Le Deal du moment : -11%
SAMSUNG 55Q70C – TV QLED 55″ (138 cm) 4K ...
Voir le deal
549.99 €

Partagez
 

 [Mission n°2] ▲ Un accord entre Ombres et Chamans ▲ [Niveau VI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar
Lun 27 Avr 2015, 18:22

Tout ceci me semblait de plus en plus étrange… Que j'ai été désignée pour détruire le Royaume, je pouvais le comprendre; que je fasse partit du groupe chargé de rencontrer des Chamans marchant droit sur nos terre, je pouvais aisément imaginer qu'en tant que Passeuse, je faisais partit des plus aptes à les comprendre; mais qu'Agnus Dei me choisisse personnellement pour aller à la rencontre d'un chaman dans le but de négocier un traité… je peinais encore à comprendre ce que cela pouvait bien vouloir signifier. Pourquoi moi ? Voilà ce que je ne cessais de me répéter. Notre communauté était composée de sept Gardien, tous bien plus puissants que je ne le serais probablement jamais, mais aussi de beaucoup d'autres Passeurs bien plus anciens que moi et bien plus aptes à mon sens à s'occuper de cette mission plus que capitale ! L'on pourra me dire ce que l'on voudra, que je fus celle qui obtint l'entrevue la plus favorable à un accord lors de la première rencontre entre nos deux peuples, qu'il était bien trop dangereux d'y envoyer l'un des Gardiens, que j'avais sus me montrer suffisamment fidèle pour me faire remarquer pas Agnus Dei ou que sais-je encore… Mais je continuais à penser que je n'aurais pas du être celle mandatée pour parvenir conclure un marché aussi important. Je n'étais qu'une jeune Passeuse, qui n'avait vécue que l'une des catastrophes qui a ravagé notre monde, contrairement à bon nombre d'autres Ombres. Je me sentais terriblement inexpérimentée comparé à mes pairs, et l'angoisse qui était mienne me saisissait toute entière, me rendant difficile jusqu'à la simple tâche de réfléchir.

Pourtant, je n'avais pas le choix. Je ne pouvais pas déléguer cette mission, je ne pouvais pas me dérober, fuir à mes obligations. C'était comme si le Gardien du Sceau de la Trahison m'avait précisément confiés ce devoir car il savait que j'allais en souffrir, comme si il connaissait mon histoire et tout ce que la notion de responsabilité implique pour moi. Depuis que j'avais obtenue le droit de rêver, et que son ordre m'était parvenue, mes songes n'étaient composés que de cauchemars, dans lesquels j'échouais systématiquement, plongeant du fait de mon incapacité le monde dans une ère de chaos terrible, dans une guerre éternelle entre deux races quasiment immortelles ! J'étais au plus mal de mon morale, ne sortant presque plus de mon nouveau logis, ayant même été jusqu'à confier mes deux adorables familiers à Meredith, ma nourrice d'antan. J'étais seule, terriblement seule… Et ce sera tout aussi esseulée que je vais devoir remplir mon terrible devoir envers mes frères et mes sœurs de race. Je ne pouvais plus reculée, l'heure de la rencontre approchait à grand pas, et je m'étais mise jusqu'à prier un potentielle Aether du Temps de bien vouloir ralentir celui-ci, en vain. Après toutes les épreuves que j'avais traversé, voici que peut-être la plus importante d'entre elle s'approchait de moi, inexorablement. Et tout ce que je pouvais faire était de la regarder arriver, tremblante, jusqu'à ce qu'elle me rencontre et que je sois obligée de l'embrasser…

