ne réagit pas davantage. Trois autres coups. L’insistance sema le doute, et d’un pas de loup, elle s’approcha de la poignée, retirant la clef de la serrure déjà fermée à double tour. « Qui est là ? » demanda-t-elle d’une petite voix fragile. « Ouvrez-moi, Tonia. » Elle chancela tout en reculant de quelques pas. Cette voix … Cela ne pouvait pas être cette voix. « Ehrian ? » - « Est-ce que vous allez bien, Tonia ? » Après une seconde d’hésitation, elle alla ouvrir la porte. C’était bien lui, qui se tenait là, devant elle. Entier. Vivant. « C’est impossible. » articula-t-elle péniblement, le souffle court et la gorge nouée. « J’ai tenté de vous retrouver, l’autre soir. Je suis allée aux cuisines. Je vous ai vu … » - « Ce n’était pas moi, Tonia. Vous avez dû mal voir. Il faisait sombre. » - « Non, les flammes du four … Je voyais très clairement. C’est impossible. Que … Comment savez-vous qu’il faisait sombre ? » - « Je suis allé dans cette pièce avant vous, Tonia. » - « Non … » Elle s’écarta de lui. « Non je … Je ne vous crois pas. C’est impossible. » Elle tremblait comme une feuille. « Ce n’est pas vrai ! » hurla-t-elle. « Qui êtes-vous ? » Des scénarios plus ou moins plausibles défilaient dans son esprit, du frère au clone, en passant par l’usurpateur d’apparence au fantôme, aux illusions malsaines comme à la folie. Ehrian sourit, un petit rien qui brisa la Magicienne. Quelque chose de malsain se dégageait de son rictus, quelque chose qu’elle n’avait pas ressenti chez lui, les dernières fois. « Ne dites pas de sottises. » murmura-t-il en avançant vers la jeune femme, les bras tendus comme pour la serrer contre lui. « Je suis là. Je suis revenu pour vous. » - « Restez où vous êtes ! Laissez-moi ! » - « Tonia … Nous nous entendons si bien. » - « Taisez-vous ! » Elle s’empara d’un vase pour lui jeter à la figure, les fleurs encore à l’intérieur. Elle profita de l’instant de déroute pour s’échapper à travers le manoir.

Lorsqu’elle fut assez loin pour s’accorder un répit, la Magicienne se laissa tomber contre un mur dans un sanglot. Elle ne comprenait rien, tout en restant persuadée qu’Ehrian était mort. Elle ne pouvait pas s’être trompée. Elle l’avait vu. Il était mort. Il avait été sauvagement assassiné, d’une manière aussi tordue d’affreuse. L’idée qu’elle aurait pu être la prochaine victime lui traversa l’esprit. Si c’était l’assassin, dissimulé sous un visage familier pour mieux frapper ? Cela signifierait qu’il avait écouté aux portes lors de leurs discussions, puisqu’il connaissait le nom qu’elle avait inventé pour l’occasion. D’ailleurs, personne n’était mort aujourd’hui, en ce deuxième jour. Anxieuse, Tomoe se releva. Elle ne se sentait pas en sécurité et n’aspirait qu’à s’en aller. Les bras croisés, elle arpentait le corridor, sans savoir où aller puisqu’il n’était plus question de retourner dans sa chambre. Après maints débats intérieurs, elle choisit d’aller dans les bibliothèques. « Bonjour Caellora. » dit-elle d’un ton faible, en reconnaissant les cheveux bruns et la coiffure de la jeune femme qui dépassait d’un fauteuil. « Je ne vous dérange pas, j’espère ? » Elle avait besoin de parler, dire des banalités, se sentir vivante. Doucement, elle se rapprocha de la Magicienne, attrapant un livre au passage, choisi au hasard. « Je … Il y a quelque chose dont j’aimerai vous parler. » Elle devait lui confier l’étrange visite de cet homme, qui était Ehrian sans l’être. Puis elle vit. Assise dans son fauteuil, toujours habillée dans la tenue qu’elle portait le matin même, Caellora ne bougeait plus. Elle n’avait plus de peau. Elle avait été entièrement écorchée. Nauséeuse et terrifiée, Tomoe laissa tomber l’ouvrage sur ses pieds. Instinctivement, elle se changea en petit panda roux, fuyant la pièce en abandonnant ses vêtements derrière elle.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Lun 04 Jan 2016, 19:56


