Le Deal du moment : -57%
Chromebook Lenovo IdeaPad Slim 3 14” FHD 4 Go / ...
Voir le deal
99.99 €

Partagez
 

 Dommages collatéraux… [Mancinia Leenhardt]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar
Sam 20 Juin 2015, 20:42

« Mais qu’est que je fais dans cet endroit ??? Oh non, je sens qu’Halynor va me détester en rentrant à la maison ! » Oui, cela faisait plusieurs semaines que j’essayais de rentrer à Aeden, dans ma maison. Mais lors d’une quête dans le berceau cristallin avec ma sœur jumelle, je m’étais perdue pour rentrer. J’avais découvert le phare abandonné, puis le jardin animalier et maintenant, j’étais en face d’un immense manoir, qui me faisait peur, qui me disait que je devais rapidement partir d’ici, avant que je ne me fasse tuer une fois de plus. Mais, il faisait nuit et je n’avais pas envie de retourner dehors sans soleil pour me guider, je n’avais pas envie de croiser un démon ou bien un vampire. Je décidais de pousser les portes de ce manoir et devant se trouva un majordome qui apparut soudainement qui prit la parole aussitôt : « Bonsoir Mademoiselle, bienvenue dans la demeure de la Famille Eternam » - « Bonsoir, Monsieur, je suis désolée de vous déranger à cet heure de la journée, mais j’avais besoin de trouver un refuge pour la nuit avant de repartir en voyage. »

Il s’inclina en disant qu’il était présent pour faire visiter le château des Eternam. Cette famille, je ne la connaissais pas du tout, je ne savais pas qu’ils étaient ni de ce qu’ils avaient fait dans les terres du Yin&Yang. Le hall d’entrée était immense, je ne voyais même pas le plafond de celui-ci. Je ne me sentais pas très bien dans cette demeure, j’avais des noeux à l’estomac sur le coup. Je suivis le majordome de cette demeure, qui était très polie et qui marchait assez vite aussi. Il y avait beaucoup de pièces dans ce manoir, j’avais peur de me perdre si je n’étais pas avec le majordome qui me présentait à peu près toutes les pièces. Nous entrâmes dans un couloir qui était long puis ouvrit une porte à droite : « Voilà, notre chambre pour la nuit, Mademoiselle. Passez une bonne nuit, enfin si vous le pouvez » - « Hey, ça veut dire qu … ? »

Je n’avais pas eu le temps de finir ma phrase, qu’il était déjà parti de la chambre des invitées. Je regardais un peu autour de moi, dans cette chambre qui était immense. Le lit était immense, c’était la première fois que je voyais cela de mes propres yeux, un bureau de travail était disponible pour écrire des lettres ou bien des mémoires ainsi qu’une armoire pour mettre des vêtements pour une ou deux semaines au moins. Je décidais de me reposer dans ce lit moelleux et de dormir un peu. J’avais fait un long voyage et j’avais envie de retourner à la maison et de revoir ma maman et ma sœur. Elles me manquèrent beaucoup, je fermais les yeux et j’essayais de les imaginer dans mon esprit, auprès de moi. Je m’endormis sur le lit, beaucoup trop faible pour me mettre à l’intérieur… Quelques heures plus tard, quelque chose me sortit de mon sommeil profond… J’entendis une personne jouée du piano… « Hum … Qui cela peut-être ? Une autre invitée du manoir ? Je vais aller voir dis donc. » Je sautais de mon lit pour aller en direction du piano, qui n’était pas très loin de ma chambre. Je traversais le couloir doucement, mais je n’avais pas de lumière pour me guider. Le parquet craquait sous mes pieds, et j’avais peur qu’une personne m’entende.

Je marchais sur le pointe des pieds, j’étais devant la porte où j’entendais la mélodie se jouée… Je poussais les portes doucement, mais je ne vis personne dans la pièce, et personne assise au bord du piano … « Qui est là ? Y a-t-il une personne ? Allez, s’il vous plait, ne me faites pas peur comme cela !! » Alors que je pensais qu’une personne essayait de me faire une blague, je créais des lianes avec des épines pour me défendre au cas où d’une attaque subite d’une personne ennemie. Je marchais dans la salle sans lumière pour m’aider, mais franchement, je ne vis personne dans les coins et recoins de cette salle. Je vis juste une ombre partir de la salle, mais je n’étais pas assez réactive pour la poursuivre et je n’avais pas les capacités aussi … Etrange ce manoir ….