Mon horloge sonna par douze fois, tel le glas de ma triste fin. J'avais l'impression, en quittant mon logis, de me rendre à mon jugement dernier. J'avais la tête basse, et les tristes encouragements des Ombres dont je croisais la route ne firent qu'alourdir un peu plus le poids qui pesait à présent sur mes épaules. Il était temps. Alors je me fis totalement ombre et disparus dans les ténèbres, voyageant à tout vitesse en direction des Ruines, notre lieu de rendez-vous. Je n'avais eu que peu d'explications concernant ce que j'avais à leur dire, mais j'espérais sincèrement que cela suffirait à résoudre cet épineux problème. Les Chamans devaient comprendre que nous ne pouvions pas les laisser divulguer notre Secret, d'autant plus depuis que notre existence avait de nouveau été réduite à l'état de légende. Personne ne devait se souvenir des Ombres, personne ne devait plus apprendre ce qu'était que le Cycle de la Vie. Quand à nous, il nous fallait comprendre ce qu'ils attendaient de nous, écouter les esprits, leur donner les explications qu'ils méritaient d'avoir, et les laisser aux bons soins de ceux qui comme nous pouvaient les voir et mieux que nous leur parler. Nous avions chacun un rôle important à jouer dans ce monde, et il me semblait qu'il aurait été idiot de ne pas parvenir à nous entendre, ou tout du moins, à ne pas nous lancer dans une guerre des plus absurdes. J'étais toujours aussi angoissée, toujours aussi peu sûre de moi, mais personne ne se souciait de mon mal être, et bien plus encore, tous comptaient sur moi pour ne pas m'écouter, pour parvenir à me calmer, à me canaliser, à ne pas fuir, à me montrer digne de ma race, de mon devoir, de la confiance que les Gardiens mettaient en moi… Même si penser à tout cela n'arrangeait absolument pas mon état.

Et il était déjà là, ce chaman qui avait probablement reçus les mêmes ordres que moi. Entouré de deux esprits, il était assis sur ce qui me semblait les vestiges d'une colonne de pierre. Je sortis de l'ombre, reprenant mon apparence habituelle. Aussi tôt, son regard se tourna vers moi. Il respirait l'assurance, contrairement à moi, ses yeux dédaigneux me jaugeant de haut en bas. Quelque chose n'allait pas. Je devais me montrer prudente… Auraient-ils envoyé une personne bien plus puissante que je ne le suis ? Alors Agnus Dei aurait fait là une grave erreur en m'envoyant ici, et j'allais être celle dont le devoir lui dictait de rattraper cela. Il n'était plus question de me préoccuper de mes doutes et de mes angoisses. A grand renfort de mon Illusions d'Edel, je tâchais de me donner un air des plus neutre possible tout comme se devait de l'être ma race en toutes circonstances. Il me fallait engager la conversation en première, la contrôler, ne pas me laisser dépasser par les évènements, par ses paroles, et réussir à tout prit à conclure à un accord. « Bonjour à vous. Je suis Milady, l'envoyé de notre régent actuel. Et vous êtes ? » Je ne lui tendis pas la main, ne lui offrit aucun sourire. Il devait savoir que je ne ressentais rien de positif, à quoi bon tenter de me montrer amicale ? Il me répondit, d'un ton calme et maîtrisé, alors qu'il intimait d'un geste de la main à ses esprits de ne pas répondre… étrange. « Je me nomme Kwanita, et voici mes deux esprits, Anaba et Chayton. Bienvenue à toi, Ombre. » Il me sourit, malicieusement… et je pressentais que les négociations allaient être encore plus compliqués que ce que j'avais imaginé…

« Merci bien. Comme vous le savez sans doute, nous sommes ici suite aux échanges qui ont pu se faire à l'antre des damnés, auxquels j'ose imaginer que vous avez participé. Il nous faut trouver un accord, comme le désir nos dirigeants. » Et ce fut à ce moment là que je sentis précisément que la situation m'échappait. Quand je vis ses deux esprits sourire à leurs tours, me regardant comme une pauvre petite créature qu'ils allaient se faire un malin plaisir à piéger… « Ah oui ? Je crois plutôt que nous sommes ici pour parler d'une affaire bien plus urgente… Vous voulez nous soumettre à votre loi du Secret ? Commencez par régler vos propres problèmes ! » Et il me lança à la figure, avec un soupçon de haine dans la voix, plusieurs parchemins écrits par différents chamans, tous signés. Je les attrapais, les parcourant rapidement… et blêmit par ce qu'ils m'apprenaient… « Des Ombres qui dévorent les âmes ! Et vous prétendez défendre le Cycle de la Vie et de la Mort ! Laissez nous en rire ! » Je ne savais que dire, que faire. Chacun de ces témoignages étaient abominables ! Comment Agnus Dei a-t-il pu nous cacher l'existence de telles choses ? J'étais à la fois révoltée et horrifié… Comment des Ombres pouvaient-elles en venir à avaler ce que nous sommes censée protéger ?!