C'était reparti pour un tour. Syarine revenait sur cette île où de mystérieux meurtres avaient eu lieu. Cette fois-ci cependant, ses raisons n'étaient pas les mêmes. Il n'y avait plus d'énigmatique monsieur M qui l'avait convié, mais sa hiérarchie. Puisqu'il avait été présent lors des évènements la première fois, on l'avait chargé d'enquêter sur les crimes et disparitions qui étaient survenus dans ce manoir. Il avait déjà commencé son enquête la fois précédente, jusqu'à ce qu'il perde sa collaboratrice improvisée, une certaine Irène qui semblait avoir été empoisonnée avant que le corps ne disparaisse étrangement lorsque tout le monde fut absent. Aujourd'hui, il avait l'occasion de résoudre le mystère qui planait autour de ce meurtre. Ce rôle lui convenait parfaitement, il allait lui permettre de rester relativement discret au milieu de tout ce monde. En effet, en ce jour étaient présents également des représentants de toutes les races, des ambassadeurs pour être plus précis pour la plupart. Il y avait également beaucoup de Magiciens évidemment, puisqu'ils étaient les initiateurs de cette rencontre. Parmi ces derniers, il y en avait pour tous les goûts, les affectations étant aussi variées que diverses. Entre autres, il y en avait donc qui étaient chargés d'enquêter et surveiller les lieux afin d'éviter que ce qui s'était produit la fois dernière ne recommence aujourd'hui. A vrai dire, le garçon ne comprenait pas trop pourquoi une telle réception se déroulait ici après ce qui s'était passé. Certes elle était prévue de longue date et il devait être compliqué de tout reporter ou déplacer au dernier moment, mais tout de même. Il y avait eu de nombreuses morts ici, dont des particulièrement violentes et sanglantes. Puis tout ce monde pouvait compromettre d'importants indices non découverts encore, voire les détruire. Après, la surveillance était probablement bien renforcée, et il y avait suffisamment de monde pour que l'on puisse espérer que les évènements ne se répètent pas. C'était ce que pensait Syarine toutefois, espérant au fond de lui que tout se passerait pour le mieux.

Restaient donc les indices qu'il fallait trouver et préserver. En fait la plupart des lieux où avaient eu lieu un crime n'étaient pas vraiment ouverts au public, ou alors ils avaient été scrupuleusement inspectés afin de les rouvrir sans crainte. Donc techniquement les indices ne risquaient pas grand chose. Seul un de ces lieux n'avait pas fait l'objet d'une fouille assez minutieuse selon Syarine, et il s'agissait justement de celui qui le concernait le plus, celui où Irène avait trouvé la mort avant de disparaître mystérieusement. Puisqu'on n'avait pas retrouvé le corps et qu'il n'y avait rien eu d'autre de suspect, les recherches n'avaient pas donné grand chose. Seule la cigarette qui avait contenu le poison avait été retrouvée et emportée pour analyse. La substance mortelle avait été identifiée, puis on n'avait plus trouvé aucune autre utilité à l'objet. Mais l'adolescent n'était pas de cet avis. Il possédait un atout qui pourrait lui servir avec cette seule possession d'Irène qu'il détenait. Effectivement, il pouvait jouer de sa lyre pour entrer dans son "monde de la musique" et retracer ainsi une partie de l'histoire de l'objet visé, la cigarette dans ce cas précis. Peut-être parviendrait-il à voir le moment où le poison y avait été introduit, et par la même occasion l'assassin. Ou bien encore verrait-il l'instant où le corps de la victime avait été emmené, ne laissant derrière elle que cette arme improvisée. Ou bien n'importe quoi d'autre qui pourrait l'aider dans son enquête.

Lorsqu'il avait soumis son idée, personne n'avait trouvé de raison de lui refuser sa requête. Pour eux ils avaient tiré tout ce qu'il pouvait de la cigarette, il ne leur coûtait rien de la lui confier pour qu'il mène d'autres expériences dessus. Il avait ensuite opté pour l'emmener avec lui sur l'île. Il aurait pu utiliser son pouvoir bien à l'abri ailleurs, mais il s'avérait plus efficace s'il était utilisé dans un lieu où la personne ou l'objet visé était passé. Déjà, il augmentait les probabilités d'avoir une vision de cet endroit et non d'un autre, puis il pouvait ensuite suivre une éventuelle piste qu'il serait incapable de suivre sans être sur les lieux. Sans oublier que s'il trouvait quoi que ce soit, il serait tout de même plus pratique d'être déjà sur place.
L'inconvénient de son plan, c'était qu'Irène était morte dans le salon, actuellement bondé de monde. Il n'était pas très discret de jouer de la musique en plein milieu, ni très approprié de se déplacer dans la foule sans la voir. C'était là l'un des soucis majeurs de son pouvoir : il ne voyait plus le monde réel mais celui "de la musique", correspondant à un passé révolu où les alentours pouvaient avoir grandement changé. Il était donc préférable d'attendre que le salon soit vide avant d'utiliser son pouvoir.