Nombre de mots : 725 mots
Revenir en haut Aller en bas
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11271
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] - Médecin [Rang III] - Éleveuse de Vaches [Rang I] - Investisseur [Rang II] - Prêtresse d'Amsès [Rang I]
Mancinia Leenhardt
Dim 28 Juin 2015, 23:00

Neah était partit pour l'aventure. Et quoi de mieux que de quitter les murs de la Citadelle Blanche pour se rendre dans les lieux les plus hostiles de ce monde ? ...Venait-il réellement de songer à cette question farfelue ? N'était-il pas en train de la mettre en application ? A peine eut-il quitté son chez lui qu'il eut l'ingénieuse idée de se rendre sur les terres maudites du Continent Dévasté. Il avait envie de voir ce lieu où, par le passé, les siens avaient commit un crime qu'ils reconnaissaient à demi-mot. Voire se dédouanaient dès qu'ils le pouvaient. Il trouvait cela fort dommage que les Déchus, autrefois des Anges tels que lui, n'étaient pas un peu mieux considérés. Car même si ils étaient des créatures imparfaites, les siens ne feraient-ils pas mieux de les aidés à se laver de leurs pêchés ? Aaah, la logique des lois de ce bas-monde lui échappait parfois ! Pourtant, il n'avait guère le temps de s'occuper de la politique. Observant les alentours, Neah se sentit prit en étau : la nuit tombait sur ce désert sans vie et aucune grotte, aucun village, ni même un pauvre cabanon abandonné pour échapper aux morsures froides de la nuit qui ne tarderaient pas à s'abattre sur lui. L'Ange n'avait pas de chance et devrait se contenter de rien. Ses tentatives de faire un feu s'étaient soldés par des échecs, chasser sa propre nourriture lui était impossible.

Il lui serait compliqué de faire quoi que ce soit dans un des déserts maudits du Continent Dévasté. Quand bien même ses capacités étaient limités, il qu'il n'y avait même pas une branche de bois mort ou même un cerf dans cet endroit coupé du reste du monde...Étrange, vraiment. Après quelques pas harassants, une lumière dansante au loin le fit froncer les sourcils. Est-ce que la chance lui souriait ? En se rapprochant, la lumière sembla être celle d'un lampadaire magique : son rayon jaune doré éclairait un mur de bois se détachant dans l'obscurité avec une fenêtre. Une maison ? Non. Un immense manoir lui faisait face. Et sans doute que ce terme ne correspondait pas : c'était une sorte de château lugubre planté au milieu d'une plaine. Devait-il tenté de demander son chemin ou de continuer et faire comme si il n'avait rien vu ? Non, il devait se rendre à l'évidence : ses jambes ne le porteraient plus très longtemps, autant tenter le tout pour le tout. Ce n'était pas comme si les habitants de la demeure allaient le rôtir vivant dans un four pour s'en repaître. Soulagée de ne plus se savoir seul dans la lande, il s'avança en direction de la résidence d'un ermite ou d'un savant fou cherchant la tranquillité et le calme. Du moins, le supposait-il. Et l'Ange devrait s'excuser de déranger pareils personnages !

Ce manoir se fondait dans le noir malgré les nombreuses fenêtres allumées. Il n'y avait aucun panneau d'indication, alors il lui fallait vraiment toquer à la porte pour demander son chemin. En s'avançant sur la voie aux alentours et soigneusement entretenue, Neah ressentait au fond de son être que ce bâtiment avait quelque chose d'étrange...Comme s'il était vivant, menaçant. Évidemment, ce n'était qu'une impression, vu qu'il était assombri par le déclin de l'astre solaire et de la couleur d'encore qui clairsemait le ciel. Une étrange crainte le fit hésiter. Oh, après tout, il n'était plus à ça près, n'est-ce pas ? Poussant les immenses grilles de la demeure, Neah constatait que cette dernière ne grinçait même pas. Le domaine était un vaste terrain, entouré de végétation, le camouflant alors à la vue des êtres indiscrets. Ce jardin était composés de fontaines représentant des personnages mythiques, anciens, oubliés...Un labyrinthe de haie, de fleurs diverses et variées apportant leur couleur à l'ambiance si lugubre de ces lieux, cependant, un chemin sinueux indiquait la voie à suivre pour trouver la porte. Et Neah...Heu...Comment devait-il faire pour... ? Comme averti de la présence de quelqu'un, cette dernière s'ouvrit et laissa apparaître sur le porche un homme de grande taille, vêtu de noir, qui baissa les yeux en sa direction, muet. L'Ange eut un instant d'hésitation et s'expliqua.

Excusez-moi de vous dérangez, monsieur. Je ne serais pas long, ce serait pour un renseignement.
Il est inutile d'être aussi poli, Monsieur. Je ne suis qu'un humble serviteur au service de la Famille Eternam.

Neah haussa les sourcils, abasourdi, même s'il n'y avait pas de quoi l'être. Après tout, ce lieu ressemblait à un château vu de l'extérieur, ce n'était guère étonnant que plusieurs domestiques servent le maître de ces lieux. Lui-même était issu d'une famille assez riche, mais on l'avait habitué à se débrouiller seul dans la vie, toutes les races n'étaient pas égales au niveau de l'éducation... !

La Famille Eternam ? Je n'en aie jamais entendu parler, mais j'ai fais un long voyage...
De quoi avez-vous besoin, Monsieur ?
J'aimerai savoir s'il se trouve, près d'ici, un village où je pourrais passer la nuit ?
Si vous recherchez une chambre pour la nuit, Monsieur, le Manoir Eternam sera ravi de vous accueillir.