Mais je ne devais pas perdre la partit pour autant, car moi aussi, j'avais entre mes mains un moyen tout aussi fort de pression. Je me permis d'adopter un mince sourire, alors que je sortais également de dessous ma cape noire une note rédigée par la main d'un de mes camarades le plus proche, Heatosse. Lui et d'autres Ombres avaient eut une toute autre mission qu'une simple rencontre à accomplir. Ils avaient été envoyés au cœur même du territoire des Chamans, au vieux Phare abandonné pour être plus exacte… Et ce qu'ils y avaient découvert était tout aussi affreux que ce que mon interlocuteur venait de m'exposer. Mais je ne pouvais m'empêcher de m'interroger concernant la volonté d'Agnus Dei… Savait-il que des chamans risquaient de découvrir ces ombres qui dévorent les âmes et avait décidé d'enquêter sur les Chamans dans le but de découvrir les plus sombres secrets ? Ou tout ceci n'était-il qu'un simple jeu de hasard ? Je restais suspicieuse, mais malgré tout, il était mon supérieur et de part le rang auquel j'appartenais, je ne pouvais que lui faire aveuglément confiance et rester à ma place. « Et quels leçons avons-nous à recevoir d'un peuple qui torture ceux qu'ils sont censés guider ? » Et à mon tour, je lui transmis sans délicatesse les documents que j'avais en ma possession. Il s'en saisit, alors que ses compagnons lisaient eux aussi par dessus ses épaules. Et son visage prit soudain une expression beaucoup moins sûre de lui… Apparemment, il était tout aussi au courant que moi de ce qu'il se passait au sein de sa race…

« Je… Tout ceci est… Fort fâcheux. » Il réfléchissait, ses sourcils se fronçaient. J'étais parvenue à le déstabiliser, et cela ne pouvait qu'être en ma faveur. Mais ce qui était un peu plus inquiétant restait la réaction du prénommé Anaba… qui ne se priva pas de s'exprimer pour la première fois, et d'une façon quelque peu… virulente… envers son Maître Chaman. « Dis-moi que c'est une blague ?! Y a des rumeurs qui disent que des Esprits parasites se font torturer et là j'apprends que c'est plus que ça ?! Vous êtes censé nous guider ! Nous protéger ! Comment tu veux qu'on vous fasse confiance avec ça ! Vous ne valez pas mieux que ces Ombres qui nous abandonnent sans la moindre information en fait ! » Kwanita semblait touché par les mots de l'esprit, et soudain beaucoup moins arrogant que ce qui emmenait de lui au premier abord. Les Chamans ressentaient les émotions, et la situation pour lui devait être encore plus complexe que la mienne. Mais pouvais-je me laisser à compatir pour lui ? Non. Car j'avais là l'ouverture que j'attendais depuis le commencement de cet entretient, et je ne comptais pas la laisser se refermer.