En attendant, Syarine inspecta d'autres lieux, mais sans grand succès. N'ayant que cette idée en tête, il ne parvenait pas à se concentrer sur autre chose. La première journée ne fut donc pas très fructueuse, jusqu'à ce que sonne l'horloge le soir. Là, le cauchemar recommença. De nouveau, tout le monde fut "emprisonné" sur l'île, sans possibilité de la quitter, pas même grâce à la magie. Le garçon sut immédiatement ce qui allait arriver ensuite, sans même avoir à attendre que l'inévitable survienne effectivement pour le constater : quelqu'un allait mourir. Ou plutôt disparaître, car à l'instar d'Irène on ne retrouva pas le corps, juste une marre de sang. Bien trop abondante pour qu'on puisse espérer que l'individu à qui il appartenait ait pu survivre... Et comme pour sa collègue à l'époque, l'absence de corps rendait difficile l'investigation.
Sur le même schéma que la fois dernière, il y eut un second meurtre le lendemain, une femme écorchée vive cette fois. Puisque le corps était encore présent, il était déjà plus aisé d'enquêter. Syarine laissa ce soin à d'autres toutefois. Il n'était pas seul à jouer au détective, et pour sa part il restait toujours trop concentré sur Irène pour s'intéresser à autre chose. Or, une occasion se présentait maintenant à lui.

En effet, le salon était présentement vide. La rumeur qu'un meurtre avait été commis avait circulé auprès de bien plus de monde que la disparition de la veille. Du coup, les déplacements avaient été limités le lendemain et chacun devait rester dans sa chambre la matinée. Sauf les enquêteurs, dont faisait partie Syarine, qui pouvait alors oeuvrer tranquillement dans le salon désert.
Le concerné ne perdit pas un instant, arrivant sur les lieux avec sa lyre et jouant sans plus attendre. Rapidement, il fut plongé dans son monde, et alors son enquête put enfin commencer. La cigarette était là, au sol, mais le corps d'Irène avait déjà disparu. Il n'était pas remonté assez loin dans le passé, mais il ne pouvait pas contrôler cet aspect de son don. Il était maintenant trop tard pour sortir de sa vision, il lui faudrait trop de temps ensuite pour s'y replonger et il ne serait de nouveau plus seul. Il chercha alors une autre piste, et finit par la trouver. Une fine trace de cendres remontait jusqu'à une pièce voisine. Syarine se rappela que la femme en avait été légèrement couverte lors de sa mort, suffisamment pour laisser une telle traînée tandis qu'on la tirerait par les pieds par exemple. Le garçon suivit aussitôt cette piste, qui n'existerait plus quelques minutes plus tard. Il avança ainsi jusqu'à sortir du salon et se retrouver dans un couloir isolé. Il était plutôt étroit et vide, rien ne semblant être d'un grand intérêt. Pourtant, la piste s'arrêtait en plein milieu, comme si le corps avait disparu une seconde fois. Perplexe, Syarine décida d'aller examiner l'endroit exact où les cendres se stoppaient net.

Je voulus crier et le mettre en garde, mais trop tard. L'adolescent passa à travers le plancher pour aller s'assommer en contrebas. Avant de perdre connaissance, il revint à la réalité, son monde imaginaire disparaissant. Il vit alors un trou se former dans ce qui avait été un plancher, avant qu'une silhouette n'en referme la trappe secrète. Occupée à essayer de rétablir Syarine avec mes pouvoir de Sinn's, je ne pus voir le visage de son agresseur, juste une étrange mèche blanche dépasser de sous sa capuche. Un Chaman ? Irène ? Cependant ce qui me sembla le plus étrange fut le piège grotesque que l'individu avait tendu au Magicien. Le trou béant dans le sol aurait été visible par n'importe qui, sauf quelqu'un plongé dans une autre réalité. C'était comme si l'on savait exactement ce dont était capable Syarine, qu'on le connaissait suffisamment pour ça. A l'instar de cette étrange lettre qu'il avait reçue de Monsieur M à l'époque et qui laissait croire qu'on en savait beaucoup sur lui, et peut-être même sur moi...
En attendant, une troisième personne venait de disparaître aujourd'hui.

Mots et gains:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

[LDC Magiciens + Ambassadeurs + Meurtrier(s)] - X petits Magiciens... Partie II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [LDC Magiciens] - X petits Magiciens...
» « Meurtrier » qu’ils nous ont appelés | Araya
» "Meurtrier" qu'ils nous ont appelés [PV Mitsuko]
»  "Meurtrier" qu'ils nous ont appelés [PV Dante]
» "Meurtrier" qu'ils nous ont appelés [PV Gorfollïn]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Sympan :: Zone RP - Océan :: Continent Naturel - Est :: Forêt aux mille clochettes-