Surprit à nouveau, Neah acquiesça sans trop se poser de question et le Majordome s'écarta pour le laisser entrer. Un manoir aussi imposant qui acceptait des inconnus entre ses murs ? Ce n'était pas très courant. Le propriétaire devait avoir une confiance absolue en sa capacité à repousser des êtres indésirables ! L'Ange comprit vite la raison de cette arrogance préjugée, la demeure était une pure merveille ! La Hall était très lumineux, éclairée par de nombreux lustres en verre de cristal et des fers aux formes florales. La chaleur d'un feu de bois l'entoura instantanément, lui faisant oublier le froid et l'humidité qu'il ressentait quelques instants plus tôt. Des escaliers menaient aux étages suivants, sans doute les chambres destinées aux invités. En se laissant guider à l'étage par le domestique, Neah eut un aperçu des chambres : elles étaient tout aussi fastueuses. Cette chambre était bien mieux que tout ce dont à quoi il avait été habitué et trouvait même cela déplacé de loger dans pareil endroit.

Voici une chambre pour vous. Nous vous apporteront un plat chaud au plus vite. Passez une nuit agréable...Et ne faites pas attention aux drôles de craquements que vous pourriez entendre !

Sans plus d'explications, le Majordome laissa seul son invité et referma la porte. Se laissant tomber sur le lit immense qui lui faisait face, les bras étendus de part et d'autre, Neah soupira pour se détendre et observa la charpente du plafond, elle était décorée de motifs aléatoires taillés très précisément. Le jeune homme observa aussi les drapés du baldaquin, brodés d'or et fût tiré de sa rêverie par le bruit d'une sonnerie qui lui indiqua que son plat était servit ; ce dernier apparu sur une table d'écriture, proche de lui. Dînant à la chandelle, bien que seul, l'Ange savourait ce repas léger et s'amusa à se décrasser dans la salle de bain, ses vêtements furent nettoyés avant même qu'il n'en eut lui-même l'idée. Drôle de manoir, mais au personnel irréprochable. Se laissant retomber sur le lit tête la première dans les coussins, la chaleur ambiante commençait à le faire piquer du nez, s'endormant pour une bonne nuit de sommeil. Après une ou deux heures de repos, un bruit de musique résonna à son oreille. Émergeant, il reconnu un son de piano, suivit de bruits mats, comme si quelqu'un qui courrait à chaussettes, agrémentés de rires d'enfants. Se redressant pour écouter à nouveau, il n'entendit rien. Trop tard, il était éveillé et sa curiosité était piquée. Il se leva, encore vêtu de ses vêtements et sortit de sa chambre, se promenant discrètement en tendant l'oreille.

Rien. Les seuls bruits qu'il entendait provenaient de ses pas. Au bout de plusieurs minutes, il découvrit une porte ouverte. Il était certain d'avoir entendu une voix féminine, mais il n'aurait su dire ce qu'elle disait. Neah laissa glisser son regard dans l'embrasure de la porte, plissant les yeux et s'aidant de l'éclairage du couloir, il vit une pièce marbré et tapissée, mais habitée d'un piano. Les bruits venaient-ils d'ici ? Entrant sur la pointe des pieds, l'Ange découvrit une personne qui lui tournait le dos - sûrement celle qui avait parlée - mais elle était entourée de lianes, comme pour se protéger d'un intrus. Hormis qu'elle était seule dans la pièce. Cette mystérieuse inconnue ne semblait pas l'avoir vu, alors il se mit à parler doucement pour ne pas la faire sursauter et croire être agressée ;

Est-ce vous qui jouez du piano à une heure aussi avancée de la nuit ?

1 438 mots


Dommages collatéraux… [Mancinia Leenhardt] Chriss10
Art by Chrissabug

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhard
Invité
Invité

avatar
Ven 03 Juil 2015, 15:23

Je venais à peine d’entrer dans un manoir dont je ne connaissais même pas la famille. J’étais entrée dans un château qui était immense, et je me demandais pourquoi j’étais encore ici dans cet endroit. Je ne me sentais pas très bien et je n’étais pas sur de moi. J’étais venue dans cet endroit car je n’avais pas d’endroit pour me reposer, car la nuit tomba rapidement dans le continent dévasté. Je ne voulais pas aller à l’auberge du coin, car elle ne me donnait pas envie de dormir dans cet endroit. Donc, j’avais demandé si je pouvais dormir dans cet endroit. Le majordome était une personne correcte mais qui me faisait peur lui aussi. Franchement, j’avais peur de tout et de rien en ce moment. Normale, j’étais loin de ma famille, de ma mère et de ma sœur, je ne savais pas encore maitriser mes pouvoirs d’éléments. J’avais envie de revenir à Aeden, mais je ne savais pas comment faire et où était Aeden par rapport à cet endroit où j’étais actuellement. Il fallait que je demande au majordome de me le dire, s’il connaissait le coin et surtout mon peuple des élémentals. Je respirais un bon coup et je me disais que j’aurais peut-être une chance de retourner à la maison.