« Et bien, il semblerait que nos peuples ont tous les deux leurs Secrets… » Je marquais le silence, alors que tous se retournaient vers moi. « Si je suis ici, c'est dans l'unique but de parvenir à un accord. Promettez de vous lier à notre Loi du Secret, et nous vous promettrons de ne pas nous mêler de vos affaires. » L'esprit qui ne s'était pas encore exprimé s'adressa cette fois-ci directement à moi, alors que les deux autres ne parvenaient toujours pas à se remettre de mes révélations. « Comment savoir que vous tiendrez parole ? Et même, que ce document est vrai ? Et qu'est-ce que cela change, pour nous, les esprits ? Au final, vous êtes les seuls à véritablement gagner dans cet accord. » Et elle avait raison… Je repensais alors à ma discussion avec ce chaman, dans l'Allée des Brumes… Il disait que les Esprits souffraient d'être expulsés de leur corps comme nous le faisions, qu'ils avaient le droit à des explications… Quand à la véracité de mes propos… Je comptais sur le fait qu'ils ignorent de quel Sceau Agnus Dei est le Gardien. « Je peux également inclure une close dans notre accord, qui stipulerai que les Ombres ont désormais pour obligation de fournir quelques explications aux Esprits avant de les détacher de leur corps, ainsi que de leur expliquer que c'est aux chamans de s'occuper d'eux. Quand à ce document que Kwanita tient entre ses mains, il est signé du sceau du Régent de notre Royaume, et j'ose imaginer que votre Roi sera vous en assurer l'origine. Cela vous semble-t-il correcte ? » Elle acquiesça, bien que la réponse finale à cette entrevue ne dépende pas directement d'elle.

« Nos deux races ont leurs Secrets, vous nous proposer, au final, de nous faciliter notre travail, tant que nous tenons notre langue… Quant à nos… problèmes respectifs… Il me semble que ce n'est pas notre devoir que de nous en préoccuper pour le moment… » Il plongea ses yeux gris dans les miens et se leva, me tendant une main franche. J'avais réussis. Nous avions réussis, et probablement évité une guerre. « J'en conclue que nous sommes arrivés à un accord ? » Il me sourit gravement, alors que je saisis à mon tour la poigne qu'il me tendait. « Effectivement, je penses que nous sommes arrivés à la même conclusions. Tâchons désormais de transmettre tout ceci à nos dirigeants, qui se chargeront de la suite des opérations. » Et tout était terminé. Il me salua encore une fois, avant de me tourner le dos et de repartir en direction des terres arides. C'était maintenant à mon tour de m'en retourner chez moi, et de prévenir Agnus Dei des termes de notre nouveau contrat. Comme le Gardien l'avait si bien dit, nous entrions dans une nouvelle ère… Et j'espérais sincèrement que ces histoires d'esprits parasites et d'ombres dévoreuses d'âme ne prendront aucune proportion démesurée…

Quelques jours plus tard, l'accord fut enfin signé par les deux partis, et la nouvelle se répandit bien vite à travers tout le Royaume. Beaucoup d'Ombres me saluaient pour ce que j'étais parvenue à faire, bien que pour ma part, je n'avais pas l'impression d'avoir accomplis grand chose de formidable… L'ambiance générale de notre monde était au travail. Nous avions bon nombre d'âme à récupérer, bon nombre d'esprits restaient à instruire, mais nous avions l'éternité pour y parvenir, et notre tâche était éternelle… Quant à mes doutes concernant ces fameuses ombres qui mangent les âmes, Agnus Dei eut tôt fait de me rassurer, non sans que je n'ai effectué au préalable quelques recherches. Il y avait bien ce genre d'Ombres mentionnés dans quelques livres de contes, on les appelait les Ombres Vengeresses, mais elles n'avaient apparemment rien de commun avec notre peuple. Je m'étais senti quelque peu idiote de m'être faite berner aussi facilement, mais le plus important restait que la guerre avait été évitée. Et bien plus simplement encore… l'existence de ces créatures, n'est mentionnée que dans de vieilles légendes…

+2000 mots

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mission n°2] ▲ Un accord entre Ombres et Chamans ▲ [Niveau VI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Des Ombres déprimées... Pléonasme ou euphémisme ? [Event IV ─ Mission 5 ]
» [Mission n°1] ▲ La destruction du Royaume ▲ [Niveau VI]
» [Niveau III] ▲ Pour la Recherche, allons frapper des gens ▲
» | Chamans - Faes - Génies - Ombres - Orishas - Rehlas |
» Lieu du chef [Ombres & Chamans] - La guerre silencieuse
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Sympan :: Zone RP - Océan :: Continent Devasté - Ouest :: Antre des damnés-