Maintenant, j’étais mêlée à un gros problème dans ce manoir maudit. J’avais entendu une mélodie qui se jouait près de ma chambre et je m ‘étais dit qu’il y avait d’autres personnes dans le manoir à part moi-même. Donc, je m’étais levée du lit pour aller à la rencontre de cette personne. Mais une fois arrivée à la salle du piano, il y avait personne ! « C’est quoi encore cette blague ? C’est horrible pour moi ». J’avais préparé des lianes au cas où qu’une personne viendrait essayer de me tuer dans cette pièce. Soudain, la porte derrière moi, s’ouvrit encore une fois et je peux voir un jeune homme qui rayonnait d’une lumière incroyable autour de lui. Je me demandais qui pouvait être cette personne. Il devait avoir au moins vingt-cinq même un peu moins, mais j’en étais pas sur et je ne voulais pas l’embarrasser de cette question gênante. Il était assez petit par rapport à son visage, il avait les cheveux roux et des yeux bleus qui transperçaient mon âme. Je regardais fixement et j’essayais de répondre à sa question, mais ce fut un peu compliqué de lui répondre : « Euh … Non, je suis venue dans cette pièce, car j’avais entendu le son d’un piano.

Mais lorsque je suis entrée dans cette salle, il n’y avait personne et j’ai cherché cette personne dans le moindre recoin. Donc, je ne savais pas trop où il se trouve et cela me fait peur aussi.
» J’avalais ma salive doucement pour ne pas trop faire de bruit. Je me demandais ou cette personne aurait pu-t-elle passer pour échapper à ma vigilance. J’avais du mal à ne pas regarder cet homme qui était vraiment très beau, mais ce qui m’attira était son auréole blanche autour de lui. Je n’avais jamais vu cela auparavant, dans ma jeune vie. Puis, je repris la parole : « Au fait, je me présente pendant que j’y suis, je m’appelle Iris White, je suis enchantée de faire votre connaissance aujourd’hui. Je croyais que j’étais toute seule dans ce manoir, mais enfin de compte vous êtes là avec moi, donc je ne suis plus seule. » Je ris un peu, mais c’était un rire qui me faisait du bien. Je n’aimais pas rester toute seule dans un endroit que je ne connaissais pas du tout et dont il me fit peur.

Puis, Delior, mon aigle royal revint vers moi pour me mettre en sécurité. Je me sentais bien avec mon ami, même si c’était un animal. Delior me protégeait tous les jours et m’aidait dans mes problèmes parfois. Je ne pouvais pas communiquer avec lui, mais j’essayais parfois de le comprendre autant que je le pouvais. Alors que je voulais prendre la parole encore une fois, j’entendis des cris résonnés non loin de nous. Je regardais l’homme dont je ne connaissais pas encore son nom. « Il faudrait aller voir ce qu’il se passe au juste ? ». Je pris les devants pour aller voir ce qu’il se passait exactement. Finalement, nous n’étions pas seul dans ce manoir.

nombre de mots: 730 mots
Revenir en haut Aller en bas
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11271
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] - Médecin [Rang III] - Éleveuse de Vaches [Rang I] - Investisseur [Rang II] - Prêtresse d'Amsès [Rang I]
Mancinia Leenhardt
Mer 05 Aoû 2015, 20:50

Devait-il considérer cette situation comme troublante ? C'est que découvrir une inconnue, seule et isolée dans une des pièces d'un manoir ancestral, s'amusant à toucher les touches du clavier au milieu de la nuit ; il y avait de quoi être embrouiller ! Peut-être n'avait-il pas été très prudent en dévoilant sa présence ? Il était désormais trop tard pour regretter son acte, ce qui était fait était fait. Ne sachant pas qui il avait en face de lui, Neah choisit de rester sur ses gardes le temps qu'il en apprenne plus sur la situation. Si son réveil avait été doux, la fatigue s'abattait sur son corps et son esprit était encore embrumé. Personne ne savait raisonner correctement dans cet état. Il fut d'autant plus troublé que la belle inconnue, qui s'était retournée vers lui au son de sa voix, semblait être embarrassée de découvrir que quelqu'un l'avait surprise. Même si Neah avait du mal à le savoir à travers la pénombre, il le devinait de part ses gestes, bafouillant qu'elle avait entendu une mélodie, mais que malgré ses recherches, personne ne semblait en être l'auteur, ne sachant pas qui cela pourrait être. Ah, elle avait donc été attirée par ce son, elle aussi ? Cet endroit recelait bien des surprises et l'Ange était certain qu'il était loin d'avoir fait le tour de ces dernières. Cette nuit allait s'annoncer agitée, lui qui avait besoin de sommeil. Cependant, si quelqu'un avait besoin d'aide, c'était son devoir de l'aider !

Qui ne serait pas terrifié de découvrir une pièce vide, là où quelques minutes auparavant, un bruit surgissait ? Cela l'aurait tout autant fait de l'effet ! Puis, elle se présenta sous le nom d'Iris White. Un nom qui lui allait fort bien, vu qu'elle semblait aussi délicate qu'une fleur. Sans doute que leur rencontre serait synonyme de bonnes nouvelles ? Neah comprit que sa présence semblait rassurée la demoiselle, car plus elle lui adressait la parole, plus sa voix semblait reprendre contenance. Il tentait de l'observer d'un peu plus près, ses yeux s'habituant à la pénombre. Iris était à peu près à la même taille que lui - chose qui le surprit, tant cela était chose rare - et, de ce qu'il voyait avec la faible luminosité, c'est qu'elle semblait malingre. Elle ne devait pas manger très souvent. Quant à ses yeux, ils étaient d'émeraudes, incrustés sur son visage où retombait une chevelure d'un sombre vermeil. On aurait dit une enfant dans un corps d'adolescente. Neah fit un pas pour s'avancer vers elle, alors qu'elle poursuivait la conversation, mais un aigle majestueux vint se mettre à ses cotés, comme un avertissement. Il sourit, tandis qu'un léger silence s'installait après leur échange. Alors qu'il souhaitait répondre à ses interrogations, un cri retentit dès lors, le surprenant tout autant que la dénommée Iris. Cette dernière finit par lui proposer d'aller voir de quoi il en retournait, se dirigeant vers le lieu d'émission en ouvrant la marche, Neah la suivit en pressant le pas.

Je me nomme Neah Katzuta. Sachez, si cela vous inquiète, que moi-même ait entendu des bruits. C'est d'ailleurs ce qui m'a éveillé !

Parvenant à sa hauteur, dans le couloir, il suivait sa cadence avant de reprendre là où ils s'étaient arrêtés ; est-ce que ces paroles suffiraient à l'aider à voir plus clair ?

J'ai aussi entendu des bruits de course et des rires d'enfants, provenant d'une bonne distance de ma chambre. Sans doute que quelqu'un cherchait à s'amuser ? Un enfant, ça aime mettre des pièges dans tous les recoins et faire des faces aux étrangers !

Et comment le savait-il ? Tout simplement car il l'avait fait bien avant, à la Citadelle Blanche. Ceci dit, dans ces vieux manoirs magiques, ils devaient exister tant de manière à s'échapper de manière bien plus amusante et secrète. Ils s'avancèrent tout deux dans le couloir. Tout était calme, si calme que n'importe qui pourrait les surprendre s'il surgissait devant eux ; que ce soit le maître des lieux, le Majordome, un serviteur ou même un fantôme ! Le coeur de l'Ange battait à tout rompre sans même en comprendre la raison, essayant d'être prudent. Pourtant, ils étaient seuls en ce lieu. Si seuls qu'on en deviendrait à se demander si tous les occupants n'étaient pas des fantômes eux-mêmes ! Seuls quelques cadres les observaient discuter, d'un air terriblement austère, voire hostile. Un hurlement déchira le silence, le faisant bondir. Neah regardait autour de lui, ses yeux écarquillés, cherchant l'émission de ce bruit. Devaient-ils commencer à courir dans ce couloir long, qui semblait infini, pour rencontrer la personne responsable de tout ceci ? Ce cri ne semblait pas être si loin d'eux, mais ce n'était sans doute pas une bonne idée, à moins de vouloir se prendre le tapis et de s'étaler, vu que l'obscurité était plus oppressante que les lumières. Ils se contentèrent d'un regard l'un vers l'autre avant de s'avancer en pressant le pas.

Au bout de quelques instants, Neah fut attiré par une luminosité étrange. S'arrêtant, il posait sa main sur l'épaule d'Iris pour l'inciter à faire de même. D'un mouvement du menton, il lui indiqua une pièce dont la porte était restée ouverte. A l'intérieur, ils pouvaient distinguer la présence d'un cercle lumineux qui flottait sur à quelques centimètres du sol.

Ça devait venir de là, lui chuchota-t-il. Que faisons-nous ?

Et surtout, que faisait un cercle magique au milieu d'une pièce déserte ? Ça sentait les problèmes. Ça sentait le piège, oui ! Devaient-ils rentrer sans crainte ou s'assurer que cet endroit n'était pas une menace préalablement ?

933 mots


Dommages collatéraux… [Mancinia Leenhardt] Chriss10
Art by Chrissabug

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhard
Invité
Invité

avatar
Mar 11 Aoû 2015, 11:37

Ce manoir me faisait bien flipper. Je n’avais pas l’habitude d’être une aussi grande maison que celle-ci, mais il y avait trop de salles et je n’aimais pas cela. De plus, les histoires de fantômes me faisaient peur et cela me donnait les jetons. Mes jambes tremblaient tellement que je n’arrivais plus à tenir debout. Que devais-je faire alors ? Fuir ? Non, ma mère me disait toujours que je ne devais jamais fuir un combat et qu’il faut regarder la réalité en face quoi qu’il en soit. Donc, je devais mettre au clair cette histoire de fantôme et de personnes qui parlaient dans le manoir, alors que nous n’étions pas beaucoup cette nuit. Puis, le jeune homme se présenta, il se nommait Neah Katzuta et il me disait aussi qu’il avait été réveillé par de drôle de bruit. Nous continuâmes de marcher dans ce long couloir pour découvrir d’où venait ce cri horrible qui résonnait encore dans ma petite tête. Il me disait aussi qu’il avait entendu des voix d’enfants ainsi des courses dans les couloirs. Peut-être que c’était des pièges provenant des enfants … « Je n’en suis pas si sûr … Cela m’étonnerait que les enfants puissent faire cela tout seul, c’est presque impossible … Sinon, si c’est le cas, je n’ai pas envie de rencontrer ces enfants, ils me feront trop peur… Bouh … »

Alors que je finissais ma phrase, nous entendîmes à un autre cri, mais celui-là fut différent de l’autre. La panique m’envahissait, mon cerveau me disait que je devais courir pour me mettre à l’abri d’un danger proche de nous. Le couloir qui était devant nous, n’avait aucune porte pour s’échapper, c’était un long et grand couloir de la mort. Tous les deux nous avancèrent rapidement avec de grands pas pour aller plus vite et sortir de ce cauchemar. Quelques minutes après, une étrange lumière nous attira comme des aimants. Nous la regardions comme si cette lumière était la lumière de la liberté, mais je n’avais pas l’impression que cette lumière était celle que nous attendions. Neah donna un coup de menton pour me dire qu’une porte était ouverte. « Franchement, cela devient de plus en plus étrange ce truc … Il faut y aller avec précaution … » Je marchais doucement dans la pièce, où il y avait un cercle lumineux qui flottait à quelques centimètres du sol. Ca, ça sentait le piège… J’avançais dans le salon qui était immense avec beaucoup de tableaux de personnes qui m’étaient inconnues. Je m’arrêtais devant le cercle lumineux : « Bon, j’espère que tu n’as pas peur de l’aventure et de l’horreur, car nous allons en avoir sur le coup … »

Je lui souris et je décidais de sauter dans le cercle lumineux. Pouf !! Je m’étais téléporté dans une autre pièce de la maison. Je regardais autour de moi lentement pour tout bien analyser : la pièce où j’étais, était humide, je pouvais ressentir de l’eau sur ma peau, il y avait très peu de lumière dans la pièce. Malheureusement, je ne pouvais pas revenir en arrière, il n’y avait plus le cercle lumineux autour de moi. Je ne pouvais plus retourner dans la grande salle du salon. J’espérais que Neah allait bien qu’il n’avait pas eu de problèmes à mon départ sans le faire exprès. J’essayais de comprendre cet endroit, j’avançais doucement et je découvris que le couloir était remplit d’eau et de rat qui se baladaient partout. Super, les rats n’étaient pas mes meilleurs amis du monde. Même si j’étais une élémentale de la nature, je devais apprécier la flore et la faune, mais bon, certains animaux n’étaient pas adorables, loin de là. Je continuais de marcher et au fond du couloir, j’entendais encore la même mélodie, mais en plus accélérer, en plus sordide. J’avais la chair de poule, et j’étais toute seule dans l’aventure maintenant. La mélodie était toujours présente … Que faire ? Je continuais d’avancer et je décidais de pousser la porte doucement. Une fois que j’avais ouvert la porte, je pus voir un monstre en train de jouer du piano. Je ne pouvais pas le décrire, il faisait beaucoup trop noir… « Par les Aetheris !! » Il était grand, gros et tout visqueux. Ce n’était pas un être humain. Il faisait au moins deux fois ma taille et encore je n’étais pas très sur de ce que je voyais : « Ca , ce n’est pas l’œuvre des enfants … »

Nombre de mots:
Revenir en haut Aller en bas
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11271
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] - Médecin [Rang III] - Éleveuse de Vaches [Rang I] - Investisseur [Rang II] - Prêtresse d'Amsès [Rang I]
Mancinia Leenhardt
Jeu 27 Aoû 2015, 20:50

Neah prit son temps pour réfléchir aux paroles d'Iris, elle n'avait pas tort en lui affirmant que des enfants ne feraient pas cela seuls. Que devaient-ils en déduire, que c'était des adultes ? A n'en point douter, ces lieux étaient magiques, mais était-ce l'oeuvre de leurs propriétaires ou l'amusement nocturne d'une créature maléfique ? C'était vraiment quelque chose de lugubre qui se tramait dans ce Manoir. Continuant d'observer la figure fluctuant à quelques centimètres du sol avant d'observer sa partenaire, l'Ange vit que cette dernière semblait aussi troublée que lui sur sa présence, trouvant cela étrange et lui conseillant de s'approcher avec prudence. Après s'être reprise, Iris prit la décision d'entrer dans la pièce plongée dans la pénombre, mais Neah ne l'a lâchait pas d'une semelle, craignant qu'un être doué de mauvaises intentions ne rôde dans le coin. Ne voyant rien de contraire, il essayait de distinguer quelque chose avec les reflets de la lune et de la faible lueur des torches, dont les ombres dansaient. Cet endroit était un petit salon dont les murs étaient recouverts de tableaux aux airs austères. Sans doute d'anciens propriétaires ou membres de cette famille Eternam. Iris s'arrêta devant le cercle, lui-même se mit à observer ce dernier sans pour autant comprendre sa fonction. La jeune femme se retourna vers lui, lui demandant s'il craignait l'aventure, car ils risquaient bien d'être servis !

Je suis venu pour l'aventure, sourit-il.

A peine eut-il dit cela qu'il vit Iris prendre appui sur ses membres et sauter à l'intérieur du cercle. Neah eut l'impression de voir la scène au ralenti, vu qu'il ne put rien faire pour l'empêcher de commettre pareil folie ! A peine eut-elle touché le sol que son corps disparu, vaporisée avec un petit brouillard aux alentours. Un énorme blanc s'empara de l'esprit de l'Ange, médusé par le courage - ou l'inconscience - de sa partenaire ! Cloué sur place, observant l'endroit où sa compagne d'aventure s'était volatilisée. Il attendit quelques instants, espérant secrètement qu'elle ne revienne après avoir vu ce qui se tramait derrière, mais il ne l'a vit pas revenir. Peut-être ne le pouvait-elle pas ? Peut-être avait-elle des ennuis ?! Que devrait-il faire ? Bon. Inspirer. Expirer. Voilà. Il prit son courage à deux mains avant de sauter le pas à son tour. Il voulait de l'aventure ? Et bien, la voici ! Neah mit une jambe à l'intérieur du cercle lumineux, mais rien ne se produisit, pas le moindre frémissement. Il fallait donc être entrer entièrement dedans pour que la téléportation marche ? Il fit un mouvement franc de la tête avant d'introduire la seconde, c'est alors qu'il sentit son corps décoller du sol pour être transporter dans un autre lieu, tout en espérant y retrouver Iris. Or, seule la pénombre l'accueillait, il crut même que sa vue avait été affaiblie par un sort.

Ce n'était pas le cas, bien entendu, d'ailleurs, il entendait même quelqu'un marcher dans l'eau environnante. Iris devait être plus en avant que lui, mais il ne distinguait rien dans la pénombre. Vu l'humidité qui régnait dans les lieux, on se croirait dans un souterrain ancien. Neah en aurait vu des tunnels secrets ces dernières semaines ! Puis, tendant l'oreille, il discerna une mélodie macabre qui résonnait sur les parois, sans doute était-ce cela que suivait sa compagnonne. Il n'avait pas le loisir de faire un autre choix que de celui d'avancer, sans nouveau cercle lumineux, l'Ange ne pourrait pas revenir sur ses pas. Soupirant, il essaya de trouver un mur pour savoir plus où moins dans quelle direction il se rendait, ce dernier n'était qu'à quelques centimètres de lui. Le jeune homme se mit alors à patauger dans cet endroit plus ou mains glauque. Dans un sens, il était ravi de ne pas avoir de lumière, même si tous les sons qu'il entendait ne lui disaient rien qui vaille. Il essayait de suivre le fil blanc et peu harmonieux de la mélodie, au bout de plusieurs minutes interminables, il vit une sorte de lumière. Neah plissa les yeux et reconnu la forme filiforme d'Iris. Elle semblait paralysée par ce qu'elle voyait, en s'avançant dans sa direction pour en voir la raison, l'Ange vit une ombre sombre s'élever et menacer de s'abattre.

Attention !

Neah poussa Iris en avant, tandis qu'il l'observait tomber face contre terre, sans songer à la suivre dans sa chue pour se prémunir, le jeune homme fit happer par une sorte de tentacule visqueux. C'était gluant et répugnant. Neah sentit ses ventouses sur l'avant de son corps, y compris contre son visage, comme si la créature tentait de l'aspirer. Ou de l'embrasser, mais il choisit d'ignorer cette seconde option. Quand il sentit une éruption d'eau sur lui. Ça y est, il allait mourir noyé sur la terre ferme, quel ironie. Non, attendez. Ce n'était pas de l'eau ! Vu l'odeur, l'aspect et la couleur de ce que la bestiole relâchait sur lui. C'était une sorte d'encre, flasque. Elle ôta son tentacule de l'avant de son corps, faisant reculer Neah de quelques pas, crachotant ce liquide qu'il avait avalé par mégarde et qui était dégueulasse, essayant de reprendre sa respiration et d'essuyer son visage. Il y voyait encore moins que dans le tunnel ! C'est alors que l'Ange entendit raisonner dans la pièce un bruit en provenance d'un autre monde ;

Allez-vous-en !

Ce n'était pas une demande. C'était un ordre. Le jeune homme ravalait difficilement sa salive, cherchant un moyen de se débarrasser du liquide qui lui collait à la peau sans grand succès. Il se résigna et demanda à voix haute ;

Iris, vous allez bien ?

930 mots


Dommages collatéraux… [Mancinia Leenhardt] Chriss10
Art by Chrissabug

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhard
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11271
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] - Médecin [Rang III] - Éleveuse de Vaches [Rang I] - Investisseur [Rang II] - Prêtresse d'Amsès [Rang I]
Mancinia Leenhardt
Sam 30 Avr 2016, 23:30

L'atmosphère devenait pesante au fil des secondes passants, Neah ravalait difficilement sa salive en regardant le corps inerte sur le sol auprès duquel il se rendit en toute hâte. Son coeur manqua un battement lorsqu'il vit du sang sur le dallage fait de pierres. Son esprit carburait à cent à l'heure tout en s'embrouillant dans ses réflexions. Est-ce que sa partenaire était morte ? Non. Il voyait sa poitrine se soulever, Iris respirait, mais avait sombré dans l'inconscience. A cause de la peur ? L'Ange l'avait sans doute poussé bien trop fort et l'Élémental avait dû mal se réceptionner. Sans doute un mauvais coup sur le crâne qui lui avait fait perdre connaissance? Rien de plus. Neah soupira de soulagement, mais un cri fit de nouveau trembler les murs. Et son regard se reporta sur la créature hideuse qui se dessinait devant lui. Face à eux se dressait une pieuvre de taille démesurée dont les tentacules sifflaient dans les airs en signe d'avertissements et de menaces. C'était affreux. Comment une telle créature pouvait-elle vivre en dehors de l'eau ? A vrai dire, la question exacte serait de savoir comment il faisait pour survivre en dehors de son habitat naturel. Et bien au-delà de cet aspect rebutant, il parlait le langage courant. Intéressant. S'ils croyaient ce lieu hanté et s'ils avaient voulus en avoir le coeur net, les deux aventuriers étaient servis.

ALLEZ-VOUS EN !
Nous...Nous allons partir...

Son articulation était hésitante, terrorisée. Et rien. Aucune réponse. Neah faisait une grimace, le liquide noirâtre qui le recouvrait commençait à devenir collant.

Nous...Nous ne voulons de mal à personne ! Nous cherchions seulement à savoir qui jouais un instrument de musique !

La créature s'immobilisa un instant, sans doute dans un élan de réflexion. Neah reste tendu et sur ses gardes, mais ne pouvait empêcher ses jambes de trembler.

C'est...C'est vous qui jouiez de la musique ?

Sa question était ridicule. Comment une créature aussi hideuse aurait-elle pu composer un air aussi mélodieux comme celui qu'Iris et lui avait entendu ? Neah reprit son souffle en essayant de calmer les battements incontrôlables de son coeur en se penchant vers l'Élémental évanouie et passer son bras autour de son cou pour la redresser. L'Ange espérait qu'elle ne lui en voudrait pas de ce mauvais coup, mais ce n'était pas souvent que l'on pouvait voir des choses hors du commun.

Que sais-tu de la musique, toi ?
Je sais plusieurs choses, même en n'étant pas instrumentiste. Ma mère est une excellente harpiste ! Co...Connaissez-vous la forme triangulaire de ce magnifique instrument ?

Gagner du temps. Il lui fallait gagner du temps pour fuir à un moment importun. De là où il venait ? C'était prendre des risques. Observant vite fait les alentours, Neah vit des volutes grisâtres sortaient du sol et procurait à l'endroit communiquant avec les égouts une chaleur humide et désagréable. Certains pans des murs de pierre étaient recouverts de mousse, noircis à certains endroits et écroulés à d'autres. Cet endroit devait être les catacombes du Manoir Eternam. Un silence régna avant que le bruit sifflant des tentacules ne se fasse entendre.

Partez ! Laissez-moi ! A défaut de ne pouvoir fuir loin de cet endroit maudit, mon esprit a besoin de paix dans ce fichu Manoir ! Libre à moi de déranger le sommeil du Maître des Lieux ! Partez ! Soyez bien heureux que la musique adoucit les moeurs et ne me force pas à vous tuer !

Il s'avance vers eux tel un monstre attiré par le sang. Aimait-il réellement la terreur ? Aimait-il faire souffrir les inconscients, les tués et les dévorés ? Neah ne pouvait pas le savoir avec certitude. Aussi mis-il du mieux qu'il put Iris sur ses épaules pour s'enfuir dans la direction d'où il venait. Le froid dominait en dehors de cette salle, Neah ressentait une mince couche de givre ayant recouvert le sol sur lequel il progressait en courant et le souffle glacial de sa respiration provoquait de petits nuages de fumées blanchâtres. La lumière déclinait et malgré les cris du monstre, ce dernier ne semblait pas les poursuivre. Après avoir pataugé dans une gadoue humide et avoir eu un coup de chaud, cet endroit ne manquerait pas de le rendre malade. Neah marchait le long de ce mur aussi noir qu'une nuit sans clarté, ne voyant pas plus loin que le bout de son nez. Ce n'était d'ailleurs pas une façon de parler. Il ne maîtrisait aucun sort utile dans ce genre de situation et il ne pouvait que prendre garde à l'endroit où il mettait les pieds, espérant qu'aucun obstacle ne lui barre le chemin. Ce qui fût le cas au bout de plusieurs minutes. L'Ange se prit un mur et recula précipitamment en arrière avec une douleur lui vrillant le nez, mais ce dernier ne semblait pas cassé. Heureusement qu'il n'avait pas chuté sur sa compagne assommée...

Neah se mit à tâter le mur avec le poids dans son dos et découvre rapidement une sorte de poignée. Pas un morceau de porte secrète à enfoncer, non, une poignée. Il ouvre et entre maintenant dans le vaste hall d'entrée. L'Ange demeure bouche bée. C'était pourtant l'endroit qui devait le conduire dans la pièce du piano, non ? A moins que cet endroit ne soit un labyrinthe et qu'il bougeait à sa convenance ?

Eh bien. En voilà une d'aventure étrange...

900 mots


Dommages collatéraux… [Mancinia Leenhardt] Chriss10
Art by Chrissabug

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://lesterresdesympan.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhard
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Dommages collatéraux… [Mancinia Leenhardt]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Quête] Dommages collatéraux... [PV Kohei]
» [Q] - Les dommages du temps deviennent les dommages du coeur | Solo
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Sympan :: Zone RP - Océan :: Continent Devasté - Ouest :: Antre des damnés-